Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Samedi 01 novembre 2014

Mot-clé - énergies vertes

Fil des billets - Fil des commentaires

On va tout repeindre en vert !

File moi un pot de peinture que je refasse ma devanture, un petit coup de peinture green, ça fera pas de mal à ma vitrine, Y a du business à faire. On va tout repeindre en vert, nos oiseaux, nos cimetières et même nos centrales nucléaires... voilà la ritournelle "On va tout repeindre en vert " de la parisienne libérée, avec une citation de Laurence Parisot : "la France peut réussir sa croissance verte, à condition que dans croissance verte...elle n'oublie pas le mot croissance"


On va tout repeindre en vert - La Parisienne...


On va tout repeindre en vert, paroles et musique : la parisienne libérée :

Il faut qu'on pollue moins Pour polluer plus longtemps Et si on fait ça bien On pourra polluer plus souvent Faut faire confiance aux gens Qui disent d'un air savant : "Si le nuage est vert Il s'arrêt'ra à la frontière"

File moi un pot de peinture Que je refasse ma devanture Un petit coup de peinture green Ca fera pas de mal à ma vitrine Ya du business à faire On va tout repeindre en vert Nos oiseaux, nos cimetières Et même nos centrales nucléaires

Sous l'étiquette éthique On laisse le même produit Mais la pensée magique Nous autorise à monter le prix Le développement durable C'est pas fait pour durer C'est fait pour être rentable En prenant l'air très concerné

citation Laurence Parisot "ce matin j'etais à Thionville et le patron de la centrale nucléaire de Catenon était très heureux de me présenter la maquette de ses futurs immeubles de bureau qui étaient avec tous les critères les plus écologiques et les plus économiques en énergie qu'on puisse imaginer"

File moi un pot de peinture Que je refasse ma devanture Un petit coup de peinture green Ca fera pas de mal à ma vitrine Ya du business à faire On va tout repeindre en vert Nos oiseaux, nos cimetières Et même nos centrales nucléaires

Quelle belle évolution C'est vraiment formidable Tous ces marchands de canons Qui font du commerce équitable Tous ces marchands de tabac Devenus écolos Est-ce que maintenant tu crois Qu'on attrapera des cancers bios ?

File moi un pot de peinture Que je refasse ma devanture Un petit coup de peinture green Ca fera pas de mal à ma vitrine Ya du business à faire On va tout repeindre en vert Nos oiseaux, nos cimetières Et même nos centrales nucléaires Nos oiseaux, nos cimetières Et même nos centrales nucléaires !

Un engouement pour les voitures électriques ?

Le salon de l'automobile 2010 met les voitures électriques à l'honneur et cette fois ci on parle enfin d'achat !. Chaque constructeur y va de son modèle, même si le nombre de véhicules disponibles l'an prochain ne sera que de quelques milliers par modèle. Jean-Louis Borloo estime que ces véhicules vont "très vite être à 6-7% du parc nouveau dans les trois ans qui viennent, pour atteindre probablement 20 ou 25 % d'ici 2020". Il faut dire que le durcissement des règlementations sur la pollution et les émissions de Co2 incitent les constructeurs à chercher des alternatives. Et pour booster le tout, l'état devrait annoncer un cofinancement avec les collectivités des bornes de recharge, en plus de la prime de 5000 euros pour ces voitures "propres". ..Ceci dit, si tout le monde passe à l'électrique, il sera nécessaire de construire d'autres centrales nucléaires pour produire l'énergie, du coup pas vraiment "propre".

blue car bolloré

Le salon ouvre au public du 02 au 17 octobre à Paris, l'occasion pour les quelques 1 million et demi de visiteurs de découvrir les différents modèles de voitures écolos parmi les 300 marques de véhicules venus de 20 pays, dont la française Blue Car proposée par Vincent Bolloré, qui estime que modèle électrique peut prendre 10 à 15% du marché mondial. Au salon, l'acheteur intéressé devrait pouvoir faire son choix parmi 5 ou 6 modèles aboutis de voitures électriques et disponibles.

