Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jeudi 24 juillet 2014

Mot-clé - entreprendre

Fil des billets - Fil des commentaires

N.Hulot au parlement des Entrepreneurs d'Avenir Nantes

A l'école Audencia de Nantes les 12 et 13 mai 2011 se tiendra le Parlement des Entrepreneurs d'Avenir en présence de Nicolas Hulot. Promouvoir un nouveau modèle d'entreprise responsable, partager les bonnes pratiques d'entrepreneurs engagés, comprendre les enjeux de la RSE et mieux appréhender les solutions, voilà des sujets qui seront au coeur des ateliers et conférences pendant ces journées;

parlement entrepreneurs avenir nantes 2011

Détail du programme du Parlement des Entrepreneurs d'Avenir 2011 à Nantes :

  • Jeudi 12 mai 2011 - 14h-16h : Plénière d'ouverture - Quels modèles et quelle mesure pour quel progrès ? COMPLET
  • Jeudi 12 mai 2011 - 16h30-18h - Comment évaluer et mesurer autrement la richesse de nos entreprises ? / Croissance plus ou mieux : comment grandir sans se renier ? COMPLET / De la Responsabilité Sociétale des Entreprises à celle des Actionnaires : vers des investisseurs d'avenir.
  • Jeudi 12 mai 2011 - 19h : Remise des Trophées de la Responsabilité Globale (Abonéobio a postulé à ces trophées !)
  • Vendredi 13 mai 2011 - 09h30-11h - Entreprendre au féminin : quelles différences et quel avenir ? / La Responsabilité Sociétale des Entreprises dans les marchés publics / Les premiers pas de la Responsabilité Sociétale des Entreprises : comment s'engager ? COMPLET / Comment innover à partir des salariés considérés comme les moins qualifiés ? (Horaire spécial 9h00-11h00)
  • Vendredi 13 mai 2011 - 11h30-13h - Des entreprises d'avenir : quels modèles ? / Vers des achats vraiment responsables ? / ISO 26 000 : quels intérêts ?
  • De la compétition à la coopération : vers une nouvelle voie du DD en entreprise ?
  • Vendredi 13 mai 2011 - 14h45-17h30 : Plénière de conclusion - L'entreprise avec la société : quels projets pour l'avenir ?




Désormais près de 500 entrepreneurs d'Avenir forment ce réseau dont Abonéobio à l'aube de ce 2ème parlement, au coté de partenaires historiques tels que le groupe Generali, l’AFNOR, Ashoka, le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD), Femmes 3000, Lucie, Génération responsable, Max Havelaar, Mouvement des Entrepreneurs sociaux, Réseau Entreprendre...

Plus d'infos et inscriptions sur le site du parlement des Entrepreneurs d'Avenir

A noter que plusieurs Entrepreneurs d’avenir ont été sélectionnés pour participer aux Trophées de l’entreprise sociale organisé par La Tribune. Cinq catégories sont en compétition : finance, green business, techno et médias, international, industrie et services. Parmi les 120 candidats et les 15 nominés, neuf Entrepreneurs d’Avenir sont sélectionnés : Ethifinance, Phitrust Partenaires, Enercoop, La Voûte Nubienne, Papili, Agence du Don en Nature, Groupe Altereos, Mozaïc RH. Vous pouvez voter pour eux jusqu'au 29 mai. Rendez-vous sur le lien : http://entreprisesociale.latribune.fr/decouvrir-les-nomines.php.

Personnellement je vote pour Lucile Bernadac fondatrice de Papili qui propose des doudous éthiques. Parce que la différence fait toute la qualité de cette maman qui est attaché à la tendresse ici et à la dignité là-bas !

Koru organic une filière de tannage bio local Made in France

Le cuir est devenu incontournable. Et pourtant son industrie n'est pas propre. Les élevages intensifs contribuent à la déforestation. Le traitement du tannage induit une consommation importante d'eau, le recours majoritaire aux sels de chrome (on utilise à 85 % ces métaux lourds partout dans le monde), des rejets toxiques dans les eaux usées après les bains (notamment dans les pays en voie de développement où les normes sont plus souples), et au final aussi des allergènes en contact avec notre peau. Fort de ce constat, une jeune femme néozélandaise s'est lancée avec son mari dans la création de Koru Organic, une entreprise fabrique des produits en peaux d'élevages certifiés bio AB, Made in France et même local (Installation dans la Drôme), en utilisant un tannage végétal;

koru organique tannage végétal france

Si la bio est considérée comme à la mode par certains, il est difficile de trouver des entreprises réellement engagées dans leur démarche, prêtes à aller au bout de la logique. Koru organic fait partie de ces entreprises audacieuses et convaincues. C'est ainsi que Christine Riou a laissé son entreprise précédente d'importation de chaussons bio, face aux contradictions générées par le transport de marchandises venant de loin. Pour être plus en phase avec ses convictions, elle décide avec son mari François de se lancer dans le défi du tannage de peaux, à partir d'élevages de proximité, pratiquant la transhumance, nourris aux produits bio sans OGM, et en sélectionnant aussi rigoureusement les extraits tannants.

koru organic tannage vegetal chaussons


Il faut savoir en effet qu'on utilise habituellement dans le tannage végétal des écorces venant d'Amérique du Sud. En coulisses, ensemble ils travaillent actuellement avec le centre technique du cuir pour aller vers un tannage qui utilise le moins de matières venant d'ailleurs (tel le Tara du Pérou) et en s'assurant aussi d'une provenance de ces tanins végétaux (sève, feuilles, écorces, ..) issus de forêts gérées durablement. Traditionnellement on utilisait le châtaigner, mais aussi le mimosa, et en Allemagne la racine de rhubarbe, donnant des teintes naturelles. Ensuite sont arrivés les tanins minéraux avec des sels de chrome (voir d'aluminium) qui permettent de réduire les temps de tannage, entrainant de lourds impacts sur l'environnement, (et une qualité moindre).

