Construire un parc d'attraction pour le compte d'une collectivité implique nécessairement un certain nombre de compromis. Aménager un site touristique d'envergure nécessite des années de projet pour passer de l'idée à la réalisation. Et le développement durable dans tout cela ? En Anjou ouvrira le 10 Avril 2010 Terra Botanica : le 1er parc d'attraction dédié au végétal. On vient dans un parc d'attraction en famille. C'est aussi un lieu de sensibilisation à l’environnement et à sa protection. Alors comment cette dimension "développement durable" a t elle été prise en compte à toutes les étapes du projet : conception (choix techniques, énergétiques,...), pendant les travaux et aujourd'hui dans son exploitation ?

Terra Botanica Angers  développement durable

A Terra Botanica on comprend très vite l'importance de l'eau (et oui les végétaux ont besoin d'eau !) : c'est un élément majeur d’attraction et de mise en scène du parc. Il a fallut chercher comment économiser l’eau utilisée pour les animations mais aussi pour l’irrigation des végétaux et comment en maîtriser les rejets : on a séparé les besoins domestiques (dans les bâtiments : toilettes, restaurants... raccordés au réseau), des besoins extérieurs (eaux de bassins et eaux d'irrigation) alimentés par un bassin tampon. Ce bassin de 10 000 m3 est alimenté par un captage en sous sol et collecte toutes les eaux de pluie et de ruissellement des bâtiments, et l'eau est ensuite traitée par des plantes épuratrices. Evidemment Terra Botanica dispose d'un système de goutte à goutte intégré, ce qui limite considérablement les besoins en eau d'irrigation. (Pour mémoire les arrosages en été sur les grandes cultures céréalières subissent une évaporation entre 1/4 et la moitié !).



Coté énergie, Terra Botanica a fait le choix de la réduction de la consommation en énergie fossile. L'unique solution de chauffage repose sur une chaufferie bois (2.6 mégawatt). Des panneaux solaires ont été installés pour produire l'eau chaude sanitaire nécessaire au restaurant. Pas de climatisation dans la serre du centre d'affaires : l'air est purifié par les plantes et en fin de journée on utilise la fraicheur nocturne pour rabaisser la température ambiante. Dans les serres tropicales du parc, on utilise des systèmes de brumisation pour abaisser la température moyenne. Et à l'intérieur des serres, les ombrières (gros parasols qui se déplient) assurent une fonction tampon : réduire les pertes de degrés et limiter les apports thermiques extérieurs (chaud et froid).



La climatisation a été réservée au strict nécessaire : les locaux techniques contenant du matériel informatique, les espaces avec du matériel scénographique, les salles de conférence et de réunions du centre d'affaires. Ailleurs, des solutions alternatives ont été trouvées : façades, toitures et murs végétalisés intérieurs (qui font tomber la température, purifient l'air ambiant et permettent aussi de mieux intégrer les bâtiments dans le paysage), des débords de toit plus importants, des brises soleil, des bâtiments bien orientés, avec une bonne circulation d'air et une sur-ventilation nocturne...

Tous les déchets sont triés (carton, déchets verts, ....). Des poubelles à tri sélectif sont d'ailleurs mises à disposition des visiteurs dans le parc et la quasi totalité des déchets est valorisée sur place : transformation en compost, ..
Pas de produits de chimiques pour les traitements des espaces paysagers, le parc a fait le choix de la protection biologique intégrée.

Au niveau des parkings, Terra Botanica a privilégié des stationnements paysagés. Ils permettent d'éviter le ruissellement et l'érosion des sols, en laissant l'eau pénétrer dans le sol. Et c'est aussi plus esthétique :)

Pour les déplacements à l'intérieur du parc, Terra Botanica dispose de véhicules électriques (voiturettes pour le personnel et véhicules utilitaires pour les jardiniers).
Au restaurant, le chef Pascal Favre D'Anne, propose des menus à base de produits du terroir (bio en partie). Dans la boutique les visiteurs peuvent acheter des produits locaux en très grande majorité, de nombreux produits bio, écolos pour le jardin, des livres et des kits jeux pour poursuivre cet apprentissage éco citoyen, ...



Au delà de la conception, le fonctionnement du parc Terra Botanica propose de nombreux jeux autour de pratiques responsables quelques exemples :

  • Le jeu des énergies : les enfants manipulent une noria, une éolienne et un réseau d'irrigation, ...,
  • Le jeu des pratiques innovantes : apprendre à composer son terreau, comprendre la fonction épurative des plantes, observer le rôle des animaux (coccinelles, ..) dans le traitement des parasites,..
  • Le jeu des pratiques potagères : les enfants vont réapprendre le rythme des saisons et leur importance dans la vie du jardin et la croissance des plantes,

Tous ces jeux sont encadrés par des animateurs dédiés, et un espace est aussi dédié à l'accueil des scolaires. Alors parents, ou enseignants, programmez votre séjour dès ce printemps. Et vous savez quoi, le parc ouvre le 10 avril et c'est à vivre chez nous en Anjou ! .

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le Parc d'attractions Terra Botanica en Anjou, sur les engagements en matière de développement durable des équipements touristiques, sur le tourisme durable, ...

++ Terra Botanica le végétal convoité, généreux, mystérieux, apprivoisé : détail des attractions du parc
++ Center parcs Domaine des 3 Forêts : l'aboutissement d'une démarche développement durable ?
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ A la sainte Catherine Terra Botanica prend racine !
++ Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour
++ Terra Botanica, visitez en 3D le plus grand parc à thème sur le végétal au monde
++ Des arbres remarquables et exceptionnels à Terra Botanica
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
++ Hotellerie : Eco box, une chambre écologique et saine
++ Terrésens, un lodge écologique pour vos prochaines vacances ?
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Voyagez autrement
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Le Tourisme Durable prend sa place dans le guide du Routard
++ Ecotrip à la découverte des initiatives écolos du Québec
++ Mon enfant part au Mali, premier séjour solidaire en Afrique
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Au camping bio
++ Projet Esperanto sensibilise les enfants à l'environnement, escale au Maroc