Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vendredi 19 décembre 2014

Mot-clé - éco-conception

Fil des billets - Fil des commentaires

Des kits de couture bio éthiques

Se lancer dans la couture nécessite parfois d'être guidé pour avancer pas à pas. Les kits de couture lancés par de Fil en Objet permettent des assemblages faciles avec la fiche de montage et tous les accessoires nécessaires (tissu, galon, boutons, biais...) et se déclinent aujourd'hui avec une offre en textile bio et en fibres recyclés.

kit couture bio de fil en objet

Au nord de la France Alexandra Bizouerne a lancé son entreprise De Fil en Objet en voulant impliquer les producteurs et savoir-faire locaux, favorisant ainsi l'emploi régional et limitant également l'impact carbone. Ces kits de couture pour des vêtements femme et enfant, ces accessoires, coussins, vide poches, fabriqués à Armentières favorisent aujourd'hui le coton bio, les feutres de laine recyclée, et les autres textiles ont obtenu la certification Oeko-Tex.



Pour information, une tonne de fils recyclés permettent d'économiser :

  • 4817,6 litres d'eau
  • et 3574,4 litres non contaminés
  • 16,5 kg d'additifs chimiques
  • 233,8 kg d'émissions de CO2
  • 512,5 kW/h d'énergie en moins
  • 1990 m2 en moins de cultures dédiées au coton
  • et la revalorisation des anciens vêtements qui auraient fini comme déchets

(Source : Christian Fischbacher un éditeur suisse qui recycle les bouteilles en PET et le coton pour créer de nouvelles fibres et partenaire de De Fil en Objet).

Voir le site des kits de couture : http://www.couturecreative.eu/

Germinaissances fait entrer des graines de vie dans notre quotidien

Créer son jardin urbain en impliquant les enfants, avec des outils simples, ludiques mais efficaces voilà l'esprit de Germinaissances : des coffrets d'initiative au jardinage, des produits de déco à planter, à suspendre, à enrouler, autant pour le quotidien que pour les arts de la table : unions et mariages, nouvelle année, fêtes religieuses, célébrations, anniversaires... des coffrets de plantation et de jardinage pour s'initier, pour apprendre (enseignants, animateurs, ) ou pour se perfectionner (experts en jardinage)...Abonéobio a rencontré Mike le fondateur de Germinaissance

graines germinaissances à suspendre

Germinaissances propose des balles de graines, qui permettent de planter les graines sans craindre les insectes gourmands et les oiseaux chapardeurs de semences. Les graines sont enrobées dans un mélange à base d’argile (les oiseaux ne les picorons pas).

germinaissances mike metz

Mike peux tu nous parler du mode de fabrication de Germinaissances ?

"La fabrication des objets de décoration et des balles de graines est un procédé exclusif et unique en Europe. Elle se réalise à base d’argile brut, de terreau, et de sables, ajoutés de graines et de semences enrobées par un procédé naturel et manuel. Les balles de graines, les Coeurs de graines, et tous les produits Germinaissances sont des productions artisanales, réalisées dans un atelier 100% écologique en Ile de France. Mon cahier des charges est simple : je vis dans une nouvelle civilisation, celle de l'après pétrole. Donc pas de matières plastiques ou de dérivés du pétrole, uniquement des matières naturelles pas ou faiblement transformées. A minima : label bio (AB). Pour le sourcing végétal, le mieux sont les marques Demeter, Nature & Progrès."

germinaissances atelier moulage ecologique

" Ma logique : 0 déchet. Tout est recyclable et recyclé. Soit le client s'en charge pour faire pousser ses plantes (paillis ou compost), soit il achète les produits bruts sans emballage. Il peut aussi me rapporter les emballages, qui sont mis au recyclage tout de suite et directement à l'atelier sous forme de compost ou de paillis. Sourcing local dans la mesure du possible : 80% de graines viennent de France, 10% d'Europe (les variétés qu'on ne trouve pas en France), 10% viennent d'Amérique du Nord et du reste du monde. Transport doux quand les expéditeurs connaissent les filières, évidemment. Idem pour les terres, les pailles, les sables et les terreaux, qui viennent soit du sud de l'Ile de France, soit du sud de la France (Provence ou Languedoc-Roussillon). Les particules de calage sont 100% biodégradables et font partie du processus de plantation, comme l'emballage. Pour les emballages de série, l'impression est Imprim'vert sur papier FSC blanchi sans chlore. Du très grand classique donc."

