Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lundi 21 août 2017

Mot-clé - bonnes pratiques écologiques

Fil des billets - Fil des commentaires

Les carrés démaquillants lavables réutilisables en coton bio

Savez vous que nous utilisons en moyenne entre 360 et 730 cotons jetables par an par femme ? Et si on remplaçait le jetable par du durable ? Et si on utilisait des carrés démaquillants lavables pour la toilette du quotidien ? Une jeune maman de deux enfants en a fait son business : Emmanuelle Terrier a lancé les Tendances d'Emma en innovant avec des kits pratiques, économiques et durables. Au lieu de chercher son coton visage tombé en prenant son produit démaquillant, elle propose des solutions à la fois pour garder les carrés démaquillants propres (trousse) et un filet qui sert de poubelle pour stocker les cotons lavables déjà utilisés, avant de mettre le tout directement dans la machine à laver.

carrés démaquillants lavables en machine

Pour réaliser ses produits, Emmanuelle fondatrice des Tendances d'Emma a mis en place des partenariats privilégiés avec des entreprises engagées. En quête d'une nouvelle forme de commerce basé sur l'échange et l'entraide, elle a choisi d'externaliser la fabrication auprès d'une entreprise d'insertion de détenus. La conception des trousses et filets en coton bio est confiée aux Mouettes Vertes, fabriqués en Inde par une société française respectueuse de l'homme et de son mode de vie. A noter que le filet en coton bio proposé dans le Mini Kit Eco belle carrés démaquillants lavables est une exclusivité pour aboneobio

Pour Emmanuelle, « Le lavable n’est pas un progrès, c’est un choix que nous faisons pour nos enfants et notre planète. Pour que ce choix soit facilité il faut de vraies solutions, simples, complètes et à la portée de tous.»

Dans la boutique d'aboneobio nous vous proposons en partenariat avec les Tendances d'Emma :





  • des recharges de carrés bébé lavables en molleton de coton bio pour la toilette du visage ou des fesses__. Ces produits sont aujourd’hui utilisés en crèche qui leur font subir des traitements draconiens et la satisfaction de leurs utilisateurs n’est toujours pas démentie



Regardons ensemble les économies que vous pouvez faire en utilisant ces cotons visage lavables réutilisables pour se démaquiller ou nettoyer sa frimousse :

  • 300 lavages par carré démaquillant, soit 3000 démaquillages par kit
  • 8 ans de démaquillage pour 30 € (à raison de de 1 carré par jour)
  • Soit 3,75 € de démaquillage par an
  • Soit 0,1875 € par semaine
  • Aucune consommation d’eau ou d’électricité supplémentaire... Ils s’intègrent aux machines à laver habituelles.

Je vous recommande évidemment le recours à une lessive écologique, comme la lessive en poudre Etamine du Lys, idéale pour le blanc pour laver vos carrés démaquillants. Pour retirer les tâches éventuelles, vous pouvez laisser tremper avant lavage, dans une bassine avec du Tout Net dégraissant détachant écolo

Alors que pensez vous de cette nouvelle bonne pratique écologique ?

De la lessive plus concentrée mais pas plus écologique !

Quand vous achetez un pack de lessive en supermarché, vous achetez 40 % d'eau. A partir de la mi juin 2011, les lessives devront être plus concentrées, selon la recommandation de l'AISE (Association internationale de la savonnerie, de la détergence et des produits d'entretien). Sauf que concentrées ne veut pas dire écologiques ! La biodégradabilité d'une lessive dépend de sa composition. Or dans les lessives on retrouve trop de pétrochimie, avec des substances qui ne sont pas du tout biodégradables et qui continuent de polluer gravement nos rivières et nos cours d'eau (1/3 des rivières polluées en France, avec des phénomène d'eutrophisation des cours d'eau). Certes, le consommateur sera invité à utiliser moins de produits (là où il mettait 180 g de lessive en 1997, il ne mettra plus que 75 g en 2008 avec une lessive classique). Même si les flacons vont diminuer d'un tiers, même si cela représente au final 4 millions de tonnes de Co2 en moins rejetés, avec au passage une économie de 28 millions de litres de lessives chez Unilever ( 1.000 tonnes de packaging et 30.000 palettes) la lessive ne sera pas moins chère. Mais le défi majeur à relever reste celui de la composition de ces lessives classiques qui sont polluantes à cause des résidus issus du pétrole. La mention de l'Ecolabel Européen reste très insuffisante, rien à voir avec la certification Ecocert détergence écologique que vous retrouvez sur la lessive écologique vendue par Abonéobio.

