Chaque été, c’est la même chose. Ce petit bourdonnement familier qui vient près de vos oreilles, vous empêche de dormir… Et vous vous réveillez en vous grattant. Moustiques, abeilles, guêpes, aoûtats et compagnie nous font parfois vivre un enfer et transforment les vacances en vraie galère. Abonéobio vous livre ses trucs et astuces pour passer à travers les mailles du filet, ou plutôt entre les dards de ces insectes.

Pourquoi se protéger des piqûres d’insectes ?

mosquito-1332382_640.jpgDe nombreux insectes peuvent transmettre des maladies par leur piqûre, comme la dengue et le paludisme pour les moustiques, ou encore la maladie de Lyme pour les tiques. Hormis cette dernière, les autres sévissent majoritairement hors de l’Hexagone, en zone tropicale.

D’ailleurs, voyager impose parfois une vaccination. C’est notamment le cas pour de nombreux pays de l’Afrique tropicale, de l’Amérique centrale et du sud ou de l’Asie forestière avec le vaccin contre le paludisme. Toutefois, d’autres régions du globe présentent un risque d’infection par les moustiques sans mettre en place de protocole de vaccination, comme c’est le cas avec la dengue sous les tropiques.

En France comme ailleurs, les piqûres d’insectes posent un réel problème aux personnes qui sont allergiques aux piqûres, ou plus exactement au venin, des hyménoptères (abeilles, guêpes, bourdons, frelons, fourmis). 1 à 3 % de la population serait touchée, à un stade plus ou moins grave selon le profil de la personne piquée (sensibilité au venin, âge, maladies, etc.).

Enfin, se protéger des piqûres est la majeure partie du temps une question de confort. Douleur du venin (guêpe, abeille) ou démangeaison (moustique), tout le monde préfère s’en passer !

Comment se protéger ?

Plusieurs solutions existent pour se protéger des insectes. Il y a d’abord une part de bon sens, comme ne pas laisser la lumière allumée si une fenêtre est ouverte. En effet, de nombreux insectes sont attirés par la lumière, et rentreront dans votre intérieur. En revanche ce n’est pas le cas des moustiques, qui eux sont attirés par le CO2 que l’on rejette en respirant.

lantern-2369904_640.jpgEn journée, l’idéal est de porter des vêtements à manches longues, afin de laisser entrevoir le moins de peau possible. De préférence de couleurs claires, de façon à ne pas emmagasiner de chaleur. Pas toujours évident en plein été ! Autre chose à savoir : le parfum est à bannir. Pourquoi ? Tout simplement parce que les odeurs fleuries ou fruitées sont prisées des petites bêtes.

Pour que les insectes ne rentrent pas dans votre maison, le plus simple et le plus écologique est d’installer des moustiquaires, que ce soit aux fenêtres, aux portes ou au-dessus des lits.

D’autres répulsifs, ou insecticides naturels, s’utiliseront directement dans l’air. Idéal pour vaporiser dans la chambre avant de se coucher, surtout quand on sait que les moustiques piquent surtout la nuit ! Mieux vaut choisir des produits anti-insectes écologiques à la composition soignée, comme le Spray répulsif insectes habitat ou l’Insecticide foudroyant à la citronnelle d’Etamine du lys, ou encore les Spirales anti-moustiques EcoLign pour vos soirées en extérieur !

Fans d’aromathérapie ? Les huiles essentielles bio de citronnelle de java et de géranium rosat Finessence éloignent les insectes. Vous pouvez soit les diffuser, soit en appliquer quelques gouttes sur vos poignets et chevilles.

Il est également envisageable de recourir à des répulsifs, en spray ou en crème, à utiliser directement sur la peau ou sur les vêtements, qui agiront en véritable barrière à insectes.

On n’oublie pas non plus de traiter ses animaux de compagnie contre les parasites, à la fois pour leur confort et le vôtre ! Vous pouvez opter au choix pour un collier antiparasitaire ou des pipettes antiparasitaires Anibiolys. Si les antiparasitaires sont à utiliser tout au long de l’année, mieux vaut redoubler de prudence d’avril à octobre, lorsque c’est la pleine saison et que vos animaux sont régulièrement dehors. En cas d’infestation, le Diffuseur antiparasitaire habitat débarrassera votre intérieur des indésirables.

Comment soulager une piqûre d’insecte

Malgré toutes ces recommandations, trop tard, vous vous êtes fait piquer ! Si une réaction allergique se déclenche (en général juste après la piqûre), pas de question à se poser : il faut consulter un médecin.

wasp-538471_640.jpgSi vous n’êtes pas allergique, la première règle à respecter – et la plus dure – est de ne pas se gratter. En faisant cela, le risque d’infection est plus fort, tout comme la démangeaison !

Pour apaiser la douleur, plusieurs moyens sont possibles : appliquer une compresse imbibée de vinaigre, frotter une pierre d’alun sur la zone concernée… Côté huiles essentielles bio, un peu d’huile essentielle de lavande fine ou de citron bio sur un coton-tige à appliquer sur la piqûre soulagera la douleur.

S’il s’agit d’une piqûre d’hyménoptères, chauffer la piqûre (avec un briquet, sans se brûler) pour faire coaguler le venin et le rendre inoffensif.

Si une tique vous a piqué, l’important est de la retirer grâce à un tire-tiques adapté qui permet d’enlever l’insecte en toute sécurité, diminuant ainsi le risque d’infection.

De nombreux produits spécialement conçus pour soulager les piqûres d’insectes sont disponibles, comme le Gel secours de chez PURE qui calme à la fois les coups et les piqûres d’insectes. L’indispensable à toujours avoir dans son sac pendant les vacances !