L'année 2011 est l'année internationale des forêts et tous les enfants sont invités par l'association Rhône en vert à participer au Jeu "mon Dessin en ligne" sur le thème de la Forêt. L'occasion pour eux d'exprimer le rapport particulier qu'ils peuvent avoir avec l'arbre et la forêt, de partager aussi leur regard sur l'importance des forêts dans la biodiversité et l'équilibre de la planète. Du 1er octobre au 31 décembre, tous les enfants âgés de 3 à 12 ans pourront envoyer leurs dessins, soit en format papier, soit scanné, via le formulaire en ligne. A gagner des cadeaux éco-responsables ! Venez vite jouer sur Mon dessin en ligne Rhône en vert

concours dessins thème foret chez Rhône en Vert

Laurence abonéobio a rencontré Sandrine Jacoulot à l'initiative de ce projet, à la fois ludique, pédagogique et utile à la sensibilisation au respect de l'environnement.


Sandrine Jacoulot Rhône en vert jeu dessin

"Sandrine, peux tu nous expliquer ce qu'est Rhône en vert ?"

Rhône en vert, portail internet du développement durable en région Rhône-Alpes, se veut convivial, accessible à tous et évolutif. Il s’enrichit continuellement de nouvelles informations et fait l’objet d’un suivi permanent afin d’assurer la fiabilité des données. Rhône en vert se compose de 4 rubriques principales :

  • Un annuaire regroupant des adresses utiles en région Rhône-Alpes : Agriculture bio ; Ateliers et stages ; Bien être ; Ecotourisme ; Habitat écologique ; Magasins bio ; Mode éthique ; Nature, biodiversité ; Paniers locaux ; Recyclage ; Restauration bio ; Services. Il est important de souligner que toutes les informations proviennent de la structure concernée. Rhône en vert effectue des vérifications lorsque nécessaire et se charge de la mise en ligne. La qualité de l’information est toujours privilégiée par rapport à la quantité. Chaque structure est recontactée chaque année (à la date anniversaire de la mise en ligne de sa fiche) afin de vérifier s’il est nécessaire ou non de mettre à jour les données. Il s’agit de proposer plus qu’un listing, c’est pourquoi chaque structure dispose d’une fiche détaillée qu’il est possible d’illustrer par des photos. Rhône en vert est en « veille permanente » et reste à l’affût de bonnes adresses mais les structures ont également la possibilité de se faire connaître elles-mêmes via un formulaire, sachant que toutes les demandes ne donnent pas lieu à un référencement.
  • Un agenda présentant les évènements et l'actualité durable en région Rhône-Alpes. Là encore, les informations proviennent de la source afin de garantir au maximum la fiabilité des données. Chaque évènement dispose d’une fiche détaillée et comporte les coordonnées et un lien vers la structure organisatrice lorsque cette dernière dispose d’un site internet ou d’un blog. L’objectif est que les internautes puissent aller au bout de leur démarche, Rhône en vert n’est qu’un « facilitateur de mise en relation », un intermédiaire.
  • Un espace troc : si l’annuaire et l’agenda mettent principalement en relation les particuliers avec les professionnels, l’espace troc a pour but de permettre aux particuliers de rentrer en contact entre eux grâce à des annonces d’échanges de biens et services, de dons et d’« évènements durables » (ex. : réunion troc de vêtements). Afin de faciliter l’utilisation, aucune inscription n’est nécessaire, il est possible d’envoyer un message électronique via le site (sans que l’adresse de l’annonceur soit affichée). L’annonceur doit obligatoirement préciser son numéro de téléphone mais peut choisir de le faire apparaître ou non dans l’annonce. Les annonces sont bien entendu contrôlées et les annonces abusives sont supprimées systématiquement.
  • Un portail des plateformes de Covoiturage de la région_ : la rubrique Covoiturage centralise l’ensemble des plateformes de covoiturage locales de la région Rhône-Alpes afin que chacun puisse trouver le système qui lui convient. Quelques sites nationaux sont également proposés (souvent plus efficaces pour les longs trajets).