LESSIVE bio écologique aboneobio

Quels sont les enjeux des lessives sur l'environnement ?

En 2010 les achats de lessives ont représenté 1,3 milliards d’euros pour 5,7 milliards de lavages ! Avec une moyenne de 5 machines par semaine par famille, ça fait quand même 110 millions de lavages par semaine ! imaginez l'impact de nos rejets d'eaux grises, en sachant que les stations d'épuration n'arrivent pas à éliminer les micro polluants de nos eaux usées.

Comment fabrique t'on une lessive ?

Un produit d'entretien est composé d'eau (3/4 voir 80 %) + de tensio actifs + des additifs (parfums, enzymes, conservateurs, anti calcaire (EDTA, ...), séquestrants, agents de texture, colorants, ...)

Pourquoi l'écolabel est largement insuffisant ?

L'écolabel européen (la petite fleur) a été créé en 1992 par un groupement de producteurs et de transformateurs dont Procter et Gambel. Ils n'ont peut être pas intérêt (économiquement parlant) à pousser davantage le cahier des charges ?. Aujourd'hui l'impact de l'Eco label Européen reste très limité. Même si, contrairement aux lessives classiques, il interdit les azurants optiques (ce qui donne l'impression que le linge est plus blanc), les EDTA anti calcaire, l' Eco label Européen n' a aucune autre exigence sur les matières premières. Or si celles ci sont d'origine pétrochimiques (ce qui est le cas pour des raisons de coût plus faible), évidemment l'impact sera fort sur l'environnement. Seules les matières premières issues du monde végétal garantie une biodégradabilité optimale. Ce sont uniquement les produits écologiques formulés sur bases végétales qui se dégradent en totalité sous 28 jours.

L'écolabel se contente d'une recommandation sur l'ingrédient principal qui est le tensio actif : selon ce label, pour pouvoir apposer le logo écolabel européen sur une lessive, il suffit que le tensio actif soit biodégradable à 60 % . D'ailleurs ceci ne constitue pas une avancée, puisqu'il s'agit déjà de la règlementation française.



En résumé, pourquoi acheter une lessive avec la mention Ecolabel Européen est insuffisant ?

