Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mercredi 30 juillet 2014

Mot-clé - huiles essentielles

Fil des billets - Fil des commentaires

Ma bible des trucs de santé au naturel

Pour se soigner au naturel il existe des trucs et astuces, transmis depuis des générations et qu'aujourd'hui nous redécouvrons. Dans un contexte où la chimie induit de la suspicion, où les consommateurs sont avides de simplicité, de transparence et de bio, voici un ouvrage très utile pour toutes les familles : "Ma bible des trucs de santé" présente des solutions simples et efficaces pour soulager bons nombre de symptômes. Sophie Lacoste, rédactrice en chef de magazine sur la santé, partage son expérience de plus de 20 ans. J'ai apprécié notamment les conseils donnés aux personnes victimes d'acouphènes, une gêne très importante et souvent mal comprise par l'entourage : une vingtaine de suggestions faciles à mettre en place, dont la teinture mère de cimiguga (aussi donnée pour les bouffées de chaleurs). Le livre est organisé en 3 sections. Première partie : la liste des ingrédients naturels utiles tels que les huiles essentielles bio (pages 63 à 72), les huiles végétales dont le jojoba mais aussi les plantes (j'ai appris que le bambou pouvait soulager les maux de dos : lumbagos et sciatiques), les aliments (dont le chocolat ! ou encore le chou en cataplasme pour soulager les douleurs dorsales), les produits de la ruche (explications sur les vertus de chaque variété de miel, la cire d'abeille, ...), l'argile, les nombreuses recettes avec le bicarbonate de soude et le vinaigre de cidre, les boissons (Kefir, kombucha, thé), les élixirs floraux (voir mon article sur les fleurs de bach), les épices et condiments (pensez au curcuma et au gingembre frais !), les granules homéo (avec les explications sur la question qu'on se pose tous : 5 CH ou 30 CH ?). La deuxième partie présente les soins et les préparations : les bains, les cataplasme et les compresses, les gargarismes et bains de bouche, les macérations de plantes dans des huiles végétales, laits de toilettes et lotions toniques, les masques visage (avocat, carotte, avoine, citron, concombre, fraise, sigle, menthe, banane, ...), les sirops (comment faire et comment conserver ses sirop de légumes, de plantes, de fruits), les teintures mères, tisanes, ventouses. La dernière partie est un abécédaire pratique pour savoir quelles astuces dénicher en fonction d'un symptôme : acné, acouphènes, ballonnements, allaitement, angine, manque d'appetit, bursite, cellulite, chute des cheveux, eczéma, digestion difficile, entorse, insomnies, migraines, poux, rhume, stress....

ma bible des trucs de santé au naturel

A l'heure où les laboratoires font du lobbying pour interdire la vente de certains produits naturels (exemple du kava-kava, plante issue des iles Fidji, utilisée comme anxiolytique naturel, interdit depuis qu'un labo a extrait les principes actifs en recourant à un solvant dangereux (comme je vous le dis souvent attention aux méthodes de production mais aussi d'extraction, notamment dans le cas des huiles essentielles). Ce solvant ayant conduit au décès de plusieurs personnes. A croire que cette plante faisait de l'ombre à la vente des molécules chimiques sur un marché juteux notamment en France, gros consommateur d'anxiolytique.

Un livre utile à tous qui restera à portée de main et qui a aussi le mérite de nous aider à porter un autre regard sur dame nature, protectrice !
Ma bible des trucs de santé, de Sophie Lacoste, aux Editions Leduc.s (23 €) 504 pages, ou e-book à 15.99 €

De la menthe poivrée bio à l'apéritif

La menthe poivrée est connue pour ses vertus digestives. Cette plante a été utilisée de tout temps par les civilisations anciennes, chinoises, arabes, gréco romaines, ...Rafraichissante, il suffit de quelques feuilles dans de l'eau fraiche pour se désaltérer. Dans la pharmacopée médiévale, la menthe est reconnue pour calmer les nausées, stimuler la sécrétion biliaire, le foie, lutter contre la fermentations des intestins, soulager les migraines, elle agit comme un tonique, un anti douleur et aide à mieux respirer. Pratique en format concentré, le recours à l'huile essentielle de menthe poivrée doit cependant être fait avec vigilance. On peut aussi ajouter quelques gouttes dans un gâteau au chocolat ou dans un cake, un gratin de courgettes à la féta, ... Et pour un accompagner un menu très vert autour de la menthe, vous pouvez acheter chez Bagatelles, un apéritif à la menthe poivrée bio, de fabrication artisanale Fisselier, une idée cadeau original en prévision de la fête des Pères !



