Les abeilles meurent, les bourdons aussi. Désormais on sait pourquoi. Les insecticides, déjà mises en cause pour leur toxicité, sont aussi responsable de la désorientation des abeilles. Ne pouvant retourner à la ruche, elles meurent. Une équipe de chercheurs français (INRA, CNRS, ACTA, ITSAP, ADAPI) a démontré que l'insecticide thiaméthoxam (néonicotinoïdes) était responsable de la désorientation des butineuses et du déclin des abeilles . Le test a été fait en posant des puces sur une colonie de 650 abeilles. Reliées à des capteurs, ces micropuces permettaient de contrôler les entrées et sorties de la ruche. Selon les résultats publiés le 29.03.12 dans la revue Science, la colonie pourrait perdre la moitié voir les 3/4 de son effectif, si les abeilles sont contaminées au quotidien ! Ce n'est pas la toxicité directe qui est dénoncée là mais le potentiel de déstabilisation de l'abeille, qui touche ensuite le développement de la colonie. N'oublions pas que les abeilles sont indispensables à notre survie. Elles sont utiles pour la pollinisation des fruits et des légumes, entre autres. Sans elles pas de production, sauf à passer par le manuel, mais là c'est une vraie problématique car la main d'oeuvre est coûteuse et pas suffisamment rapide.

abeille désorientée par le pesticide thiaméthoxam

Source : INRA, photo : devoir sur les abeilles

Alors il nous appartient de prendre les bonnes décisions pour cesser de polluer nos cultures ! Nous avons besoin des abeilles et pas seulement pour le miel aux mille vertus !