  • Votre lessive achetée en supermarché peut contenir n'importe quelles matières premières (dont celles issues du pétrole : les dérivés et produits pétrochimiques sont autorisés) avec des produits pouvant être issus de l'éthoxylation
  • Pour la fabriquer on a pu utiliser n'importe quelles méthodes d'extraction des matières premières (pas d'exigences sur les matières premières d'origine végétale, animale, ..même si elles sont menacées, ...), et on a pu aussi faire des tests sur les animaux
  • Pour l'ajout d'additifs, très grande liberté, votre lessive peut contenir n'importe quelles substances sans ce soucier de leur biodégradabilité, dont celles qui sont vivement critiquables.
  • Du coup votre lessive ne sera pas biodégradable car la biodégradabilité des additifs n'est pas étudiée par l'écolabel. Et l'on sait aujourd'hui que ce sont principalement ces additifs qui ne sont pas éliminés par les stations d'épuration qui polluent nos rivières ! Il faut entre 100 et 300 siècles pour que l'eau d'une nappe phréatique se renouvelle complètement. L'eau que nous polluons aujourd'hui est celle que nous boirons demain ! ...
  • Votre lessive sera emballée sans contrainte puisqu'on peut utiliser n'importe quel emballage (dont PVC, polystyrène, ...) aucun matériau interdit, c'est juste la question du rapport poids du produit et poids de l'emballage qui est pris en compte
  • Si votre lessive ne pourra pas contenir de phosphates car c'est la règlementation française qui l'interdit depuis 2007, en revanche votre produit de vaisselle ou ménager avec aussi la mention écolabel pourra lui en contenir ! Sauf que si c'est interdit c'est bien que cela pose des soucis sur l'environnement alors pourquoi le tolérer dans d'autres produits ?
  • Enfin votre lessive achetée en grandes surfaces contiendra peut être des produits pouvant perturber votre santé : des parfums synthétiques (allergisants et polluants), des conservateurs issus du formaldéhyde, benzène, ...des principes actifs à base de chlore, phosphonates (elles ont remplacé les phosphates !), perborates, ammoniaque, acide chlorydrique...le tout pour un cocktail allergisant, polluants et cancérigènes


Pour éviter ces risques et limiter l'impact de votre lessive sur votre santé et l'environnement, optez pour de vraies lessives écologiques sous certification Ecocert détergence écologique, comme celles proposées par aboneobio qui vous conseille sur les bonnes pratiques écologiques pour mieux consommer en famille :



La certification Ecocert Détergence écologique apporte de sérieuse garantie sur votre lessive :

  • Des bases lavantes végétales d'origines végétales
  • Un produit fini avec une haute biodégradabilité
  • Des matières premières renouvelables et d'origine naturelle
  • Des huiles essentielles issues de l'agriculture biologique
  • Une démarche environnementale en production
  • Des contrôles de conformité inopinés sur le site de production.
  • Une traçabilité interne et externe
  • Pas de tests sur les animaux
  • Un emballage facilement recyclable

La lessive écologique Etamine du Lys sélectionnée par Abonéobio vous garantie un produit efficace pour le lavage de tous vos textiles, sain, respectueux de votre peau et de l'environnement :

  • Sans phosphate, ni NTA, ni EDTA
  • Sans colorant, ni parfum de synthèse
  • Sans azurants optiques
  • Avec des huiles essentielles bio
  • Conforme au contrôle Ecocert
  • Biodégradabilité optimale
  • Non testé sur les animaux

Vous saurez choisir désormais en lisant les étiquettes sans vous laisser avoir par de pseudos mentions écologiques !

Peindre et décorer au naturel

Comment faire soi-même des enduits et peintures écologiques, créer des effets décoratifs sains sur ses meubles ou ses murs ? Tout simplement en revisitant les matériaux simples, naturels tels que la chaux, les terres colorantes, le sable, le savon noir, la craie, les pigments, ..L'occasion de redécouvrir des recettes d'autan, remises au goût du jour pour décorer votre maison tout en respectant l'environnement. Ce guide vous accompagnera de manière très pratique, sans beaucoup de matériel : vous pourrez fabriquer des finitions à partie des ingrédients dont vous disposez dans la cuisine. Et oui on peut faire de la peinture ou une patine à partir de yaourt, de riz, de lait de farine ou de bière ! C'est ludique et écologique

peindre et décorer au naturel

Au sommaire de ce livre :

