Google vient d'être récompensé pour ses bonnes pratiques écologiques : Greenpeace a classé Google numéro un de son Cool IT Leaderboard ! La société californienne apporte son soutien à la commission européenne pour faire réduire les émissions de gaz à effet de serre, à -30% d'ici 2020. Google a réalisé des investissements conséquents dans les énergies renouvelables (915 millions de dollars !), dont 100 millions pour un projet solaire photovoltaïque à Sacramento. L'objectif est d'atteindre 35 % de ses besoins couverts par le solaire et l'éolien dès cette année. Les serveurs ça pompe de l'énergie : Google absorbe 0.01 % de la consommation mondiale d'électricité, soit 2,25 milliards de kWh pour 1,46 millions de tonnes d'équivalent CO2 en 2010. Google a su prendre un virage écologique exemplaire, espérons que les autres firmes NTIC suivront la même démarche. Facebook et Apple gagneraient à prendre de la graine verte ! (Facebook s'était engagé en fin d'année 2011, face à la pression, à promouvoir les énergies renouvelables : reste à faire)

423.jpg



A découvrir le guide de l'Ademe "Bilan Gaz à effet de serre des Technologies Numériques", de quoi en apprendre en 28 fiches sur les bonnes pratiques écologiques à mettre en place dans les entreprises IT pour réduire l'empreinte carbone : http://www.ademe.fr/internet/Flash/BILAN_GES_TNIC/

Source : classement Cool IT Leaderboard Greenpeace et CP Greenpeace

Merci à Tribords pour l'emprunt de la photo