Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jeudi 30 octobre 2014

Fabriquer une chaise longue à partir de palettes recyclées

Quand on est e-commerçant on reçoit régulièrement des produits sur des palettes en bois. Jusqu'à présent je ne savais pas trop quoi faire de ces palettes hormis les retourner systématiquement aux transporteurs pour réemploi. Mais voilà que le blog Esprit de Cabane nous donne des idées de recyclage : aujourd'hui un cours pour fabriquer une chaise longue de jardin avec des palettes. Je vous invite à fouiller dans ce blog qui regorge de bonnes idées pour bricoler à partir de matériaux recyclés et en utilisant des matériaux sains et écologiques. Les fiches techniques et les photos rendent très accessibles les conseils. Et si vous voulez des palettes, venez me voir !



Allez on se lance dans le bricolage écolo pour la maison et le jardin ? On évitera ainsi de recourir aux bois exotiques issus de la déforestation...et pour nettoyer et entretenir cette belle chaise longue, faites un tour dans la boutique d'aboneobio, rayon maison bio

Les Douces Angevines sur Télématin de France 2

Connaissez vous la marque de cosmétiques bio les Douces Angevines ? Chaque élixir est élaboré artisanalement en petite quantité, suivant la tradition des Bonnes Femmes Herboristes du moyen âge. France 2 consacre un reportage ce samedi 02 avril dans Télématin. L'occasion de découvrir le savoir faire de cette équipe de femmes, installée en Anjou et fabricant producteur référencé par la boutique d'aboneobio.

Lire la suite...

Cette année je démarre un potager bio

Apprendre à jardiner bio, à réaliser son potager bio pas à pas, connaître, préparer et enrichir sa terre, nourrir, renforcer et soigner ses plantes, produire ses légumes avec le choix des variétés et calendrier des travaux, opter pour les bons outils, assurer une rotation des cultures, ... Apprendre à jardiner bio ou à cuisiner bio c'est possible avec l'association Terre Vivante qui propose des stages thématiques 100 % pratique, accessible à tous, dès fin Avril.

stage jardin bio

Pour en savoir plus : http://www.terrevivante.org/868-les-stages.htm.

Apprenons à nous passer des pesticides au jardin

Les pesticides, apprenons tous à nous en passer ! Voilà le message à faire passer aux jardiniers. Il nous faut réduire de 50 % l'usage des pesticides d'ici 2018, selon les objectifs du Grenelle Environnement. Une campagne nationale est en place portée par le Ministère de l’Écologie et du Développement durable. Jardiniers amateurs, férus de jardinage ou jardiniers en herbe, « le concours Jardiner autrement, réduisons l’usage des pesticides » est pour vous : la Société Nationale d’Horticulture de France lance un grand concours national « Jardiner autrement, réduisons l’usage des pesticides » pour les jardiniers amateurs.

jardinons autrement sans pesticide

Ce concours, en partenariat avec les principaux organismes et associations dans le monde du jardin, est gratuit et ouvert jusqu’au 15 avril 2011. Que vous ayez un potager, un jardin d’agrément, des plantes en pot d’intérieur ou d’extérieur, le concours des jardiniers amateurs n’attend que vous ! Vous résidez en France métropolitaine et vous connaissez des pratiques alternatives à l’usage de pesticides, vous défendez un jardin bio, inscrivez-vous et partagez vos connaissances ! . Les démarches des jardiniers amateurs, les plus efficaces, originales et faciles à mettre en oeuvre pour réduire l’usage des pesticides dans son jardin, seront récompensées par un comité d’experts.

Les cinq premiers lauréats gagneront un week-end pour deux personnes en Anjou, au cours duquel ils pourront rencontrer des personnalités du monde horticole et découvrir cette belle région. Les cinq suivants remporteront de superbes ouvrages sur les plantes et le jardinage.