  • Produits, pigments et outils, tout ce qu'il faut savoir pour créer une décoration naturelle : les charges (la terre, l'argile, ...), les liants (la bière, la caséine, la chaux, huile de lin), les diluants (eau, essence de térébenthine, essence d'écorce d'agrumes, ...), les pigments (les terres colorantes, les pigments végétaux, le broux de noix, ...)
  • Enduits décoratifs : des idées d'enduits sains pour rénover ou décorer les murs. Enduit argile et sable, plâtre gratté, béton égyptien, enduit terre et plâtre, chaux ferrée, plâtre ciré, ..
  • Peintures murales : un choix de peintures naturelles pour habiller les murs. Peinture à la colle de farine, peinture à l'argile, chaux brossée, peinture blanche au riz, peinture à la craie, finition bière et à la cire, ...
  • Effets décoratifs sur les murs : des idées d'effets décoratifs pour animer les murs. peintures à l'éponge, effet faux bois, glacis à l'huile et à l'essence d'agrumes, glacis au vernis, badigeon à la chaux, ...
  • Peintures meubles et boiseries : des peintures décoratives spécifiques pour le bois. Peintures au yaourt, peinture à l'huile, peinture au plâtre, peinture au fromage blanc huilée, peinture chaux et argile...
  • Effets décoratifs sur les meubles : des effets de patine pour changer le style de vos meubles. Patine à la cendre, lasure au bleu pastel, patine à l'oeuf, platine au blanc broyé, peinture vieillie deux tons, peinture au pochoir, ...
  • Finitions et recettes complémentaires : toutes les recettes pour protéger les enduits et peintures
  • et des annexes très utiles : préparer les supports, colorer les peintures, et des astuces pour ne pas rater ses préparations.

Dans la collection "tout beau tout bio", Peindre et Décorer au naturel, tome 2, rédigé par Nathalie Boisseau, auteure du blog Esprit de Cabane, en librairie actuellement, 13€50 aux éditions Alternatives.

Le commerce équitable s'invite au G20

A quelques jours de la célèbre quinzaine du commerce équitable, Max Havelaar France rebondit sur l'actualité et l’annonce du G20 sur la régulation des prix des matières premières agricoles pour faire le point sur les enjeux du Commerce Equitable. Il s'agit de proposer des actions concrètes pour retrouver un nouveau système économique régulé. Redonner aux producteurs la place qu’ils méritent dans les échanges commerciaux. Assurer plus de transparence aux consommateurs pour leur permettre de faire des choix éclairés, et de donner à tous les moyens de devenir acteurs de leur propre avenir. Et au final redéfinir la consommation responsable, que ce soit le commerce équitable, les produits bio et les produits locaux. Max Havelaar France lance le débat le jeudi 05 mai, lors d'une conférence «L’exemple du commerce équitable devrait inspirer les membres du G20» avec la présence de représentants mondiaux des producteurs. Sur invitation.

logo max havelaar france

Après avoir prôné pendant plusieurs décennies le démantèlement à tout prix des organismes de régulation et la libéralisation des marchés, les dirigeants du G20 reconnaissent enfin la nécessité de réguler les prix des matières premières agricoles. Le G20, la hausse des prix des matières premières agricoles, la situation des producteurs… Quelle place pour le commerce équitable dans ce contexte ? Quel est l’impact de la hausse des prix des matières premières agricoles pour les producteurs ? Et pour les consommateurs, où se trouve le prix juste ? Comment réguler les prix ? Comment agir ? Quel est le rôle des consommateurs en France ? En quoi le commerce équitable permet une régulation du commerce ? Quelle est la vision des producteurs au Sud ?.

A l'aube de la 11ème Quinzaine du Commerce Equitable c'est l’occasion de faire entendre la voix des producteurs et des consommateurs, dans le contexte de crise alimentaire mondiale. A suivre...