Compensation et anticipation carbone/eau/biodiversité pour tout ce qui doit l'être : surtout le transport, et aussi toutes les énergies grises moins connues. Comptabilité financière et environnementale évidemment, pour avoir un suivi clair de l'activité. Adhésion à 1% pour la planète dès que mon 3e mois d'activité sera clôturé. Un premier reversement « 2% pour l'humain », et un second reversement « 3% pour le vivant » à la fin de chaque exercice comptable sera aussi réalisé, à des ONG ou associations qui sont dans la même logique cohérente globale. Et pour finir, après la phase de petites séries, la production des objets et des coffrets sera réalisé par un ESAT (ex CAT) qui a une spécialité horticole à quelques kilomètres de chez moi

graines germinaissances

Et si on parlait de la recette ?

"J'utilise ce que j'ai avec moi au quotidien : de la terre, des plantes, des matières saines et nobles, une observation aigüe du monde vivant, et la simple intuition qu'une terre vivante est l'élément indispensable au changement sociétal à opérer.

  • De l'argile : une terre « inerte », organique, chaude et solide,
  • Du terreau : un compost vivant, sain et énergétique,
  • De l'eau : un liant souple et nourrissant,
  • Des graines : des vies en devenir chargées d'énergie
  • Des minéraux qui apportent la brillance et l'effet « grain de sable »
  • De l'air : facteur de durabilité et de solidité
  • Du temps : source de création de liens entre les éléments
  • Associez les ingrédients dans un savant mélange, et vous obtenez ces objets, entre les biscuits sablés à croquer et les objets de décoration !"


germinaissances mike metz

Peux tu nous raconter ton parcours, ce qui t'a poussé à lancer Germinaissances ?

"Quand j'étais étudiant, j'ai rencontré des personnes concernées par les populations premières, comme les Aborigènes d'Australie ou les natifs d'Amérique. Et j'ai appris une partie de leur culture, de leurs usages, et de leur musique. En me remémorant ce que j'avais appris et observé quand j'étais gamin, j'ai aussi compris le sens de ce que mon grand-père me disait sur les cultures agricoles, sur l'environnement, sur la valeur réelle de la Terre. Jusque là, enfant et adolescent, j'avais vécu au calme, à l'écart des grosses villes, avec une alimentation saine issue d'un lopin de terre qui servait de potager familial. Puis, au moment des réflexions des ONG préfigurant ce qui allait devenir le Grenelle de l'Environnement, bien avant les élections présidentielles, est né mon premier fils. Et la maladie de ma femme est arrivée, sournoise, insidieuse, douloureuse. Tous ces enchaînements ont été déclencheurs pour changer et passer à l'action : à titre personnel et professionnel, je devais fondre mon rôle de militant dans le moule d'un éco-entrepreneur. Une majeure partie des citoyens français est dans une logique marchande : j'allais donc naturellement vendre des éco-produits porteurs de sens, d'un message et d'une vision de société plus vivante !"

"Mon souhait n'était pas de s'ancrer dans la prospective et la réflexion mais bien de vivre le vrai, le pratique, le pragmatique. De montrer qu'il est possible de concevoir et réaliser -avec un cahier des charges très exigeant- des éco-produits locaux, sains, modernes et esthétiques, à des prix accessibles, qui puissent favoriser une plus large biodiversité végétale. De proposer de faire entrer la Nature dans des styles de vie urbains, déracinés et sans terre. Comme le dit Pierre Rabhi « cultiver son jardin est un acte politique ». Et si le jardin devenait aussi un lieu urbain pérenne ? Le modèle agro-écologique que Pierre Rabhi propose et vit depuis des dizaines d'années me semble être un chemin intéressant et inspirant pour nos concitoyens. J'oeuvre donc à mon humble niveau à traduire avec mes mains les actes de Pierre Rabhi en autant d'éco-produits qui favorisent tout en douceur et en légèreté une agro-écologie urbaine. Contempler et respecter le vivant, arriver à la « sobriété heureuse » en apprenant la patience que nécessite la croissance des plantes. Vaste projet !"

