Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Samedi 20 septembre 2014

Ego bio, Bio Activistes, Bio Nostalgiques, Bio en devenir,...quel consommateur bio en 2010 ?

Face au marché du bio en plein boom, de nouveaux profils de consommateurs émergent. Etes vous plutôt Ego Bio, Bio Activistes, Bio Nostalgiques et Bio en devenir ? Les plus sensibilisés et impliqués, les Ego bio achètent (plus que les autres), en choisissant des produits sans conséquences pour soi et sa santé. Les Ego Bio achètent de l'alimentaire bio et des cosmétiques bio principalement en GMS (Hypermarchés, ...), voire dans des magasins spécialisés. Les Bio Activistes sont sensibles au discours sur le respect des autres et de la planète. Ils se fournissent en produits non polluants (détergents écologiques par exemple), font du tri sélectif, diminuent leur consommation, et achètent n'importe où sauf en GMS. Les Bio Nostalgiques cherchent à faire ou se faire du bien, avec du bon sens. Ils aiment le troc, vont sur des marchés, s'essayent au "faire soi même" avec des recettes de grand-mères, cultivent leur potager, ...Les Bio en devenir sont attachés aux marques (notamment celles qui proposent des caractéristiques spécifiques : le nutella n'a pas vraiment d'équivalent en bio) et les achètent en GMS. Ils sont ancrés dans un historique de consommateur ( les enfants ne veulent pas des céréales bio, ils veulent les kellogs !). Ces bio en devenir recherchent du "facile_easy", sans se prendre la tête.



consommer bio rassure

Cette nouvelle segmentation ressort de l'étude Lb Qualitative Research, associée à Modalisa et Kynos, menée actuellement sur la perception du bio par le consommateur français à l’aube de 2010, et présentée dans le cadre du SEMO (Salon des études Marketing et Opinion), et à laquelle abonéobio a été associé.

Il reste encore à mener des entretiens d'experts d'ici à 2010 mais déjà des pistes intéressantes se dégagent.

L'étude Lb Qualitative Research n'est pas à vendre, elle n'a pas été réalisée dans un but lucratif et c'est aussi sa force. Si vous êtes intéressé par ses résultats, prenez contact avec l'agence en vue d'une présentation.
En ce qui concerne la clientèle d'aboneobio, il me semble qu'on est davantage sur une offre tout à fait pertinente pour le consommateur Bio en devenir qui recherche justement des produits efficaces et de qualité, avec un service clé en main pour ne pas se prendre la tête : un clic suffit à programmer un an de produits bio au quotidien.
Alors comment percevez vous cette nouvelle segmentation ? Vous retrouvez vous dans l'un de ces profils ? Etes vous plutôt Bio en devenir ? Bio Activistes ? Bio Nostalgique ? ou Bio Ego ?

Lire d'autres articles sur abonéobio sur les comportements de consommateurs bio, sur la perception du bio chez les consommateurs, ...

++ Etude sur le bio à l'horizon 2010 : donnez votre avis de consommateur
++ Consommer bio rassure un français sur deux
++ Le bio plus cher ? Le prix écologique le choix du citoyen
++ Plus de consommation verte chez les 25 49 ans
++ Aboneobio.com, le site qui réconcilie consommation et raison, présenté par Fémininbio
++ La révolution verte, un nouveau souffle pour un marketing en quête de sens !
++ Le Déclic de la Pratique Bio d'Abonéobio
++ Comportement d'achats : des consommateurs de plus en plus acteurs ?
++ Terre et Terroirs, un magasin pour une consommation juste
++ Acheter Lohas, moins et mieux
++ Devenir décroissant ça s'apprend....
++ 2009 ou l'éloge de la consommation raisonnée
++ Abonéobio allège la liste et le poids de mes courses, sur mescoursespourlaplanete
++ Les comportements des Eco-consommateurs vus par Greendex, indice global et international
++ La grande distribution où le challenge de la consommation durable ?
++ Passer à l'abonnement Abonéobio m'apporte quels avantages ?
++ Sur Top Santé Laurence Moulin, la femme écolo du mois, nous abonne au bio !
++ Les Français apprécient les produits bio selon l'Agence bio
++ La biodiversité, une notion vague dans l'esprit des consommateurs
++ Textile en bambou : fausse idée écologique ?
++ Et si en 2009 vous passiez à la lessive écologique ?