Lire d'autres articles sur aboneobio sur le marché des voitures électriques, sur les voitures vertes au salon de l'automobile, sur les déplacements propres, sur les énergies vertes dans les transports, ...

++ Une Jaguar écolo : un modèle hybride pour 2013
++ Un rallye automobile en voiture électrique
++ Au salon de l'automobile,une voiture qui roule à l'eau?
++ Un club de voitures écologiques
++ Des voitures électriques en location dans la région de Strasbourg
++ Dernière tendance : rouler en taxis verts
++ Bientôt nos sièges de voiture seront recyclés ?
++ Le vélo Vélitul pour se déplacer à Laval
++ Pédaler à l'hotel écolo pour réduire la facture au resto bio
++ TNT le transporteur qui roule écolo
++ Nantes prix de la ville CIVITAS 2009, championne des transports durables
++ Carburant, comment économiser ?
++ Ecomobilité, découverte des véhicules du futur
++ Des poubelles qui donnent des ailes aux avions...
++ Voiture électrique : réflexion active chez Renault
++ Transport propre ?
++ Faites le plein d'algues..à Venise
++ Echange kms contre kgs de CO2
++ Vous prendrez bien un peu de betteraves ou de céréales dans votre plein ?
++ L’huile de palme pour faire rouler nos voitures ….une aberration écologique !
++ Global EcoPower l'énergie verte à partir de cakes !

Le vélo Vélitul pour se déplacer à Laval

On connaissait le Vélib de Paris, le Vélo'V de Lyon, le Vélostar de Rennes, ..voilà désormais Vélitul, le vélo en libre service qui s'installe à Laval. C'est une première pour une ville moyenne. Pratique pour se déplacer en centre ville, 100 vélos disponibles répartis dans 9 stations aménagées à travers la ville. On s'abonne à la journée, à la semaine ou à l'année, ou ponctuellement avec la première demi heure gratuite. C'est la complémentarité entre les modes de transports qui anime la démarche, permettant ainsi de passer aisément du train ou du covoiturage au bus et du bus au vélo, par exemple. A noter que TUL signifie Transports Urbains Lavalois.

velitul laval

Voilà le plan des stations vélos Vélitul de Laval

Lire d'autres articles abonéobio sur le vélo en libre service, sur le vélib, sur les déplacements en vélo, sur les transports propres, sur les énergies vertes pour se déplacer, les solutions durables pour nos trajets, .....

++ Pédaler à l'hotel écolo pour réduire la facture au resto bio
++ Vélib, déjà un an de vélo, formule pratique et écologique, revisitée par Pénélope Jolicoeur
++ Bicloo, vélo en libre service à Nantes
++ Après le vélib, l'Autolib, la voiture en libre service
++ Vélib and co prix européen pour l'environnement à Decaux
++ TNT le transporteur qui roule écolo
++ Semaine de la mobilité : zéro déplacement professionnel ?
++ Au printemps je fais réparer mon vélo gratuitement
++ Nantes prix de la ville CIVITAS 2009, championne des transports durables
++ A bicyclette
++ Aller au bureau en co voiturage : le développement durable entre chez les salariés
++ Un rallye automobile en voiture électrique
++ Dernière tendance : rouler en taxis verts
++ Carburant, comment économiser ?
++ Des poubelles qui donnent des ailes aux avions...
++ Transport propre ?
++ Faites le plein d'algues..à Venise
++ Echange kms contre kgs de CO2
++ Vous prendrez bien un peu de betteraves ou de céréales dans votre plein ?
++ L’huile de palme pour faire rouler nos voitures ….une aberration écologique !
++ Global EcoPower l'énergie verte à partir de cakes !
++ Laisser votre voiture au garage, encore plus écologique que l'éco-pastille
++ Organisez votre sortie avec Alterauto
++ i-marguerite, solutions d'autopartage

