Nos cheveux sont très souvent agressés par différents facteurs, tels que la pollution de l'environnement, le stress, une alimentation non adaptée. A cela s’ajoute les colorations, les brushing et lissages en tout genre. Avec un tel traitement, leur durée de vie diminue de trois jusqu’à huit mois. Les cheveux deviennent difficiles à coiffer. C’est un vrai casse-tête pour les discipliner. Recourir de nouveau au lisseur peut paraitre une solution à court terme. Sauf que l’excès de chaleur altère la structure des cheveux : ils sont abîmés et se cassent facilement. C’est le cercle infernal : de quoi s’arracher les cheveux pour trouver une solution ! Découvrons ensemble une nouveauté mise sur le marché par Coslys, rendez vous dans les coulisses du laboratoire de formulation des cosmétiques Coslys pour en savoir un peu plus.

shampooing bio et masque keratine coslys

Pourquoi de la kératine végétale dans un shampoing Coslys ?

A l’écoute de ses consommateurs en quête de solutions pour leurs cheveux agressés et fragilisés, Coslys a mobilisé son laboratoire de Recherche et Développement, spécialisé dans la chimie du végétal depuis plus de 25 ans, pour mettre au point ce soin à base de kératine. En effet, la qualité de cheveu, sa capacité à résister à ces agressions, son élasticité, sa brillance, dépendent de la kératine. Présente de manière naturelle dans nos cheveux, la kératine en représente même 95 % de leur densité. Sauf que le stock n'est pas renouvelable. Face à toutes ces agressions, comment agir pour préserver le capital de ces cheveux altérés sans avoir à les couper ? Coslys a travaillé pendant plus d'une année, au sein de son laboratoire de recherche et développement, pour mettre au point le 1er rituel de soin pour cheveux fragilisés & indisciplinés, labellisé Cosmebio, sans tensioactif sulfaté ni huile essentielle, et contenant de la kératine végétale. Le soin se compose d’un rituel en 2 étapes, constitué d’un shampooing et d’un masque. Les résultats sont visibles dès la 1ère utilisation.

Pourquoi sélectionner de la kératine végétale ?

La kératine est une protéine fibreuse très résistante, faite de longues chaînes d'acides aminés. A cause des diverses agressions, elle s'amincit et s'affine. L’utilisation de produits à base de kératine végétale est nécessaire pour renforcer la fibre capillaire. Elle se trouve sous deux formes : animale ou végétale. La kératine utilisée par Coslys est 100% naturelle et vegan (respect du monde animal). Elle est issue du blé, du mais, de champignon et de la glycine, on parle aussi de phyto-kératine. Extraite par un procédé doux, à base d'eau, qui préserve sa qualité, ce qui n'est pas le cas des autres kératines végétales extraites par solvant (hexane, ...). Rien à voir avec la kératine animale que l'on trouve en très grande majorité dans les produits capillaires, issue des déchets d'animaux d'abattoirs (plumes de volailles, coquilles d'oeufs, laine de mouton, cornes, sabots, ...). Sans compter la pollution dus aux traitements chimiques préventifs ou curatifs contre les parasites de ces animaux qui se retrouvent potentiellement dans la kératine animale utilisée. Comment savoir de quelle kératine il s'agit ? Si elle est animale, la mention "kératine" est indiquée dans la liste INCI. Si la kératine est végétale, il est nécessaire de lire l'intégralité de l'INCI, car elle peut être répartie sur plusieurs noms. Par exemple, la kératine présente dans ce shampoing Coslys correspond à un assemblage de trois protéines, très proches de la protéine de la kératine naturelle : hydrolyzed corn protein (peptides de mais), hydrolyzed wheat protein (peptides de blé), hydrolyzed soy protein (peptides de soja).

shampoing-keratine-bio-coslys

Pourquoi utiliser des tensioactifs non sulfatés ?

Après de nombreuses études et essais par le laboratoire, Coslys a retenu pour ce shampooing à la kératine des tensioactifs parmi les plus doux. Le shampooing combine une base lavante d’origine végétale sans sulfate et de la phytokératine car cette alliance permet de nettoyer le cheveu sans l’agresser. Etant donné qu'il s'agissait d'un shampooing à la kératine, la formulation ne pouvait pas contenir de tensioactifs sulfatés puisque le sulfate empêche la kératine de se fixer sur le cheveu (cf selon une étude réalisées aux USA à propos du lissage brésilien).

Pourquoi la liste INCI ne suffit pas à interpréter la composition ?

