Beaucoup d'entreprises se posent encore la question d'une présence ou pas sur les réseaux sociaux : pour quoi faire ? est ce un risque, une menace ou une opportunité ? A priori les entreprises qui ont fait le choix d'y aller, ne le regrettent pas : 43% des entrepreneurs français interrogés reconnaissent s’être développés et avoir gagné de nouveaux clients grâce à leur présence sur les médias sociaux (+10 points par rapport à 2010 !) Et aujourd'hui pour les 3/4 des entreprises françaises* s'abstenir d'être sur les réseaux sociaux est une erreur !. Il s'agit donc bien de s'approprier ces nouveaux outils, tels que les blogs, les plateformes web spécialisés métiers ou professionnels (Viadeo, ...) ou encore les espaces communautaires ouverts comme Facebook, Google +, Twitter, ...pour les intégrer dans son approche de mix marketing, souvent en les mixant avec des médias classiques.

réseaux sociaux média sociaux média social

Dommage que les budgets alloués soient encore timides (seulement 35 % des entreprises accordent 20 % (ou +) de leur budget marketing aux réseaux sociaux), car avoir une bonne stratégie et des compétences dans son équipe permet :

  • d'anticiper,
  • de gagner des parts de marchés
  • de réagir vite en cas de situation de crise,
  • soit face à des problèmes de management : exemple des salariés des la Redoute qui ont lancé leur site pour faire entendre leur voix : onredoutelaredoute,
  • soit pour rattraper un SAV défaillant qui a déçu un consommateur influent sur la toile (lire l'article : ce que votre entreprise risque à ignorer les médias sociaux),
  • de recruter,
  • de collaborer,
  • d' accroitre sa notoriété...

Et c'est valable aussi pour une entreprise qui travaille en BtoB ! Dans ce cas, certes les acheteurs sont des entreprises mais ceux qui passent commande sont des hommes, et aujourd'hui les achats passent par le poids de la recommandation. L'influence est primordiale, cf mon article "les clients adeptes du web sont influencés par les avis".
La présence sur les réseaux sociaux permet de travailler sa pertinence sur la toile et entraine une meilleure visibilité pour les prospects, et donc un gain de temps et d'assurance.

Depuis le lancement de la boutique de cosmétiques bio et de produits d'entretien bio pour la maison, abonéobio est présent sur les réseaux sociaux. Le trafic généré est important et de plus en plus d'acheteurs proviennent par ce biais. Les recommandations des amis sont précieux et le partage des avis positifs de ma boutique sur les réseaux sociaux permet de séduire de nouveaux prospects. Certes, cette présence réclame beaucoup de temps (cf mon article "les médias sociaux ont la côte mais prennent du temps") et exige aussi des compétences car les évolutions sont rapides et nombreuses. Mais les deux critères les plus importants restent la qualité et la réactivité. J'encourage les entreprises à faire le pas, à se lancer dans la grande aventure des réseaux sociaux.

  • Cette étude a été réalisée par Regus réalisée auprès de 17.000 directeurs et chefs d’entreprise de 80 pays, résultats publiés sur le blog viadeo


Illustration : numérama