Quoi de plus rayonnant qu'un bouquet de jonquilles sauvages ramassées en famille au milieu du mois de février ?

Imaginez un champ rempli de fleurs, sur des mètres et des mètres, une spécificité de la nature, (il ne s'agit pas de jonquilles cultivées mais bien sauvages) ?.

Je ne vous donnerai pas l'adresse (le pauvre propriétaire serait envahi !) mais sachez qu'elle commence à se faire connaitre et que des cars sont parfois au rendez vous pour la curiosité mais aussi pour drainer des associations de bénévoles qui viennent préparer des bouquets et les vendre ensuite au profit d'une oeuvre caritative.

Chaque année, nous sommes donc au RV (parfois fin janvier parfois fin février selon les caprices de la nature). La floraison et la beauté du champ ne durent que quelques jours, qu'il faut savoir saisir. Cette année, c'est ma petite dernière qui les a ramassé avec ses grands parents et vous offre ces bouquets (virtuels).



J'adore ces jonquilles, est ce pour le délicat parfum qui vous chatouille les narines, ou pour cette couleur tonique qui réhausse les intérieurs et donne le moral en un regard ? Est ce pour son coté sauvage et libre de sortir quand elle est prête ?

Je ne sais pas pour vous, mais cela me donne envie de voir le printemps s'installer dans les jardins....