S'assoir dans un fauteuil pour se relaxer et en ressortir avec des démangeaisons, voilà la mésaventure des clients de Conforama séduis par des modèles de fauteuils relaxants. L'assise et le dossier comprenaient des sachets anti-moisissures, et cet excès de produits antifongiques a provoqué des crises graves d'eczémas. Depuis mars 2008, l'enseigne rappelle ces 38 000 fauteuils mais les plaintes s'accumulent. Le fournisseur chinois Linkwise avait placé dans ces mousses de fauteuils du "diméthyle fumarate 98 % PS, classé « nocif par contact avec la peau, irritant pour les yeux, les voies respiratoires et la peau ». Rien de moins ! Résultat plus 400 plaintes de clients dont certains parlent de symptômes beaucoup plus importants comme des réactions cutanées avec des infections identiques au cas de grandes brûlures. Du coup, les victimes s'organisent en collectifs et c'est l'avocat médiatique Gilbert Collard qui monte au créneau : les 500 euros de dédommagement promis par l'enseigne paraissent dérisoires au regard de certaines souffrances physiques et psychologiques. Et ce n'est pas fini ! L'Assurance maladie va elle aussi réclamer des dommages et intérêts devant un tribunal civil pour compenser le préjudice subi par les victimes.



A ce jour, seulement un millier de fauteuils auraient été rapportés : si vous en avez un contactez le numéro vert 0800 01 50 50

Et voilà comment on se fait avoir avec une promo qui cachait bien son secret ^^