Un rallye automobile en voiture électrique

La saison des rallyes automobiles est repartie, et là c'est un rallye en voitures électriques qui s'annonce dans le Grand Ouest. A l'initiative de la société Eco&Mobilité, les véhicules de leur gamme SimplyCity, équipés d'une batterie Li-ion, seront donc sur les routes pendant trois jours, du 22 au 24 juin, pour traverser l’Aquitaine, le Poitou-Charentes et les Pays de la Loire. Un circuit de 600 kilomètres, en trois étapes, qui passera par Bordeaux, La Rochelle, Nantes et le Mans. Une manière ludique et pédagogique de démontrer que les véhicules électriques peuvent avoir une autonomie suffisante pour rouler plus de 200 kilomètres sans rechargement. L’occasion aussi de valoriser les usages de ces nouveaux moyens de transport propres et durables.

voiture électrique société éco mobilité

Ces voitures au look sympa sont conçues et fabriquées en France via une démarche respectueuse de l’environnement : l’approvisionnement des pièces se fait auprès de fournisseurs locaux et régionaux (limitant les transports, donc les GES), la société encourage l’emploi de matériaux recyclés et recyclables, ou encore l’absence de peinture toxique, la carrosserie étant teintée dans la masse. Du coup le plastique est recyclable pour la carrosserie, et les sièges sont fait en mousse de soja. Reste la question des batteries ^^. Cette voiture électrique est vendue au prix de 13990 € batteries incluses (éligible à une aide potentielle de l'Ademe de 3000 euros, à déduire de ce montant).

voiture électrique Simply Sun Ecomobilité

Et pour découvrir cette belle initiative née à l'Ouest, rendez vous à Nantes, le mercredi 23 juin à partir de 15H30 devant l'éco bâtiment ABALONE, au show-room de la société URBAN ELEC, distributeur des véhicules Eco&Mobilité (au 43 rue Bobby Sands. Zac de la Lorie. 44800 Saint Herblain).

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les voitures électriques, sur les transports propres, sur les énergies vertes pour se déplacer, les solutions durables pour nos trajets, ....

++ Bientôt nos sièges de voiture seront recyclés ?
++ Une Jaguar écolo : un modèle hybride pour 2013
++ Aller au bureau en co voiturage : le développement durable entre chez les salariés
++ Un club de voitures écologiques
++ Dernière tendance : rouler en taxis verts
++ Carburant, comment économiser ?
++ Des poubelles qui donnent des ailes aux avions...
++ Transport propre ?
++ Faites le plein d'algues..à Venise
++ Echange kms contre kgs de CO2
++ Nantes prix de la ville CIVITAS 2009, championne des transports durables
++ Biocarburant contre malnutrition : faut choisir !
++ Vous prendrez bien un peu de betteraves ou de céréales dans votre plein ?
++ L’huile de palme pour faire rouler nos voitures ….une aberration écologique !
++ Global EcoPower l'énergie verte à partir de cakes !
++ Biocarburants : chronique d'un désastre annoncé
++ Des huiles végétales dans le biodiésel brésilien, déjà 2 % et demain 5 %
++ Circuler en co-voiturage
++ Aller faire ses courses en covoiturage dans les grandes enseignes ?
++ Semaine de la mobilité : zéro déplacement professionnel ?
++ Après le vélib, l'Autolib, la voiture en libre service
++ Vélib, déjà un an de vélo, formule pratique et écologique, revisitée par Pénélope Jolicoeur
++ Dernière tendance : rouler en taxis verts
++ Laisser votre voiture au garage, encore plus écologique que l'éco-pastille
++ Organisez votre sortie avec Alterauto
++ i-marguerite, solutions d'autopartage

Des poubelles qui donnent des ailes aux avions...

