Les collectivités ont la fibre éthique et l'affichent. Seize d'entre elles vont être pilotes dans le cadre de la campagne Territoires de commerce équitable, lancée par la Plate-Forme pour le Commerce Equitable, la fédération Artisans du Monde et Max Havelaar France. Quatorze villes, et deux régions s’engagent à long terme en faveur du commerce équitable et le font savoir en 2009. Etre « Territoire de Commerce Equitable », c’est reconnaître l’équité dans les relations internationales comme une valeur fondamentale pour promouvoir le développement économique au Sud et au Nord et la consommation responsable.



Au delà des démarches d'achat public équitable, elles s'engagent à mobiliser l'ensemble de leurs réseaux pour plus d'éthique au quotidien :
  • Elles vont voter une délibération et acheter des produits issus du commerce équitable

  • Elles inciteront les commerçants, les restaurateurs et les hôteliers à développer et mettre en avant l’offre de commerce équitable : pour mémo, 82 % des Français déclarent connaître le commerce équitable en 2008 (ils n’étaient que 10 % en 2000). Les ventes en commerce équitable représentent en France 241 millions d’euros en 2007, soit 30 % de croissance annuelle.

  • Elles inviteront les principales entreprises et organisations à suivre l’exemple de la collectivité engagée.

  • Elles communiqueront et organiseront des évènements pour valoriser leur engagement.

  • Elles initieront la création d’un Conseil Local pour le commerce équitable.
Les seize collectivités pilotes sont de longue date impliquées dans la consommation responsable :
  • Conseil Régional du NORD-PAS-DE-CALAIS
  • Conseil Régional des PAYS DE LA LOIRE
  • Ville d’ALFORTVILLE (Val de Marne)
  • Ville de BOULOGNE-BILLANCOURT (Hauts-de-Seine)
  • Ville de CESSON (Seine-et-Marne)
  • Ville de CLUSES (Haute-Savoie)
  • Ville de DIJON (Côte-d’Or)
  • Ville de DRANCY (Seine-Saint-Denis)
  • Ville de LONGJUMEAU (Essonne)
  • Ville de LYON (Rhône)
  • Ville de MOUANS-SARTOUX (Alpes-Maritimes)
  • Ville de MONTREUIL SOUS BOIS (Seine-Saint-Denis)
  • Ville de NANTES (Loire-Atlantique)
  • Ville de SAINT-PAUL (Ile de la Réunion)
  • Ville de TOURS (Indre & Loire)
  • Ville de PARIS

Si vous souhaitez que votre collectivité ait une démarche exemplaire en matière de commerce équitable, donnez lui l'info et sachez que fin 2009, ces collectivités exemplaires seront rejointes par toutes les collectivités françaises désireuses de s’engager dans « Territoires de Commerce équitable ».

Ce projet est aussi soutenu par la Commission européenne, la Caisse des Dépôts et Consignations, l'Association des Acheteurs des Collectivités Territoriales [AACT], Association Pour l’Achat dans les Services Publics [APASP], EUROMED Marseille, Comité 21 et le Groupe SOS.
Solution concrète pour introduire plus d’équité dans les relations commerciales internationales, le commerce équitable favorise également un développement durable au Nord comme au Sud.

Initiée par Max Havelaar France, « Territoires de commerce équitable » est la déclinaison française de la campagne européenne «Fairtrade towns in Europe », subventionnée par la Commission européenne. Aujourd'hui, partout dans le monde, près d’un millier de collectivités sont titrées ou en course pour devenir des « Fairtrade Towns ». Des démarches similaires sont aussi en cours au Royaume-Uni, en Belgique, en Irlande, Hollande, Allemagne, Autriche, Espagne, Italie, Norvège, Suède, Finlande, Danemark, Canada, États-Unis, Australie et Nouvelle-Zélande.

Source :http://www.territoires-ce.fr/

Lire sur Abonéobio d'autres articles concernant l'engagement des collectivités dans le développement du commerce équitable

++ Comment les collectivités peuvent elles contribuer à un commerce plus équitable ?
++ Les collectivités passent au commerce équitable !
++ Le commerce équitable
++ Le commerce équitable ou l'enjeu du partage de la valeur ajoutée

Pour avoir investi une partie de mon poste précédent à la ville d'Angers au développement du commerce équitable à l'échelle de la collectivité, et participé à la mobilisation des acteurs nationaux et locaux pour la mise en place du premier marché du commerce équitable en France pendant les fêtes de fin d'année (Soleils d'hiver, décembre 2003), je regrette qu'Angers ne soit pas aujourd'hui parmi cette liste de ville pilote à la campagne Territoires de commerce équitable. La synergie requiert investissement et mobilisation !