icicestbio-chocolatjpg.jpg7 milliards d’euros de produits bio vendus en 2016. C’est un record.

Pourtant, l’Agence Bio, qui se garde toujours de donner des chiffres sans les pondérer, reconnait que le bio alimentaire est toujours 20 à 30% plus cher que le conventionnel, selon les produits et les canaux de distribution. Pour autant, nous sommes de plus en plus de consommateurs de bio de manière régulière, et même quotidienne. Pour autant, 29% des consommateurs indiquent avoir l’intention d’augmenter leurs achats en bio. Comment, en temps de crise du pouvoir d’achat, pourquoi le bio séduit-il encore toujours plus et comment faire baisser durablement la facture?

Si l’on se plaint régulièrement du prix des denrées alimentaire, il faut rappeler que globalement, entre 1960 et 2014, la part de l’alimentaire dans le budget des ménages est passée de 35 % à 20,4% selon l’INSEE, alors que le volume des achats a augmenté de 1,1%.

S’il est possible de faire baisser sa facture en bio, il faut aussi rester lucide et comprendre que produire mieux a un prix. La consommation doit aussi s’accompagner de changement de nos habitudes, comme un régime modifie forcément les habitudes alimentaires.

Evidemment, acheter en magasin bio, comme 31% des consom’acteurs (chiffre Agence Bio 2017) garantit des produits bio et un peu locaux, en plus de condition de travail et de salaire décent, mais la grande distribution propose aussi des produits bio, labellisés AB, avec les mêmes garanties concernant la part biologiques des ingrédients. Leur disponibilité et leur présence ont séduit près de 80% des consommateurs de bio. Pour autant, la grand distribution n’est pas le seul moyen de payer moins cher des produits bio et écologiques.

11 conseils pour payer payer moins cher et vivre plus écologique

Au rayon frais :

1- Acheter moins et mieux, pour gaspiller moins

Le supermarché et les frigos nous ont malheureusement aidé à acheter beaucoup. Résultat, on entasse et on jette des produits périmés ou dépassés, en plus d’avoir perdu du temps et de l’argent. En achetant moins ou en moins grande quantité, le prix des courses va automatiquement baisser.

Il faut également penser au vrac, qui se démocratise, sous la pression des militants 0 déchets et des écologistes : moins d’emballage c’est moins de ressource, moins de dépense en marketing et donc un prix de revient 20 à 30% moins cher… On s’y retrouve!
DaybyDay14_m.jpg

2- Moins de viande

A chacun de choisir son degré d’implication, mais tous les écologistes vous le diront, et sans renier la souffrance animale, l’élevage intensif pour la consommation humaine est un désastre écologique, un scandale sanitaire et pour les éleveurs conventionnel les revenus ne sont pas encore suffisant.

Compte-tenu que nous mangeons trop de protéines animales pour être en bonne santé,l’argument écologie/économie numéro 1 est de diminuer l’achat de viande pour pouvoir acheter plus de fruits, de légumes, de légumineuses , elles aussi riche en fer, ou d’algues, riche en magnésium et nutriments.

3-Acheter en direct des producteurs.

Marché de producteurs, Amap, vente directe à la ferme… il existe de nombreuses manières d’acheter en direct. Il n’y a pas d’intermédiaire, le prix n’est donc pas majoré par la location d’une surface commerciale ou du marketing, donc la facture baisse automatiquement.

L’autre solution qui se développe actuellement sont les supermarchés coopératifs, sur les modèles américains et parisiens de la Louve. En échange de votre temps pour faire fonctionner le supermarché, le prix de vos achats est minoré d’autant. Où l’expression “le temps c’est de l’argent” retrouve tout son sens.

images.jpg

Au Rayon hygiène-beauté

4- Vive le réutilisable!!

Plus cher à l’achat, certes, mais très rapidement amorti, le réutilisable est finalement moins cher! Cotons démaquillants, éponge exfoliante, cure-oreille, coupe menstruelle et couche pour enfant même protection hygiénique lavable… Les solutions d’avant le tout-jetable reviennent à la mode, auréolés de la mention “0 déchet”, et prennent beaucoup moins de place dans la salle de bain. Pour rappel, les lingettes réutilisable, même en coton bio permettent de faire une économie de 230 à 300€ par an ! Imaginez si l’on réintroduisait les mouchoirs en tissu?!