La biodiversité, une notion vague dans l'esprit des consommateurs

Alors que certaines sociétés cosmétiques bio s'efforcent de mettre en place des pratiques d'approvisionnement éthiques (Guayapi Tropical en Amazonie, Bio'mada sur Madagascar, Arganaticum sur le Maroc, La Casa Equitable sur le Mexique, ...les consommateurs eux n'ont qu'une vague idée de ce que signifie la biodiversité : certes une personne sur deux a entendu parler de biodiversité mais les deux tiers n'arrivent pas à définir correctement cette notion. C'est ce que révèle le baromètre mondial Ipsos sur la perception de la biodiversité pour le compte de l'ONG Union For Ethical BioTrade. Parmi les 4000 consommateurs interrogés en Europe, 85 % réclament "plus d'information sur la manière dont le secteur s'approvisionne en ingrédients naturels". Et effectivement dans un contexte où le marché de la cosmétique bio explose la tension va s'accroitre sur l'approvisionnement des matières premières et on assiste à des comportements de bio piraterie, avec des dépôts de brevets et un pillage des savoirs faire ancestraux. Il est donc important que la compréhension des enjeux sur la biodiversité soit partagée par le plus grand nombre pour une consommation responsable.

biodiversité

Source : communiqué presse Ipsos UEBT

Chez Abonéobio nous avons à coeur de sélectionner des producteurs qui s'engagent à préserver la biodiversité, la faune, la flore, les éco systèmes, en utilisant des agro ressources et des plantes en local ou en s'approvisionnant via le commerce équitable pour les matières premières venant de pays en voie de développement.

Et pour vous, c'est quoi la biodiversité ?
Quelle serait votre définition ?
Comment en parler simplement auprès de consommateurs ?
Pensez vous que les entreprises de cosmétiques bio devraient davantage afficher de la transparence sur la manière dont elles s'approvisionnent ?
Quelles sont vos exemples d'entreprises qui agissent pour préserver cette biodiversité dans les produits du quotidien ?

Lire d'autres articles sur www.aboneobio.com sur la biodiversité, les enjeux de la perte et de la préservation de la biodiversité, les engagements de producteurs de cosmétiques bio pour sauvegarder la biodiversité, la biopiraterie]...

++ La Caisse des Dépots s'implique pour la biodiversité
++ Le déclin de la biodiversité préoccupe huit français sur dix
++ Commerce équitable et environnement, le guide de la PFCE
++ La piraterie du bio !
++ Et si la température augmentait de 4 degrés ?
++ Commerce équitable et environnement : une alliance pour un développement durable
++ Guayapi Tropical : 10000 indiens ont gagné leur indépendance grâce au commerce équitable
++ APImondia, la ruche et les abeilles
++ Koala en danger
++ Les enjeux de l'or vert
++ La petite herboriste des Douces Angevines chez Abonéobio
++ Purin d'orties et recettes naturelles illégales !
++ La fin de la chasse aux phoques ! IFAW gagne, la Fondation Brigitte Bardot aussi
++ Le Petit LU impose sa charte sur la biodiversité, Lu Harmony
++ le label one voice : une seule et même voix pour les animaux et la planète
++ Kokopelli le petit pois face à la mesure
++ L'Outre Mer se penche sur la perte de la biodiversité
++ Défendre la biodiversité, une priorité pour FOREST GARDEN PRODUCTS
++ Bio'Mada et la réserve de Vohimana présentée par Yann Arthus Bertrand, Vu du ciel, France 2
++ Adoptez la biodiv'attitude !
++ L'Arche de Noé verte
++ Bio'mada sur Envoyé Spécial, avec l'ONG l'Homme et l'Environnement producteur à Madagascar
++ La Casa Equitable et ses éponges naturelles du Mexique chez aboneobio.com
++ L'huile d'argan, ou huile d'argane, l'or vert du Maroc, précieux à plus d'un titre

