A quelques jours de la Semaine Européenne pour l'Energie Durable, les esprit s'échauffent.

La Commission européenne impose des objectifs sur les énergies renouvelables qui provoquent des débats animés. Objectifs trop ambitieux, disent certains, au regard des coûts nécessaires pour leur mise en place.



Petit rappel du contexte : en 2005 la consommation énergétique des Européens était propre à 8,5%. On entend par "propre" les énergies éoliennes, géothermiques, solaires, biomasses,...
La commission a voté en mars 2007 un accord pour mener cette consommation énergétique propre à 20 % du total d'ici 2020. Ensemble, les Etats membres devront donc progresser de 11,5%.

Au coeur des énergies, la question des carburants est aussi un sujet brûlant notamment au regard des données attendues : 10% de la consommation totale d'essence et de gazole dans les transports en 2020, contre environ 3% devront être issus de carburants verts, ce qui a de quoi inquiéter les organisations écologistes, et nous avec, cf le billet sur la déforestation et l'huile de palme.

A suivre... des propositions de la commission sont attendues pour le 23 janvier.