Alors que le bio affiche une croissance historique en France, le marché du halal lui aussi est en pleine progression (5,5 milliards d’euros en France en 2014, soit une augmentation de 10 % par rapport à l’année précédente). Pas étonnant qu’un nouveau marché fasse son apparition : le bio halal.

Le terme « halal » (« licite » en français) désigne tout ce qui est permis par la charia, c’est-à-dire la loi islamique. Il s’oppose à « haram », ce qui est « illicite ». Les principaux interdits sont le porc et l’alcool. Si on pense facilement à l’alimentaire, il ne faut pas oublier que de nombreux produits, comme les cosmétiques ou les produits d’hygiène, contiennent de l’alcool et ne sont donc, par conséquent, pas « halal ». Cosmetiques_bio_et_halal.jpg

Un travail spécifique de recherche et développement

Certains principes de la religion ont ainsi poussé les marques à faire un travail de recherche et développement sur les produits. Par exemple, BCI groupe a lancé en 2014 la marque de vernis à ongles "H" qui ne contient bien sûr aucun ingrédient d’origine animale, mais qui est également perméable. Cela permet aux musulmanes de ne pas avoir à retirer leur vernis pendant la prière et les ablutions, pour lesquels l’ongle doit être en contact de l’eau.

Il en est de même pour les soins capillaires. En effet, avoir les cheveux couverts en permanence peut provoquer un affinement capillaire et entraîner chute de cheveux, pellicules ou démangeaisons du cuir chevelu. Des soins pour les cheveux à la kératine végétale sont alors la réponse pour retrouver brillance et éclat.

Mais qu’en est-il des cosmétiques halal bio ?

Bien que des labels halal nationaux pour les cosmétiques ont fait leur apparition, il n’existe pas de référentiel unique dans le monde et encore moins avec une double certification bio et halal.

Cosmetiques_bio_et_halal__2_.jpgLes produits bio identifiés comme végans sont souvent la solution. Pourquoi ? Car les cosmétiques halals ce sont des soins, maquillages, parfums fabriqués sans graisse animale. Cependant qui dit végan ne dit pas forcement sans alcool, ce point est donc à vérifier sur la liste INCI des produits.

La marque anglaise Saaf a fait un véritable travail de fond en suivant plusieurs cahiers des charges afin de garantir à ses utilisatrices des cosmétiques bio (Soil Association), végétariens (Vegetarian Society), non testés sur animaux (cruelty free), Halal (European halal services) sans OGM et sans alcool.

L’Observatoire des Cosmétiques notait début 2016 que la labellisation halal est « en quelque sorte pour un fabricant de concevoir son produit selon la réglementation applicable à tous les cosmétiques, en respectant les bonnes pratiques de fabrication, et y ajoutant le critère halal... exactement à l'image de la façon dont il conçoit un produit certifié biologique. »

Sources

Le Monde - "Que représente le marché du halal en France ?"

L'Observatoire des Cosmétiques - "La cosmétique halal et sa certification"