Venezia, la belle italienne célèbre pour ses canaux, souffre aussi de la prolifération des algues dans sa lagune qui abiment son patrimoine architectural. Comment valoriser cette nuisance en ressources ? La ville préférée des amoureux relève le défi et prévoit l'alimentation de son port en électricité générée à partir de ces fameuses algues. Voilà la base d'énergies renouvelables de la prochaine autonomie énergétique de Venise. L'algue sera en effet transformée en huile végétale (biomasse) par photosynthèse grâce à l’eau, le dioxyde de carbone et le soleil puis en bio ou plutôt agro carburant. En plus, la centrale arriverait à produire bien au delà de la consommation nécessaire actuellement au port (jusqu'à 40 mégawatts alors que 7 suffisent). Le surplus pourra être utilisé pour les vaporettos à quai. Un concept prometteur pour un coût de 200 millions d’euros.



Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les bio carburants, les agro carburants, ....

++ Vous prendrez bien un peu de betteraves ou de céréales dans votre plein ?
++ L’huile de palme pour faire rouler nos voitures ….une aberration écologique !
++ Biocarburants : chronique d'un désastre annoncé
++ Des huiles végétales dans le biodiésel brésilien, déjà 2 % et demain 5 %
++ Transport propre ?
++ Biocarburant contre malnutrition : faut choisir !
++ Global EcoPower l'énergie verte à partir de cakes !
++ Une croisière sur le futur paquebot écologique Eoseas des Chantiers de l'Atlantique ?