Consommer bio rassure un français sur deux

Le bio séduit de plus en plus de consommateur et pas seulement pour les courses en alimentation. Selon une étude Ipsos 36 % des français disent acheter des produits bio pour l'entretien de la maison (liquide vaisselle, lessive, produits de ménage, ...). Parmi les intentions d'achats il est intéressant aussi de noter que 36 % des français souhaitent acheter des cosmétiques bio pour leur hygiène corporelle. C'est d'une part le caractère naturel (sans produits chimiques, sans additifs…) pour 73 % et le respect de l’environnement également pour 73 % qui motivent le choix de ces produits écologiques. Perçus comme des « produits bons pour la santé » (68%) et comme des « produits de qualité » (65%). Dans un contexte de crise et de méfiance généralisée, consommer bio rassure. Près de la moitié des Français déclarent que les produits bio « correspondent à leurs convictions », un comportement à la fois éthique et responsable. Le frein principal à l'achat de produits bio reste le prix : 85% des personnes interrogées disent que les produits bio sont des « produits qui sont chers ». Pourtant, si face à une bouteille de shampoing bio on peut noter un écart de prix avec un shampoing conventionnel, les écarts s'atténuent en optant pour les grands flaconnages (par exemple le shampoing bio en 1 litre à 13.14 euros le litre ou le shampoing bio en 5 litres à 10.65 euros le litre chez Abonéobio par exemple, en partageant ces produits du quotidien au sein de la famille (tous au même gel douche), en choisissant de produits multi usages aussi bien en cosmétique bio, comme l'huile d'argane, qu'en produits de ménage écolos comme le dégraissant nettoyant Tout Net, et en raisonnant ses courses à l'échelle d'une famille et sur un an, avec le mode abonnement bio. Il existe des solutions pour passer au bio sans payer plus cher !

consommer bio rassure

Source : étude Ipsos Marketing pour Marketing Magazine au mois de mai 2009 auprès d’un échantillon représentatif de 500 Français.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les produits bio du quotidien, sur la consommation de produits bio par les français, sur les études en matière de consommation bio et responsable, sur le comportement des consom'acteurs, sur les dernières tendances en matière de consommation verte...

++ Plus de consommation verte chez les 25 49 ans
++ Aboneobio.com, le site qui réconcilie consommation et raison, présenté par Fémininbio
++ La révolution verte, un nouveau souffle pour un marketing en quête de sens !
++ Vous connaissez votre empreinte écologique ? Petit calcul...
++ Le Déclic de la Pratique Bio d'Abonéobio
++ Comportement d'achats : des consommateurs de plus en plus acteurs ?
++ Terre et Terroirs, un magasin pour une consommation juste
++ Acheter Lohas, moins et mieux
++ Etude sur le bio à l'horizon 2010 : donnez votre avis de consommateur
++ Devenir décroissant ça s'apprend....
++ 2009 ou l'éloge de la consommation raisonnée
++ Abonéobio allège la liste et le poids de mes courses, sur mescoursespourlaplanete
++ Les comportements des Eco-consommateurs vus par Greendex, indice global et international
++ La grande distribution où le challenge de la consommation durable ?
++ Passer à l'abonnement Abonéobio m'apporte quels avantages ?
++ Sur Top Santé Laurence Moulin, la femme écolo du mois, nous abonne au bio !