Voyager c'est toujours une aventure séduisante, mais prendre l'avion impacte lourdement son bilan carbone. C'était sans compter l'innovation de la compagnie British Airways qui prévoit de remplir les réservoirs de ces avions avec nos poubelles ! Et oui du carburant vert à base de déchets ménagers et industriels pour remplacer le kérosène hyper polluant. La compagnie envisage de produire 73 millions de litres de ce carburant vert par an dès 2014 ! Intéressante cette initiative quand on sait que les émissions de ce carburant issus de déchets produirait 95 % d'émission carbone en moins. Belle idée de cradle to cradle. Alors va t on pouvoir voyager sans crainte une hausse de notre empreinte écologique ?

avio British Airways

A priori la seule limite est ...que la technique ne serait pas encore au point. Avec un rendement très limité, l'impact sera très faible, car la compagnie avoue ne pouvoir exploiter ce carburant que sur 2 % de sa flotte ! Il ne faut pas oublier que 20 % des appareils les plus anciens sont responsables de 60 % des émissions.

Cette compagnie de l'aérien fait des efforts : elle s'est engagée à réduire de 25% ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2025 et de 50% d’ici 2050. Et c'est aussi la 1ère compagnie à avoir proposer à ses clients des compensations carbone (en 2005). Là elle a signé un partenariat avec Solena (Compagnie américaine, leader des énergies renouvelables) pour ce projet de valorisation de la biomasse, baptisé BioJetFuel de Solena et British Airways, avec 1200 emplois à la clé, pour une implantation de l'usine du coté de Londres. A voir aussi que les déchets qui seront ainsi valorisés représenteront une économie réelle (estimée à 36 millions GBP (?))pour les communes qui n'auront plus à les traiter, et du coup une facture allégée pour le contribuable : bonne nouvelle pour les Londoniens !

Voir le communiqué de presse de la compagnie

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les avions, le bilan carbone du transport aérien, l'empreinte écologique, la valorisation des déchets ménagers, sur la réduction des déchets dans nos poubelles, les émissions de co2, les initiatives de carburant vert et de transport propre, ...

++ Vu du ciel, la densité du trafic aérien
++ Vous connaissez votre empreinte écologique ? Petit calcul...
++ Echange kms contre kgs de CO2
++ Départ en vacances, l'écologie ça compte ? ++ Jeremie Lenoir photographie les paysages envahis et détruits par l'homme
++ Le co2 s'affiche sur le produit
++ Carburant, comment économiser ?
++ Transport propre ?
++ 390 kg de déchets par an par personne, et si on réduisait ?
++ Des huiles végétales dans le biodiésel brésilien, déjà 2 % et demain 5 %
++ L’huile de palme pour faire rouler nos voitures ….une aberration écologique !
++ Résolutions écolos en 2010
++ Nantes prix de la ville CIVITAS 2009, championne des transports durables
++ Faites le plein d'algues..à Venise
++ Vous prendrez bien un peu de betteraves ou de céréales dans votre plein ?
++ Biocarburants : chronique d'un désastre annoncé
++ Donnes moi ta poubelle, je te dirais qui tu es...
++ Biocarburant contre malnutrition : faut choisir !
++ Global EcoPower l'énergie verte à partir de cakes !
++ Transporter vos colis avec practicité et écologie

Raconte moi la maison autonome...

Sur le registre du "Dessine-moi un mouton !", c'est l'histoire d'un petit garçon de sept ans qui découvre une maison utilisant les ressources de la nature, produisant par elle-même ce dont elle a besoin en énergie et recyclant ses déchets pour respecter la beauté de notre bonne vieille Terre. Il est guidé, dans sa visite, par une petite fille de dix ans et Angora, un chat très sympa et, de surcroît, philosophe comme savent l'être les chats, en appréciant tout simplement les bonheurs de la vie comme ils se présentent. Et nous voilà partis, en leur compagnie, à la découverte de cette maison un peu particulière et de tous ses équipements : une éolienne, des photopiles, un cuiseur solaire, un poêle à bois, un chauffe-eau solaire, un récupérateur des eaux de pluie, des bassins-filtres à plantes aquatiques, une mare aux grenouilles, des toilettes à litière (les grandes personnes les appellent "toilettes sèches"), un coin à compost, un jardin potager, un hôtel à insectes (qui mangent les pucerons... qui mangent les légumes), une serre (où Angora aime à se prélasser)...