koru organic tannage végétal tannage bio

Au pied du Vercors, dans la Drôme, à St Roman on rêve d'une filière responsable du cuir sur la base d'un circuit court. Des chaussons en peaux de jeunes bovins ou veaux, des semelles en peaux d'agneaux, des bonnets, des toques, des chapeaux pour toute la famille, sont conçus ici, dans ce bout de zone rurale où l'on essaye de redonner au cuir ses valeurs nobles : retrouver le goût d'une belle pièce de cuir qu'on gardera longtemps, en prenant soin de cette peau qui saura raconter son histoire et ses valeurs.

koru organic tannage végétal semelle agneaux

Les peaux sont issus du terroir, avec la mise en place d'une collaboration avec des éleveurs locaux. La fabrication des produits vendus par Koru Organic se fait à la fois en Anjou, dans le choletais, berceau de la chaussure, et dans un atelier d'insertion à Die près de Romans sur Isère, où le savoir faire perdure après plus de 200 ans dans l'industrie de la chaussure de luxe (Charles Jourdan...). Le tannage végétal est assuré à Rodez, tant qu'il n'est pas possible de trouver dans la Drôme un atelier pouvant assurer de petites quantités.

koru organic fondatrice toque bio

Au fait pourquoi ce nom Koru organic, peux tu nous en dire plus Christine ?

Koru est un symbole Maori qui représente le bourgeon d'une fougère arborescente, en spiral, c'est l'espoir d'une vie nouvelle.

Les produits de Koru organic sont disponibles depuis octobre 2010 sur le site internet http://www.koru-organic.fr/ et sur le site des Eco sapiens

Bravo à Koru et à sa fondatrice pour ce super défi !
Espérons que les consommateurs seront au rendez vous pour apprécier la qualité et les valeurs de ce cuir et de ces peaux exceptionnels

Des aides pour les créateurs du web 2.0

Le gouvernement a annoncé une bonne nouvelle pour les acteurs du web 2.0 : un programme 2.0 avec un dispositif d'aides pour favoriser le lancement de petites entreprises positionnées sur un marché porteur du web. Une centaine de lauréats, start up, pourront bénéficier d'aides financières.

web 2.0 en logos
Qu'elles soient positionnées sur des outils web 2.0 (réseaux, réseaux sociaux, ..) ou sur les services mobiles sans contact, les petites entreprises pourront bénéficier d'une subvention à hauteur de 20 000 euros et faire partie de projets pilotes, selon l'engagement du Ministre de l’Industrie Eric Besson

Source : Création entreprises et pour la photo annuaire du geek

On attend désormais d'en savoir plus sur les conditions d'attribution de cette aide, en espérant qu'une partie aille aussi aux acteurs du green business sur la toile !.

Lire d'autres articles sur blog d'aboneobio sur les activités et les acteurs du web 2.0, sur les aides accordées aux petites entreprises qui innovent sur la toile, sur l'impact des réseaux sociaux,...

++ Aboneobio est lauréat de l'appel à projet innovation numérique !
++ Les Français cherchent leur info sur les réseaux sociaux
++ Créatrices d'entreprises participez au prix Entrepreneuse 2010
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Web2Day les acteurs innovants du web réunis par Atlantic 2.0
++ Le réseau social des Entrepreneurs d'Avenir
++ Etes vous un cyberdépendant aux réseaux sociaux ?
++ Erasmus existent aussi les Jeunes Entrepreneurs
++ Les résultats des pages blanches affichent les réseaux sociaux
++ Google buzz, le réseau social de Google
++ Sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne
++ Controler ses données chez Google avec Dashboard
++ Facebook a l'énergie d'un TGV
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
Twitter, l'essentiel
les médias sociaux ont la cote mais prennent du temps !
++ L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien
++ Twitter le temps d'un cours d'anglais
++ pourquoi Google investit dans les énergies vertes
++ Le blog d'Abonéobio, un an de blogueuse dédié au bio
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Vous pouvez le dire en français, vocabulaire pour geek
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Abonnez vous au flux RSS d'Abonéobio le blog du bio

Germinaissances fait entrer des graines de vie dans notre quotidien

Créer son jardin urbain en impliquant les enfants, avec des outils simples, ludiques mais efficaces voilà l'esprit de Germinaissances : des coffrets d'initiative au jardinage, des produits de déco à planter, à suspendre, à enrouler, autant pour le quotidien que pour les arts de la table : unions et mariages, nouvelle année, fêtes religieuses, célébrations, anniversaires... des coffrets de plantation et de jardinage pour s'initier, pour apprendre (enseignants, animateurs, ) ou pour se perfectionner (experts en jardinage)...Abonéobio a rencontré Mike le fondateur de Germinaissance

graines germinaissances à suspendre

Germinaissances propose des balles de graines, qui permettent de planter les graines sans craindre les insectes gourmands et les oiseaux chapardeurs de semences. Les graines sont enrobées dans un mélange à base d’argile (les oiseaux ne les picorons pas).

germinaissances mike metz

Mike peux tu nous parler du mode de fabrication de Germinaissances ?

"La fabrication des objets de décoration et des balles de graines est un procédé exclusif et unique en Europe. Elle se réalise à base d’argile brut, de terreau, et de sables, ajoutés de graines et de semences enrobées par un procédé naturel et manuel. Les balles de graines, les Coeurs de graines, et tous les produits Germinaissances sont des productions artisanales, réalisées dans un atelier 100% écologique en Ile de France. Mon cahier des charges est simple : je vis dans une nouvelle civilisation, celle de l'après pétrole. Donc pas de matières plastiques ou de dérivés du pétrole, uniquement des matières naturelles pas ou faiblement transformées. A minima : label bio (AB). Pour le sourcing végétal, le mieux sont les marques Demeter, Nature & Progrès."

germinaissances atelier moulage ecologique

" Ma logique : 0 déchet. Tout est recyclable et recyclé. Soit le client s'en charge pour faire pousser ses plantes (paillis ou compost), soit il achète les produits bruts sans emballage. Il peut aussi me rapporter les emballages, qui sont mis au recyclage tout de suite et directement à l'atelier sous forme de compost ou de paillis. Sourcing local dans la mesure du possible : 80% de graines viennent de France, 10% d'Europe (les variétés qu'on ne trouve pas en France), 10% viennent d'Amérique du Nord et du reste du monde. Transport doux quand les expéditeurs connaissent les filières, évidemment. Idem pour les terres, les pailles, les sables et les terreaux, qui viennent soit du sud de l'Ile de France, soit du sud de la France (Provence ou Languedoc-Roussillon). Les particules de calage sont 100% biodégradables et font partie du processus de plantation, comme l'emballage. Pour les emballages de série, l'impression est Imprim'vert sur papier FSC blanchi sans chlore. Du très grand classique donc."

