Bic se lance sur le créneau du téléphone éphémère. Innovation ou flop ? Répondre à un besoin ou le créer de toute pièce ? Vous êtes de passage en France et vous aimeriez être joint ? Vous devez passer un appel important mais vous n'avez plus de batteries ? Le BIC® phone vous propose sa solution ! Déjà prêt, chargé, sans engagement, avec une carte SIM Orange vous pouvez appeler ( 60 minutes de communications en France métropolitaine) et être contacté. Ensuite ? Vous pouvez recharger avec une mobicarte.



Son prix ? 49 euros TTC.

Nous vous en parlions déjà cet été sur un précédent billet d'Abonéobio, le téléphone portable ...jetable. Le lancement de ce nouveau produit s'accompagne aussi de coûts de communication dans le cadre d'une campagne publicitaire débuté le 13 octobre, en affichage partout en France (11 000 affiches et inserts) et sur le Web.

Mais comment faisions nous avant ? Personnellement l'idée de concevoir un objet technologique pour juste quelques heures me semble le parfait exemple de l'absurdité de notre surconsommation. Fabriquer pour jeter. Consommer des matières premières et de l'énergie pour de l'éphémère, polluer au passage pour l'assemblage de chacune de ces pièces, ...et retrouver le tout à la poubelle déjà bien engorgée, tout cela pour quelques minutes d'échanges avec quelqu'un que l'on a peut être quitté le matin ou pour un autre que l'on croise sans même lui adresser un sourire, ...

Vous en pensez quoi de tout cela ???