Brigitte et Patrick Baronnet

Chemin faisant, nos trois amis élargissent le cercle de leur curiosité. Mine de rien, ils réalisent que tous ces équipements ne sont pas de simples gadgets, mais qu'ils sont l'expression d'un réel "art de vivre" permettant aux enfants d'entrer progressivement dans le monde des grands... par la bonne porte : celle de l'imagination et d'une certaine audace sans doute, mais surtout celle du respect de la vie sous toutes ses formes.

Voici un petit ouvrage qui sait admirablement traduire pour les enfants, en des termes très accessibles, des "enjeux planétaires" dont les grandes personnes débattent actuellement à tire-larigot (c'est même devenu à la mode depuis un certain Grenelle de l'Environnement !)... tout en dormant sur leurs deux oreilles... Messieurs les politiciens et grands décideurs de notre chose publique feraient bien de s'inspirer un peu plus d'un chat philosophe qui répond au doux nom d'Angora !

Bravo à Brigitte pour la qualité de son écriture, et à Christèle pour l'enchantement de ses illustrations. Il est vrai que ces auteur(e)s savent de quoi elles parlent. La vraie Maison autonome a été créée, il y a plus de trente années de cela, par Brigitte et Patrick Baronnet et, aux dernières nouvelles, tout le monde y est heureux de vivre à l'écoute de la Planète, de ses habitants et de son Moi Profond.

Une histoire d'aujourd'hui pour les enfants de demain, à lire sans limites d'âge, "Raconte moi... la maison autonome", de Brigitte Baronnet et Christèle Savary, éditions de la Maison autonome, 58 pages, 18 euros port inclus. Paiement par chèque, à commander ici.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur la maison autonome, la maison écologique, l'habitat sain, les livres et les émissions pour enfants pour les aider à comprendre les enjeux de la planète, les initiatives pour sensibiliser les familles au respect de l'environnement et au développement durable, ...

++ Pour penser ...à l'endroit
++ Vues d'ici sur Gulli : sensibiliser les enfants à l'écologie
++ La gestion de l'eau à la maison, les conseils de la famille Kiagi
++ L'habitat bio, écologique et économique
++ L'empreinte écologique de la famille Kiagi
++ Eco-produit, la maison pour chat écologique en carton
++ La famille Kiagi lutte contre le gaspillage d'énergie
++ Ekokook pour une cuisine responsable et écologique, geste par geste
++ La famille Kiagi présente l'éclairage écologique
++ La Maison Ecologique
++ Nos eaux usées n'arrivent pas à éliminer les micropolluants
++ Acheter des produits pour la vie, conseil des Amis de la Terre
++ La famille Kiagi : pourquoi manger bio ?
++ Résolutions écolos en 2010
++ L'Ademe lance M Ta Terre, le site développement durable dédié aux ados
++ Projet Esperanto sensibilise les enfants à l'environnement, escale au Maroc
++ Isoler sa maison avec des matières premières bio, recyclées
++ Le developpement durable et moi, les mallettes pédagogiques e-graine dans les écoles
++ e-graine sensibilise les plus jeunes aux enjeux du Développement Durable
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ La laine pour une isolation naturelle et écologique de votre maison ?
++ Cradle to cradle : déchets = nourriture
++ La pollution nous ronge au quotidien
++ La renovation écologique de sa maison : le guide des Amis de la Terre
++ Profiter d'un prêt écologique à 0 % pour des travaux à la maison
++ L'écologie est dans les murs
++ Vous connaissez votre empreinte écologique ? Petit calcul...

