Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mardi 06 décembre 2016

Mot-clé - déforestation

Fil des billets - Fil des commentaires

A Rio les Indiens d'Amazonie signe un pacte avec Google

Les indiens d'Amazonie utilisent désormais une application Google pour surveiller le déboisement clandestin. La technologie au service de la préservation de l'environnement ! La Tribu Surui vit au nord ouest du Brésil, sur une surface de 240 000 hectares (le vrai nom de cette tribu est paiter, qui signifie les "gens vrais, authentiques"). Une population de 1300 individus réparties en 25 villages et dont le parlement est présidé par le cacique Almir. A Rio + 20, le projet préparé depuis 5 ans avec Google a été dévoilé : une application qui permet, via une carte, d'accéder à une base de données de photos et de vidéos en 3D, détaillant les usages et coutumes de cette tribu d'indigènes d'Amazonie. Via des smartphones, elle leur permettra également de suivre de très près la déforestation sauvage de leur territoire Rondônia, touché par la violence et la corruption de bucherons pillant sans scrupules les ressources forestières. Ces guerriers au contact de la population "blanche" depuis seulement 1968, se battent quotidiennement pour défendre la richesse de leur forêt primaire.

application google carte tribu amazonie



Une belle initiative signée Google qui sera ensuite déclinée auprès d'autres tribus indiennes, notamment en Nouvelle Zélande et au Canada

chef indiens des surui paiter amazonie bresil


Voir le blog de la tribu : http://www.paiter.org/blog/

tribu indiens surui paiter amazonie
Pour information, les traitements anti cancer utilisent à 70 % des plantes venant d'Amazonie (cf article Arte). Chez aboneobio nous vous proposons deux produits issues de plantes amazoniennes, le baume de copaïba et l'huile d'andiroba. Des cosmétiques bio indispensables pour cet été !

Lego s'engage pour ses emballages et Greenpeace apprécie

Les emballages des jouets représentent un volume important de consommation de papiers et cartons. Greenpeace avait lancé une campagne pour demander aux fabricants de jouets de réagir. L'attaque était notamment tourné vers Mattel (voir mon article : Greenpeace attaque Mattel : Barbie encourage la déforestation). Le groupe LEGO a été le premier à réagir en prenant plusieurs mesures pour réduire l'impact environnemental des matériaux d'emballage et le papier utilisé dans les produits LEGO ® : réduire la quantité de matériaux utilisés dans les emballages (quand on voit le suremballage que cela représente, cf cet article Le sur emballage des jouets pas du tout écolo , utiliser des fibres recyclées dès que possible (aujourd'hui 75 % de la matière première des emballages LEGO est recyclée), et si le recyclé n'est pas possible dans ce cas s'assurer que la pâte de base (pâte à papier) sera produite de manière durable (et non issue de la déforestation), certifiée Forest Stewardship Council (FSC).

lego s'engage pour des emballages écolos

Il semble bien que la campagne de Greenpeace annonçant que Ken quittait Barbie agisse dans le bon sens, grâce au soutien des citoyens consommateurs qui risquent de bouder des jeux non respectueux des hommes et de l'environnement. Pour mémo, elle visait Mattel, Hasbro, Lego et Disney au motif que ces sociétés emballent leurs produits dans du carton contenant des fibres provenant des forêts tropicales d'Indonésie, mettant en péril notamment l'habitat d'espèces menacés comme le tigre de Sumatra. Greenpeace leur demande désormais de

  • Cesser tout achat de produits papetiers provenant de Asia Pulp and Paper (APP)
  • Cesser ces achats jusqu'à ce qu'APP mette en place les mesures qui s'imposent pour protéger les forêts indonésiennes mais aussi la biodiversité et les droits des populations locales.
  • Prendre le leadership dans le secteur en évoluant vers des produits durables pour tous les emballages de jouets en instaurant directement de nouvelles politiques d'achat pour l'ensemble de produits papetiers".

lego emballages des jouets campagne greenpeace

Les autres fabricants de jouets vont ils suivre l'exemple du géant danois Lego ?

Sources : Greenpeace, Lego

Le sur emballage des jouets pas du tout écolo

Le marché du jouet fait aussi l'affaire des marchands de cartons ! Pourtant derrière ce sur emballage se cache une réalité pas du tout durable : la déforestation, l'empreinte carbone, un coût de transport et de pollution, la consommation de matières premières, des ajouts de colorants et autres substances chimiques pour faire une jolie boite...A t on vraiment besoin de tout cela ? Comment expliquer ensuite à nos enfants qu'il est important de réduire nos déchets ? Dans cette vidéo on voit une mère de famille en train de déballer une grosse boite de carton comprenant juste ...2 planches de stickers !. Cette vidéo est à mettre en lien avec la campagne actuelle de Greenpeace contre Mattel, et les majors du jouet en général, gros consommateurs de papiers, cartons, et suremballages.


Merci à Mickael pour ce lien !

Greenpeace attaque Mattel : Barbie encourage la déforestation

Ken et Barbie s'est fini ! Une parodie sur le ton de l'humour pour dénoncer la pratique de Mattel : les jouets de Barbie sont emballés dans de jolies boites qui finissent à la poubelle. Sauf que le carton nécessaire provient de la société Asia Pulp and Paper APP dont la matière première est issue notamment de la déforestation des forêts indonésiennes. Après Unilever et sa marque Dove, après la pause Kit Kat contre l'huile de palme, voilà une nouvelle campagne originale de Greenpeace qui vise à sensibiliser le public pour agir sur la marque : expliquer aux enfants et aux parents que l'habitat sauvage des derniers tigres et orangs outans de Sumatra est détruit pour un emballage qui de toute façon finira très vite dans nos déchets. Quand on a vu le film Bonobos on ne peut rester indifférent à cette cause !