Compensation et anticipation carbone/eau/biodiversité pour tout ce qui doit l'être : surtout le transport, et aussi toutes les énergies grises moins connues. Comptabilité financière et environnementale évidemment, pour avoir un suivi clair de l'activité. Adhésion à 1% pour la planète dès que mon 3e mois d'activité sera clôturé. Un premier reversement « 2% pour l'humain », et un second reversement « 3% pour le vivant » à la fin de chaque exercice comptable sera aussi réalisé, à des ONG ou associations qui sont dans la même logique cohérente globale. Et pour finir, après la phase de petites séries, la production des objets et des coffrets sera réalisé par un ESAT (ex CAT) qui a une spécialité horticole à quelques kilomètres de chez moi

graines germinaissances

Et si on parlait de la recette ?

"J'utilise ce que j'ai avec moi au quotidien : de la terre, des plantes, des matières saines et nobles, une observation aigüe du monde vivant, et la simple intuition qu'une terre vivante est l'élément indispensable au changement sociétal à opérer.

  • De l'argile : une terre « inerte », organique, chaude et solide,
  • Du terreau : un compost vivant, sain et énergétique,
  • De l'eau : un liant souple et nourrissant,
  • Des graines : des vies en devenir chargées d'énergie
  • Des minéraux qui apportent la brillance et l'effet « grain de sable »
  • De l'air : facteur de durabilité et de solidité
  • Du temps : source de création de liens entre les éléments
  • Associez les ingrédients dans un savant mélange, et vous obtenez ces objets, entre les biscuits sablés à croquer et les objets de décoration !"


germinaissances mike metz

Peux tu nous raconter ton parcours, ce qui t'a poussé à lancer Germinaissances ?

"Quand j'étais étudiant, j'ai rencontré des personnes concernées par les populations premières, comme les Aborigènes d'Australie ou les natifs d'Amérique. Et j'ai appris une partie de leur culture, de leurs usages, et de leur musique. En me remémorant ce que j'avais appris et observé quand j'étais gamin, j'ai aussi compris le sens de ce que mon grand-père me disait sur les cultures agricoles, sur l'environnement, sur la valeur réelle de la Terre. Jusque là, enfant et adolescent, j'avais vécu au calme, à l'écart des grosses villes, avec une alimentation saine issue d'un lopin de terre qui servait de potager familial. Puis, au moment des réflexions des ONG préfigurant ce qui allait devenir le Grenelle de l'Environnement, bien avant les élections présidentielles, est né mon premier fils. Et la maladie de ma femme est arrivée, sournoise, insidieuse, douloureuse. Tous ces enchaînements ont été déclencheurs pour changer et passer à l'action : à titre personnel et professionnel, je devais fondre mon rôle de militant dans le moule d'un éco-entrepreneur. Une majeure partie des citoyens français est dans une logique marchande : j'allais donc naturellement vendre des éco-produits porteurs de sens, d'un message et d'une vision de société plus vivante !"

"Mon souhait n'était pas de s'ancrer dans la prospective et la réflexion mais bien de vivre le vrai, le pratique, le pragmatique. De montrer qu'il est possible de concevoir et réaliser -avec un cahier des charges très exigeant- des éco-produits locaux, sains, modernes et esthétiques, à des prix accessibles, qui puissent favoriser une plus large biodiversité végétale. De proposer de faire entrer la Nature dans des styles de vie urbains, déracinés et sans terre. Comme le dit Pierre Rabhi « cultiver son jardin est un acte politique ». Et si le jardin devenait aussi un lieu urbain pérenne ? Le modèle agro-écologique que Pierre Rabhi propose et vit depuis des dizaines d'années me semble être un chemin intéressant et inspirant pour nos concitoyens. J'oeuvre donc à mon humble niveau à traduire avec mes mains les actes de Pierre Rabhi en autant d'éco-produits qui favorisent tout en douceur et en légèreté une agro-écologie urbaine. Contempler et respecter le vivant, arriver à la « sobriété heureuse » en apprenant la patience que nécessite la croissance des plantes. Vaste projet !"

Cela fait longtemps que cette idée d'entreprendre autrement a germée en toi ?

J'ai eu beaucoup de difficultés à trouver un ou des partenaires qui soient sur la même logique de vie globale et locale, suffisamment engagés et militants, pour être dans une vision du projet au-delà des simples aspects financiers, qui sont certes incontournables mais aussi largement partiels. Je dirai même que ce qu'on a appelé « développement durable », avec ses 3 piliers, est aussi une vision partielle, qui sous-estime notamment les rôles de la biodiversité et du spirituel -au-delà de toute forme de religion entendons-nous :-) Finalement, après quelques expériences de recherches de partenaires, j'ai décidé d'avancer seul dans l'éco-entrepreneuriat, et en même temps très bien accompagné et conseillé avec un suivi efficace au sein de la grande coopérative parisienne Coopaname. Sur un autre plan, les filières en France et en Europe sont très segmentées, ce qui provoque parfois de vrais questionnement quant à la véracité de certains labels. Je pense notamment à l'univers du bois, du papier, et de la chimie dite « verte ». Peut-on faire confiance aux labels ou aux marques-labels qui sont à la fois juges et parties ? Les cahiers des charges des marques-labels sont trop flous pour garantir un niveau de qualité suffisant pour la vivant. C'est bien plus qu'un débat, et à ce jour cela sort largement de mes humbles capacités à trouver des réponses saines et viables. Cela m'a aussi confirmé dans mon choix de travailler directement avec la terre et le vivant, pour participer à la construction d'une agro-écologie urbaine.