Plus de consommation verte chez les 25 49 ans

Vous êtes âgés de 25 à 49 ans et sensibles à la consommation durable ? Et bien vous n'êtes pas les seuls !! Qualifiés d'acheteurs malins, ces 25-49 ans réussissent à allier consommation et développement durable. Si cette tranche d'âge achète plus, elle est surtout plus sensibles aux garanties écologiques. Et c'est plutôt une bonne nouvelle quand on sait que les 25-49 ans représentent 34 % de la population française, 45 % des revenus et 53 % de la consommation. Selon le Credoc, le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie, qui a réalisé cette étude pour le compte de la régie publicitaire NRJ en juillet 2009, 81% se disent préoccupés par la dégradation de l'environnement. Des chiffres qui vont conforter des campagnes publicitaires vertes, en espérant ne pas y voir de greenwashing.



Crédit photo : flickr Boris. Source : Le Figaro

A coupler aussi avec une autre étude du Credoc réalisée cette fois pour Ecover indiquant que 77% des français estiment que l’usage des produits d’entretien peut avoir des incidences sur la santé

Alors pour vos achats de produits du quotidien, si vous passiez au déclic de la pratique bio ?

En temps de crise on évoque plus souvent le pouvoir d'achat que le vouloir d'achat, et pourtant nos achats ne sont pas anodins, ni pour notre santé, ni pour notre environnement.

Quelques chiffres déjà cités sur Abonéobio qui interpellent :

  • Nous avons tous en moyenne 20 produits en moyenne dans sa salle de bains (source la vérité sur les cosmétiques, Rita Stein)
  • Nous rejetons 88 kg de produits nettoyants ménagers par an par foyer
  • 100 000 molécules chimiques sur le marché, moins de 5000 de testées dont 100 cancérigènes dans les produits que nous utilisons tous au quotidien ! (professeur Dominique Belpomme, cancérologue à l’hôpital européen Georges Pompidou à Paris et Président de l’ARTAC, Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse)
  • 2 kg de produits chimiques sur sa peau à la fin d'une année : étude menée à Bolder aux USA (Colorado) sur des femmes utilisant des cosmétiques courant en quantités normales et dont la composition est parfaitement connue montre qu’elles absorbent chaque année par la peau 2 kg de produits chimiques (publié dans Nouveau consommateur mai juin 2008, page 59, article du professeur Eraud : Le professeur Rob affirme que 60 % de n’importe quel produit appliqué sur la peau est assimilé par l’organisme.


De quoi réfléchir à sa manière d'acheter ses produits du quotidien...

Lire d'autres articles sur aboneobio sur la consommation verte chez les 25-49 ans, la consommation durable ou responsable, les achats verts, consommer autrement...

++ 390 kg de déchets par an par personne, et si on réduisait ?
++ Aboneobio.com, le site qui réconcilie consommation et raison, présenté par Fémininbio
++ La révolution verte, un nouveau souffle pour un marketing en quête de sens !
++ Vous connaissez votre empreinte écologique ? Petit calcul...
++ Le Déclic de la Pratique Bio d'Abonéobio
++ Comportement d'achats : des consommateurs de plus en plus acteurs ?
++ Terre et Terroirs, un magasin pour une consommation juste
++ Acheter Lohas, moins et mieux
++ Etude sur le bio à l'horizon 2010 : donnez votre avis de consommateur
++ Devenir décroissant ça s'apprend....
++ 2009 ou l'éloge de la consommation raisonnée
++ Abonéobio allège la liste et le poids de mes courses, sur mescoursespourlaplanete
++ Les comportements des Eco-consommateurs vus par Greendex, indice global et international
++ La grande distribution où le challenge de la consommation durable ?
++ Passer à l'abonnement Abonéobio m'apporte quels avantages ?
++ Sur Top Santé Laurence Moulin, la femme écolo du mois, nous abonne au bio !

Ma cantine bio ? Pas vraiment : seulement 1 % des achats sont des produits bio !

