Pour entretenir son jardin ou son potager, nul besoin de multiplier les produits chimiques, pesticides ou insecticides. De nombreuses méthodes naturelles sont tout aussi efficaces, et souvent bien moins cher !

Pour s’informer et partager des techniques de jardinage respectueuses de l’environnement, près de 600 jardiniers ouvrent les grilles de leur jardin le week-end du 10 et 11 juin 2017 à l’occasion de l’événement « Bienvenue dans mon jardin au naturel », organisé par l’Union nationale des CPIE.

jardin-naturel-dahlia-aboneobio.jpg

En attendant d’aller à la rencontre de ces jardiniers, Abonéobio a déniché pour vous quelques astuces pour jardiner au naturel.

1. Récupérer l’eau de pluie

Un point à ne pas négliger pour avoir un beau jardin : l’arrosage ! Pour faire du bien à la planète et à votre porte-monnaie, l’idéal est d’installer un récupérateur d’eau de pluie. Il en existe à tous les prix, et pour les plus économes, un grand seau peut avoir le même usage.

En plus, l’eau de pluie est pauvre en sels minéraux, et ne contient ni chlore ni calcaire, contrairement à l’eau du robinet. Vos plantes vous diront merci !

2. Faire son propre compost

Au lieu de faire un aller-retour à la déchetterie dès que vous passez la tondeuse, pourquoi ne pas investir dans un compost ? Ce dernier vous permettra également de réduire vos ordures ménagères, en récoltant les épluchures de légumes par exemple. Vos déchets végétaux se transformeront naturellement en un terrain riche, qui permet de se passer d’engrais.brouette-jardin-aboneobio.jpg Si vous ne vous sentez pas l'âme d'un composteur - ou si vous vivez en appartement - sachez qu'il existe de nombreuses initiatives de composts partagés, comme à Nantes.

3. Planter des « couvre-sols »

Un jardin, ça se réfléchit ! Pour ne pas être envahi par les herbes folles, et donc éviter de désherber, voici une technique toute simple, et on ne peut plus naturelle : planter des « couvre-sols ». Les « couvre-sols » sont des végétaux qui, comme leur nom l’indique, recouvriront le sol et empêcheront ainsi les mauvaises herbes de pousser. Le couvre-sol devra être choisi en fonction de l’exposition et du type de sol : bergénias, campanules, anémones des forêts… Il y a l’embarras du choix.

4. Recycler son marc de café

Le marc de café qui n’aura pas fini au compost peut trouver une autre utilité au jardin. En effet, placer au pied des plantes, ce dernier agit comme répulsif contre les limaces et les pucerons. Sans oublier qu’il favorise la floraison !

Pour aller jusqu’au bout de la démarche, pour faire le café l’idéal est d’utiliser les filtres à café en papier non blanchi If You Care ! En plus, ils sont compostables : la boucle est bouclée !

5. Utiliser du savon noir

potager-naturel-aboneobio.jpgLe savon noir au jardin comme à la maison est un incontournable à avoir chez soi. Ce nettoyant multi-usages s’utilise aussi bien en intérieur pour le sol, la lessive ou les vitres, qu’en extérieur. Comme le marc de café, il agit comme répulsif et aide à lutter contre les pucerons.

Dans ce cas-là, il est plus simple d’opter pour du savon noir liquide Etamine du lys, facile à vaporiser, et transparent sur sa composition.

6. Faire fuir les taupes en douceur Avec un joli jardin, difficile d’accueillir les taupes à bras ouverts, bien que ces animaux aient une réelle utilité. En effet, en creusant leurs galeries, les taupes aèrent la terre, ce qui est bénéfique aux végétaux. Si malgré cela les monticules de terre dévisagent votre jardin, il existe plusieurs solutions pour les faire fuir sans avoir recours aux répulsifs ou aux pièges.

Ainsi, il suffit de placer une boule de poils de votre animal de compagnie, ou à défaut de cheveux, directement dans leur trou. Il est également possible de planter des fleurs qui les éloignent, comme les euphorbes, les jacinthes, les jonquilles…

Avec toutes ses astuces, entretenir son jardin sans pesticides devient un jeu d’enfant !

Sources : Mon jardin au naturel - CPIE

"Faire son compost",Terre Vivante