Petit rappel du contexte : la directive « cosmétique » prévoit un cadre réglementaire dans le but d'éliminer progressivement l'expérimentation animale.
Depuis le 11 septembre 2004 l'expérimentation sur les animaux des produits cosmétiques est interdit.
Et à compter du 11 mars 2009 s'appliquera l'interdiction totale d’expérimentation des ingrédients ou de combinaison d'ingrédients, avec une tolérance de 6 ans après l'entrée en vigueur de la directive, pour permettre de valider les méthodes alternatives.



One voice suit de près l'expérimentation animale dans le domaine notamment de la cosmétique et se bat pour que cesse l'ensemble des tests sur les animaux.

Aujourd'hui chacun peut prendre ses responsabilités en choisissant les produits selon le critère de respect de l'animal grâce notamment à la liste actualisée des producteurs qui s'engagent à ne pas tester sur les animaux ni produit fini ni aucun ingrédient permettant d’élaborer les produits finis. Ils peuvent utiliser soit des ingrédients anciens et déjà connus (parmi une liste d'environ 8000 ingrédients) soit nouveaux et testés par des méthodes biosubstitutives.

Du coté de la recherche des perspectives se dégagent avec notamment cette annonce de la mise au point d' un outil miniature pour tester rapidement des produits pharmacologiques et cosmétiques, évitant le recours à des essais sur des animaux.

Pour en savoir plus sur le procédé technique, je vous invite à lire l'article de Jean-Luc Goudet - Futura-Sciences