Cela fait longtemps que cette idée d'entreprendre autrement a germée en toi ?

J'ai eu beaucoup de difficultés à trouver un ou des partenaires qui soient sur la même logique de vie globale et locale, suffisamment engagés et militants, pour être dans une vision du projet au-delà des simples aspects financiers, qui sont certes incontournables mais aussi largement partiels. Je dirai même que ce qu'on a appelé « développement durable », avec ses 3 piliers, est aussi une vision partielle, qui sous-estime notamment les rôles de la biodiversité et du spirituel -au-delà de toute forme de religion entendons-nous :-) Finalement, après quelques expériences de recherches de partenaires, j'ai décidé d'avancer seul dans l'éco-entrepreneuriat, et en même temps très bien accompagné et conseillé avec un suivi efficace au sein de la grande coopérative parisienne Coopaname. Sur un autre plan, les filières en France et en Europe sont très segmentées, ce qui provoque parfois de vrais questionnement quant à la véracité de certains labels. Je pense notamment à l'univers du bois, du papier, et de la chimie dite « verte ». Peut-on faire confiance aux labels ou aux marques-labels qui sont à la fois juges et parties ? Les cahiers des charges des marques-labels sont trop flous pour garantir un niveau de qualité suffisant pour la vivant. C'est bien plus qu'un débat, et à ce jour cela sort largement de mes humbles capacités à trouver des réponses saines et viables. Cela m'a aussi confirmé dans mon choix de travailler directement avec la terre et le vivant, pour participer à la construction d'une agro-écologie urbaine.

En tant qu'entrepreneur tu fais aussi partie d'une coopérative ?

Effectivement, je suis au sein d'une coopérative d'activités et d'emploi qui s'appelle Coopaname. On y est très bien accueilli, accompagné et soutenu. Le fait est que la coopérative permet de rencontrer d'autres porteurs de projets et d'autres entrepreneurs, de s'insérer dans des réseaux, et de participer activement à des collectifs d'entrepreneurs. La dimension sociale et sociétale y est très développée, ce qui permet d'avoir des retours rapides sur le projet et son potentiel. La coopérative permet aussi d'avoir le temps de développer son projet, sans être l'archétype de l'entrepreneur solitaire, et ça c'est un vrai plus !

Tu peux nous en dire plus sur le profil de tes clients ?

Des familles désireuses de voir le monde s'enrichir de vie, des grand-parents qui veulent partager des moments simples avec leurs petits-enfants et transmettre leurs connaissances, des parents qui voient la vie en vert plutôt qu'en noir, aux générations futures, des jardiniers qui veulent se simplifier la vie, des amateurs de décoration et d'éco-design, des enseignants et éducateurs qui cherchent des réponses simples pour intégrer des cas concrets de végétalisation à leur classe en accord avec les programmes officiels, des écolos convaincus, et aussi des écolos en devenir...

Et tes projets demain ?

Par exemple, proposer plus de produits pour les séniors, avec un accompagnement au petit jardinage dans les lieux de repos et dans les maisons de retraite. Et puis également développer les potagers en ville (toits, terrasses, cours, et en espaces verticaux!) et en milieu scolaire, avec des potagers ludo-pédagogiques.

Le site internet de Germinaissances sera en ligne en Janvier 2011 (http://www.germinaissances.com) . Vous pouvez d'ici là télécharger le catalogue : sur http://www.germinaissances.fr/

Lire d'autres articles sur aboneobio le blog du bio sur la conception de jardin bio, sur l'agro écologie de Pierre Rabhi, sur les outils de sensibilisation au monde végétal, sur les initiatives en matière d'éco conception , sur les circuits courts...