Retrait des dossiers sur le site www.jardiner-autrement.fr ou à la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), clôture des inscriptions le 15 avril 2011

A noter l'initiative de onze organismes ou associations très actifs dans le monde du jardin qui ont signé un accord cadre avec les ministères de l’Agriculture et du Développement durable, le 2 avril 2010, pour inciter les jardiniers amateurs à réduire l’usage des pesticides :

  • Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture (AJJH),
  • Conseil National des Jardins Collectifs et Familiaux (CNJCF),
  • Fédération des Magasins de Bricolage (FMB),
  • Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs (FNJFC),
  • Fédération Nationale des Métiers de la Jardinerie (FNMJ),
  • Jardiniers de France, Jardinot, Horticulteurs et Pépiniéristes de France (HPF),
  • Noé Conservation,
  • Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF),
  • Union des Entreprises pour la Protection des Jardins et des Espaces Verts (UPJ).

Vendre du purin d'orties n'est toujours pas autorisé en France

Alors qu'on parle de réduire l'impact des pesticides et autres entrants chimiques pour traiter les cultures, alors qu'il existe des recettes naturelles éprouvées par nos ancêtres, on se retrouve en France dans une situation injuste : la commercialisation de purin d'orties est illégale ! Ce produit naturel (PNPP : Produit Naturel Peu Préoccupant) est utilisé en agriculture biologique. Même si l'Europe reconnait le purin d'orties comme une "Substances à faible risque ", son principe actif doit faire l'objet d'un enregistrement (couteux : 40 000 euros !) au même titre que les produits phytopharmaceutiques. Sauf que là, c'est un savoir faire ancestral, une recette de jardin bio qui a fait ses preuves et que l'on met en péril pour mieux défendre les intérêts de géants tels que Monsanto.

Le purin d'ortie est un insecticide naturel (comme la bouillie bordelaise, l'huile de neem, ...) au coeur d'une guerre depuis 2006. Même si l'administration reconnait que la production de ce type de produit naturel peu préoccupant est à la portée de l'utilisateur final, même si le dépôt de brevet devient impossible, reste que le fongicide naturel doit être inscrit sur la liste des matières actives. Pourtant la recette de ce produit appartient bien au domaine public ! En Espagne ou en Allemagne, la législation a été adaptée. En France on attend l'intervention du ministère de l'Ecologie. Et d'ici là les jardiniers bio continueront à traiter leurs cultures avec le purin d'orties, légal ou pas. Et dans votre jardin, vous en utilisez aussi ?

Source : Novethic

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le purin d'orties, sur le jardinage bio, sur les recettes de grands mères pour avoir un jardin bio, sur les produits Monsanto ..

++ Bien jardiner bio
++ Purin d'orties et recettes naturelles illégales !
++ Aux USA les agriculteurs utilisant des OGM se convertissent au bio
++ Le jardinier bio suit le calendrier lunaire
++ Germinaissances fait entrer des graines de vie dans notre quotidien
++ Le savon noir utile à la maison et au jardin
++ Du potager à la cantine bio
++ La fondation agroécologie de Pierre Rabhi
++ Le Roundup, herbicide dangereux pour la santé !
++ Monsanto donne un coup de pouce au bio ? Incroyable mais vrai
++ Le colibri écolo fait sa part
++ Un potager au coeur de l'entreprise
++ La panne du mais OGM Monsanto : famine en Afrique du Sud ?
++ Pommes écolos au verger Blottière grâce aux mésanges
++ Epargne solidaire : soutenir le projet d'un agriculteur bio via Terre de Liens
++ Préserver le sens de l'abonnement aux paniers des Amap
++ Le lin fibre d'avenir du textile pour une excellence au naturel
++ Coline Serreau et Colibris, réparer la Terre qui est morte !
++ La biodiversité c'est la vie
++ Le monde selon Monsanto, leader des OGM
++ Récupérer l'eau de pluie
++ Le lombricompostage expliqué aux enfants
++ Raconte moi la maison autonome...
++ Des plantes pour dépolluer les sols industriels
++ La terre, l'agrobiologie, des solutions locales pour un désordre global
++ Les trucs et astuces de Grand Mère