En tant qu'entrepreneur tu fais aussi partie d'une coopérative ?

Effectivement, je suis au sein d'une coopérative d'activités et d'emploi qui s'appelle Coopaname. On y est très bien accueilli, accompagné et soutenu. Le fait est que la coopérative permet de rencontrer d'autres porteurs de projets et d'autres entrepreneurs, de s'insérer dans des réseaux, et de participer activement à des collectifs d'entrepreneurs. La dimension sociale et sociétale y est très développée, ce qui permet d'avoir des retours rapides sur le projet et son potentiel. La coopérative permet aussi d'avoir le temps de développer son projet, sans être l'archétype de l'entrepreneur solitaire, et ça c'est un vrai plus !

Tu peux nous en dire plus sur le profil de tes clients ?

Des familles désireuses de voir le monde s'enrichir de vie, des grand-parents qui veulent partager des moments simples avec leurs petits-enfants et transmettre leurs connaissances, des parents qui voient la vie en vert plutôt qu'en noir, aux générations futures, des jardiniers qui veulent se simplifier la vie, des amateurs de décoration et d'éco-design, des enseignants et éducateurs qui cherchent des réponses simples pour intégrer des cas concrets de végétalisation à leur classe en accord avec les programmes officiels, des écolos convaincus, et aussi des écolos en devenir...

Et tes projets demain ?

Par exemple, proposer plus de produits pour les séniors, avec un accompagnement au petit jardinage dans les lieux de repos et dans les maisons de retraite. Et puis également développer les potagers en ville (toits, terrasses, cours, et en espaces verticaux!) et en milieu scolaire, avec des potagers ludo-pédagogiques.

Le site internet de Germinaissances sera en ligne en Janvier 2011 (http://www.germinaissances.com) . Vous pouvez d'ici là télécharger le catalogue : sur http://www.germinaissances.fr/

Lire d'autres articles sur aboneobio le blog du bio sur la conception de jardin bio, sur l'agro écologie de Pierre Rabhi, sur les outils de sensibilisation au monde végétal, sur les initiatives en matière d'éco conception , sur les circuits courts...

++ La fondation agroécologie de Pierre Rabhi
++ Le colibri écolo fait sa part
++ Du potager à la cantine bio
++ Pommes écolos au verger Blottière grâce aux mésanges
++ Guider le consommateur dans les promesses du durable, responsable, bio et naturel
++ Epargne solidaire : soutenir le projet d'un agriculteur bio via Terre de Liens
++ Préserver le sens de l'abonnement aux paniers des Amap
++ Un potager au coeur de l'entreprise
++ Le lin fibre d'avenir du textile pour une excellence au naturel
++ Le savon noir utile à la maison et au jardin
++ Bien jardiner bio
++ Coline Serreau et Colibris, réparer la Terre qui est morte !
++ La biodiversité c'est la vie
++ Récupérer l'eau de pluie
++ Le lombricompostage expliqué aux enfants
++ Raconte moi la maison autonome...
++ Des plantes pour dépolluer les sols industriels
++ Purin d'orties et recettes naturelles illégales !
++ Le jardinier bio suit le calendrier lunaire
++ La terre, l'agrobiologie, des solutions locales pour un désordre global

Soirée CJD Angers Entreprise de demain Homme de l'avenir

Le Centre des Jeunes Dirigeants d'Angers organise le mardi 08 février 2011 une soirée débat exceptionnel en présence de Nicole Notat, Erik Orsenna et le philosophe André Comte Sponville, pour discuter ensemble sur le thème : "Entreprise de demain, homme de l'avenir, la vie est trop courte pour travailler triste." L'occasion de faire le point sur ce qui nous pousse à aller travailler ? A se poser la question de la légitimité de l'entreprise à rechercher le bonheur de ses salariés ?. On parle beaucoup de RSE (responsabilité sociétale de l'entreprise) est ce une tendance de fond ? Pourquoi de tout temps, l'homme a t-il eu besoin de travailler, d'exercer une activité ? Qu'y cherche t-il ? Une reconnaissance sociale, un épanouissement, le bonheur ? Travaille, est-ce une nécessité, un équilibre, une obéissance aux règles ? Et comment cette valeur a évolué et est perçue aujourd'hui, notamment des différentes générations ? Et demain ? Va t-on vers une société du loisir ?

CJD angers soirée Nicole Notat andre comte sponville erik orsenna

Pour en débattre, le CJD d'Angers vous invite à cette soirée prestige organisée le mardi 08 février à 19h au centre des congrès d'Angers pour discuter sur le travail, les valeurs, les contraintes et son histoire. Vous pouvez acheter votre entrée dès à présent, en renseignant votre demande ici, les places étant limitées, les premiers à réserver seront surs de participer à la soirée.

Pour soutenir cet évènement, en tant qu'entreprise, association, collectivité, ...vous pouvez devenir un partenaire privilégié. (plus d'infos sur le dossier partenaires CJD soirée prestige).