La formulation de produits cosmétiques étant complexe, la lecture de la composition sur la base de l'INCI induit parfois des erreurs d’interprétation. L’analyse critique d’un produit ne peut se faire sur la seule base de la liste INCI, sans test, sans connaissance chimique pointue, sans analyse précis des pourcentages et sans échange direct avec le formulateur du produit, pour en comprendre aussi les subtilités. (CF article précédent d’aboneobio sur le sujet : La Liste INCI suffit elle à dire que le cosmétique est sain ? ) Par exemple, un ingrédient peut être classé comme irritant dans la fiche de donnée de sécurité, et pourtant être moins irritant que son voisin, n'existant pas de données comparatives à ce stade. Le formulateur, professionnel ayant obtenu un diplôme, maitrise un savoir faire qui lui permet d'associer des ingrédients entre eux. Il ne s'agit pas juste de mettre des ingrédients et de mélanger. La composition d'un cosmétique peut mettre des mois voire des années avant d'être validée. A ce titre, un tensioactif classé irritant peut être associé judicieusement à d'autres matières premières, qualifiées de plus apaisantes, qui vont agir sur l'ingrédient pour en diminuer le potentiel irritant. Il est tentant de faire un raccourcit entre la présence d'un ingrédient classé potentiellement irritant et le fait de déclarer l'ensemble du produit final comme irritant. C'est faux.

Pourquoi avoir choisi comme tensioactifs du sodium lauryl sulfoacetate et disodium lauryl sulfosuccinate ?

  • Le potentiel irritant de ces deux tensioactifs a été comparé à celui de l'Ammonium Lauryl Sulfate ALS (toléré en cosmétique bio, mais non utilisé par Coslys) et à celui du sodium lauryl éther sulfate, SLES (appelé aussi sodium laureth sulfate) couramment utilisé en conventionnel.
  • Coslys a demandé à des laboratoires indépendants de réaliser des tests sur des transplants de peaux synthétiques (pour mémo, Coslys respecte la Charte One Voice, par conséquent les ingrédients et les produits finis sont non testés sur les animaux). La lecture des résultats par des dermatologues démontre que le potentiel irritant de ces deux tensioactifs est moins important, en ce qui concerne les érythèmes, les rougeurs et les œdèmes.
  • Par ailleurs, d'autres tests réalisés cette fois sur le produit fini auprès d'un panel, permettent d'affirmer que l'ensemble de la combinaison de ces ingrédients a un potentiel d'irritation totalement nul. (il ne s'agit pas d'un potentiel moyennement ou faiblement irritant mais bien d'une absence totale de potentiel d'irritation).
  • D'ailleurs ces tensioactifs sont parfaitement adaptés aux peaux sensibles. Ils existent sur le marché depuis plus de 10 ans, utilisés jusqu'à présent pour la cosmétique de luxe, réservés à des gammes de produits visage pour peaux sensibles haut de gamme, du fait de leur coût élevé (et oui le sodium lauryl sulfoacetate et disodium lauryl sulfosuccinate coûtent plus cher que l'Ammonium Lauryl Sulfate notamment).
  • Autre point important, les molécules des tensioactifs retenus par Coslys ont une tête hydrophile plus grosse que celle du SLES par exemple, ce qui signifie qu'elle rentre moins en profondeur, qu'elle pénètre moins dans les couches superficielles de l'épiderme et par conséquent qu'elle l'assèche moins (moins délipidante) et de fait, rend la peau moins irritée.


Quelle reconnaissance de ce cosmétique bio sur le marché professionnel ?

shampoing bio keratine coslys prime natexpo

Ce 1er shampoing bio à la kératine végétale a reçu le Trophée de Bronze Natexpo 2013, dans la catégorie Beauté au Naturel Le jury composé de professionnels a reconnu l'innovation dans la conception de ce cosmétique. Il a fallu pas moins de deux années au laboratoire Coslys pour aboutir à une formulation stable, avec la kératine qui va bien, et suffisamment bon marché pour être lancée. (La liste des lauréats est disponible ici : http://www.natexpo.com/fr/programme-evenements/les-gagnants-des-trophees-natexpo-2013/)

Pourquoi un rituel en 2 étapes ?

Le shampooing, de part sa formulation, permettra de nettoyer les cheveux les plus fragilisés en douceur. Utilisé quotidiennement, Il renforce la fibre capillaire et protège les cheveux de la chaleur du sèche-cheveux ou du fer à lisser. Ne contenant pas de sulfates, il permettra à la kératine de se fixer à la fibre capillaire. Le masque bio à la kératine pourra être utilisé en cure après chaque shampooing puis 1 à 2 fois par mois. Il va renforcer l’action du shampooing. La formule du masque cheveux fragilisés et indisciplinés est enrichie en kératine et en céramides végétales. Les céramides font partis du ciment interstitiel. Comme la kératine, ils sont dégradés suite aux nombreuses agressions subies par le cheveu et ne peuvent pas être remplacés naturellement. Dans ce masque bio, les céramides végétales, issus d'un assemblage de différents végétaux agissent comme un réparateur des écailles des cheveux. A noter qu'il existe aussi des céramides synthétiques (par exemple dans les produits conventionnels). Ce protocole de soin innovant et respectueux du cheveu est capable de modifier la forme du cheveu, tout en le protégeant de la chaleur des appareils électriques. Son action est durable jusqu’au prochain shampooing. Il renforce le processus de lissage des cheveux d’un fer à lisser pour des cheveux lisses et brillants. Une seule application augmente significativement la résistance et la brillance du cheveu.