Les Douces Angevines sur Télématin de France 2

Connaissez vous la marque de cosmétiques bio les Douces Angevines ? Chaque élixir est élaboré artisanalement en petite quantité, suivant la tradition des Bonnes Femmes Herboristes du moyen âge. France 2 consacre un reportage ce samedi 02 avril dans Télématin. L'occasion de découvrir le savoir faire de cette équipe de femmes, installée en Anjou et fabricant producteur référencé par la boutique d'aboneobio.

Lire la suite...

Bio'mada devient Astérale producteur d'huiles essentielles

Les huiles essentielles de Madagascar ont fait la réputation de Bio'mada, un savoir faire qui a permis de faire connaitre des huiles essentielles de grands crus, originales, produites dans le respect des hommes et de l'environnement Aujourd'hui l'offre s'est élargie aux eaux florales ou hydrolats, aux huiles végétales bio...et si l'entreprise change de nom, Bio'mada devient Astérale, la philosophie reste la même, respect et qualité, tout en restant spécialisé dans la production, la commercialisation et la promotion des huiles essentielles et eaux florales de Madagascar.



Entretien avec Kelly et Simon Lemesle, parmi les producteurs sélectionnés par Abonéobio :

- Il y a 8 ans vous fondiez Bio'Mada, aujourd'hui votre entreprise prend une nouvelle dénomination "Astérale", pouvez vous nous expliquer ce qui a motivé ce changement ?

Nous avons acquis avec Bio’Mada une certaine reconnaissance. Nos huiles essentielles sont appréciées pour leur qualité et leur originalité. Nous voulons avec ce nouveau nom marquer notre volonté de ne pas rester sur les acquis. Choisir le nom des plantes les plus évoluées du règne végétal, les astérales, c’est refléter l’ambition d’une constante progression de la qualité et de la diversité de nos huiles essentielles, végétales et eaux florales.

bio'mada devient astérale co fondateur simon lemesle

- En 8 ans comment avez vous perçu l'évolution de votre démarche à la fois sur le terrain et sur le marché, auprès des consommateurs ?

Sur le terrain notre implication dans la production progresse grâce au développement de notre ferme et grâce à la pérennité des partenariats avec nos producteurs. Avec nos déplacements réguliers sur les stations de cueillettes, les sites de culture, le suivi des distillations, notre travail de sensibilisation et de formation donne ses fruits. Nos exigences concernant le respect des plantes, des conditions de travail et de qualité sont comprises, acceptées et appliquées. Nous concentrons nos efforts dans la production, c’est sans doute ce qui nous différencie.

Avec la démocratisation de l’usage des huiles essentielles dans le cadre familial nous remarquons une sensibilisation accrue à la qualité. Une proportion importante et grandissante des utilisateurs ne se satisfont plus d’huiles essentielles standards, “industrielles” même estampillées de labels et garanties car ils ont saisis que les qualités olfactives et énergétiques vont de paire avec l’efficacité thérapeutique. Nos clients prennent le temps de sentir, de ressentir nos huiles ce qui nous motive bien sur à progresser constamment dans la qualité. Nous constatons aussi avec grande joie que notre travail de recherche abouti. Les nouvelles huiles essentielles que nous avons révélé comme par exemple le Saro, les Hélichryse malgaches, le Gingembre papillon, ... sont de plus en plus utilisées. Les thérapeutes les prescrivent régulièrement et obtiennent d’excellents résultats. Cela nous motive aussi à poursuivre nos investigations sur la flore malgache.

biomada devient astérale kelly lemesle cofondatrice

- A partir de votre spécialisation sur les huiles de Madagascar souhaitez-vous élargir votre partenariat avec d'autres producteurs sur d'autres terroirs et continents ?