Les invités choisis pour ce débat sont des personnalités réputées, voici une brève bio pour mieux les connaitre

  • André COMTE-SPONVILLE : philosophe, ex maître de conférences à la Sorbonne, désormais membre du Comité consultatif national d'éthique, conférencier et écrivain, il anime notamment une chronique dans le magazine bimestriel «Le Monde des Religions» et une autre dans l'hebdomadaire «Challenge. Il Se sent proche de Épicure, Montaigne et Spinoza, et parmi les contemporains de Claude Lévi-Strauss, Marcel Conche et Clément Rosset, en Occident, Swami Prajnanpad et Krishnamurti en Orient. Ses sujets de prédilection : Comment vivre ?, Comment être heureux?, La vie a-t-elle un sens ?, Comment trouver la sagesse sans se soumettre aux religions ?, Comment être libre ?, La vertu est-elle encore possible ? Jusqu'où va la tolérance ?.
  • Nicole NOTAT : connue est tant que 1ère femme secrétaire générale d'un syndicat en France (de 1992 à 2002), elle est aujourd'hui fondatrice et dirigeante de Vigéo, agence européenne d'évaluation des performances sociales et environnementales des entreprises, société qui comprend 86 personnes de 14 nationalités et exerce ses activités auprès des plus grandes entreprises européennes et mondiales. Au coeur du monde du travail depuis 40 ans, elle pourra témoigner de son évolution et des nouvelles aspirations.
  • Erik ORSENNA : célèbre écrivain, académicien, mais aussi conseiller d'état, grand voyageur, amateur de musique. Un homme passionné qui portera son regard critique sur notre époque tout en assurant l'animation de cette conférence débat.


Plus d'infos sur la soirée sur le site : http://www.cjdangers.com/

Pourquoi le CJD Centre des Jeunes Dirigeants organise t il ce type de soirée ?

Le CJD est un mouvement créé en 1938, une association qui regroupe plus de 3300 chefs d'entreprises et cadres dirigeants répartis dans 106 sections en France et à l'étranger. La vocation du CJD est de promouvoir des idées nouvelles et d'accompagner dans sa mission, tout jeune dirigeant soucieux d'améliorer sa performance et celle de son entreprise, et non de défendre des intérêts catégoriels.
Le CJD a pour principaux objectifs de valoriser l'image de l'entreprise, de réhabiliter la fonction patronale et de mettre l'économie au service de l'homme". Depuis sa création le CJD a souvent été un précurseur de changement, a ouvert des débats parfois à contre courant des idées dominantes et a favorisé de nombreuses prises de conscience dans le monde patronal.
A noter aussi que le CJD est au aussi coeur de la dynamique des Entrepreneurs d'Avenir, qui placent le développement durable au coeur de leur stratégie d'entreprises, au CJD on parle de performance globale.

Pourquoi Abonéobio soutient cette soirée prestige ?

En tant que fondatrice et dirigeante d'aboneobio, je suis membre de la section d'Angers du CJD depuis 2010 et également membre du réseaux Entrepreneurs d'Avenir. J'ai également participé à la première journée RSE à Angers. Les enjeux du bien être au travail et la place de l'entreprise dans la société m'intéresse particulièrement.

Lire d'autres articles sur abonéobio sur le CJD, le Centre des Jeunes Dirigeants, sur les Entrepreneurs d'Avenir, sur les réseaux de dirigeants, sur la RSE responsabilité sociétale des Entreprises, sur la performance globale, sur le bonheur au travail...

++ Le réseau social des Entrepreneurs d'Avenir
++ Happylab où la rencontre d'experts du bonheur
++ Abonéobio est Entrepreneur d'Avenir
Audencia Nantes une vidéo buzz qui donne envie de les rejoindre
Les Entrepreneurs d'Avenir demandent des engagements sur la RSE aux candidats des régionales
++ Economie sociale et solidaire ? Explication au café citoyen
++ Le bonheur ? Vivre l'instant présent et l'apprécier.. ++ Abonéobio candidat aux Trophées de la Responsabilité Globale
++ Les TPE plus sensibilisées au développement durable que les PME
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
++ Les Achats durables dans l'entreprise encore trop mitigés
++ Etes vous un cyberdépendant aux réseaux sociaux ?
++ Responsabilité Sociétale des Entreprises, Abonéobio participe à la journée RSE du 15 octobre à Angers

Le réseau social des Entrepreneurs d'Avenir

Les entrepreneurs engagés qui veulent porter des idées et actions nouvelles ont désormais leur réseau social de l'entrepreneuriat responsable : www.entrepreneursdavenir.com. Une plateforme interactive permettant aux Entrepreneurs d'Avenir de disposer d'une vitrine pour promouvoir un nouveau modèle pour l’entreprise et la société, communiquer sur les bonnes pratiques en matière de responsabilité sociétale, diffuser de nouvelles valeurs entrepreneuriales, échanger des actualités au sein du réseau, partager des documents, créer des discussions,...Aquitaine (Bordeaux et Pau), Auvergne (Clermont-Ferrand), Ile-de- France (Paris), Midi-Pyrénées (Toulouse), PACA (Aix - Marseille), PACA (Nice), Pays de la Loire (Nantes), Rhône-Alpes (Lyon), partout en France des laboratoires d'engagements sociaux et environnementaux se mettent en place. Ce sont des pôles de compétitivité de valeurs, des interlocuteurs légitimes pour les pouvoirs publics locaux ou nationaux.


Depuis le 1er parlement des Entrepreneurs d'Avenir à l'Assemblée Nationale le 4 juin 2009, la dynamique s'est répandue en régions avec la création de communautés et de groupes de travail (thématiques, territoriaux, filières, réseaux, labels & normes) qui mobilisent un grand nombre d'acteurs et forces vives du territoire, dont les collectivités locales, les grandes écoles, les grands groupes, les chambres consulaires, ..Les partenaires historiques sont toujours présents : le groupe Generali, l’AFNOR, Ashoka, le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD), Femmes 3000, Lucie, Génération responsable, Max Havelaar, Mouvement des Entrepreneurs sociaux, Réseau Entreprendre. Et c'est désormais près de 400 dirigeants de toutes tailles et de toutes activités qui composent ce réseau des Entrepreneurs d’Avenir, dont Abonéobio.

entrepreneurs d'avenir réseau social sur le web

Les Entrepreneurs d'Avenir en résumé :

  • 85% d’entreprises
  • 5% des structures ont plus de 500 salariés
  • 15% d’entrepreneurs sociaux
  • 24% des Entrepreneurs d’avenir sont des femmes
  • Les territoires les plus représentés aujourd’hui sont les régions : Ile-de-France, Provence Alpes Côte d’Azur, Rhône-Alpes, Pays-de-la-Loire, Nord-Pas de Calais, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes.
  • une charte qui énonce les valeurs fondamentales et progressives auxquelles tout entrepreneur peut se référer

Voir la fiche d'aboneobio / Entrepreneurs d'Avenir

Ces entrepreneurs conscients de la nécessité d’entreprendre autrement pourront de nouveau partager lors du prochain parlement des Entrepreneurs d'Avenir qui aura lieu les 12 et 13 mai 2011, à l'école Audenciade Nantes

Pourquoi une compagnie d'assurances (Generali France) soutient les Entrepreneurs d'Avenir ?

