Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vendredi 02 décembre 2016

Mot-clé - application mobile

Fil des billets - Fil des commentaires

Ces applis anti-gaspi qui changent la vie

street-marketing-optimiam-20.jpgLe gaspillage, c’est mal et ça coûte cher à tout le monde : 10 millions de tonnes de produits gaspillés, 16 milliards d’euros de pertes et un impact carbone estimé à 15,3 millions de tonnes de CO² pour la planète! (chiffres : Date Limite)

Agir contre le gaspillage c’est déjà être écolo, sans forcément être adepte du bio. Pour preuve, des start-up tentent d’inciter aux bons gestes : gourmands, économiques et écologiques.

Ces applications proposent de mettre en relation les consommateurs (et plus) avec des points de vente à proximité pour les encourager à consommer les invendus plutôt que de les jeter ou de les “javelliser”. Si la grande distribution s’y met depuis quelques années sous l’impulsion d’idées innovantes pour faire vendre les moches, les frais à date limite rapprochées ou juste faire changer les mentalités, les commerces de bouches voient aussi leurs intérêts à vendre moins cher, mais vendre tout de même, les surplus de la journée. De belles start-up voient ainsi le jour dans les capitales européennes, et notamment en France!

Lire la suite...

3 idées toutes simples pour soutenir la biodiversité.

spipoll01.jpgLes sciences participatives, vous connaissez? Il s’agit pour les chercheurs d’utiliser des données récoltées par tout ceux qui veulent bien y consacrer un peu de temps. Grâce au développement du “digital” et avec l’aide d’outils très simples, tout le monde peut participer! Abonéobio a compilé trois programme qui ont besoin de vous, en toute simplicité, pour faire avancer les connaissances sur la biodiversité en France.

SPIPOLL: recensez les insectes pollinisateurs

Les insectes pollinisateurs sont indispensables pour obtenir des fruits. En France, environ 35% de notre alimentation repose sur des plantes pollinisées par les insectes. Le Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs a pour but d’obtenir des données quantitatives sur les insectes pollinisateurs et/ou floricoles en France en mesurant les variations de leur diversité et celles de la structure des réseaux de pollinisation, sur l’ensemble de la France métropolitaine. spipoll02.jpgPour participer, il suffit d’un appareil photo et de s’installer environ 20 minutes pour observer les insectes en train de butiner. Le SPIPOLL est certainement le plus ancien programme du projet “vigie-nature” du Museum National d’Histoire Naturelle, et un premier bilan au terme des 3 premières années d’observation montre l’intérêt grandissant du public.

Birdlab : la dernière ligne droite pour les oiseaux des jardins!

birdlab01.jpgBirdLab est la première opération de sciences participatives associant jeu et observation sur smartphone! Il vous reste jusqu’au 31 mars 2015, pour participer à cette vaste expérience scientifique, et collecter des informations sur les comportements des oiseaux en hiver. Ce projet a été pensé comme un jeu sur smartphone pour rendre la tache extrêmement ludique. Il vise à mieux comprendre le comportement des oiseaux à la mangeoire en hiver en observant pendant environ 5 minutes les allées et venues d’une vingtaine de petits oiseaux de nos jardins. L’application est téléchargeable gratuitement, évidemment. C’est également parfait pour occuper les enfants (si vous leur faites confiance avec votre matériel) et en faire des naturalistes en herbe!

Visuel_BirdLab_aveclogo.jpg Sauvages de ma rue : il n’y a pas de mauvaise graine!

sauvages-de-ma-rue-03.jpgA l’annonce du printemps, voici un autre projet de science participative qui devrait avoir le vent en poupe. Sauvages de ma rue se définit comme un programme de science citoyenne, un projet pédagogique animé par l'association Tela Botanica, et un projet scientifique du laboratoire CERSP du Muséum National d’Histoire Naturelle. Lancé en 2011 le programme Sauvages de ma rue en Ile-de-France, c’est au total 119 espèces végétales sur les 125 espèces du programme qui ont été recensées, présentes sur 330 trottoirs de la région. Le record est un trottoir comprenant 35 espèces différentes ! Et plus de 40.000 observateurs dans toute la France. Le premier bilan des scientifiques est que les villes sont des réservoirs insoupçonnés de biodiversité. La nature reprend ses droits, dit-on, un peu aidée par des initiatives comme Laissons Pousser, entre 2010 et 2013.

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+