Ce n’est pour l’instant pas nos objectifs. Etre spécialiste nous permet d’être performant, novateur et nous sommes une petite structure qui souhaite le rester.

- Quels sont les futurs projets d'Astérale ?

Progresser toujours dans la qualité de nos produits, proposer régulièrement de nouvelles huiles et continuer à promouvoir la qualité et la diversité des huiles de Madagascar dans le respect des plantes et des paysans.

Merci à vous, Kelly et Simon, pour cet échange et pour le travail que vous faites aussi sur le terrain en lien avec l'ONG l'Homme et l'Environnement et Olivier Berha. Cette collaboration permet aux Malgaches de prendre conscience de la valeur de la forêt pour cesser de la bruler, en leur donnant accès notamment à la distillation des plantes,avec l'achat de matériel et de la formation, par la constitution en aval d'un réseau de vente qui vous permet aussi, vous consommateur de vous sentir pleinement acteur du soutien porté à cette filière équitable.

Lire d'autres articles sur abonéobio sur les actions portées par Bio'mada devenu Astérale, sur l'ONG l'homme et l'environnement, sur les huiles essentielles de Madagascar, sur l'usage des huiles essentielles bio, ...

++ Bien choisir son huile essentielle
++ Comment je soigne mon entorse avec des produits bio et naturels
++ Huiles essentielles : quelles précautions ?
++ Les huiles essentielles pour la peau
++ Des huiles essentielles de Bio Mada à la réalisation de crèche et bibliothèque à Madagascar
++ Stage huiles essentielles Hélichryses de Madagascar avec Bio'Mada
++ Bio'mada sur Envoyé Spécial, avec l'ONG l'Homme et l'Environnement producteur à Madagascar
++ Bio'Mada et la réserve de Vohimana présentée par Yann Arthus Bertrand, Vu du ciel, France 2

Bien choisir son huile essentielle

Les huiles essentielles ne sont pas des produits anodins. Elles doivent être choisies et dosées avec le plus grand soin. On les appelle huiles mais ce ne sont pas de corps gras. Elles sont constituées de molécules odorantes volatiles produites par différentes parties des plantes (feuilles, fleurs, racines, fruits, ...). Choisir une bonne huile essentielle demande d'en savoir un peu plus le terroir et sur la qualité de la production. Soumises aux aléas des conditions climatiques, de la culture ou la cueillette, les huiles essentielles dépendent de la qualité du terroir, du travail du récoltant et du distillateur. Comme pour les vins, on parle de grands crus d'huiles essentielles.Composée de plusieurs centaines de molécules (cétones, esters, phénols, monoterpénols, coumarines, ....), qui ont chacune leurs propres caractéristiques et travaillent en synergie (elles se potentialisent mutuellement pour renforcer telle propriété), une huile essentielle peut être d'une grande puissance. Ce n'est pas un médicament et elle doit toujours être employée avec prudence.



Simon Lemesle de Bio'Mada, producteur des huiles essentielles d'Abonéobio et spécialisé sur les huiles essentielles bio de Madagascar, nous explique comment les choisir dans le numéro de septembre Octobre de Nature et Progrès.

Face aux rayonnages des huiles essentielles, comment choisir ?

  • Remarque préalable : ne pas confondre les véritables huiles essentielles avec des produits douteux tels que essence parfumée, arôme, extrait, concentrés d'arôme, ou même raviveur de pot pourri !
  • Choisir évidemment des huiles essentielles bio (même si certaines essences ne peuvent pas l'être car issues de la flore sauvage).
  • Voir quel est l'organisme certificateur ou se renseigner sur le cahier des charges du label : Par exemple les huiles essentielles d'Abonéobio sont sous mention Nature et Progrès.
  • Ensuite, il faut aller au delà du flacon, se poser la question de l'espèce botanique (de la partie extraite pour la distillation) , avoir des infos sur sa chromatographie (elle détermine les molécules qu'elle contient), voire son chémotype (c'est à dire la molécule présente en plus grande quantité) qui permet de faire la différence au sein d'une même espère botanique (Par exemple il existe le thym à thymol et le thym à géraniol).