Des panneaux solaires à base de feuilles de métal et d'encre électrique

On connaissait les panneaux photovoltaïques à base de planches de silicium, on découvre aujourd'hui une nouvelle génération de panneaux solaires à base de feuilles de métal légères et recouvertes d'une sorte d'encre électrique composée de nanoparticules, et protégée par plus de 60 Brevets. On y retrouve un mélange de cuivre, d’indium, de gallium et de sélénium (Copper Indium Gallium Selenide ou CIGS) mais pas de silicium. Plus économique, cette nouvelle technologie green de feuilles solaires est née en Californie, au sein de la société NanoSolar. Ainsi les panneaux sont plus légers et moins chers. En outre, ils peuvent se glisser dans les murs, les revêtements muraux, ....Un green business prometteur. La société intéresse d'ailleurs EDF et vient de faire une levée de fond de 500 millions d'euros ! C'est dans cette silicone Valley Californienne désormais que le green Business prend racine avec des entreprises qui seront peut être les majeurs de demain, à limage de Microsoft, Apple, e-bay.

nanosolar

Source : JDD.fr



Lire d'autres articles sur abonéobio sur les panneaux solaires, la technologie des panneaux photovoltaïques, le green business en Californie, les énergies vertes, ....

++ Utiliser les abris de bus pour produire de l'énergie à San Francisco
++ Green Building Council, le musée écolo de San Francisco
++ Du nouveau à L'Ouest : un bus hybride circule à San Diego
++ La main verte des stars bio people
++ Equiplanète : Abonéobio depuis San Francisco
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement
++ Un Volticulteur ? Un agriculteur qui se lance dans la production d'énergie verte
++ Produire de l’électricité solaire dans son appartement ? Et si vous participez à une coopérative solaire ?
++ Le parking de l'hyper produit de l'électricité !
++ Irena, nouvelle agence des énergies renouvelables dirigée par une femme française
++ Pourquoi Google investit dans l'énergie verte ?
++ Panneaux solaires, pas si propres derrière le miroir ?
++ Ikea investit dans l'énergie solaire

Du carburant équitable, bio et écolo dans les stations en Suisse

Dans la catégorie des agro-carburants, après le carburant à base d'algues ou de betteraves, voici le carburant équitable, proposé en Suisse, par Gebana et Migrol. Ce carburant est issu de cultures biologiques (sans OGM, sans entrant chimique et sans irrigation des champs), sa production à base d'huile de soja (non alimentaire) permet de réduire de 70 % les gaz à effet de serre par rapport au diesel. Ce carburant Bio&Fair respecte les critères du commerce équitable pour permettre à 350 familles propriétaires des petites exploitations agricoles de la région Capanema dans le Sud-Ouest du Brésil de pouvoir vivre dignement de cette production sans avoir à pratiquer la déforestation de la forêt vierge, elles n’irriguent pas leurs champs, elles n’utilisent ni engrais synthétique ni pesticide pour leurs cultures de plantes génétiquement non modifiées.

agro-caburants

Ensuite le projet prévoit la production de carburant à base de la culture de jatropha (noix vomique), une plante robuste, résistant à la sécheresse et cultivable sur un sol peu fertile. D'ici 3 à 10 ans, Gebana a l'intention de produire 10 millions de litres de carburant Bio&Fair.

Carburant Bio&Fair distribué dans les 300 stations essence Suisse par Migrol

Source CP Gebana

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les bio-carburants, les agro-carburants, les carburants alternatifs, et les innovations en matière de commerce équitable, le commerce équitable et l'environnement :

++ Faites le plein d'algues..à Venise
++ Vous prendrez bien un peu de betteraves ou de céréales dans votre plein ?
++ L’huile de palme pour faire rouler nos voitures ….une aberration écologique !
++ Biocarburants : chronique d'un désastre annoncé
++ Biocarburant contre malnutrition : faut choisir !
++ Des huiles végétales dans le biodiésel brésilien, déjà 2 % et demain 5 %
++ Dernière tendance : rouler en taxis verts
++ Commerce équitable et environnement, le guide de la PFCE
++ Boire responsable ? Fairvodka, la vodka équitable
++ Le Commerce équitable vit sa crise ...de croissance !
++ Echoppe met en relation les petits producteurs des campagnes et les femmes des villes