5- Choisir des formats économiques

Que l’on soit une famille ou une personne seule, acheter en grand conditionnement, même bio, revient toujours moins cher. La place faite par les produits jetables, troqués au profit de réutilisable, peut alors être utilisée pour des contenants plus gros, moins cher.
Pour les petits espaces, les minimalistes ou les adeptes : le savon a fait un retour triomphal avec des formes et des formules gourmandes. A l’usage, le savon est bien plus économique, car il permet plus de lavage, et même écologique si on le choisit sans emballage. Oriculi.png

Au rayon entretien de la maison

6- Respecter les doses utiles

Nous avions déjà fait le calcul : la lessive Etamine du Lys 5L ne coute pas plus cher au prix de revient qu’une grande marque de lessive conventionnelle, à la composition alarmante. Pourquoi? Parce qu’il faut savoir doser utile. Plus de lessive dans une machine ne lavera pas mieux le linge. Si des taches sont incrustées, mieux vaut les prélaver avant de les mettre dans la machine.

7- Dire merci à grand-mère : choisir des produits multi-usage

Savon noir, vinaigre, citron, Huile Essentielle et huile de coude… 5 ingrédients de base de la plupart de nos “grand-mères” qui venaient à bout des salissures communes dans la maison. Pour tout nettoyer du sol au plafond, pas besoin d’encombrer ses placards, des produits d’entretien multi-usages à la composition simple, écologique et surtout biodégradable sont amplement suffisant pour garder une maison propre, mais surtout, une maison saine! Car les produits d’entretien conventionnels sont souvent pires en termes de pollution, que la saleté elle-même !

Pour tout le reste

S’il n’est pas possible de faire des économies sur certaines dépenses, essayons de trouver d’autres solutions pour gagner en pouvoir d’achat

8 - Choisir des produits durables

Plutôt que d’acheter et de jeter, pourquoi ne pas choisir des produits qui vont durer toute une vie ? Soit parce qu’ils sont plus résistants ou qu’ils peuvent être réparer simplement. Evidemment, c’est plus cher à l’achat, mais vite rentabilisé pour des vêtements autant que pour son électroménager ou même son matériel électronique. C'est le pari du site d'ecommerce www.buymeonce.com, qui ne propose que des produits garantits "a vie"!
Pour Seb, la marque française, le réparable est devenu un business model avec l'investissement dans des imprimantes 3D pour proposer des pièces détachées aux consommateurs, malgré l'arrêt de la production. Nokia a même annoncé le retour de son téléphone culte, le 3310, qui n’est pas un smartphone mais un portable inusable et incassable, suite aux protestations des consommateurs quant à la fragilité des smartphones actuels.Et les pré-commandes explosent!

9 - Faire tourner l’économie circulaire

Donner, réparer, échanger, faire, louer, acheter en seconde main ou “vintage”... Voici autant de solutions pour faire baisser son budget et augmenter d’autant son pouvoir d’achat. Il y a l’exemple de la perceuse achetée qui n’est utilisée que 2 à 3 fois par an, que l’on peut louer à son voisin, jusqu’à sa voiture pour les moins automobilistes d’entre nous. Emmaüs, le bon coin, eBay, ou des applications mobiles comme vide dressing ou vinted permettent de vendre et d’acheter des produits d’occasion, souvent à des prix bien plus intéressant que le neuf, pour des usages identiques.

Petite précision non négligeable : les produits d’occasion sont souvent plus écologiques au niveau des apprêts chimiques qu’ils ont perdus à l’usage. cqfd.

10 - Profiter des bons plans internet ou mobile

biocoupons03-2017.PNGSi la technologie a un coût environnemental non négligeable, c’est aussi un moyen fantastique de trouver facile un bon plan pour faire des économies : sur abonéobio par exemple, chaque quinzaine est dédiée à un univers avec des promotions et la formule abonnement permet de faire jusqu’à 30% d’économie sur chaque commande ! Et la tranquillité d’être livré chez soi sans avoir à courir faire ses courses.

L’application biocoupons permet aux consom’acteurs de payer moins ou de découvrir de nouveaux produits bio à prix réduits. Quant aux applis anti-gaspillage, c’est une mention spéciale pour se régaler à moindre frais!

11- Apprendre à faire des économies d’énergies

Chauffer 1 degré de moins pour économiser 7% sur la facture, régler le chauffage sur économique ou hors gel quand personne n’est là, éteindre les lumières (des LED forcément), mieux isoler son habitation, couvrir l’eau de cuisson des repas, prendre des douches plutôt que des bains, utiliser des mousseurs et des prises coupe-veille… autant de petites astuces et gestes du quotidien que l’on oublie de mentionner sur abonéobio, tant elles sont essentielles, mais qui permettent effectivement de faire des économies!

Ainsi, le bio coûte effectivement, à panier identique, plus cher que le conventionnel, mais le consommer durable ou écologique c’est finalement une autre manière de consommer, avec à la clé des économies intéressantes pour peu que l’on sache où se trouve les bonnes affaires ! Aboneobio continuera de les partager avec vous.