Greenpeace propose une pétition à signer "Empêchons Mattel d'emballer ses jouets en sacrifiant les forêts" et à envoyer à Bob Eckert le PDG de Mattel

Des places pour le film Bonobos avec Abonéobio

Depuis le 30 mars au cinéma, le documentaire Bonobos conte l'histoire vraie et émouvante du retour d'un adorable petit bonobo appelé béni à la vie sauvage. A travers son histoire attendrissante, on découvre une espèce d'une intelligence rare, mais menacée, tout autant que le combat admirable de Claudine André pour protéger l'espèce la plus proche de l'Homme sur Terre, miroir de notre propre humanité. Bonobos est produit par le producteur de "LOUP" et du "DERNIER TRAPPEUR" et distribué par SND "société nouvelle distribution" qui a récemment distribué "les femmes du 6ème étage"avec Fabrice Luchini.

bonobos affiche film

Le Bonobo est génétiquement l'animal le plus proche de l'homme (96.7 % de gènes communs). Il est aussi capable de mémoriser plus de 3000 mots !. Son espèce est menacée : 100000 individus dans les années 80, 15000 en 1995, il n'en resterait plus que 10000 aujourd'hui. Sensibiliser à travers un documentaire sur la fragilité de notre biodiversité c'est aussi donner une chance à notre survie.

Après Pollen, je vous encourage à aller voir ce film engagé diffusé actuellement au cinéma.

Comme nous sommes dans la semaine du développement durable, et que nos habitudes de consommation pèsent aussi sur notre environnement, notre planète, ...J'ai choisi de récompenser ceux qui font le choix d'acheter autrement.

Abonéobio et la société SND vous offre 15 invitations valables pour 2 personnes pour aller voir ce film Bononos. Ces invitations seront glissées dans les 7 premières commandes de cette semaine ! Et les 7 premiers à laisser un commentaire sur cet article recevront aussi leur places !

2011 Année internationale des forêts

En 2011, les forêts seront mises à l'honneur, notamment par les Nations Unis car elles sont un écosystème à protéger en priorité et couvrent aujourd'hui 50 % de la biodiversité terrestre. Aujourd'hui elles sont au coeur des négociations, face aux enjeux climatiques, notamment les forêts tropicales qui couvrent 7 % de la planète (17 millions de kilomètres carrés). Si on pense plus aisément à l'importance de la préservation de la biodiversité et de l'environnement, il est un sujet moins souvent abordé, celui de la vie des populations locales dépendantes de cet éco système, dans des zones où justement vivre est déjà difficile. C'est ce sujet que le Cirad abordera lors de sa présence au Salon International de L'agriculture en février prochain.

WWF 2011 année internationale des forêts
Merci à Michel Terrettaz et au WWF pour cette photo

Cette année on parlera de la forêt sous tous ses angles. Le WWF lance la campagne "forêts vivantes" avec pour objectif : zéro déforestation nette en 2020. Bel objectif !. En clair cela signifie un arrêt total des conversions de forêts naturelles, une réduction brute de la déforestation, la restauration des forêts dégradées afin de ne plus perdre de surface forestière. Et il faudra aussi lutter contre l’exploitation forestière illégale et les consommateurs ont aussi un rôle à jouer en choisissant des bois certifiés et en demandant systématiquement l'origine, les garanties, ...

Au fait c'est quoi une forêt ? selon la FAO, il s'agit d'une étendue de terres supérieure à un demi-hectare, avec des arbres d'une hauteur supérieure à 5 mètres et un couvert arboré de plus de 10 %.

Quelques chiffres nous donnent à réfléchir sur l'impact de la forêt sur notre planète.

  • La vie quotidienne d’un milliard d’habitants dépend des forêts
  • 60% des forêts tropicales ont déjà disparu à cause de la déforestation, qui est un désastre à deux titres puisque la déforestation est aussi responsable de 15 à 20 % des émissions de gaz à effet de serre. Coté biodiversité, les forêts tropicales abritent le plus grand réservoir d’espèces vivantes du monde (plus de 50% des plantes, des insectes, des reptiles et des arbres de la planète y ont vu le jour)
  • Chaque année, près de13 millions d’hectares de couverture forestière sont détruits à travers le monde, soit l’équivalent de 33 terrains de football par minute.
  • Les plantations forestières représentent 5% des forêts et produisent un quart des ressources mondiales en bois.
  • Trois pays, l’Inde, le Brésil et l’Indonésie, possèdent 75 % des plantations tropicales. Les trois genres botaniques les plus plantés sont l’acacia, l’eucalyptus et le pin.
  • 30 % de la pâte à papier mondiale provient des plantations d'eucalyptus.
  • La consommation annuelle de papier et de carton est d’environ 60 kg par habitant dans le monde, 170 kg en France. Elle augmente d'environ 3 % par an.
  • En France, 60 % de la matière première utilisée par l’industrie papetière provient du papier recyclé.
  • Le bois est composé à 50 % de carbone. Il consomme 4 fois moins d’énergie que le béton, 200 fois moins que l’aluminium, et jusqu’à 4 000 fois moins que la fibre de carbone. Pour produire un mètre cube de bois, un arbre transforme une tonne de gaz carbonique et participe ainsi à l’atténuation du changement climatique.




Pour évoquer ces enjeux des forêts tropicales, le Cirad participera au Salon International de l'Agriculture (Paris 19-27 février 2011).

Plus d'infos sur le site du Cirad

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+