Abonéobio s'est engagé sur une transparence dans l'animation de sa relation entre consommateurs et producteurs et c'est à ce titre que j'ai interrogé Melvita pour connaitre leur position sur les nanoparticules présentes les filtres solaires de la gamme Prosun Melvita, solaires certifiés bio, primés au Palmarès des cosmétiques 2008 et distribués par Abonéobio.



Voici donc la réponse de Melvita à votre attention :

"Afin d'éviter l'usage des filtres chimiques tout en assurant néanmoins une protection efficace et sûre nous utilisons des filtres minéraux (Titane et Zinc) complémentaires en tant que protecteur à l'égard des UVA et des UVB.

Il s'agit de particules micronisées enrobées de triglycérides végétaux. De par leur mode de production ces particules sont à l'état de macroparticules et de nanoparticules. Du fait de leur enrobage dans un corps gras elles ne sont pas volatiles et ne présentent donc aucun danger pour les opérateurs qui les manipulent (dans le cas présent c'est là le vrai danger des nanoparticules).

Nous disposons d'autre part de plusieurs études montrant que les minéraux que nous avons sélectionnés, tout fin qu'ils soient ne pénètrent pas au delà de la première couche cutanée.

La dangerosité de l'exposition au soleil implique de plus un étalement superficiel (puisqu'en quelque sorte on crée un miroir minéral réflecteur sur la peau) mais surtout régulier et constant.

Seul ce type de particules ( qui ne génèrent pas d'amas impossibles à étaler de manière régulière comme le fait la poudre minérale originelle ) permet de concilier protection efficace (et prouvée) et prévention des effets cancérigènes de l'exposition prolongée au soleil".




Retrouvez toute la gamme des solaires certifiés bio d'Abonéobio et plus d'information sur le billet du blog, la cosmétique solaire et bio, efficace et saine

Cet été, passez aux solaires bio, vous verrez la protection sera tout aussi efficace, en prenant soin de soi et de ceux qu'on aime !