La bio dans les étoiles à Annonay

Si vous êtes dans le coin d'Annonay (07) vous allez pouvoir participer à deux journées ouvertes au public et gratuites sur le thème « La Bio dans les étoiles », les vendredi 8 et samedi 9 avril 2011, sous le parrainage du Chef étoilé Régis Marcon. A savourer, des conférences (quelle cuisine pour demain ? comment manger sain et équilibré ...), des tables rondes-débats avec des scientifiques et experts, des chefs cuisiniers, des producteurs, et des rencontres autour d’ateliers cuisine pour adultes et enfants, et des dégustations de produits locaux et biologiques des animations et activités écologiques ....

la bio dans les étoiles

Vendredi 8 avril

  • Conférence La nutrition en question : quelle cuisine pour demain ? Panorama des relations des chefs avec les producteurs et transformateurs, le point sur la bio dans la restauration collective. On parlera d'évolution de santé et de qualité. Parmi les intervenants : Philippe Desbrosses, Lylian Legoff, Gilles-Eric Seralini, François Veillerette, Alain Alexanian, Stéphane Veyrat, Sonia Ezgulian, Maria Pelletier…
  • 18h Spectacle interprété par Isabelle Autissier « Une nuit, la mer» (contes) – gratuit.
  • 21h projection du film « Severn, la voix de nos enfants » suivi d’un débat avec le réalisateur Jean-Paul Jaud, Michèle Rivasi (Députée européenne), Serge Orru (WWF), Guy Kastler (Réseau Semences Paysannes), au Cinéma Les Nacelles d’Annonay – prix public.



Samedi 9 avril

  • Conférence manger sain et équilibré : le bio à la portée de tous, les substances chimiques présentes dans l’alimentation, les OGM : une menace pour l’agriculture biologique ? Les intervenants sont : Arnaud Apoteker, Maria Pelletier, Nicolas Grisolle, Annie-Françoise Crouzet, Michèle Salord, Jean Bretagne, Nadège Mestre, Bachir Henni, Laurence Traversier, Les Aventurières du Goût…
  • Des ateliers cuisine et des dégustations .
  • 17h projection du film « Severn, la voix de nos enfants » de Jean-Paul JAUD Cinéma Les Nacelles d’Annonay – prix public.
  • 21h Spectacle « Marc JOLIVET fête ses 40 ans de scène » - Espace Jean Monnet - Parc de la Lombardière


Voir le programme complet sur www.naturevivante.com

Abonnez vous au colis bio dans Nouveau Consommateur

A la rubrique conso attitude du magazine Nouveau Consommateur de Février 2011, une double page présentant des projets de femmes entrepreneuses, intitulée "la toile, une affaire de femmes ! " où j'ai le plaisir d'y découvrir un article sur Abonéobio : Abonnez vous au colis bio

article sur aboneobio dans nouveau consommateur

Et voilà le détail de l'article de numéro 38 de Nouveau Consommateur (Février 2011), page 36, où il est dit :

Premier site d'abonnement bio pour les produits du quotidien, aboneobio.com s'est inspiré de la pratique des abonnements aux paniers de fruits et légumes. Sa fondatrice, Laurence Moulin, s'est penchée sur les produits bio nécessaires pour couvrir les besoins annuels d'une famille ; des colis déjà préparés mais personnalisables, et un maximum d'économies (via quatre envois et quatre paiements). Une méthode infaillible pour changer nos habitudes de consommation !. Des cosmétiques aux produits bio pour animaux, tout est là pour poursuivre nos efforts au quotidien.

abonnez vous au colis bio aboneobio

Merci à Emilie Drugeon pour la rédaction !

Dans cet article on découvre aussi d'autres initiatives intéressantes comme, les bijoux engagés de socapristi.com, la lingerie bio de peau-ethique, les vêtements bio Made in France de zestedenature.fr, les objets de décoration naturelle de naturellement-deco.fr, les créations de Feemaincreation.com, ...