Alors que le WWF lançait en juin la campagne Oui au bio dans ma cantine, alors que des parents d'élèves se présentent plus nombreux auprès des élus de leur commune pour demander plus de repas bio servis aux enfants, la rentrée 2009 n'est pas encore celle du bio à toutes les tables ! Seulement 1 % des achats sont bio en restauration collective . Bien loin de l'objectif du Grenelle à 20 % de produits bio dans les cantines pour 2012 ! Il faudra alors passer de 44 M€ d'achats de produits bio (sur un total de 7 milliards d'achats) à 180 M€ de produits bio en 2012, si la production locale arrive à suivre....mais ça c'est une autre affaire !.



En France 15 millions de personnes prennent chaque jour un repas hors de leur domicile, dont la moitié en restauration collective. Il existe plus de 73 000 "cantines" : à l'école, à l'hôpital, au bureau, en centre de vacances, à la prison, à l'armée, de la maison de retraite ...qui servent plus de 3 milliards de repas, soit quand même 8 millions de repas par jour ! Et là dedans les achats de produits bio sont vraiment ridicules : 0,63% du total des achats de la restauration collective dont surtout des produits frais (0,98% des achats de produits frais), de l'épicerie '0,65% des produits d’épicerie).

Alors on prône un plat bio par ci, un repas bio par là...une fois par semaine ou par mois, ....mais on avance et on en parle !
Début 2009, 36 % des restaurants collectifs ont déclaré proposer des produits bio, au moins occasionnellement. Il semble que les cantines d'écoles soit plus performantes et plus incitées (par la pression des parents !) à passer au bio avec plus de produits ou de menus tout bio.

La bio à la cantine, est ce plus cher ?

Bonne nouvelle : 14 % des établissements ayant introduit des produits bio n’ont déclaré aucun surcoût.
Quelle est leur recette ? La limitation du gaspillage, le remplacement de certains produits par d’autres moins coûteux, l’optimisation des coûts logistiques, la formation du personnel, réduction des grammages, en respectant les recommandations nutritionnelles, ....et probablement aussi en achetant moins de viande et en remplaçant par des protéines végétales. Pour les 86% qui ont déclaré un surcoût, il est évalué à 23% en moyenne.

Quels produits bio mange t-on le plus à la cantine ?

  1. Des fruits : pomme, poire, orange, banane, kiwi ;
  2. Des produits laitiers : yaourt, fromages, desserts lactés ;
  3. Des légumes : carotte, crudités (radis, concombre, betterave), tomate, salade, pomme de terre, poireaux ;
  4. Des produits d'épicerie : riz, pâtes, biscuits, huile, farine ;
  5. De la volaille : poulet, dinde ;
  6. De la viande : boeuf, porc, agneau ;
  7. Du pain. (dommage de le voir en dernier vu qu'il est sur toute les tables à tous les repas ! Peut être est ce dû au faible nombre de boulangers bio ?)

Source : Communiqué Agence Bio, étude CSA (menée en février et mars 2009 auprès de plus de 400 restaurants collectifs)

A quand de vraies cantines bio pour nos enfants, nos étudiants, nos personnes âgées et pour tout ceux qui sont convaincus que l'alimentation joue un rôle prépondérant dans notre santé ?
A quand des filières professionnelles structurées et solidaires pour accompagner nos producteurs à passer au bio et leur permettre de répondre aux appels d'offres des collectivités en se regroupant et sans être noyer dans la paperasse administrative ?
A quand l'écoute dans les mairies pour que la santé de nos concitoyens soient une priorité ?
Que notre environnement y retrouve la santé aussi ?
Que nos campagnes nous permette de nourrir dignement, et au plus local, en autonomie autant que possible ?

2012 c'est demain, et pour passer de 1 % à 12 % il va falloir sortir les forceps !!

Lire d'autres articles sur www.aboneobio.com sur les cantines bio, la campagne du WWF Oui au Bio dans ma cantine, les solutions pour manger bio au bureau, ...

