Notre corps est exposé tous les jours à de multiples substances chimiques, par l'alimentation, les produits ménagers, les jouets, les vêtements, ...Depuis quelques semaines, il semble qu'une prise de conscience s'organise. Les élus à l'assemblée, les scientifiques, les associations, ...chacun y va de son discours. Le bisphénol est désormais perçu comme une menace et les industriels vont devoir modifier leur recette, notamment pour les résines époxy protégeant l'intérieur des boites de conserves. La question est quand ? Quand sera t on débarrassé de ces polluants qui nous intoxiquent ? On avance sur un produit, mais on découvre derrière que d'autres substances sont tout aussi dangereuses : par exemple on a focalisé sur le bisphénol A des biberons tout en laissant les bébés sucer une tétine pouvant transmettre des résidus d'oxyde éthylène, molécule mutagène, cancérogène," un million de fois plus active que ne l’est le Bisphénol en tant que perturbateur endocrinien !" (selon André Picot, ancien directeur de recherche au CNRS). Avant hier Greenpeace nous alertait sur la présence de nonylphenol toxique dans nos vêtements et chaussures, Hier le WECF nous rappelait que les jouets des enfants contiennent trop de substances chimiques nocives, aujourd'hui on apprend que l'aspartame entraine un risque majeur d'accouchement prématuré et demain ? J'ai le sentiment que l'information nous revient en boucle...serait on en train de comprendre ?

plastique toxique, aspatame, bisphénol, phtalates,

Evidemment les lobbying agissent. Pour le BPA l'Académie de médecine a rétorqué qu'une interdiction totale avant 2014 se serait trop tôt. Il faudrait se contenter d'informer sans "angoisser" le public. Certes, mais soit c'est nocif et on interdit, soit cela ne l'ai pas et on autorise. Entre les deux qui place ses enfants ?

Sources :
www.lesnouvellesnews.fr/
www.lemonde.fr/

www.actu-environnement.com
www.tempsreel.nouvelobs.com/