Un portable pour enfant de 6 ans, où va-t-on ?

C'est pourtant une réalité depuis le fin septembre avec le Mo1 de la société Imaginarium. Derrière son look plutôt réussi, et son argumentaire de sécurité avec 2 touches destinées à une numérotation rapide vers le père et la mère de l’enfant et une troisième aux appels d'urgence, il ne s'agit pas d'un jouet mais d'un appareil émettant des radiations.



Le ministère de la santé recommande aux parents à la plus grande prudence : doutes et inquiétudes !

Pourquoi augmenter les risques sur des enfants qui seront déjà la première génération exposée toute sa vie à des radiations et des ondes dont on ne connait pas encore les impacts, et dont on a aujourd'hui plus de 300 études qui nous mettent en garde.
  • En 2005, une étude de l'université d'Oxford a mis en évidence que les bébés nés à moins de 200 mètres d'une ligne à haute tension ont 70 % plus de risques de contracter une leucémie que leurs congénères nés à plus de 600 mètres.
  • En 2005 le National Radiological Protection Board britannique a confirmé que le cerveau d’un enfant absorbe 60 % de rayonnement électromagnétique de plus que celui d’un adulte. Ces experts ont d’ailleurs clairement recommandé de ne pas fournir un téléphone mobile à un enfant de moins de 9 ans.
  • En 2006, une étude suédoise menée par l'institut national du travail confirme l'hypothèse d'un accroissement significatif (240%) de risque de cancer du cerveau lié à l'usage du portable
  • Egalement en 2006, des chercheurs de l'université de l'Ohio publient leurs résultats dans The Gardian : l'usage du téléphone pendant plus de 4 heures par jour diminue de 30 % la mobilité et la viabilité des spermatozoïdes.
Pour en savoir plus, je vous invite à lire le dossier "ondes magnétiques, on est cuits" du magazine de "Quelle Santé" - novembre 2007.

Aujourd'hui les associations demandent une campagne de sensibilisation pour expliquer les risques.

Selon la société Espagnol Imaginarium 55 % des petits Espagnols de 10 à 14 ans seraient déjà équipés de portable (soit plus d’un million d’enfants) !

Il est temps d'agir, vous ne croyez pas ?