Rhône en vert diffuse également de l’information de deux autres manières :

  • La page d’accueil : l’article « Zoom sur… » est une fenêtre supplémentaire pour augmenter la visibilité d’une structure, l’occasion pour elle de parler de son activité différemment, sous un angle moins institutionnel que dans la fiche annuaire. Les deux autres articles présentés en page d’accueil sont en général consacrés au relais de communiqués de presse. Rhône en vert reçoit un grand nombre d’information de la part de différentes structures (présentes dans l’annuaire ou non). L’objectif est là aussi de mettre en lumière certaines de ces informations, qu’elles soient locales ou non.
  • La lettre d’information : un autre moyen de diffuser des informations générales ou plus locales, de mettre en avant une structure ou une démarche, de donner des idées de sorties en Rhône-Alpes…}}


rhône en vert grand jeu dessin en ligne

"Et peux tu nous définir l'objectif de Rhône en vert ? "

Rhône en vert a pour objectif d’aider les particuliers de la région Rhône-Alpes à conjuguer le développement durable au quotidien. Le site internet se concentre sur une seule région : la région Rhône-Alpes, une façon de rappeler que « durable » va souvent de pair avec « local ». Il aborde des sujets variés, tous liés d’une manière ou d’une autre au développement durable. Le but est d’être local mais transverse et de couvrir un maximum de domaines. Ainsi, l’annuaire regroupe des adresses sur des thèmes complémentaires : l’habitat écologique, les magasins bio, l’écotourisme… Cependant, le but n’est pas de se « remplir à tout prix ». Au contraire, l’objectif est de construire le site sur des bases saines et solides, d’accepter que l’épanouissement prenne du temps (un peu comme en jardinage). Grâce aux points annuels, l’annuaire a déjà été mis à jour à plusieurs reprises et malheureusement, 8 structures ont déjà été retirées du fait de la cessation de leur activité. Rhône en vert souhaite apporter des réponses aux personnes qui cherchent des informations dans le domaine du développement durable en Rhône-Alpes mais souhaite également créer des envies, faire germer des idées et rester ouvert et accessible à tous. Cet esprit d’ouverture et d’accessibilité est autant valable pour les internautes qui viennent visiter le site que pour les structures qui souhaitent être présentes dans l’annuaire. C’est pour cette raison qu’aucune participation financière n’est exigée. Les structures qui peuvent et qui souhaitent participer peuvent le faire mais ce n’est pas une obligation. La plus importante évolution prévue à ce jour pour Rhône en vert est de mettre à disposition un « Espace troc personnalisé » pour les grandes structures, où un grand nombre de personnes se côtoient tous les jours sans savoir qu’elles pourraient se rendre de précieux services !

"Et c'est toi, Sandrine qui est à l’origine de ce beau projet : peux tu nous expliquer tes motivations ?"

C' est un projet personnel de reconversion professionnel. Après la naissance de ma 2ème fille en août 2008, j’ai souhaité prendre le temps de la réflexion pour me réorienter professionnellement. Après plusieurs années passées au sein d’une grande SSII en tant que consultante en système d’information, j’ai souhaité exercer une profession plus proche de mes convictions, consacrer mon temps de travail à des valeurs qui me tiennent profondément à cœur. Je savais donc tout à fait vers quoi je voulais aller : le développement durable ; mais je ne savais pas encore comment. J’ai assez rapidement compris qu’il fallait que j’exploite mon expérience professionnelle passée pour trouver la solution. L’idée d’un site internet m’avait effleuré l’esprit plusieurs années auparavant, j’ai donc décidé d’étudier cette piste. L’envie d’en apprendre plus, de capitaliser et d’échanger autour du développement durable, ce projet me permettait de concrétiser toutes ses envies. Après plusieurs mois de réflexion et de travail avec un développeur, le site internet www.rhoneenvert.fr est né. C’était le 19 septembre 2009, comme une troisième naissance pour moi. Depuis, j’ai bien entendu connu des périodes de doute, de remise en question mais à chaque fois que le moral n’est plus au beau fixe, une nouvelle rencontre, un nouvel témoignage, vient me réconforter et me rappelle que jamais je ne regretterai d’avoir réalisé ce projet. J’ai eu la chance de terminer « 1ère dauphine » de « Miss bio 2011 », évènement organisé par feminbio.com, qui vise à récompenser 3 femmes impliquées dans un projet lié au développement durable. Cette place m’a permis de remettre un chèque de 3000 euros à la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature), offert par la marque de cosmétiques bio SO'BiO étic®, partenaire de l’évènement. Un reportage sur le sujet sera diffusé en septembre sur la chaîne Vivolta.

"Et ce projet du Jeu « mon Dessin en ligne » est né comment ?"