Germinaissances fait entrer des graines de vie dans notre quotidien

Créer son jardin urbain en impliquant les enfants, avec des outils simples, ludiques mais efficaces voilà l'esprit de Germinaissances : des coffrets d'initiative au jardinage, des produits de déco à planter, à suspendre, à enrouler, autant pour le quotidien que pour les arts de la table : unions et mariages, nouvelle année, fêtes religieuses, célébrations, anniversaires... des coffrets de plantation et de jardinage pour s'initier, pour apprendre (enseignants, animateurs, ) ou pour se perfectionner (experts en jardinage)...Abonéobio a rencontré Mike le fondateur de Germinaissance

graines germinaissances à suspendre

Germinaissances propose des balles de graines, qui permettent de planter les graines sans craindre les insectes gourmands et les oiseaux chapardeurs de semences. Les graines sont enrobées dans un mélange à base d’argile (les oiseaux ne les picorons pas).

germinaissances mike metz

Mike peux tu nous parler du mode de fabrication de Germinaissances ?

"La fabrication des objets de décoration et des balles de graines est un procédé exclusif et unique en Europe. Elle se réalise à base d’argile brut, de terreau, et de sables, ajoutés de graines et de semences enrobées par un procédé naturel et manuel. Les balles de graines, les Coeurs de graines, et tous les produits Germinaissances sont des productions artisanales, réalisées dans un atelier 100% écologique en Ile de France. Mon cahier des charges est simple : je vis dans une nouvelle civilisation, celle de l'après pétrole. Donc pas de matières plastiques ou de dérivés du pétrole, uniquement des matières naturelles pas ou faiblement transformées. A minima : label bio (AB). Pour le sourcing végétal, le mieux sont les marques Demeter, Nature & Progrès."

germinaissances atelier moulage ecologique

" Ma logique : 0 déchet. Tout est recyclable et recyclé. Soit le client s'en charge pour faire pousser ses plantes (paillis ou compost), soit il achète les produits bruts sans emballage. Il peut aussi me rapporter les emballages, qui sont mis au recyclage tout de suite et directement à l'atelier sous forme de compost ou de paillis. Sourcing local dans la mesure du possible : 80% de graines viennent de France, 10% d'Europe (les variétés qu'on ne trouve pas en France), 10% viennent d'Amérique du Nord et du reste du monde. Transport doux quand les expéditeurs connaissent les filières, évidemment. Idem pour les terres, les pailles, les sables et les terreaux, qui viennent soit du sud de l'Ile de France, soit du sud de la France (Provence ou Languedoc-Roussillon). Les particules de calage sont 100% biodégradables et font partie du processus de plantation, comme l'emballage. Pour les emballages de série, l'impression est Imprim'vert sur papier FSC blanchi sans chlore. Du très grand classique donc."

Compensation et anticipation carbone/eau/biodiversité pour tout ce qui doit l'être : surtout le transport, et aussi toutes les énergies grises moins connues. Comptabilité financière et environnementale évidemment, pour avoir un suivi clair de l'activité. Adhésion à 1% pour la planète dès que mon 3e mois d'activité sera clôturé. Un premier reversement « 2% pour l'humain », et un second reversement « 3% pour le vivant » à la fin de chaque exercice comptable sera aussi réalisé, à des ONG ou associations qui sont dans la même logique cohérente globale. Et pour finir, après la phase de petites séries, la production des objets et des coffrets sera réalisé par un ESAT (ex CAT) qui a une spécialité horticole à quelques kilomètres de chez moi

graines germinaissances

Et si on parlait de la recette ?

"J'utilise ce que j'ai avec moi au quotidien : de la terre, des plantes, des matières saines et nobles, une observation aigüe du monde vivant, et la simple intuition qu'une terre vivante est l'élément indispensable au changement sociétal à opérer.

  • De l'argile : une terre « inerte », organique, chaude et solide,
  • Du terreau : un compost vivant, sain et énergétique,
  • De l'eau : un liant souple et nourrissant,
  • Des graines : des vies en devenir chargées d'énergie
  • Des minéraux qui apportent la brillance et l'effet « grain de sable »
  • De l'air : facteur de durabilité et de solidité
  • Du temps : source de création de liens entre les éléments
  • Associez les ingrédients dans un savant mélange, et vous obtenez ces objets, entre les biscuits sablés à croquer et les objets de décoration !"


germinaissances mike metz

Peux tu nous raconter ton parcours, ce qui t'a poussé à lancer Germinaissances ?