Une heure pour la planète le 26 mars 2011

Les éco informateurs sont là aussi pour sensibiliser aux gestes écologiques pour la planète. Parmi les évènements incontournables, l'opération Earth Hour est remarquable dans ce sens qu'il s'agit d'une mobilisation planétaire : éteindre les lumières une heure partout dans le monde pour sensibiliser les citoyens à l'impact énergétiqueet aux solutions qu'il nous faut mettre en place pour économiser l'énergie. Depuis le 31 mars 2007 à Sydney, chaque année, plus de pays, plus de citoyens rejoignent le mouvement lancé par le WWF...Pourquoi pas vous ? Rendez vous le 26 mars entre 20h30 et 21h30



L'année dernière Earth Hour a rassemblé 4000 villes dans 80 pays différents ! Chacune a éteint ses lumières symboliquement pendant une heure, notamment les monuments phares tels que la Tour Eiffel, l'Acropole d'Athènes, Le Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, les Pyramides de Gizeh, l'Alhambra de Grenade, et même les casinos de Las Vegas ! ...



Bien sur toute l'année, il faut veiller à bien éteindre les lumières en quittant une pièce, à débrancher les appareils en veille, à opter pour les appareils ménagers économes en énergie, à ajouter un pull plutôt que monter le chauffage....Ces petits gestes écolos comptent quand ils sont répétés par tous, tout au long de l'année !



Ils en parlent aussi sur d'autres blogs des éco informateurs :

Les éco informateurs présentent leurs voeux pour 2011

EN 2011 Suivez le fil...des éco-informateurs ! Agriculture biologique, eco-conception, éco-habitat, écologie, environnement, recyclage, mode éthique, développement durable, consommation responsable…Bref les sujets ne manqueront pas cette année ! Et les éco informateurs seront au rendez vous pour les relayer sur la toile ! A vos blogs, réseaux sociaux pour nous suivre et restés informés.

suivre l'actualité des éco informateurs en 2011
Merci à Jean Marc Marron Rouge pour la réalisation de la carte !
Le réseau des Eco informateurs est né en 2010 de l'initiative d'Anne Sophie Ecoloinfo. Très vite une équipe s'est créée pour échanger, partager des infos et les relayer. Chacun avec nos sensibilités de blogueurs, blogueuses, journalistes, ...nous essayons d'apporter notre regard à un sujet qui nous tient à coeur, à une cause à défendre, à un fait d'actualité à commenter, ...Sur aboneobio, je reste principalement concernée par les sujets en lien avec la consommation durable, la consommation responsable, le mieux consommer, le fait d'acheter moins mais mieux, ....Voici déjà quelques articles rédigés sur aboneobio à partir de cette dynamique des Eco informateurs :



++ Manger moins de viande pour sauver la planète
++ Le gouvernement fait les poches des paysans bio
++ Top 5 des faits marquants bio écolos en 2010
++ Présentation des éco informateurs sur aboneobio

Voici une partie des Eco informateurs :

Alimentation

Commerce équitable

Consommation Responsable

Eco habitat

Energie

Environnement

Finance et économie

Mode responsable

Nouvelle étiquette énergie sur l'électroménager

Du nouveau au rayon de l'électroménager, de nouvelles étiquettes énergies apposées sur les gros appareils ménagers vont fleurir en 2011. Une évolution depuis le 1er étiquetage qui datait de 1992, imposé par l'Europe. L'objectif est toujours d'informer le futur acheteur sur la consommation d'énergie des équipements domestiques tels que lave-linge, lave-vaisselle- congélateurs, réfrigérateurs, sèche linge, four... Faciliter la comparaison sur les performances énergétiques, permet aussi de mieux acheter.

rayon électroménager une nouvelle étiquette énergie sur les appareils Comme 8 français sur 10 vous connaissez surement le classement existant en classe A, B, C, D, E : la classe A correspondant à la catégorie énergétique la plus efficace. A partir du 20 décembre 2011 il faudra s'habituer à de nouvelles étiquettes énergie en rayons, dans tous les pays de l'Europe, d'abord sur les réfrigérateurs, lave linge, lave vaisselle, ...C'est la couleur qui donnera le ton de l'efficacité (vert foncé pour le plus efficace, rouge pour le pire). Surtout les nouvelles étiquettes avec des pictogrammes adaptés permettent de valoriser des performances environnementales des produits, et les progrès techniques réalisés (chers à Gifam : le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’équipement Ménager). Pour le top de l'efficacité énergétique on aura désormais le choix entre du A+; A et A+. Désormais on s'intéresse aux bruits, à la gêne des émissions acoustiques (lors du programme lavage ou essorage d'un lave linge par exemple) mais aussi à la consommation d'eau annuelle,...

