Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jeudi 08 décembre 2016

Mot-clé - cosmétique biologique

Fil des billets - Fil des commentaires

Pour Romain Ruth de Cosmébio, la cosmétique bio doit garder son avance

ImpressionBonne nouvelle pour la planète, après les parabènes, les microbilles de plastiques et les coton-tiges en plastique seront interdits à la vente en France dès 2018 et avant janvier 2020. Vos produits préférés sur abonéobio ne sont pas touchés par ces interdictions puisque tous les bâtonnets ouatés SilverCare sont fait d’embouts en coton bio sur des tiges en papier, labellisé FSC, et que les gommages corps et exfoliant visage Coslys, utilisent des billes de jojoba, de la poudre de riz ou de la coque d’amande. Des ingrédients écologiques, compatibles avec le cahier des charges de labels exigeants comme Cosmébio, BIDH ou Natrue.
Pour les consommateurs qui n’avaient pas déjà fait le choix du bio, et de produits responsables, c’est évidemment mieux : les produits d’hygiène conventionnelle deviennent, à force de législation, plus écologiques !

Mais que risque-t-on à force de déresponsabiliser le consommateur ? Et qu’en pense les producteurs qui ont fait le choix du bio depuis longtemps ?

Lire la suite...

9 ans… le bel âge d'Abonéobio

promo-9ans.jpg On a tous une raison de passer au bio, et d'y être fidèle : pour sa santé, pour l'environnement, pour l'éthique. Preuve en est, plus on consomme bio dans son alimentation quotidienne, plus on choisit des produits d'hygiène et d'entretien bio (source : Agence Bio, 2016). Il y a 4 ans, un article sous forme de plaidoyer "vu d'un homme" vantait les avantages à être client d’abonéobio, voici l’épisode 2!

En 2016, pourquoi j’ai choisi d’acheter sur Abonéobio ? 9 raisons de plus (et dans l’air du temps)

Lire la suite...

En 2015, 9 français sur 10 consomment bio de manière régulière

Chaque année l’Agence Bio, organisme chargé du développement et de la promotion de l’agriculture bio en France, réalise une enquête sur les actes d’achats et de consommation des français vis-à-vis de la bio.



Pendant longtemps, les résultats de l’enquête, basée sur l’auto-déclaration, montrait que les français aimaient le bio, certes, mais n’avaient pas le réflexe de consommer bio. En 2003, par exemple, 37% de français faisait le choix du bio de manière régulière. En 2015, ils sont 65% à aimer, consommer, et attendre toujours plus de bio, preuve d’une mutation profonde de nos achats et de nos modes de consommation. Preuve supplémentaire de ce changement : dans les faits de plus en plus de magasins bio ouvrent (+7.2% par rapport à 2014), et de plus en plus d’agriculteurs font le choix de la bio (+17% de terrain en conversion), malgré des volumes de travail bien supérieur au conventionnel.

Lire la suite...

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+