++ Envie de fruits frais au bureau ? Passez par le distributeur automatique de produits bio
++ Après le ticket resto, le chèque d'abonnement bio
++ Les premiers plateaux repas certifiés bio
++ Mes petites gamelles : manger bio au bureau !
++ Mamans, exigez du bio à la cantine pour vos enfants !
++ Le fast food bio version Marc Veyrat
++ Manger moins de viande, mieux pour la santé, mieux pour la planète
++ Nos fruits sont contaminés par les pesticides, les résidus sont dans nos assiettes
++ Ecofood : manger sain, se faire plaisir, respecter la planète
++ OUi au bio dans ma cantine, adressez une lettre à votre maire
++ Plus de producteurs bio en France
++ Un potager au coeur de l'entreprise

Nouveaux modes de distribution : impacts et enjeux, témoignage de laurence aboneobio

Quels sont les nouveaux concepts de distribution et services les plus innovants ? Comment réussir sa franchise ? Tous les secteurs sont-ils logés à la même enseigne ? Quels sont les secteurs matures pour le e-commerce ? Peut-on tout vendre sur Internet ? Quels sont les critères de sélection des internautes ? Dans le cadre de son programme innovation les Rencontres RI², la CCI de Maine et Loire organise une conférence table ronde, ce mardi 22 septembre, sur le thème : Nouveaux modes de distribution : impacts et enjeux, avec le témoignage de la fondatrice d'Abonéobio, le premier site d' abonnement bio aux produits du quotidien.

La soirée sera animée par Erwan ROUXEL, Dirigeant de BLEU VINCY, Conseil spécialisé sur la franchise et Arnaud CHAIGNEAU, Directeur Associé de l’agence INTUITI, spécialisée en stratégie web et e-business.


Avec le témoignage de professionnels installés en Anjou :

  • Philippe COUGE, Dirigeant de Game Cash, réseau de franchise sur le marché de la vente des jeux vidéo et DVD d’occasion - www.gamecash.fr
  • Franck TULOUP, Directeur Général d’INSUDIET, spécialiste de l’accompagnement nutritionnel et comportemental de la perte de poids - www.insudiet.fr
  • Laurence MOULIN, Dirigeante d’ABONEOBIO, site d’abonnement pour les cosmétiques bio et produits écologiques de la maison -www.aboneobio.com



Rendez vous le mardi 22 septembre 2009 à 17h à la CCI, 8 bd du roi René Angers, pour vous inscrire c'est ici ou contactez Sophie Arnaud (sophie.arnaud@maineetloire.cci.fr) au 02 41 20 54 29.

Cette rencontre (gratuite) est organisée dans le cadre de l'année de l'Innovation dans les services

Si vous pensez venir, dites moi, cela me fera plaisir de vous y retrouver :)

Des petits bio pour bébé ça vous dit ? Ghislaine a besoin de votre aide

Ghislaine a eu l'idée un soir de fatigue de se lancer dans la cuisine de petits bio pour bébé. Pas facile quand on rentre fatigué du travail, que bébé a faim et que rien n'est prêt. "Comme tout le monde, je veux donner à manger à mon bébé la nourriture la meilleure possible, donc je fais le marché, j'achète bio, mais parfois je suis débordée et badaboum ! Alors tant pis pour une fois j'ouvre un petit pot, mais lorsque je l'ai senti, je lui ai trouvé une odeur bizarre". Et voilà que débute l'aventure de fabrication des petits pots bio pour bébé. Pourquoi le bio ? Cela lui paraît aujourd'hui la seule alternative raisonnable de nourriture pour des raisons de santé (pas de produits chimiques) et pour tenter de laisser à nos enfants une Terre en pas trop mauvais état. L'entreprise s'inscrit dans une démarche plus large de développement durable qui la pousse aussi à n'utiliser que des produits locaux. Ainsi, elle peut offrir de la qualité et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

dscf6546.jpg

L'entreprise de Ghislaine "bébé bio" n'est pas encore créée mais cette étude de marché va lui permettre d'avancer et d'offrir le meilleur à des parents qui comme tout le monde sont débordés.