A noter que l'achat d'un produit performant, économe en énergie, doit s'accompagner aussi de l'usage de produits ménagers respectueux de l'environnement à la maison pour éviter les rejets polluants dans les eaux grises. N'oublions pas que nous sommes à l'origine de plus de 110 millions de lavage (en machine) chaque semaine, soit plus de 5 milliards de lavages en une seule année. Alors utiliser une lessive écologique au quotidien n'est pas neutre !

Pour en savoir plus sur cette nouvelle étiquette énergie : http://www.newenergylabel.com/index.php/fr/home/

Si en plus on pouvait travailler sur le cycle de vie des produits (esprit cradle to cradle), faire des appareils qui durent, dont on puisse changer les pièces sans avoir à renouveler le tout, économiser aussi sur les ressources naturelles qui servent à la fabrication de cet électroménager, introduire des pièces à partir de matériaux recyclés (comme les pièces de lestage de machine à laver réalisée à partir des gobelets recyclés de Versoo : lire mon article ...Peut être l'étape d'après ?

Lire d'autres articles sur aboneobio sur la consommation d'énergie de nos appareils, sur les économies d'énergies, sur la consommation de produits écologiques pour les lave linge, de produits écologiques pour les lave vaisselle, sur la consommation responsable, la consommation verte, ....

++ Guider le consommateur dans les promesses du durable, responsable, bio et naturel
++ C'est quoi un produit responsable aujourd'hui en France ?
++ Le coach carbone aide les familles à réduire la pollution
++ Pour les français l'innovation dans l'habitat rime avec écologie
++ Guide des labels de la consommation responsable
++ Fabriquer un petit produit peut nécessiter beaucoup de ressources naturelles
++ Plus de consommation verte chez les 25 49 ans
++ Aboneobio.com, le site qui réconcilie consommation et raison, présenté par Fémininbio
++ Bientôt des compteurs intelligents pour une consommation d'énergie responsable ?
++ Les Français achètent 413 euros de produits verts par an
++ Vous connaissez votre empreinte écologique ? Petit calcul...
++ L'Ademe, un geste par jour : faisons vite ça chauffe !
++ La pollution nous ronge au quotidien
++ Maîtrisons l’énergie en faisant le plein d’économies
++ Le recyclage, un geste essentiel comme réduire et réemployer, mode d'emploi en images
++ La gestion de l'eau à la maison, les conseils de la famille Kiagi
++ La nature n’a pas besoin de votre vieux produit
++ Réduire sa consommation d'eau sous la douche
++ Et si vous passiez à la lessive écologique ?

Le gouvernement fait les poches des paysans bio

Les paysans avancent, le gouvernement recule, comment veux-tu, comment veux-tu ? Et pourtant... les paysans bio ont reçu leur compte à la fin de l'année ! Une vulgarité à peine masquée pour attribuer un CARTON ROUGE à une mesure qui est passée inaperçu ! Noël et les fêtes de fin d'année auront été une occasion rêvée pour faire passer un amendement prévoyant une réduction de 50% du crédit d'impôt aux agriculteurs convertis au bio. Désormais, ce crédit d'impôt ne pourra excéder 2 000 euros, au lieu de 4 000 jusque-là ! Il faut savoir que ce crédit d'impôt constitue pourtant l'unique dispositif d'aide pour les exploitations biologiques !

crédit d'impot des agriculteurs bio divisé par 2 Une décision en parfaite contradiction avec les engagements du Grenelle de l'environnement :

La loi Grenelle prévoit dans son article 31 de “favoriser la production et la structuration de cette filière pour que la surface agricole utile en agriculture biologique atteigne 6% en 2012 et 20% en 2020.” Avec un peu plus de 2% des surfaces agricoles en bio en 2010 selon les derniers chiffres, la France reste la lanterne rouge de l'agriculture bio européenne.