Depuis une dizaine d’années, Generali poursuit une politique de partenariats sociétaux qui nourrissent sa signature « Génération responsable ». Generali soutient ainsi différentes initiatives qui ont pour objet de fédérer les bonnes pratiques à l’échelle individuelle ou collective. Generali a ainsi contribué à rassembler des communautés qui partagent un même désir d’agir pour un présent et un futur meilleurs : les entrepreneurs d’avenir qui conjuguent dynamisme économique et responsabilité sociétale, plus de 250 associations déjà présentes sur le site www.generation-en-action.com et les bénévoles qui ont décidé de les rejoindre, les étudiants qui réfléchissent à de nouvelles méthodes pour réduire l’empreinte écologique. Generali France est aujourd’hui le 2ème groupe généraliste d’assurance dans l’Hexagone.

Lire d'autres articles sur abonéobio sur le réseau social des Entrepreneurs d'Avenir, sur les actions menées par des entrepreneurs engagés, sur abonéobio Entrepreneurs d'Avenir, sur le parlement des Entrepreneurs d'Avenir, sur la RSE responsabilité sociétale des entreprises, sur la formation entreprendre dans le développement durable de l'école Audencia, sur l'économie sociale et solidaire, sur les réseaux sociaux ...

++ Abonéobio est Entrepreneur d'Avenir
Audencia Nantes une vidéo buzz qui donne envie de les rejoindre
Les Entrepreneurs d'Avenir demandent des engagements sur la RSE aux candidats des régionales
++ Economie sociale et solidaire ? Explication au café citoyen
++ Abonéobio candidat aux Trophées de la Responsabilité Globale
++ Les TPE plus sensibilisées au développement durable que les PME
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
++ Les Achats durables dans l'entreprise encore trop mitigés
++ Etes vous un cyberdépendant aux réseaux sociaux ?
++ Responsabilité Sociétale des Entreprises, Abonéobio participe à la journée RSE du 15 octobre à Angers

Louer ses jouets avec Monjoujou.com solution écologique !

Noël approche avec ses catalogues de jouets déjà dans les boites aux lettres. Les parents dépensent souvent des fortunes pour faire plaisir aux enfants et porter au pied du sapin les jouets tant attendus. Puis d'année en année, les désirs exaucés, entrainent un questionnement sur ces jouets accumulés et vite abandonnés. Trop grand ? plus envie ? La course à la nouveauté ? Et si on changeait son rapport au jouet ? Et si au lieu d'acheter on se contentait de louer ? C'est l'idée développée par le fondateur de monjoujou.com, un service de jouets en location à partir de 0.49 euros par jour. Plus de 600 jeux et jouets disponibles, livrés à domicile pour des enfants de 0 à 8 ans. Une solution écologique pour la famille !

monjoujou.com logo mon joujou
Abonéobio a rencontré Christophe, le fondateur de momjoujou.com pour en savoir plus sur l'origine de ce projet et les motivations qui ont poussé ce jeune papa de 2 enfants (2 et 4 ans) a se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise au début 2010.

Comment t’est venue l’idée de créer ton site ? {{J’ai toujours voulu créer mon entreprise. Avec la naissance de mes enfants, j’ai découvert l’incroyable marché du monde des enfants. Quand on pense à tout ce qu’on dépense pour eux. J’ai donc cherché un projet d’entreprise qui corresponde à mes valeurs et mes convictions dans cet univers. J’ai découvert la location de jouets aux Etats Unis. Fini les chambres encombrées par des jouets délaissés. En louant les jouets dont on a vraiment besoin, on fait des économies. Plus d’achat inutile. Plus de jouets utilisés quelques heures et mis dans un coin. En plus il y a un coté écologique : les jouets sont utilisés par plusieurs familles. C’est une ludothèque ouverte à tous et tout le temps avec des jouets en bon état et de qualité. Je souhaitais proposer un vrai service, une vraie valeur ajoutée pour les parents et les enfants de façon durable. Les jouets sont nettoyés entre chaque utilisation avec un produit bio qui respecte les enfants et la nature. La livraison se fait à domicile ou près de chez soi grâce aux points relais, car on n’a pas tous envie d’aller à la Poste, le samedi matin. Pour les jouets à piles, nous utilisons des piles rechargeables. Nous essayons de limiter notre impact au maximum. Nous bouclons la boucle du cycle d’utilisation des jouets en les distribuant aux Blouses Roses qui œuvrent dans les hôpitaux pour enfants notamment.}}

MON JOUJOU fondateur Christophe

Quel a été le déclic et qu’est ce qui t’a décidé à te lancer ? L’envie d’entreprendre, de me lancer un nouveau challenge, mes enfants, pour leur laisser quelque chose et apporter une modeste contribution dans la protection de la planète.

Combien de temps consacres-tu à cette activité ?Enormément de temps, parfois trop. Se lancer dans une boite, c’est de l’argent mais surtout du temps.