Utiliser les abris de bus pour produire de l'énergie à San Francisco

Le soleil permet une énergie généreuse et gratuite, encore faut il installer des panneaux photovoltaïques pour la capter. Après les hangars des agriculteurs et les parkings couverts des Hypermarchés, (cf mon article sur les Volticulteurs et sur Le parking de l'hyper produit de l'électricité !), voici une nouvelle génération d'abris de bus solaires qui va produire du courant électrique permettant d'alimenter l'éclairage en led, les interphones et les routeurs pour couvrir un accès gracieux à internet en ville. San Francisco, la ville écolo qui réunit des célébrités bobos, a décidé d'installer 1000 abris de bus équipés sur le toit de capteurs solaires (placés dans la tôle ondulée rouge pour rappeler les collines !). Les solarbus sont désignés par Lundberg Design et conçus par Clear channel.

solarbus

A l'initiative d'un maire qui vit avec son temps (il suffit d'utiliser Twitter pour formuler sa requête à la mairie !), la ville fait la place belle au solaire. C'est vrai aussi que la consommation d'énergie a explosé comme dans toute la Californie, avec un entretien des centrales et des réseaux défectueux, et que la dépendance aux barrages posent de vrais soucis à cette ville qui a connu ses premières pannes très sérieuses. Les panneaux solaires s'imposent donc, jusque sur la Cathédrale Grace de San Francisco !.


Newsom For California

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les énergies renouvelables, les énergies vertes produites à partir de panneaux solaires photovoltaïques, les projets écolos à San Francisco, ...


++ Green Building Council, le musée écolo de San Francisco
++ Du nouveau à L'Ouest : un bus hybride circule à San Diego
++ La main verte des stars bio people
++ Equiplanète : Abonéobio depuis San Francisco
++ Un Volticulteur ? Un agriculteur qui se lance dans la production d'énergie verte
++ Produire de l’électricité solaire dans son appartement ? Et si vous participez à une coopérative solaire ?
++ Le parking de l'hyper produit de l'électricité !
++ Irena, nouvelle agence des énergies renouvelables dirigée par une femme française
++ Pourquoi Google investit dans l'énergie verte ?
++ Panneaux solaires, pas si propres derrière le miroir ?
++ Bientôt des compteurs intelligents pour une consommation d'énergie responsable ?
++ Ikea investit dans l'énergie solaire
++ Carrefour vend de l'énergie en grande surface !
++ Arrêt de bus relooké

L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien

L'ascension du net est fulgurante. Toujours plus d'internautes, plus de données,...et nécessite aussi plus d'énergie pour alimenter les serveurs devant gérer les bases de données en plein développement. Chaque année c'est l'équivalent de trois millions de fois l'ensemble des livres écrits par l'homme qui est généré par la galaxie numérique ! Alors évidemment se pose la question de la consommation d'énergie : une étude publiée dans le Guardian indique que les bases de données américaines ont utilisé 61 milliards de kilowatts/heure en 2006, l'équivalent de deux mois de consommation électrique du Royaume-Uni. (source : Le Monde) Que penser alors de la consommation du mastodonte Google ? Quelles solutions durables mettre en place pour ce géant ? En fait Google a déjà fait le choix d'investir dans les énergies vertes et ce n'est pas rien car il investit chaque année près de deux milliards de dollars dans la construction usines géantes remplies de milliers de serveurs (des datacenters).

google.jpg

La suite à lire sur Abonéobio, pourquoi Google investit dans les énergies vertes

Merci Joanna :)

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur des initiatives permettant de limiter l'empreinte carbone :

++ La ville suédoise de Växjö, modèle international d'écologie
++ EcoWatt une aide pour modérer sa consommation d'électricité en Bretagne
++ Le paradis rime avec écologie : Papeete se met aux énergies durables
++ Une tente couplée d'une éolienne pour recharger les batteries au festival

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+