C'est la question que pose Florence Amalou sur Le Monde.fr,

Elle rappelle que l'appellation cosmétique n'est applicable que pour une action limitée à l'épiderme (sinon c'est un médicament). Alors face à la multiplication des promesses des grands groupes de cosmétiques, avec leurs crèmes "exceptionnelles" sensées agir en profondeur en sollicitant le renouvellement cellulaire, on peut légitimement se poser des questions.

L'article nous confirme que les propos de ces mêmes groupes qui vantent les mérites de leurs produits en affichant des tests cliniques ne sont malheureusement pas vraiment contrôlés. D'une part, la majeure partie des tests est effectuée in vitro c'est à dire sans observer l'application sur la peau, et d'autre part les organismes de contrôles (DGCCRF, ...) n'ont pas les moyens de vérifier la véracité des propos.




Si vous aviez prévu d'acheter une crème anti-rides, prenez le temps de lire l'article

Et au plaisir de vous accueillir ensuite pour échanger sur l'utilisation de l'huile d'argane, la cire de jojoba, ou l'huile de calophyllum.

Que du naturel, du bio, et de surcroît efficace !