Bientôt les grandes vacances et la SPA lance des campagnes de prévention et d’information contre l’abandon des animaux de compagnie avec un premier documentaire diffusé sur France 2, ce mardi 10 juin, « 21 jours à la SPA ». Il y a malheureusement des comportements qui ne changent pas, mais la cause animale avance. Pour preuve, le travail des associations françaises et des parlementaires pour le droit des animaux afin qu’ils soient considérés comme des êtres vivants,doués de sensibilité, et non plus de vulgaires meubles.(1)

Récemment, nous, l’équipe d’Abonéobio.com, évoquions la réouverture du zoo de Vincennes après 6 ans de travaux, la polémique opposant les zoos, façon mouroir, et les parcs animaliers qui s’engagent pour la protection des espèces en danger et le respect de la biodiversité. Et nous avons beaucoup digressé. Nous avons donc fait le point sur nos comportements et ce qu’ils impliquent pour nos amies les bêtes.

Pour beaucoup les animaux sont une part indissociable de notre quotidien, mais que faisons nous pour faire progresser le traitement infligé aux animaux ?

➢ Réduire sa consommation de viande, manger de la viande bio, devenir végétarien/végétalien, etc. est certainement la première idée. Et c’est vrai que la cuisine vegan déborde d’inventivité et de saveur au point de séduire même les amateurs de régime carné… le temps d’un repas. Les restaurateurs s’intéressent de plus en plus au sujet et quelques grandes villes ont la chance d’avoir un restaurant « vegan ». Plusieurs sites répertorient les restaurants bio et vegan partout en France comme http://www.restovege.fr/

➢ Se passer de la fourrure et du cuir en tant que textile. Les marques de mode éthique font, par essence, le choix de ne pas utiliser de cuir, ou de l’utiliser à bon escient comme la marque 2 filles en fil qui fabrique des sacs à partir de chute de cuir de l’industrie du luxe. Et si les baskets en toile ou les tongs en plastique ne sied pas à votre garde robe, la marque anglaise Beyond Skin fait de magnifiques créations 100% vegan !

Logo_Label2_OneVoice2.jpg

➢ Pour les produits de consommations courantes, comme les cosmétiques, l’entretien ménager ou l’alimentaire, le Label One Voice(2) apposé sur les produits garantit qu’ils q n’ont pas été testé sur les animaux. Ces tests devaient être interdit depuis 2009 par une directive européenne, mais des dérogations sont régulièrement demandées et émises pour certains laboratoires afin de réaliser certains tests de toxicité. Pour les marques pionnières du bio, le test sur les animaux n’a jamais été envisageable, ainsi l’élaboration d’un nouveau produit prend en compte de se dégager de tous tests de toxicité en proposant des matières premières et des formules douces et respectueuses de la nature. Ce label représente la démarche proactive et l’engagement des marques, majoritairement les marques bio, comme Coslys ou Melvita.

➢ Concernant les produits ménagers le flou et encore plus criant : les fabricants se doivent d’assurer la sécurité des consommateurs par tout moyen possible. Aucune loi ou règlement n’empêche donc un produit même écologique d’être testé sur les animaux. Dans ce cas présent, l’engagement de la marque Etamine du lys auprès de One Voice est une vraie garantie de respect de la vie animale.

➢ Au jardin, on ne le répètera jamais assez, il est préférable d’utiliser des produits naturels et conseillés en agriculture biologique afin de préserver la santé et les éco-systèmes des auxilliaires de jardin, que sont les abeilles, les coccinelles ou les hérissons. Le réseau de jardinerie Botanic (www.botanic.com) a d’ailleurs fait le choix de ne proposer que des solutions naturelles et 0% pesticide.

➢ Et comme rien n’est trop bio pour vos animaux, abonéobio.com propose également Anibiolys, une marque dédiée aux animaux de compagnie afin de prendre soin d’eux en douceur.