Par exemple, si on veut acheter du Ravintsara, il faut savoir que l'huile essentielle n'aura pas la même qualité et les mêmes propriétés selon sa provenance : si elle obtenue avec des feuilles de camphrier de Madagascar l'huile essentielle contiendra majoritairement de l'eucalyptol, alors que si la plante vient d'ailleurs elle sera surtout chargée en camphre et linalol.

Ces informations ne peuvent pas être indiquées sur le produit (pas assez de place). Il faut se renseigner auprès du distributeur sur le savoir faire du producteur. Sur Abonéobio les huiles essentielles (comme les autres produits) disposent d'une fiche descriptive détaillée. Voir par exemple la fiche HE Ravintsara

Comment utiliser les huiles essentielles ?

  • L'huile essentielle doit être diluée dans une huile végétale, comme l'huile de Calophyllum, huile d'argan, huile de jojoba, ...avant l'application sur une partie du corps ou du visage. Une goutte c'est l'équivalent de 0.05 ml. Pour une dilution à 1 % cela veut dire que l'on met 2 gouttes dans 10 ml. Pour le visage on recommande une dilution de 1 à 3 % (soit de 2 à 6 gouttes dans 10 ml). Quelques huiles essentielles peuvent s'appliquer directement, comme le géranium boubon, à raison d'une à 2 gouttes sur une petite lésion ou un bouton. Par contre éviter l'application sur les muqueuses.
  • Dans le bain, à condition de diluer l'huile essentielle préalablement dans une base neutre moussante pour le bain, ou dans du lait (attention l'huile essentielle n'est pas soluble dans l'eau ! Elle pourrait vous brûler la peau)
  • En interne, 1 à 2 gouttes sur du miel ou une huile végétale mais pendant une courte période, demandez toujours un avis médical avant !
  • En diffusion, en choisissant un diffuseur qui ne dénature pas l'huile essentielle par la chaleur (on peut mettre quelques gouttes sur un mouchoir..).
  • En olfaction : on respire directement au dessus de flacon !
  • Toutes les huiles essentielles peuvent être irritantes pour les yeux. En cas de contact, il faut immédiatement rincer l'oeil avec de l'huile végétale, puis avec de l'eau.


Qui doit faire encore plus attention aux huiles essentielles ?

  • Par mesure de précaution, il vaut mieux éviter l'usage des huiles essentielles chez les femmes enceintes, allaitantes et les nourrissons et les jeunes enfants (moins de 5 ans), les personnes âgées ou fragiles. Pour des enfants entre 3 et 5 ans on peut employer des huiles essentielles à faible concentration (2 %).
  • Le recours aux huiles essentielles à des fins médicales doit toujours se faire sous le contrôle d'un professionnel de santé. En effet, les huiles essentielles passent le derme : leurs principes actifs agissent en profondeur sur les structures cutanées, les capillaires sanguins et les tissus de soutien (cf page 51 de l'ouvrage de Sylvie Hampikian : créez vos cosmétiques bio maison).


Et les allergies aux huiles essentielles ? La règlementation européenne impose l'étiquetage des allergènes. Une huile essentielle peut ainsi peut ainsi être qualifiée d'allergisante. Pour éviter tout risque d'allergie, il suffit de faire un test pour évaluer votre tolérance : on applique dans le pli du coude une goutte d'huile essentielle (= 0.05 ml) mélangée dans quelques gouttes d'huile végétale. Si cela vous brûle ou vous démange, c'est que vous ne supportez pas cette HE !
Certaines huiles essentielles sont irritantes pour la peau, notamment les essences de zestes d'agrumes. Elles doivent être diluées à 1 % maximum et jamais utilisées pures. Outre les essences d'agrumes, certaines autres huiles essentielles peuvent être photo-sensibilisantes (carotte, sauge sclarée, ...), c'est à dire qu'il ne faut pas s'exposer au soleil dans les 24h qui suivent l'application.

