Aux USA aussi, l'engouement des consommateurs pour les produits affichés "politiquement corrects" prend de l'ampleur.
La société américaine Victoria`s Secret, célèbre pour sa lingerie féminine, a signé en juillet 2007 un accord pour la livraison en 2008 de 600 tonnes de coton-graine biologiques en provenance du Burkina Faso.

Ce Coton, cultivé sans engrais ni pesticides chimiques, est produit dans 4 localités du Burkina que sont : Pô, Fada, Dano et Tiéfora.
La culture de ce type de coton suit un système de production qui valorise les ressources naturelles existantes, interdit l’utilisation des intrants chimiques ou de synthèse comme les engrais et les pesticides. La fertilité des sols est assurée par la rotation culturale, l’utilisation de légumineuses et l’apport d’engrais organiques tels que le fumier et/ou le compost. La protection des plantes se fait avec des extraits de plantes et des techniques alternatives (plantes pièges). Le coton biologique commercialisé est soumis aux normes de certification d’organismes ou d’institutions habilités comme Ecocert international. Les producteurs doivent donc respecter strictement les règles de l’agriculture biologique. Cela, à toutes les étapes de la production. Dernière précision essentielle : l’exploitation des champs de culture se déroule sans l’utilisation de la main d’œuvre enfantine. (source :lefaso.net et angolapress)
Espéront que les filières qualifiées d'équitables le soient réellement et que les femmes burkinabè puissent profiter des bénéfices des revenus générés par le développement de ces activités.

Pour en savoir plus sur ce coton biologique, visitez le site de l`Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB), et Médiaterre