Qu’est ce que cela t’apporte au quotidien ? {{La liberté. A tous les niveaux. Dans mon organisation quotidienne vis-à-vis de ma famille, mais aussi dans mes choix de tous les jours. Des rencontres géniales avec des entrepreneurs et des Mompreneurs formidables (n’est ce pas Laurence).}}

Qu’aimes-tu sur Internet ? Internet est une source d’information prodigieuse. J’adore lire les blogs de mamans qui ont un talent d’écriture incroyable et découvrir des nouveaux sites qui nous simplifient la vie.

Un conseil pour des mamans ou des papas qui voudraient se lancer ? {{Rester extrêmement motivé. Avoir foi en son projet et ses idées contre vents et marées. Et travail, travail et travail.}}

site internet location de jouets et jeux

Et voilà le concept de la location de jouets et jeux de Momjoujou.com en vidéo


Pour ceux qui ne le saurait pas encore, le site de Mon joujou est une star avec déjà plusieurs passages TV au compteur, notamment sur M6 et au journal de TF1 :

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les solutions écologiques pour la famille, les idées de jeux et jouets éthiques et durables pour Noël, comment encourager la consommation durable avec ses enfants, les tendances en matière de consommation et les bonnes pratiques écologiques, sur les papas et mamans qui entreprennent, ...

++ Etes vous une maman engagée ?
++ Le colibri écolo fait sa part
++ Le guide des Mompreneurs : Ma boîte et mes enfants d'abord par Valérie Froger
++ La mallette biodiversité compète la série le développement durable et moi
++ Le Copaïba un baume bio pour soulager les bobos de la famille
++ Faire ses bonbons bio maison
++ Carnet de vacances en famille pour une planète durable édition été

++ Le lombricompostage expliqué aux enfants
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !

Je suis dirigeante j'engage mon entreprise vers la RSE

Si vous souhaitez engager votre entreprise sur la voie de la RSE, Responsabilité Sociale et Environnementale, et si vous êtes prêt à partager votre expérience pour une économie plus responsable, vous pouvez rejoindre le Manifeste de l’Entreprise Responsable, que vous soyez dirigeant d'une TPE, PME ou multi nationale. Porté par le Réseau Alliances et le World Forum Lille, le Manifeste permet de rendre contagieux les bonnes pratiques de l'entreprise responsable, avec une boite à outils dédiés, présentant les exemples d'actions qui peuvent donner des idées à chaque dirigeant. Déjà plus de 350 entreprises ont signé le manifeste (dont aboneobio ! )

RSE entreprise engagée Si vous pensez que votre entreprise peut assurer son développement économique en respectant l'homme et l'environnement, si vous avez envie d'aller plus loin dans l'approche de la RSE, tout en gardant le bénéfice de vos performances économiques et en vous souciant de l'impact de vos actes sur la société, rejoignez ce Manifeste de l'Entreprise Responsable qui permet de partager des bonnes pratiques, forcément durables, qui vont avoir valeur d'exemples pour inciter d'autres entreprises aussi à rejoindre la dynamique. Et puis n'oublions pas que changer ses pratiques peut permettre aussi de s'ouvrir sur d'autres marchés, d'autres débouchés, d'apporter un élément de différenciation vis à vis de vos clients et fournisseurs, et une source d'enrichissement pour vos salariés.



A noter les dates du prochain World Forum Lille les 24, 25 et 26 novembre 2010, avec pour thème pour cette 10 ème édition, la voie de l'entreprise responsable. Inscription gratuite ici

Voir les entreprises qui ont signé ce manifeste ici

Lire d'autres articles sur aboneobio sur la démarche RSE Responsabilité Sociale et Environnementale, sur les engagements de l'entreprise responsable vers une économie plus humaine et respectueuse de l'environnement, sur les bonnes pratiques de la performance globale, ...

++ Responsabilité Sociétale des Entreprises, Abonéobio participe à la journée RSE du 15 octobre à Angers
++ Les TPE plus sensibilisées au développement durable que les PME
++ Aboneobio est Entrepreneur d'Avenir
++ Mensonges et vérités les Français ne croient pas les entreprises
++ Abonéobio candidat aux Prix Entreprises et Environnement
++ Abonéobio sur France 3 émission Naturbis, l'abonnement bio famille
++ Abonéobio candidat aux Trophées de la Responsabilité Globale
++ Après le ticket resto, le chèque d'abonnement bio
++ le chèque d'abonnement bio d'abonéobio
++ C'est quoi la consommation durable ?
++ Acheter Lohas, moins et mieux
++ Les Achats durables dans l'entreprise encore trop mitigés
++ Aboneobio.com, le site qui réconcilie consommation et raison, présenté par Fémininbio
++ Moi la finance et le développement durable
++ Florescens édite son baromètre "Entreprises et développement durable
++ Abonnons nous au bio !
++ C'est quoi un produit responsable aujourd'hui en France ?
++ Abonéobio allège la liste et le poids de mes courses
++ La révolution verte, un nouveau souffle pour un marketing en quête de sens !
++ Le Déclic de la Pratique Bio d'Abonéobio
++ Communiquer responsable pour un développement durable
++ L'Observatoire Indépendant de la Publicité surveille le Greenwashing
++ Sur Top Santé Laurence Moulin, la femme écolo du mois, nous abonne au bio !

Happylab où la rencontre d'experts du bonheur

Peut on apprendre à être heureux ? Utiliser ses émotions pour être heureux, mieux se connaitre et apprendre à s'accepter, porter un regard positif sur les évènements pour vivre heureux. Happylab propose aux entreprises des journées clé en main avec des experts du bonheur, des scientifiques, psychologues, artistes, économistes, aventuriers, philosophes, ...Créer des liens entre les experts du bonheur et favoriser la transmission de savoir entre ces experts du bonheur et le public. Happylab est une belle initiative de Joanna Quelen pour propager le bonheur en entreprise et remettre l'homme au coeur du projet social. Et si le bonheur c'était finalement vivre l'instant présent et l'apprécier ?




Happylab était sélectionné parmi les 10 finalistes de la bourse du rêve de l'entrepreneuriat et va pouvoir bénéficier d'un an de coaching avec des entrepreneurs du CJD.