++ La fondation agroécologie de Pierre Rabhi
++ Le colibri écolo fait sa part
++ Du potager à la cantine bio
++ Pommes écolos au verger Blottière grâce aux mésanges
++ Guider le consommateur dans les promesses du durable, responsable, bio et naturel
++ Epargne solidaire : soutenir le projet d'un agriculteur bio via Terre de Liens
++ Préserver le sens de l'abonnement aux paniers des Amap
++ Un potager au coeur de l'entreprise
++ Le lin fibre d'avenir du textile pour une excellence au naturel
++ Le savon noir utile à la maison et au jardin
++ Bien jardiner bio
++ Coline Serreau et Colibris, réparer la Terre qui est morte !
++ La biodiversité c'est la vie
++ Récupérer l'eau de pluie
++ Le lombricompostage expliqué aux enfants
++ Raconte moi la maison autonome...
++ Des plantes pour dépolluer les sols industriels
++ Purin d'orties et recettes naturelles illégales !
++ Le jardinier bio suit le calendrier lunaire
++ La terre, l'agrobiologie, des solutions locales pour un désordre global

Parfums éco conçus développés par 8 partenaires industriels

L'éco conception des produits cosmétiques est un sujet d'actualité. Huit industriels regroupés dans le Mouvement Infini viennent de lancer un kit de 3 parfums bio éco-conçus, (Elle, Lui, Moi), certifiés bio par Ecocert et réunis dans ce coffret Emoi Infini. Il s'agit d'une expérience partagée pour démontrer qu’aujourd’hui les industriels peuvent proposer des solutions d’éco-conception parfaitement esthétiques et adaptées au marché de la parfumerie-cosmétique, très exigeant en termes de qualité réelle et perçue. Ces solutions ne sont donc plus uniquement réservées au marché du bio ou du naturel, mais peuvent concerner toutes les marques de la beauté. L’éco-conception aujourd’hui ne s’affiche plus, elle est discrète, parfaitement intégrée.

parfums bio certifiés écocert éco conçus Après Naya, une crème 100% éco-conçue, présentée dans le pot en Verre Infini, le seul verre à 100% recyclé à partir du calcin de verre ménager, voilà donc une nouvelle étape sur le marché de l'éco-conception dans l'univers de la beauté et de la parfumerie. Avec ce coffret Emoi Infini, tout a été éco-pensé puis éco-conçu : une recherche de teinte non-chimique, un carton allégé, un coffret sans colle, un verre et un PET 100% recyclés, des parfums naturels, un spray avec base dévissable, le tout pouvant être trié, voire recyclé, à l'infini.

parfums bio verre infini

"Un parfum, c'est avant tout une fragrance, un objet, un univers, une envie... une émotion. Elle, Moi, Lui, une gamme de 3 parfums complémentaires féminin, enfant, masculin. Un créateur de lien entre les matières, les métiers, mais aussi les individus, les générations, et qui ajoute au fonctionnel une dimension émotionnelle unique. Il prône un véritable état d'esprit : les autres Et MOI. On échange, on empreinte, on troque selon ses humeurs, ses désirs. Partager, c'est ça le vrai développement durable."

Passer de l'éco-conception intégrale à l'éco-conception intégrée...

Quels sont les entreprises à l'initiative de cette démarche collective d'éco conception de parfums ?

  • SGD, leader mondial du flaconnage verre pour le secteur de la Parfumerie-Cosmétique, a inventé le Verre Infini, premier verre au monde 100% recyclé et recyclable pour les industries de la Beauté. Fabriqué uniquement à partir de calcin ménager recyclé, il permet d'épargner les ressources naturelles
  • Strand Cosmetics Europe, formulateur et fabricant à façon de produits de soin et de maquillage novateurs, engagée dans une démarche environnementale d'éco responsabilité
  • MANE, premier groupe familial français en Parfums et Arômes, se positionne aujourd’hui comme l’alternative incontournable aux leaders du marché de la parfumerie, technologie et créativité avec un engagement militant pour la défense de l'environnement, des droits de l'homme et la protection des conditions de travail. Dispose d'une collection extensive de plus de 300 ingrédients 100% naturels, certifiés Ecocert, Bio et Fair Trade, permettant la création de ces parfums Emoi
  • Extrême Paris, agence de design leader de la cosmétique qui a réalisé le coffret de parfums éco-conçus Emoi Infini. L'agence a poussé sa réflexion sur le concept, la recherche du nom, le volume, l'identité graphique, l'étude colorielle et le territoire de communication pour allier émotion et développement durable.
  • VPI innove et propose des solutions des bouchons et couvercles injectés à partir de R’PET (PET 100% recyclé issu de la collecte de bouteilles) alliant transparence et brillance. VPI s’engage ainsi dans une stratégie « éco-active » visant à offrir des solutions d’emballages écoconçues, esthétiques, opérationnelles et économiques
  • Wauters, imprimeur cartonnier certifié Imprim’vert
  • M-real Consumer Packaging est le plus important producteur européen de carton, pour boîtes pliantes, fabriqué à partir de fibres vierges. Il est un pionnier des cartons allégés qui apportent des bénéfices en termes de coûts, d’efficacité et d’environnement. Emoi Infini a son écrin : Carta Elega (280g/m²) , un carton GC1, allégé et durable. Léger, il offre l’efficacité, l’optimisation des coûts et d’excellentes propriétés de surface.
  • Rexam Personal Care : leader de solutions d'emballage, en s’associant au projet Emoi Infini, Rexam Personal Care offre une solution éco responsable avec la pompe fragrance XD11 vissable et dévissable, avec une buse innovante qui permet une restitution des formules aqueuses ou alcooliques.