++ Recommandation de l'AFSSAPS relatives aux critères de qualité des huiles essentielles

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur bien choisir ses cosmétiques bio, sur les huiles essentielles bio, sur les précautions d'utilisations des huiles essentielles, sur les huiles essentielles bio produites à Madagascar par Bio'mada spécialiste des huiles essentielles bio de Madagascar, ...

++ Bien choisir son gel hydroalcoolique pour se laver les mains
++ Choisissez bien votre stick à lèvres !
++ Bien choisir son dentifrice pour des dents saines
++ Huiles essentielles : quelles précautions ?
++ Des huiles essentielles de Bio Mada à la réalisation de crèche et bibliothèque à Madagascar
++ Stage huiles essentielles Hélichryses de Madagascar avec Bio'Mada
++ Bio'mada sur Envoyé Spécial, avec l'ONG l'Homme et l'Environnement producteur à Madagascar
++ Bio'Mada et la réserve de Vohimana présentée par Yann Arthus Bertrand, Vu du ciel, France 2
++ Peaux jeunes, combattre l'acné des ados avec des soins bio
++ Le jojoba bio, une cire végétale exceptionnelle qui régule le sébum
++ L'huile d'argan, ou huile d'argane, l'or vert du Maroc, précieux à plus d'un titre
++ Huile de calophyllum bio, un trésor en hiver
++ Beyond Beauty, les trouvailles de laurence aboneobio
++ Cosmétiques bio, le bonheur est il dans le pot ? Droit de réponse à Cosmebio suite au reportage Envoyé Spécial
++ L'été et ses moustiques, comment s'en débarrasser et soulager les piqures ?
++ Les huiles essentielles pour la peau

L'été et ses moustiques, comment s'en débarrasser et soulager les piqures ?

L'été et ses longues et belles soirées à discuter entre amis autour du barbecue, ...c'est sans compter les moustiques qui s'invitent aussi à la tablée !. Ces petites bêtes peuvent nous gâcher les vacances. Alors comment lutter et se débarrasser de ces moustiques sans recours à des bombes répulsives bourrées de chimie ? Comment choisir son antimoustique bio ?



Le choix d'une plante anti moustique :

  • La traditionnelle citronnelle est toujours d'actualité. Efficace si on place directement la plante au soleil et au chaud (20 degrés est l'idéal), à l'intérieur ou à l'extérieur et particulièrement dans la salle de bain (chaude et humide) ou dans la véranda
  • La mélisse a un avantage en plus : elle ne gèle pas en hiver ! Elle peut donc être planté dans le jardin sous les fenêtres ou en pot sur le balcon
  • Et en France, avec nos villages fleuris, on regorge de géraniums qui outre le coté décoratif des rebords des fenêtres assureront des nuits paisibles à leurs occupants, à condition à priori de prendre la bonne variété, on parle du pélargonium citronicum...vous connaissez ?



Le choix d'une huile essentielle ou végétale anti moustique :

  • La lotion anti moustique Timoustic des Douces Angevines combine une alchimie de 21 huiles essentielles pour apaiser efficacement les sensations de démangeaisons liées aux piqûres d'insectes et de plantes (moustiques, aoutats, guêpes, orties...) et en utilisation préventive, Timoustic permet de tenir à distance les moustiques (à partir de 5 ans)
  • L'Eucalyptus citronné, répulsif insectes, à appliquer sur la peau, dilué dans une huile végétale type Calophyllum, ou en diffusion (ne pas faire chauffer les huiles essentielles)
  • la Lavande vraie (elle a des vertus antiseptiques et cicatrisantes en cas de piqures)
  • L'huile essentielle bio de citronnelle
  • L'huile d'Andiroba : elle utilisée traditionnellement par les populations locales en Amazonie Brésilienne afin de se protéger des piqûres d'insectes (guêpes, moustiques).