Si vous avez 1 minute, répondez à ses questions rapides : http://bebebio47.0fees.net/. Merci pour elle :)

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les produits bio pour bébé, les cosmétiques bio pour bébé, les actions des Mompreneurs entrepreneuses, ces femmes mamans qui créent leur entreprise, sur les conseils pour la santé et le bien être pour bébé, sans bisphénol, sans phtalates, et sans autres substances chimiques, sur les crèches écolos, ... :

++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ Le grand retour des biberons en verre, écologiques et sans Bisphénol A
++ Des cosmétiques bio pour bébé
++ Une crèche écolo pour bébé
++ Optez pour les biberons sans poison !
++ Protéger les femmes enceintes, un logo sur les cosmétiques pour alerter
++ La couche lavable : une semaine pour séduire maman et bébé
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Bébé veut des chaussures écologiques ?
++ Ma vie pro, le rendez vous des femmes actives
++ Mompreneurs Nantes : le premier Mamcafé
++ Maman travaille
++ 100 réflexes bébé bio, le guide cite Abonéobio
++ Bienvenue dans la vraie vie des femmes, documentaire de Canal Plus, témoignage de laurence - aboneobio
++ Couches bébé..passer du jetable au durable
++ Enfants des Collines les soins bio des touts petits par les Douces Angevines

La révolution verte, un nouveau souffle pour un marketing en quête de sens !

Du fait d'une prise de conscience collective, le développement durable rentre dans l'entreprise pour la booster. Il faut innover pour être plus efficace dans un contexte global de quête de sens, de responsabilité, de consommation durable. Et oui, fini l'époque du consumériste, du matérialiste, de l'individualiste, .. Ces modèles arrivent à saturation. Fini l'accomplissement individuel à n'importe quel prix. C'est une guerre des valeurs ! Une nouvelle vision du monde qui ne touche pas qu'aux dimensions écologiques ou développement durable, mais aussi à l'éthique, au partage des richesses, à la relation en société. Et l'on constate déjà l'émergence de nouvelles formes d'appartenances collectives (micro communautés affinitaires tels que les réseaux sociaux du web 2.0...), Cette modification des valeurs est historique alors comment les marques réagissent face à cette révolution verte qui s'impose ? Comment intègrent elles la notion d'impacts sur des périmètres élargis ? Comment arrivent elle à concevoir des produits autrement ?


Retour sur la conférence du 31 mars 2009 des Journées de la communication et du marketing avec Jolanta BAK (Fondatrice et Présidente - Intuition), André Malsch (Responsable des initiatives développement durable - Steelcase), Hubert Hémard (Directeur Marketing, de la Communication et du Développement durable- Monoprix), Alice Audouin (responsable du Développement Durable au sein de Havas Media France - auteur de « La Communication responsable, » Eyrolles, février 2009), animé par Yves Heuillard (Editeur - DDmagazine.com)

Pour aller plus loin,

Merci Valérie pour l'info :) J'en profite pour vous dire que Valérie s'occupe (entre autres d'Itinéraires sud et à besoin d'un coup de pouce pour le Niger, suite à des inondations catastrophiques qui ont tout dévasté là où déjà il n'y avait pas grand chose ^^

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur la communication responsable, le marketing durable, le développement durable adapté à l'entreprise, la consommation responsable, les communautés du web 2.0, entreprendre pour l'avenir ...