Les flacons sont réussis, sobres, translucides. Les parfums sont agréables. J'aime bien le "Moi" qui m'évoque le "bonbon", l'enfance, le sucré."Elle" est plus fleuri et "Lui" citronné. Belle réussite, on attend avec impatience le prochain défi d'éco conception dans la cosmétique bio de ce groupe d'industriels à la pointe de l'innovation :)

Lire d'autres articles sur aboneobio sur l'innovation en matière de cosmétiques bio, sur les produits bio éco-conçus, sur les packaging respectueux du développement durable, sur la recherche et le développement de nouveaux produits par les industriels du marché de la cosmétique bio..

++ Le verre infini dans le packaging éco conçu des cosmétiques
++ Naya crème bio éco-conçue par un groupe d'industriels français
++ De retour du salon Beyond Beauty 2010
++ Créez vos cosmétiques avec la Cosmetic Academy Tahiti
Génération Participation ou l'engouement pour la personnalisation des produits
Les cosmetiques bio a la Cosmetic Academy saison 2
++ Corinne Coulange fondatrice de Beauty Executive, consultante en cosmétique
++ Cradle to cradle : déchets = nourriture
++ Eko-think, éco-conseil, éco-design
++ Cosmétiques Made in France

Levis sort son jean waterless

On savait que le Jean nécessitait beaucoup d'eau en amont pour la culture du coton (de 7000 à 29000 litres d’eau pour 1 kilo de coton, dans des pays déjà en pénurie d'eau) mais on évoquait peu les traitements d'ennoblissement pour déteindre les tissus, qui consomment également des litres d'eau. Chez Levis, l'engagement a été de réduire cette consommation d'eau pour le processus de finition. Ce n'est plus 42 litres désormais nécessaires, mais 28 % de moins, voir même 96 % sur certains produits. Les designers ont trouvé la solution en ajoutant des pierres dans la machine à laver sans eau lors des cycles de lavages et en réduisant aussi le nombre de ces cycles de lavage (3 à 10 cycles en moyenne sur un modèle classique).

jean levis water less

La nouvelle collection de Jeans Levis produits avec moins d'eau sera disponible en janvier 2011 en boutique, sur la base d'une douzaine de modèles (Levi's 50, 511, 514 et la veste Levi's camionneur, soit plus de 1.5 millions d'unités de Jeans pour 2011, pour une économie d'eau totale de 16 millions de litres d'eau

Il restera à travailler en amont sur la culture de la matière première pour qu'elle soit moins gourmandes en eau et en pesticides, sur les traitements d'ennoblissement pour éviter les rejets dans les cours d'eau, et en aval sur le consommateur pour qu'il lave son jean avec une lessive écologique biodégradable. Le conseil irait même selon Levis à demander à l'utilisateur d'espacer les lavages, pour passer à une machine de jean tous les 15 jours, et ainsi la société pourrait expliquer un gain de 80 millions de litres d'eau économisée.

