Depuis le 1er mai 2013 les meubles aussi ont leur taxe de recyclage. Une initiative qui vise à recycler 45 % du mobilier des particuliers en 2017 (75 % pour la filière professionnelle), et concerne les meubles de salon, séjour, salle à manger, cuisine, salle de bains, chambres, sièges, meubles de jardin, ... L'éco-contribution destinée à financer la collecte et le recyclage des meubles, est facturée aux consommateurs, sur une base variable : 1, 50 € pour une chaise, 7 euros pour un canapé de 3 places ou plus, ou encore au poids (1.50 € pour 30 kilos). Le prix de cette éco taxe meuble doit être affiché distinctement du prix de l'article. Lancée par un groupement de 12 fabricants et 12 distributeurs qui assure les 3/4 des ventes de mobiliers en France (dont Ikea, But, Conforama, Simmons, Maison de la Literie, Mobilier de France, ...), cette éco participation s'évertue à limiter le gâchis : aujourd'hui 1.7 millions de tonnes de meubles sont en fin de vie chaque année (l'équivalent de 170 fois la Tour Eiffel), et moins d'un quart recyclé ou réutilisé ! Beaucoup finissent enfouis alors qu'il existe des meubles en état d'usage, ou nécessitant juste quelques réparations, ou effets de décoration. De quoi enrichir demain les rayons des recycleries et dépôts vente Emmaüs.

eco taxe sur le mobilier eco-mobilier

Autre objectif affiché par Eco Mobilier, réduire à la source la production de déchets ( mais avec un objectif faible affiché de seulement 3 %) en développant l’éco-conception. Le concept Cradle To Cradle a de l'avenir ! 3 %.


http://www.eco-mobilier.fr/