Dès le début du projet Rhône en vert, une petite rubrique consacrée à la sensibilisation des enfants au développement durable à travers le dessin a été prévue. L’objectif était de proposer un espace d’expression pour les enfants, des les interpeler sur un thème lié au développement durable et de les sensibiliser de manière ludique. Le dessin étant un des premiers moyens d’expression des enfants, il était assez logique de s’orienter vers ce principe. En outre, les dessins d’enfants ont cette faculté de susciter chez les plus grands des émotions tout à fait intéressantes en termes de sensibilisation : l’émerveillement, l’étonnement, la joie, la tendresse, l’évidence… Ce mode d’expression permet donc de toucher au final un large public. En ce qui concerne le thème, le fait de reprendre celui déclaré par les Nations Unis pour l’année en cours semblait très intéressant. Cela permet aux enfants de réfléchir à nouveau au sujet, de faire un bilan de ce qu’ils ont pu entendre pendant l’année et, s’ils n’en n’ont pas entendu parler, c’est l’occasion d’exprimer ce que leur évoque ce thème. Il restait à proposer aux enfants un « enjeu ». L’idée d’un jeu avec des gagnants est donc apparue. Pour rester cohérent, il était bien entendu indispensable de trouver un partenaire « éco-responsable ». Pour la première édition, Bioviva Editions a accepté immédiatement d’accompagner Rhône en vert dans l’aventure.

"En fait il s'agit déjà de la 2ème édition de ce jeu ? "

Oui, déjà ! En 2010, Rhône en vert a mis à l’honneur la Biodiversité à travers la première édition du jeu « mon Dessin en ligne ». 5 jeunes dessinateurs ont été récompensés pour leur dessin et ont reçu un jeu Bioviva Editions adapté à leur âge. Le choix s’est basé sur l’originalité de la composition du dessin et la pertinence par rapport au thème proposé. Chaque dessin a bien entendu été apprécié en fonction de l’âge de l’enfant. Les enfants sont souvent très réceptifs lorsqu’on leur propose de laisser travailler leur imaginaire. De très jolies réalisations nous sont parvenues. Les réactions ont été très positives mais malheureusement assez peu d’enfants ont entendu parler du jeu et le délai proposé était trop court (à peine un mois). C’est pourquoi cette année Rhône en vert souhaite mettre l’accent sur la communication afin qu’un plus grand nombre d’enfants puissent participer. La durée du jeu sera également allongée (environ 3 mois). Le nombre de lots à gagner sera plus important.

Peux tu nous dévoiler les partenaires de l'édition 2011 du jeu « mon Dessin en ligne » ?

Il s'agissait de mettre en avant des partenaires impliqués dans le développement durable au quotidien, de montrer qu’il est possible d’offrir des jeux éco-responsables, de s’habiller avec des vêtements respectueux de l’environnement et de proposer aux enfants des lectures les rapprochant de la nature. Les 3 meilleurs dessinateurs recevront, en plus d’un jeu Bioviva Editions, un t-shirt, une casquette, un doudou.

  • Bioviva Editions : signe encourageant, déjà partenaire en 2010, Bioviva Editions a accepté sans hésitation de renouveler l’expérience et propose 10 lots au lieu de 5 la première année. Bioviva privilégie des mécaniques de jeu basées sur des notions de coopération, d’échange, de partage et de respect, et participe au maintien des savoir-faire et des emplois locaux en produisant en France.
  • Quat’rues : Quat'rues décline une collection de textiles bio et équitables pour femmes, hommes et enfants, à prix justes (t-shirts, débardeurs, sweats...)
  • La Petite Salamandre avec un abonnement à son magazine. Depuis 1983, La Salamandre, maison d'édition indépendante et dynamique, édite la revue bimestrielle « La Salamandre » pour faire connaître, aimer et respecter la nature. Sa petite soeur, « La Petite Salamandre », préparée par une équipe de passionnés depuis 10 ans, est destinée à satisfaire la curiosité des 6-12 ans

  • Marron Rouge : 5 dessinateurs recevront un doudou de chez Marron Rouge. Cette boutique éthique donne du sens à l'achat de nos vêtements, linge de maison et accessoires. Une dimension à la fois humanitaire (avec l'Inde), commerciale, culturelle, ...
  • La FRAPNA (la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature) offre 10 kits pédagogiques "La Forêt m'a dit" et sa contribution à faire connaître le Jeu.



A lire aussi sur le blog de Marron Rouge : dessine moi la foret, sur le blog de Quat'rues, le blog de Vertissimo, le blog de PourPenser

Merci Sandrine, allez les parents, on offre des crayons et des feuilles et on demande à tous les enfants de nous faire de jolis dessins sur le thème de la forêt !