Mais si avant de culpabiliser le consommateur on se posait la question de l'approvisionnement, de la culture de la matière première, des pollutions de l'environnement dans ces zones et aussi des conditions de travail des salariés (cf mon article précédent sur Jean Le salaire de la mort en Turquie)

empreinte écologique d'un jean
Lire d'autres articles sur aboneobio sur la fabrication du jean, sur le cycle de vie d'un jean, sur le recyclage du jean, sur la consommation de matières premières pour fabriquer un jean, sur l'arrivée des jeans bio chez les fabricants, sur le parcours de nos vêtements fabriqués à l'étranger, sur la réduction de la consommation d'eau ...:

++ Jean le salaire de la mort en Turquie ++ Jean, l'incontournable se met au bio
++ Enceinte, faites recycler votre jean par un atelier de confection
++ Les dessous de la lingerie, pas très écolo !
++ Le parcours d'un pull en cachemire, vous avez dit développement durable ?
++ Jean propre ?
++ Les étudiants américains reçoivent leur diplome avec des toges écolos ++ La fashionista devient récessionista
++ Pourquoi choisir du coton biologique ?
++ Réduire sa consommation d'eau sous la douche
++ Green Touch au salon Tissu Premier à Lille en septembre
++ Textile en bambou : fausse idée écologique ?
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Mulliez, la fibre écologique et citoyenne pour les vêtements professionnels
++ Choisir un pressing écologique pour ses vêtements ?
++ Bio Tissus pour acheter du tissu bio et équitable sur internet
++ Ethical fashion 2009 la mode éthique à Paris
++ Résolutions écolos en 2010
++ S'habiller slow wear : des vêtements sobres, bio et pour durer
++ Le budget textile est en baisse : deux fois moins que dans les années 60 !

Le clip officiel de la Villa Déchets en construction à Nantes

Le projet fou de construire une maison avec des déchets Made in Nantes va sortir de terre, belle villa maison mère ! Métal rouillé, PVC, rendre l'inutile rusé, de nos rebuts ménagers, de nos poubelles renait une maison vraie, ...Joli clip de Tabakero association avec la participation de Jeff, compositeur interprète de l'hymne de la Villa Déchets "la Poubelle c'est ma maison", présentant les différentes parties prenantes du projet de la Villa Déchets de Nantes, partenaires, parrains, association et sponsors...



Lire d'autres articles sur aboneobio sur ce projet de construction de la Villa Déchets à Nantes;

++ La Villa Déchets à Nantes

Le verre infini dans le packaging éco conçu des cosmétiques

La génération Participation est en train de s'installer durablement. La co-création dans la cosmétique inspire. Après le succès de la Cosmetic Academy où chacun est invité à formuler, composer, créé son cosmétique, voilà désormais le concours design jeunes talents pour innover dans l'éco packaging des cosmétiques bio. A l'initiative de la société SGD, il s'agit de créer un pot en verre infini pour une crème bio de la marque Kibio : il faut imaginer un contenant en verre infini de 40 à 50 ml, avec un étui sans cale ni notice (impression de la notice au verso). Le pot sera réalisé en verre moulé, par procédé de pressé-soufflé ou pressé pur. Le poids de verre du contenant doit se situer dans une fourchette de 90g à 120g. La société SGD avait déjà fait un test intéressant avec la sortie de crème bio Naya éco-conçue par un groupe d'industriels français



Pour postuler à ce concours qui encourage le développement durable à travers l'éco conception d'emballage, il faut s'inscrire ici : http://verreinfini.com/concours Peut être grâce à votre innovation pourrez vous gagner une enveloppe de 5000 euros :).

Lire d'autres articles sur aboneobio sur l'éco conception de packaging dans la cosmétique bio, sur l'emballage éco conçu, sur les concours pour stimuler la co création, inviter la génération participation à co créer avec les marques, ...

++ Créez vos cosmétiques avec la Cosmetic Academy Tahiti
++ Naya crème bio éco-conçue par un groupe d'industriels français
Génération Participation ou l'engouement pour la personnalisation des produits
Les cosmetiques bio a la Cosmetic Academy saison 2
++ La cosmetic Academy 2008, 20 produits, 3 lauréats
++ Créez ses cosmétiques et participez à la Cosmetic Academy 2008 !
++ Concours Caly cosmétiques home made : les produits en barre
++ Corinne Coulange fondatrice de Beauty Executive, consultante en cosmétique
++ Cradle to cradle : déchets = nourriture
++ Eko-think, éco-conseil, éco-design

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+