et en cas de piqures on soulage soit avec le timoustic soit avec le baume de copaiba

Le choix d'une moustiquaire :

Pour fabriquer une moustiquaire maison il suffit d'un morceau de tulle, du scratch et quelques agrafes. Mode d'emploi ; Un truc par jour Fabriquer une moustiquaire



Petits conseils pratiques préventifs :

  • Il vaut mieux éviter aussi de laisser de l'eau stagnante à proximité de la maison et à l'extérieur, évitez de séjourner à coté de marais, marécages, étangs, ....où prolifèrent les moustiques, sauf à entendre des grenouilles qui font des moustiques leurs desserts favoris !
  • Coté vestimentaires, préférez les vêtements longs et clairs à porter le soir.
  • Etonnant, il semblerait que la vitamine B1 agisse comme répulsif dans le sens où elle modifie l'odeur corporelle mais à condition d'en manger beaucoup. Elle est présente dans l'alimentation (oléagineux, céréales complètes, abats, jaunes oeufs, légumineuses, ...) ou existe en compléments alimentaires. Comme j'ai une peau à moustiques j'ai cherché à tester cette vitamine mais il est difficile de la trouver. Avez vous testé ?


Le saviez vous ?
Ce sont uniquement les femelles qui piquent, car après l'accouplement, elles ont absolument besoin d'un repas sanguin pour porter leurs oeufs à maturité. Très sensibles à l'odeur du sang la femelle peut remonter une piste sur de grandes distances. En 50 secondes mais parfois jusqu'à 3 minutes si on la laisse faire, la femelle moustique aura pompé plus du double de son poids en sang pour nourrir ses oeufs. Voilà c'est pour la bonne cause qu'on se retrouve avec de gros boutons qui dévorent !

Si vous partez sous les tropiques, prenez vos précautions pour éviter d'attraper la fièvre jaune ou le paludisme (entre autres !). Le service de vaccinations de l'hopital (passage obligé !) vous recommandera d'utiliser des répulsifs puissants, à base de substances chimiques qui contiennent par exemple du DEET pourtant irritant pour la peau et les yeux et pouvant causer des troubles neurologiques graves chez l'enfant (selon Quelle Santé été 2009) et soupçonné aussi d'entrainer des anomalies chez le foetus.

Stop à l'eau de javel passez à l'hygiène plus écologique

Régulièrement le même discours revient sur la pseudo nécessité de désinfecter à l'eau de javel pour assurer un ménage parfait. C'est une erreur. L'eau de javel est un produit dangereux, qui nuit à notre environnement et ne nettoie pas car elle ne contiennent pas de tensio-actifs ! Il faut être très vigilant aussi sur les mélanges. Par exemple l'usage de l'eau de javel dans les toilettes, mise en contact avec de l'urine produit un gaz très irritant, à cause des atomes de chlore qu'elle contient qui agissent avec les acides.

javel De même pour les adeptes du ménage au vinaigre, attention à ne pas associer vinaigre et eau de javel sous peine de produire un gaz ...mortel. Wikipédia nous rappelle que l'inhalation de l'eau de javel peut provoquer une réaction respiratoire (irritation bronchique, avec œdème dans les cas graves accompagné d'une baisse de la pression partielle de l'oxygène dans le sang) se manifestant par une dyspnée (manque de souffle, sensation d'étouffement) et une toux (qui peut persister plusieurs années). Elle provoque aussi des brûlures sur la peau, les muqueuses (les yeux notamment), surtout sous forme concentrée. Enfin, faut arrêter de raisonner notre intérieur comme un lieu devant être parfaitement exempt de microbes.

Si l'eau de javel tue à court terme les micro organismes, malheureusement elle encourage aussi le développement de bactéries résistantes (avec le même constat que pour les antibiotiques), et affaiblit notre immunité.

hygiene-plus

Il est préférable de laisser l'eau de javel au rayon de votre supermarché et de vous laisser séduire par de vrais produits ménagers écologiques, aux tensio-actifs végétaux, très efficaces tout en étant doux pour votre santé et respectueux de la planète. En plus vous verrez que les parfums naturels à bases d'huiles essentielles bio très appréciables sont aussi redoutables pour assainir de part leur action antiseptique.