Cependant au delà de l’aspect « gestes » du quotidien et l’effet papillon de toutes ces actions combinées, nous avions envie de partager la belle histoire de Ioko un chien rescapé d’un laboratoire de test par Virginie, déléguée commerciale dans la région Est pour la société Comptoir des Lys.

Bonjour Virginie, depuis quand êtes-vous personnellement engagée pour la protection des animaux ? Sensible à la cause animale depuis toute petite, engagée plus concrètement depuis environ 10 ans.

ioko______.JPG

Racontez-nous l’histoire de votre chien. Comment avez-vous pris une part active à son sauvetage ? Une amie m’a parlé en début d’année d’une association, l’Association GRAAL, qui est pour le moment la seule en France à réhabiliter certains animaux de laboratoire. L’expérimentation animale est évidemment un sujet qui me préoccupe dans la mesure où elle sacrifie tous les ans plus de 2 millions d’animaux, rien qu’en France. Il s’agit essentiellement de rongeurs, mais aussi de singes, chevaux, poissons, et chiens. Concernant les chiens, ce sont surtout des beagles, utilisés pour leur taille moyenne, leur caractère docile, leur robustesse et leur capacité à vivre en groupe. La grande majorité des chiens sont euthanasiés après tests pour l’autopsie de leurs organes. Mais il se trouve que certains ne sont pas euthanasiés et sont proposés à l’adoption par le biais du GRAAL en France.

Convaincus par leur démarche, mon compagnon et moi-même avons donc pris contact avec la SPA de Besançon (l’un des refuges qui travaillent avec le GRAAL et accueillent ces animaux en attendant de trouver des familles adoptantes). Ils venaient de recevoir 2 petits beagles de 4 mois par le GRAAL ; tout s’est passé très vite : nous avons craqué pour le petit IOKO qui vit maintenant avec nous. Nous n’avons que peu d’infos le concernant : il a vécu en parc dans un labo qui évidemment reste anonyme, sans doute un mois environ ; il est arrivé à la SPA avec un carré de peau rasée et un numéro tatoué sur le ventre; nous n’en savons pas plus.

Comment va-t-il maintenant ? Il s’est très bien intégré à la vie de la maison et est ravi d’y avoir trouvé 2 compagnons de jeux : notre première chienne de 2 ans et demi et notre chatte de 12 ans. Il n’a aucune séquelle si ce n’est l’extrême peur qu’il avait au début quand il devait aller dans son kennel (cage de transport) qui lui rappelait peut-être de mauvais souvenirs… ou au contraire la joie démesurée qu’il a eu devant ses premiers jouets ! IOKO est très gentil, joueur, coquin, câlin…C’est un amour !

ioko____.JPG

Compte tenu de votre engagement pour les animaux, est-ce que travailler pour une entreprise respectueuse de la nature et des hommes était un impératif ? Le respect de la nature au sens large (incluant hommes et animaux) est un critère important dans ma vie en général

Quelles sont vos actions, petits gestes du quotidien en faveur de la cause animale ?

  • je n’envisage pas d’avoir des animaux à la maison autrement que par l’adoption en refuge ; je vis aujourd’hui avec 3 animaux : un chat et 2 chiens.
  • je donne un peu de mon temps et de mon argent à diverses associations de protection animale
  • je suis végétarienne

Et vous que faites vous ? Avez-vous regardé le documentaire de France 2, qu'en avez-vous pensé ? Donnez nous vos idées, vos gestes et actions pour respecter nos amis les bêtes !

Pour aller plus loin, voici quelques liens utiles :

(1) les derniers débats pour la proposition de loi sur le statut et le droit de l’animal http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/04/malgre-une-nouvelle-proposition-de-loi-le-droit-animal-reste-dans-l-impasse_4431074_3244.html

(2) la liste des produits labellisés One Voice http://label.one-voice.fr/liste_produits/

(3) le site du GRAAL http://www.graal-defenseanimale.org/