Le temps d'un week end une création végétale éphémère s'installe sur les Champs Elysées les 23 et 24 mai 2010. L'occasion de valoriser les savoir faire de la filière des agriculteurs et des forestiers. Quelques 150 espèces végétales couvrent les trois hectares de l’avenue mythique : des céréales, des cultures maraichères et horticoles, des arbres (150 000 jeunes plants)... Des parfums de lavande, au colza, à la moutarde, des bananes au blé... des textures et des paysages dessinés par Gad Weil et Laurence Médioni dans ce projet Nature Capitale à Paris. L'année prochaine Nature Capital s'installera à ...New York !

les champs élysées en vert par nature capitale
A la fin du week end chaque citoyen pourra acheter un fragment de cette oeuvre végétale pour apporter un peu de verdure à la maison ! Certains sont déjà devenus parrain de leur pot, de leurs parcelles végétales ou de leurs jeunes arbres, qu'ils remporteront ensuite.
Chacun pourra repartir avec un petit pot de la terre pour 14 euros :



Les saveurs ne sont pas oubliées : les consom'acteurs pourront acheter des spécialités régionales et goûter le maroilles avec le café au stand des Ch'tis, "biloute" ! A noter que les légumes et fruits installés sur une pyramide de 7 mètres de haut seront donnés au resto du coeur.

nature capitale

  • Nature Capitale coté coulisses  : l'installation ce samedi a nécessité la mobilisation de 150 forestiers, 600 jeunes agriculteurs et une centaine d'intermittents du spectacle. Le matériel a été acheminé par deux cents camions et une centaine de chariots élévateurs. Il fallait quand même installer 8.000 parcelles de terre, chacune de 300 kilos, dans un temps record !.
  • Nature Capitale coté émission de Co2 : les organisateurs ont aussi prévu un bilan carbone de l'opération : seulement 4334 tonnes de carbone. Soit quelques milliers de voyages en avion… trois fois moins qu’un seul match de la dernière Coupe du monde de Football. Très peu de déchets… même les bâches seront réutilisées : transformées par Reversible en sac ou en vase. Peu d’énergie, peu de papier, peu de ressources en général…Le fret ne représente que 3 % du montant global des émissions de carbone malgré les 8000 parcelles installées dans la nuit de samedi à dimanche et transportées par camion. Le transport des visiteurs est ce qui génère le plus d’émission de carbone : 93 % des émissions complètes = 4 000 tonnes…
  • Nature Capitale coté budget : le projet est financé aux deux tiers par des entreprises privées. Le tiers restant proviendra des ventes du plateau végétal exposé sur les Champs Elysées.


Ecoutez le créateur de l'évènement raconter l'histoire de son projet :



Nature Capitale en photos chez Audrey, dans le blog lignepapilles.com

Décidément ce week end, après le 1er Brunch Bio dont nous vous avons parlé sur le blog du bio d'Abonéobio, et maintenant Nature Capitale, il se passe des évènements passionnants à Paris !