Cette année, votre voiture compte t elle parmi les 1,5 million de véhicules qui deviendront hors d’usage ? Votre véhicule fétiche deviendra alors un déchet dangereux qui ne doit pas échouer dans la nature.

Et oui, chaque élément qui compose la voiture est nuisible à l'environnement

  • Des liquides et des solides : huiles, filtre à huile, liquide de frein et de refroidissement, batterie au plomb, fluides de climatisation, éléments pyrotechniques utilisés dans les coussins gonflables de sécurité ou les prétensionneurs de ceintures de sécurité…
  • Des pneus, des pare-chocs, des pare-brise, des éléments de carosserie…


On imagine les dégâts en délaissant son épave dans un endroit non adapté et dans de mauvaises conditions, avec des ruissellements potentiels dans le sol et les rivières souterraines.

Pour sensibiliser les conducteurs, l'ADEME a mis en ligne le site "recyclermavoiture.fr"

On peut y choisir en fonction de son département l'un des 1.300 "démolisseurs" et "broyeurs" français, en moyenne 13 centres agrées par département pour n'avoir que 15 kms en moyenne à parcourir pour y arriver ! (bon si faut la pousser, 15 bornes c'est quand même loin, même pour des gros bras !)



Dernière précision, ce geste d'abandon d'épave dans la nature peut vous couter une peine de 2 ans de prison et 75.000 euros d'amende