Lire d'autres articles sur abonéobio sur la quête du bonheur, sur happylab, sur la bourse du rêve de l'entrepreneuriat, ...

++ Le bonheur ? Vivre l'instant présent et l'apprécier..
++ Candidature d'abonéobio à la bourse du Rêve de l'Entrepreneuriat
++ Ici et maintenant !
++ Le bonheur ..laissez vous aller
++ On a tout pour changer, témoignage laurence abonéobio
++ Le retour du bonheur !
++ Ecofood : manger sain, se faire plaisir, respecter la planète
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
++ 81 femmes autour du monde
++ Les cosmétiques bio : le bonheur est il dans le pot sur Envoyé Spécial France 2
++ Cosmétiques bio, le bonheur est il dans le pot ? Droit de réponse à Cosmébio suite au reportage Envoyé Spécial

Une journée avec les Mampreneurs de France

Le mouvement des Mompreneurs se développe aux USA et depuis un an aussi en France avec la création de l'association des Mampreneurs françaises. Plus de 1000 membres et 350 adhérentes, le réseau des Momp comptent désormais et les médias s'y intéressent. Pour la première fois avait lieu le printemps des Mompreneurs, ce vendredi 18 juin à Paris. Une journée passionnante où toutes les Mampreneurs sont venues des quatre coins de la France pour se rencontrer, échanger, partager, apprendre aussi. Grâce à la volonté de Céline Fenié Présidente, maman de 4 enfants et aussi entrepreneuse avec sa boutique Maman Shopping, grâce aussi à l'aide précieuse de plusieurs Mompreneurs du réseau, comme Pascale Muscat d'Archipel Parfums, cette journée fut un véritable succès !

Mampreneurs les Mompreneurs françaises

Avec une dizaine de Mompreneurs de l'Ouest, nous sommes arrivées à Paris par le TGV dans la matinée. Direction les Colombages dans le 19ème, un endroit cosy, parfaitement adapté à cette journée. La salle était déjà pleine de femmes toutes aussi pétillantes d'énergie ! Certaines accompagnées de leur bébé ou enfant en bas âge, rendu possible grâce à la présence de baby sitters et d'un espace garderie dédié ! On reconnait le talent d'organisation des femmes :). Nous sommes arrivées un peu tard pour partager le petit déjeuner, le 1er atelier nous attendait déjà. Face à face dans la salle, 150 Mompreneurs et au mur de superbes portraits réalisés par Florence Akouka fondatrice de Fleur de sucre Photographe.

portraits de mompreneurs par Florence Chesneau

Nous avons toutes appréciées aussi la décoration élégante de la salle grâce aux artistes, Florence Chesneau de Floasisevents et lilygriffiths.


Parmi les accessoires incontournables du printemps des Mompreneurs, le sac en coton avec le logo de l'évènement, le T shirt rose fushia marqué "Mampreneurs, les Mompreneurs Françaises" remises aux responsables de région, et la bougie des Mompreneurs, 700 euros avaient été reversés à l'association Rêves l'année dernière. L'intégralité des bénéfices de la vente de ces bougies artisanales réalisées par Rachel (la Lumière des Fées) iront pour aider les enfants malades.

Un grand merci à tous les partenaires de cette journée, et aux intervenants. J'ai particulièrement apprécié l'intervention du coach Christine Lewicki, les conseils en communication éditoriale de Gwenaelle fondatrice de Scribelio, et les conseils avisés pour bien communiquer avec la presse de Marlène Schiappa de Maman Travaille et de Nadia Hathroubi-Safsat, journaliste.

dédicace de Marlène Schiappa j'aime ma famille

Ce fut une journée où chacune à pu faire le plein d'énergie. L'occasion enfin de pouvoir échanger entre amies de toute la France, en dehors des Mamcafés régionaux et de Facebook. J'ai pu échangé notamment avec Céline notre présidente, Marlène Schiappa (et me faire dédicacer son célèbre bouquin J'aime ma famille ), Pascale Muscat (Archipel parfums), Stéphanie Rivier (Mille et une feuilles), Béatrice Michaux (Bebobio) Stéphanie Berrahma (Pinjarra), Caroline Chevallier Riehl (Les Baluchons Fleur d'o), Nadine Court Photographe, Alexandra Behard (Marchande de Merveilles ), Pascale Soubeirat-Lamy (Anatole Biz), Céline Joubert Morcillo (carrément bijoux), Elodie Le Corre (Byefy), Nathalie Grivet-Seyve (cookinette), ...et tant d'autres. La journée est passée trop vite, promis l'année prochaine on sera là et on prendre la temps ensemble d'échanger plus longtemps.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le printemps des Mompreneurs, sur le réseau des Mampreneurs, les Mompreneurs Françaises, sur les Mompreneurs de L'ouest, sur ces femmes qui entreprennent en même temps qu'elles sont mamans ....

++ Le temps fort du mampower des Mompreneurs le 18 juin
++ Les Mompreneurs dans Le Monde
++ Ces mères qui entreprennent, Les Mompreneurs sur Ouest France
++ Abonéobio dans le courrier de l'ouest : la mampreneur angevine
++ L'expo vente des Mompreneurs de l'Ouest à Nantes en vidéo
++ Exposition Vente des Mompreneurs de l'Ouest à Nantes 12 et 13 mars
++ Angersmag présente Laurence Abonéobio Mompreneur de l'Ouest
++ Laurence Abonéobio présente les Mompreneurs sur FemininBio
++ Laurence Abonéobio présente les Mompreneurs sur Radio Ethic
++ Mompreneur, laurence est une entrepreneur...
++ Les Mompreneurs et leur chéquier de Noël
++ Les Mompreneurs engagées au salon Planète mode d'emploi
++ Mompreneurs Nantes : le premier Mamcafé
++ Laurence propose de vous abonéobio, article Ouest France

- page 1 de 3

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+