Le marché des produits Bio a quadruplé en 10 ans pour approcher les 4 milliards d’euros en 2012 pour la partie alimentaire : 2 fois plus d'exploitations biologiques (23100 contre 10364 en 2001), pour couvrir 950 000 ha (contre 419 750 ha en 2001), avec une part qui reste faible (3.09 % en 2010) loin des promesses du Grenelle (6 % souhaitée en 2012). L'ensemble de la filière a profité de cet essor. Les entreprises de transformation et de distribution bio sont désormais 12 000 (contre 5390 en 2001). Les français sont de plus en plus nombreux à consommer des produits bio et à diversifier leur panier : 40 % consomment au moins 1 produits bio une fois par mois, 6 % tous les jours et 20 % une fois par semaine au minimum. Au cours de l'année 2011 ils auront été 60 % à consommer des produits bio (contre seulement 47 % en 2001). Et la tendance va s'accentuer puisque 96 % de ces consommateurs envisagent de maintenir cette pratique voire même d'augmenter leurs achats en bio (18 %). Le panier aussi a évolué, désormais on y retrouve des produits bio issus de 9 familles différentes. 44 % des français ont acheté des produits bio qui ne sont pas alimentaires : produits d'entretien ménagers (35 %), produits de cosmétique bio, (27 %), produits de jardinage (17 %), et textile (9 %). Si on regarde cette fois uniquement les acheteurs de bio, 63 % d'entre eux achètent des produits ménagers bio et 51 % des cosmétiques bio.

manger-bio-c-est-dans-ma-nature

La vente directe séduit de plus en plus les français : elle pèse 392 M€ soit 11% de la valeur du marché bio en 2010, et concerne désormais 1 exploitation sur 2, en prioritairement celles qui proposent des fruits et légumes, des produits d'élevage ou issus de la viticulture. La crise a permis aussi de supprimer certains intermédiaires.

En 2011 le bio, pour les consommateurs français, c'est :

  • une solution pour contribuer à préserver l'environnement (82 %)
  • une offre de produits plus naturels car issus d'une culture sans intrants chimiques (82 %)
  • une qualité nutritionnelle préservée (71 %) et plus de saveurs (61 %)
  • la nécessité d'une main d'oeuvre plus important pour la production (68%)

Et pour ceux qui en achètent déjà, le bio c'est :

  • une solution pour préserver sa santé (93 %)
  • la sécurité d'avoir des produits sains (90 %)
  • la garantie d'un bien être animal (77 % contre 66 % en 2006)
  • une réponse à un souci d'éthique (70 % contre 50 % en 2006)
  • un bon rapport qualité prix ( 69%)

Ils achètent où du bio ?
Les achats en grandes surfaces perdent du terrain avec 65 % des acheteurs ( contre 70 % l'année passée). Les marchés restent ancrés dans la tradition (43 % des consommateurs y achètent leurs produits bio). Viennent ensuite les magasins spécialisés (31% ), les fermes (26 %) ...

logo produits bio marque AB et logo européen

A quel logo bio se fier ?

Les logos apposés sur les produits bio ne sont pas les mêmes selon les typologies de produits. Pour l'alimentation, actuellement 2 logos sont reconnus par le public majoritairement : La marque AB (89% des Français le reconnaissent, contre seulement 10 % en 1998 et 41 % en 2001). Et 39 % reconnaissent également le logo européen.

Du bio dans ma cantine ?

Les usagers des cantines d' entreprises, des écoles, des hôpitaux, ...verraient bien plus de bio dans leur assiette. Plus de la moitié des actifs français apprécieraient de pouvoir y gouter. Et pourquoi pas aussi dans les distributeurs automatiques (41%)

Source : http://www.agencebio.org/upload/actu/fichier/DPconf_14022012val.pdf