Les évènement sportifs (Couple mondial de Rugby, JO, ...) ont dopé les ventes des écrans plats en 2008. Cadeau envisagé par beaucoup pour être au pied des sapins à Noël. Pourtant derrière le plaisir des yeux se cachent un produit haute définition qui n'est pas un cadeau pour l'environnement. En effet, pour fabriquer une télévision à écran plat beaucoup de matériaux rares (comme l'indium) sont nécessaires. Certains matériaux sont aussi dangereux comme le mercure, hautement toxiques, le cadium, ... Ils interviennent dans la fabrication de composants miniatures gourmands en énergie et producteurs de déchets. (Le travail se fait à l’échelle moléculaire, dans des atmosphères contrôlées, avec des process très compliqués). La fabrication des écrans LCD nécessite du tantale. Le minerai d’où s’extrait le tantale s’appelle le coltan. Les réserves mondiales de ce coltant sont estimées à 6000 tonnes et on en aurait déjà consommé plus de 2000. L’industrie électronique est l’une des plus polluantes au monde, avec 2 % des émissions mondiales de gaz carbonique (CO2), soit autant que le trafic aérien, selon une étude du cabinet d’analystes américains Gartner parue en 2007.



Outre la fabrication gloutonne en énergie, coté consommation, faut il garder sa veille grosse TV ou s'offrir l'écran plat de ces rêves, objet design, accroché au mur ?

A taille égale, le plasma est, en phase d’utilisation, plus gourmand en énergie que la télévision à tube cathodique. Mais ce n’est pas le cas du LCD, l’écran à cristaux liquides. Seulement, la mode est au gigantisme. Et l’augmentation de la taille des téléviseurs annihile ce gain en énergie, selon Stéphane Le Pochat, ingénieur au département écoconception et consommation durable de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Les fabricants font des efforts en travaillant sur la réduction de la consommation d'énergie et la nouvelle génération d'écran LCD consommerait trois fois moins d’énergie en mode veille. Bon ensuite plus l’écran est grand, plus il consomme d’énergie. Mais il semblerait qu'un écran d’une taille moyenne de 80 cm de diagonale, ne soit pas plus gourmands que les derniers téléviseurs à tube cathodique d’environ 65 cm.

Coté recyclage des écrans plats, tout reste à faire :

Le recyclage de ces écrans n'est pas encore au point : selon l’éco-organisme chargé de leur retraitement en France (Eco-systèmes), la filière existe mais les écrans plats, notamment les LCD, ne sont pas recyclés. Mais vu l'explosion des ventes, les volumes de recyclage seront importants, à condition d'être rentables pour intéresser les entreprises à s'y investir. En 2020, on estime à 1,4 million de tonnes la quantité d’écrans plats à recycler.

Source : Terra Economica

++ Ecran plat au prix de l'effet de serre
++ commentcamarche.net
++ le blog ecran plat

Et si on supprimait carrément la TV à la maison ? On se remet à lire, à jouer aux jeux de sociétés, à papoter, ...Vous pensez que nos ados accepteraient le deal ?