Ah! La nouvelle année, les fêtes, les voeux et cette vague tradition, un peu surannée, des bonnes résolutions! Si la tendance actuelle est plutôt d’affirmer que cette année ‘on arrête les bonnes résolutions qu’on ne tiendra pas”, l’équipe abonéobio reste positive et vous fait le bilan de 11 solutions (à défaut de ré-solutions) pour une vie plus bio et plus légère! Lesquelles adopterez-vous?

Tendance 2016 n°1 - moins de déchets

Passer au vrac

daybyday-vrac_m.jpgLe vrac sera vraisemblablement LA tendance de 2016 en termes de consommation éthique et durable. Le magasin expérimental proposé par Biocoop à Paris, fermera ses portes à la fin de février et nous aurons alors plus d’informations sur le potentiel de développement d’une consommation tout vrac et sans emballage, comme le fait déjà le réseau Day by Day. Pour abonéobio, en 2016, notre but est de pouvoir livrer d’autres AMAP en vrac liquide. Si vos fréquentez une AMAP qui pourrait être intéressée, n’hésitez pas à nous contacter!

Choisir le lavable / bannir le jetable

La campagne d’information “vite ça déborde” n’est pas si loin, et nous jetons encore trop de tout : de nourriture, de plastique, d’emballage… Une astuce toute simple pour commencer à jeter moins, c’est aussi d’oublier le “jetable”, cette invention des années 70/80 où il fallait être pratique et consommable. Sur abonéobio, nous vous proposons depuis leur lancement des microfibres lavables idéales pour le ménage, plutôt que des lingettes. De plus, en 2015, nous avons renforcé notre offre de cotons lavables Tendance d’Emma avec des coussinets d’allaitement en plus des carrés cotons lavables. Une idée simple, mais économique et écologique.

Faire pipi sous la douche

4979879_douche-pics1_545x460_autocrop.jpgL’information la plus improbable de l’année dernière, mise en valeur cette année à l’occasion de la COP21, est quand même cette étude réalisée par des étudiants britanniques pour chiffrer le coût écologique d’une chasse d’eau, et la substantielle économie réalisée (l’équivalent de 26 piscines olympiques!) si chaque étudiant du campus profitait de la douche pour se soulager! Par ailleurs, il est également possible d’équiper ses robinets d’éco-mousseur, d'opter pour un rideau de douche écolo et design ou de placer une bouteille pour faire office de flotteur dans la cuvette des WC et diminuer ainsi le volume d’eau consommé à chaque chasse d’eau! Chacun sa technique!

Tendance 2016 n°2 : moins de CO2

Relever le Defi Veggie

actu_laureat_defi_veggie.jpgGrand gagnant de la deuxième session de vote My positive impact organisée par la Fondation Nicolas Hulot, le défi Veggie est actuellement placardé sur de nombreux abribus. Le but est de prouver que l’on peut manger de manière gourmande et équilibrée de manière végane pendant une petite semaine! Proposé de manière volontaire et libre, ce défi pourrait être, idéalement, relevé en janvier après les agapes de la fin d’année, ou au printemps pour perdre les kilos de l’hiver, voire cet été où il est très aisé de se nourrir de salade… Et si cuisiner de manière végétale ne vous inspire pas, faites confiance aux professionnels : sur VegoResto.fr vous retrouverez les restaurants qui propose une offre végane!

Vider ses emails régulièrement

Ce n’est pas nouveau, mais nous oublions un peu trop rapidement que la “dématerialisation” n’est pas si anodine! Dans sa dernière fiche pratique de 2014, l’ADEME rappelle que “l’envoi de 33 courriels d’1 Mo à 2 destinataires par jour et par personne génère annuellement des émissions équivalentes à 180 kg de CO2, ce qui équivaut à plus de 1000 km parcourus en voiture.” Évidemment, plus il y a de pièces jointes , et plus elles sont lourdes (en Mo) cela augmente d’autant l’empreinte carbone. Surfer sur le web est aussi très gourmand en CO2, alors on trouve des alternatives. Pour la boite mail, la start-up française Newmanity (adresses en @ntymail.com) sensibilise au déstockage d’email et souhaite être transparente sur la non-utilisation des données à des fins commerciales, en plus de proposer une communauté en ligne.

Ramasser un déchet par jour

Parmi les gestes simples, mais citoyens, on peut évidemment dépolluer nos rues et nos espaces verts. Régulièrement, des nettoyages citoyens sont organisés en France par des associations comme Berges Saines, Surfrider Foundation ou des fondations comme E. Leclerc. Cependant, rien ne vous empêche de ramasser spontanément et de jeter un déchet à la poubelle. A Marseille, où a été lancée l’opération #1pieceofrubbish, on estime à 315 kg/par mois d'ordures déblayées si chaque personne ramassait un déchet, ne serait-ce qu'un jour sur deux! Aux Pays-Bas, l’action d’un citoyen, anonyme, qui a décidé d’y consacrer 30minutes par jour a permis de nettoyer toute une berge!
12142089_1637133683219496_846531245_n.jpg

Prendre un abonnement sur abonéobio!

