Désormais la preuve est faite : le bisphénol A (BPA) augmente l'incidence de cancers mammaires ! Après les études sur le rat, des tests ont été menés sur des singes macaques en fin de grossesse, avec une exposition à 400 microgrammes par kilo de poids corporel et par jour (µg/kg/d), équivalentes aux doses qu'on retrouve dans le sang chez la femme. Les résultats permettent également de constater que les nouveaux nés sont aussi affectés par une modification de la densité du tissu épithélial de la glande mammaire. Et avec les années, ces futurs adultes vont développer davantage de " lésions précancéreuses et cancéreuses.". Une précédente étude avait également démontré l'impact du Bisphénol A sur les palpitations cardiaques entrainant des irrégularités, avec à la clé fatigue, étourdissements, évanouissements, voir pouvant entrainer une crise cardiaque. Une autre étude réalisée en Inde et parue également en mai indique que le Bisphénol A peut aussi bloquer l'action d'enzymes utiles, servant à protéger les cellules du corps contre le stress oxydatif. Enfin cette dernière étude qui révèle que le Bisphénol A entraine des dégâts sur les ovaires (ovaires polykystiques) sachant que 10 à 18 % des femmes américaines sont déjà touchées par l'infertilité qui en découle. Bref en Avril et Mai, les scientifiques nous redisent combien les substances chimiques, Bisphénol A (et autres), phtalates and co sont nocifs à notre santé !. Alors on l'applique quand ce projet de loi demandant l'interdiction du Bisphénol A et des phtalates dès 2013 ?

Bisphénol A renforce le risque de cancer du sein

Sources :