Découvrez chez Abonéobio Hygiène + aux 7 huiles essentielles. Idéal pour nettoyer et désodoriser toutes vos surfaces : vos sanitaires, votre réfrigérateur, vos sols, vos poubelles, votre lave-linge, le plan de travail, la table à langer, ...Pur ou dilué, il nettoie toutes les surfaces (sauf poreuses) même celles ayant un contact avec les denrées alimentaires (compatible normes alimentaires). Il peut être utilisé dans le lave linge dans le compartiment javel.

Hygiène Plus est certifié par Ecocert, détergence écologique. Hygiène + est un produit d'entretien écologique de la gamme Etamine du Lys

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le ménage écologique, sur le grand ménage de printemps respectueux de la planète et de notre santé, avec des vrais produits nettoyants ménagers écologiques...

++ Tout Net nettoyant ecologique Etamine du Lys pour promouvoir Ecogestes
++ Le grand menage ecolo du printemps
++ Les produits d'entretien écologiques séduisent
++ Ecogestes : Etamine du Lys s'engage pour la protection de la Méditerranée
++ Nettoyer sa maison sans salir la planète
++ Que cachent les étiquettes des produits d'entretien conventionnels ? ++ Qu’est ce qu’un vrai produit écologique ?
++ Entretenir ses chaussures, un remède anti crise : Beauté cuir le cirage naturel !
++ Et si en 2009 vous passiez à la lessive écologique ?

Des huiles essentielles de Bio Mada à la réalisation de crèche et bibliothèque à Madagascar

L'association Mimosa a pour but de soutenir des communautés villageoises malgaches dans leur développement dans des domaines variés tels que l'agriculture, l'artisanat, l'environnement, la santé, l'éducation...Créée par Kelly et Simon LEMESLE, producteur Bio'Mada sélectionné par Abonéobio, l'Association Mimosa a pour premier projet la réalisation d'une crèche et d'une bibliothèque à Madagascar dans le Village de Mahatsinjo.

>
Débitage du bois pour le mobilier de la crèche et de la bibliothèque

Le village de Mahatsinjo est à environ 150 km au NE d’Antananarivo, au cœur de la région d’Ambatodrazaka (que l’on nomme « le grenier à riz de Madagascar ») et vit principalement des rizières qui l’entourent. A côté de cette filière locale importante, l’économie de la région est peu développée. Elle se limite à une activité agricole faiblement diversifiée et le développement des structures sociales (scolarisation, santé) souffre de l’enclavement de la région. Ce projet s’intègre dans le développement d’une petite exploitation agricole, « La Ferme de Mahatsinjo » avec des activités diversifiées d’élevage, de cultures vivrières et d’aromatiques pour la production d’huiles essentielles.

Alambic de la Ferme pour la production d’huile essentielle

La ferme de Mahatsinjo est aujourd’hui financièrement autonome grâce à la commercialisation au village des légumes et de la volaille produite sur les terres ainsi qu’à la production d’huile essentielle.

Sur le site www.mimosa-asso.com vous pourrez consulter les actualités, la présentation des projets, les comptes et participer à la réalisation des actions en faisant des dons.

++ Voir la fiche producteur Bio'mada sur Abonéobio
++ Voir les produits Bio'mada sur Abonéobio

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur l'actualité de Bio'mada, producteur d'huiles essentielles bio et d'eaux florales à partir de plantes de Madagascar, dans le respect de l'homme et de l'environnement

++ Stage huiles essentielles Hélichryses de Madagascar avec Bio'Mada
++ Huiles essentielles : quelles précautions ?
++ Huile de calophyllum bio, un trésor en hiver
++ Bio'mada sur Envoyé Spécial, avec l'ONG l'Homme et l'Environnement producteur à Madagascar
++ Bio'Mada et la réserve de Vohimana présentée par Yann Arthus Bertrand, Vu du ciel, France 2

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+