Un supermarché collaboratif, c’est quoi ?

droit_photo_Alizee_Szwarc3.jpgUn supermarché collaboratif est un lieu auto-géré où le client est acteur du magasin. Chaque coopérateur a une voix, et chacun est consulté dans le choix des produits, la gestion du magasin, la vente. Tous les bénéfices sont réinvestis dans le supermarché. Les produits qui y sont proposés sont en majorité bio, locaux ou artisanaux.

Depuis quand ce concept existe-t-il ?

LaLouve2_Alizee_Szwarc6.jpgLes premiers supermarchés collaboratifs sont apparus au début des années 1970 aux Etats-Unis. Le Park Slope Food Coop est un modèle de réussite. Fondé à Brooklyn, à New-York, en 1973, ce supermarché collaboratif est le plus important au monde, avec près de 17 000 membres. C’est sur ce modèle que se sont développé des coopératives françaises. En France, près d’une dizaine sont prêts à ouvrir leurs portes, comme La Chouette Coop à Toulouse, La Supercoop à Bordeaux ou encore La Louve à Paris.

Le leitmotiv des fondateurs de ce nouveau type de supermarchés ? « Nous n’étions pas satisfaits de l’offre alimentaire qui nous était proposée, alors nous avons décidé de créer notre propre supermarché » explique la coopérative La Louve sur son site internet.

Qui peut y faire ses courses ?

Pour faire ses courses dans un supermarché collaboratif, il suffit d’en devenir coopérateur. Cela suppose de participer au financement de la coopérative (par exemple 100 euros pour acquérir 10 parts de la coopérative parisienne La Louve), à sa gouvernance et à son fonctionnement, en dédiant par exemple 3 heures par mois au magasin.

Quel intérêt y trouvent les membres ?

Les produits vendus en supermarchés collaboratifs sont en général moins chers qu’en commerce traditionnel. Par exemple, La Louve revendique des prix de 15 à 40 % plus faibles. Ces tarifs s’expliquent puisque les charges salariales tout comme les intermédiaires sont réduits, et la publicité inexistante. Mais ces commerces d’un genre nouveau vont encore plus loin : ils soutiennent le développement d’une agriculture durable, à la fois en rémunérant mieux les producteurs et en protégeant l’environnement, et sont transparents dans les actes d’achat, de vente, de gestion et d’administration du magasin.

Zoom sur la Louve

LaLouve_Alizee_Szwarc0.jpgLa Louve est le premier supermarché coopératif et participatif de Paris, et un des premiers à ouvrir dans l’Hexagone. Ce supermarché d’un genre nouveau, soutenue par la mairie du 18e arrondissement et la Ville de Paris, occupe une surface de 1450 m2 dans le 18e, rue des Poissonniers, dont un tiers dédié à la vente. A son origine, Tom Boothe et Brian Horihan. Ces deux Américains vivant à Paris se sont inspirés du modèle de la Park Slope Food Coop de New-York. En 2011, ils sont rejoints par d’autres personnes, séduites par le projet. Le groupement d’achat et l’association Les Amis de La Louve, ayant pour objectif la création du futur supermarché, sont lancés. Un concept qui a été long à déployer, puisqu’Abonéobio annonçait déjà son ouverture prochaine fin 2013. Enfin ouverte en phase de test depuis novembre 2016, la coopérative parisienne regroupe aujourd’hui près de 4500 collaborateurs.
Et vous, seriez-vous prêt à consacrer du temps dans un supermarché collaboratif? Etes-vous déjà acteur d'un tel projet?

Sources
Droits photos: Alizée Szwarc

https://reporterre.net/Le-supermarche-collaboratif-arrive

http://www.consoglobe.com/supermarche-collaboratif-france-cg