++ Etude sur le bio à l'horizon 2010 : donnez votre avis de consommateur
++ Communiquer responsable pour un développement durable
++ L'Observatoire Indépendant de la Publicité surveille le Greenwashing
++ Les Amis de la Terre lance les prix Pinocchio pour dénoncer le Greenwashing
++ Le bio plus cher ? Le prix écologique le choix du citoyen
++ Florescens édite son baromètre "Entreprises et développement durable
++ Les comportements des Eco-consommateurs vus par Greendex, indice global et international.
++ Web2Day les acteurs innovants du web réunis par Atlantic 2.0
++ Aboneobio est Entrepreneur d'Avenir

Etude sur le bio à l'horizon 2010 : donnez votre avis de consommateur

Si le bio est partout aujourd'hui, cela reste une notion floue pour le consommateur. Pour mieux appréhender la perception du bio par le consommateur français à l’aube de 2010, Lb Qualitative Research réalise une étude actuellement en collaboration avec Sabrina Lamy (consultante en développement durable) et Coralie Bergdoll (planeuse stratégique), et Modalisa entreprise conseil en études quantitatives, et le soutien de plusieurs partenaires dont Abonéobio. Cette étude n'est pas commanditée par une marque nationale mais elle est réalisée par deux instituts d'études ayant la volonté de faire avancer la filière Bio dans le bon sens. En tant que consommateur ou consommatrice, ayant au moins acheté un produit bio, vous avez la possibilité de contribuer à cette étude en renseignant le questionnaire (cliquer ici pour démarrer, seulement 4 pages )

étude sur la perception du bio horizon 2010

Merci à Laure Boisier de m'avoir associée à ce projet !

Et je compte sur vous pour consacrer 5 minutes à ce questionnaire :)

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les études liées au bio, la perception des consommateurs sur la consommation des produits bio, la consommation responsable, l'alimentation bio, les cosmétiques bio, ...

++ Le bio plus cher ? Le prix écologique le choix du citoyen
++ Les Français apprécient les produits bio selon l'Agence bio
++ Consommer bio, le conseil ekolo geek du week end
++ Le bio séduit, 10 % de plus chaque année...
++ Mamans, exigez du bio à la cantine pour vos enfants !
++ Nos fruits sont contaminés par les pesticides, les résidus sont dans nos assiettes
++ Manger bon et bio, bien choisir
++ Ecofood : manger sain, se faire plaisir, respecter la planète
++ OUi au bio dans ma cantine, adressez une lettre à votre maire
++ Plus de producteurs bio en France
++ Manger moins de viande, mieux pour la santé, mieux pour la planète
++ Préserver le sens de l'abonnement aux paniers des Amap
++ Consommation : les hypermarchés ne séduisent plus
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ La chasse aux pesticides, reportage sur M6 100 % mag, le témoignage de laurence aboneobio
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?

Le e-mailing vu par les consommateurs

Le e mail fait désormais partie du quotidien et s'impose même de plus en plus sur le courrier et le démarchage par téléphone. Pour comprendre comment il est perçu du coté des consommateurs, Epsilon International a réalisé une étude auprès de 4000 consommateurs dont 300 français. Le profil type du consommateur possède au moins 2 adresses de messagerie qu'il garde depuis 5 ans. Il reçoit 60 offres spéciales par semaine et 80 mails en spams. Il consulte sa messagerie le matin entre 8h et 10h et le soir entre 18h et 19h et parfois jusqu’à 21h. Il ouvre moins de la moitié de ses messages, et privilégie ceux en qui il a confiance grâce au nom (55 %), si il s'agit d'une promotion, une gratuité (70 %) ou une loterie et dans ce cas il ira volontiers cliquer sur le site et enfin selon l'objet (29%). Il considère que deux mails par semaine c'est trop. Il apprécie le ciblage d'une campagne surtout quand elle est en adéquation avec ses besoins.

mail.box.jpg

Source : e-marketing

Vous vous y retrouvez dans ce profil type du consommateur destinataire de e-mailing ? Comment percevez vous ces mails à vocation commerciale ? Etes vous satisfait de l'approche d'Abonéobio en matière d'e-mailing ? Jusqu'à ce jour nous avons eu la volonté d'être peu intrusif sur l'approche par mail considérant que le destinataire est justement saturé d'informations....Faites nos partager votre retour :)

page 2 de 2 -

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+