"Je ne convertis plus rien au bio"

Le quotidien Libération a publié cette semaine le témoignage d'un agriculteur en conversion bio qui a décidé de ne plus rien convertir... "Je ne convertis plus rien en bio" ! Pour cet agriculteur francilien, l'avenir de son exploitation est en suspens ! Depuis deux ans, il a fait passer 50 de ses 238 hectares, situés sur le plateau de Saclay en Essonne, en agriculture biologique. Et comptait convertir la totalité de ses terres. "Mais on ne peut pas piloter à vue, sans savoir quelles aides on recevra l'année prochaine... Pour l'instant, je ne convertis rien de plus en bio".
Cet agriculteur fait remarquer à juste titre que l'instabilité des décisions gouvernementales posent problème. Sa conversion avait été décidé suite aux objectifs du Grenelle de l'environnement («tripler les surfaces actuelles cultivées en "bio" et de les porter à 6 % de la surface agricole française d’ici 2012»). Un véritable recul qui laisse nos agriculteurs sur leur faim.

Les associations se révoltent

Des association telles que la Confédération paysanne, Nature et progrès et la Fédération nationale de l'agriculture biologique (FANB), s'indignent également envers ce qu'elles estiment être «une mesure drastique à l'échelle des fermes» contre un «crédit d’impôt qui avait comme principal mérite de remettre un peu de justice dans l’attribution des aides, notamment parce qu’il ciblait surtout les petites structures qui n’en percevaient pas ou très peu.» Pour la Fnab, quinze exploitations agricoles se convertissent au bio chaque jour en France. Une dynamique qui pourrait être divisée par deux avec ce nouvel amendement !

Le gouvernement persiste et signe

Si la mesure est passée inaperçue, la grogne des associations s'est bien fait sentir, et le gouvernement a tenu à réaffirmer ses engagements pour l’agriculture biologique via un communiqué commun des ministères de l’Écologie et de l’Agriculture daté du 5 janvier 2011. Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet veulent rassurer en rappelant que les aides européennes et de l'État permettront d'accompagner la production biologique française. Ils ont souligné que la France bénéficiera d'une augmentation de 18% des aides de la PAC (Politique agricole commune) qui s'élèveront à 84 millions d'euros (conversion et maintien) en 2011 contre 71 millions en 2010.

L'agriculture biologique : une solution durable

Rappelons que l’agriculture biologique est une pratique moderne, propre, durable :

  • bénéfique pour notre environnement,
  • bénéfique pour notre santé
  • bénéfique pour la création d'emplois non délocalisables.


Casser une dynamique de développement encore fragile va inévitablement freiner la montée en puissance d'une chaîne vertueuse, capable de répondre aux défis actuels...

La demande de produits bio augmente, mais sans producteur, que faire ?

Les français veulent plus de produits bio et on est en droit de se demander ce qu'il va rester au marché Bio français pour s’approvisionner ? L’importation (la France importe déjà 40 % des produits bio consommés) ? Est-ce vraiment une solution souhaitable et pérenne ? En aucun cas !

Ne serait-il pas plus cohérent d’encourager la production biologique locale ?

Nature & Progrès, la Confédération Paysanne et la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) demandent vivement à ce que le Ministère de l’économie revoit sa copie, en accord avec les annonces du Grenelle ! Nous aussi ! Article rédigé par Nicolas de Mon panier bio et Anne Sophie d'Ecoloinfo et repris sur tous les blogs des Eco-informateurs



Retrouvez cet article sur :

Ils en ont aussi parlé :

- page 2 de 15 -

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+