Comment alléger sa vie, tout en limitant la pollution, les déchets, les émissions de C02? commander sur abonéobio ! Abonéobio une solution d’abonnement livrée à domicile, au bureau ou en point relais, dans un délai de 48H. Tous les produits d’hygiène et les cosmétiques bio nécessaires pour une famille durant une année : soin pour le corps, produits de beauté et de bien-être, produit d’entretien écologiques pour la maison, sans se disperser dans les magasins spécialisés, et sans dépenser plus. De plus, la formule d’abonnement, unique en France et sur le web, permet aux consommateurs de commander et d’échelonner une année de produits, tout en faisant une économie de 10 à 30% sur le prix d’achat. Un concept unique en France qui permet d’avoir le « déclic bio »!

Commander un fairphone (et ne pas le recharger pendant la nuit)

Les smartphones sont devenus, pour beaucoup, un accessoire indispensable qui soulève 2 problèmes “écologiques” : la gestion des terres rares (extraction, procédés polluants et exploitation de la main d’oeuvre) ainsi que leur obsolescence. Les nouveaux modèles supplantent trop rapidement les anciens, dont les écrans se brisent et coûtent très chers à changer, dont les systèmes d’exploitation (android, iOS…) sont surchargés de mises à jour inutiles, dont les batteries ne peuvent être changées… La société néerlandaise Fairphone propose depuis 2013 un smartphone éponyme dont les métaux sont issus du recyclage d’anciens téléphones ou extraient de gisements hors zone de guerre, dont les employés sont payés et travaillent dans des conditions décentes. Par ailleurs, sa spécificité est d’être totalement démontable! Il est alors très simple de changer la batterie ou l’écran s’il venait à se fêler! Le point noir pour beaucoup de consommateur : son prix ! Entre 310 et 500€, pour un smartphone qui durera certainement plus longtemps.
fairphone-2-repair-1-.jpg Par contre, un petit geste facile : celui de ne PAS recharger son téléphone la nuit. Certes la tentation est grande de transformer son portable en filaire la nuit où l’on y touche pas, pourtant, le fait de garder la batterie “en charge” quand elle est chargée consomme excessivement d’électricité.

Tendance 2016 n°3 : plus de collaboratif

Découvrir le postcrossing

Depuis qu’il existe les emails (qui sont, nous l’avons vu, très gourmands en CO2) on ne reçoit plus par la Poste que des factures ou des prospectus. Un poil déprimant, non? Les accros aux courriers, manuscrits, se rebellent contre la dictature du tout-numérique et ont lancé le “post-crossing”. Il s’agit d’un “échange de cartes postales” : des inconnus s’envoient et reçoivent du courrier de partout dans le monde, afin d’animer un peu plus leur boite aux lettres. Il est plus ou moins recommandé de parler/écrire en anglais, cependant, vous pouvez préciser les langues étrangères que vous maîtrisez.
pc-wall-1.jpg

Participer à une opération de crowdfunding

Le “crowdfunding” est littéralement du “financement par la foule”. Il s’agit de financer, selon vos moyens, un ou plusieurs projets qui peuvent de nature culturelle, écologique, sociale, ou entrepreneuriale (soutien ou lancement d’une activité). Selon le montantvous recevrez une contrepartie, clairement annoncée sur les plate-formes de financement (Ulule, KisskissBankbank, etc.), et vous êtes totalement libre de choisir les projets. Pour ne pas investir à fond perdu, si le montant total fixé par le projet n’est pas atteint, vous ne serez pas prélevés.
A savoir, le financement participatif a le vent en poupe en France, i existe même une plateforme franco-bretonne qui joue la carte de l’hyper-local! Difficile de ne pas trouver LA bonne cause à soutenir!

S’organiser des vacances “collaboratives”

Même si 2016 est plutôt une année “vache maigre” pour les ponts et week-end de 3 jours (le 1er le 8 mai tombent un dimanche), vous pouvez vous organiser des petites vacances à prix tout doux en profitant de l’économie collaborative ! Pour le trajet, on choisit parmi les options co-voiturage avec BlaBlaCar (3 à 4 fois moins cher que le train) ou bien TGVpop, le service qui propose des TGV moins chers si on vote pour! Pour l’hébergement, outre l’incontournable Airbnb dont les formules sont des plus sommaires (chambre partagée) à très confort (logement entier), il existe d’autres sites comme le couchsurfing, bedycasa et pléthore de petites plate-formes dont les offres ne sont pas inintéressantes!