Pour déclarer votre amour, vous aviez peut être prévu d'acheter un gros bouquet de roses à la St Valentin.



Au delà du parfum (malheureusement trop souvent disparu) et de ses couleurs, la rose présente une histoire sur sa création qui peut tourner au cauchemard pour certains producteurs : un quart des roses du monde sont produites en Équateur et souvent au mépris de la santé des travailleurs et de l’environnement. Ces producteurs utilisent des pesticides toxiques (parfois même interdits) sans traitement des déchets rejetés. Les enfants qui sont obligés de travailler pour faire vivre la famille, sont évidemment les premières victimes. Les conditions de travail sont déplorables, pour un salaire misérable et un impact sanitaire désastreux : des maux de tête, irritations, aux maladies respiratoires, rénales ou sanguines, voire même des cancers chez les travailleurs et des mutations génétiques chez certains bébés.

Rassurez vous, il est possible d'acheter de la rose d'équateur qui soit respectueuse des hommes et de l'environnement.
Une filière de roses équitables est en marche .



Parce que la transparence est importante à tout âge, je trouve remarquable l'information expliquée aux enfants sur le site canadien des petits débrouillards.


Et puis, si vous voulez offrir votre bouquet le 14 Février et qu'il n'y a pas de roses équitables chez votre fleuriste, demandez lui des roses produites en France. Entre autres, l' Anjou, bénéficie d'un grand savoir faire sur la culture de rosiers et une réputation mondiale depuis le 19 ème siècle, favorisée sans doute par le climat (la douceur angevine !) et ses terres fertiles.