"Quand j'étais étudiant, j'ai rencontré des personnes concernées par les populations premières, comme les Aborigènes d'Australie ou les natifs d'Amérique. Et j'ai appris une partie de leur culture, de leurs usages, et de leur musique. En me remémorant ce que j'avais appris et observé quand j'étais gamin, j'ai aussi compris le sens de ce que mon grand-père me disait sur les cultures agricoles, sur l'environnement, sur la valeur réelle de la Terre. Jusque là, enfant et adolescent, j'avais vécu au calme, à l'écart des grosses villes, avec une alimentation saine issue d'un lopin de terre qui servait de potager familial. Puis, au moment des réflexions des ONG préfigurant ce qui allait devenir le Grenelle de l'Environnement, bien avant les élections présidentielles, est né mon premier fils. Et la maladie de ma femme est arrivée, sournoise, insidieuse, douloureuse. Tous ces enchaînements ont été déclencheurs pour changer et passer à l'action : à titre personnel et professionnel, je devais fondre mon rôle de militant dans le moule d'un éco-entrepreneur. Une majeure partie des citoyens français est dans une logique marchande : j'allais donc naturellement vendre des éco-produits porteurs de sens, d'un message et d'une vision de société plus vivante !"

"Mon souhait n'était pas de s'ancrer dans la prospective et la réflexion mais bien de vivre le vrai, le pratique, le pragmatique. De montrer qu'il est possible de concevoir et réaliser -avec un cahier des charges très exigeant- des éco-produits locaux, sains, modernes et esthétiques, à des prix accessibles, qui puissent favoriser une plus large biodiversité végétale. De proposer de faire entrer la Nature dans des styles de vie urbains, déracinés et sans terre. Comme le dit Pierre Rabhi « cultiver son jardin est un acte politique ». Et si le jardin devenait aussi un lieu urbain pérenne ? Le modèle agro-écologique que Pierre Rabhi propose et vit depuis des dizaines d'années me semble être un chemin intéressant et inspirant pour nos concitoyens. J'oeuvre donc à mon humble niveau à traduire avec mes mains les actes de Pierre Rabhi en autant d'éco-produits qui favorisent tout en douceur et en légèreté une agro-écologie urbaine. Contempler et respecter le vivant, arriver à la « sobriété heureuse » en apprenant la patience que nécessite la croissance des plantes. Vaste projet !"

Cela fait longtemps que cette idée d'entreprendre autrement a germée en toi ?

J'ai eu beaucoup de difficultés à trouver un ou des partenaires qui soient sur la même logique de vie globale et locale, suffisamment engagés et militants, pour être dans une vision du projet au-delà des simples aspects financiers, qui sont certes incontournables mais aussi largement partiels. Je dirai même que ce qu'on a appelé « développement durable », avec ses 3 piliers, est aussi une vision partielle, qui sous-estime notamment les rôles de la biodiversité et du spirituel -au-delà de toute forme de religion entendons-nous :-) Finalement, après quelques expériences de recherches de partenaires, j'ai décidé d'avancer seul dans l'éco-entrepreneuriat, et en même temps très bien accompagné et conseillé avec un suivi efficace au sein de la grande coopérative parisienne Coopaname. Sur un autre plan, les filières en France et en Europe sont très segmentées, ce qui provoque parfois de vrais questionnement quant à la véracité de certains labels. Je pense notamment à l'univers du bois, du papier, et de la chimie dite « verte ». Peut-on faire confiance aux labels ou aux marques-labels qui sont à la fois juges et parties ? Les cahiers des charges des marques-labels sont trop flous pour garantir un niveau de qualité suffisant pour la vivant. C'est bien plus qu'un débat, et à ce jour cela sort largement de mes humbles capacités à trouver des réponses saines et viables. Cela m'a aussi confirmé dans mon choix de travailler directement avec la terre et le vivant, pour participer à la construction d'une agro-écologie urbaine.

En tant qu'entrepreneur tu fais aussi partie d'une coopérative ?

Effectivement, je suis au sein d'une coopérative d'activités et d'emploi qui s'appelle Coopaname. On y est très bien accueilli, accompagné et soutenu. Le fait est que la coopérative permet de rencontrer d'autres porteurs de projets et d'autres entrepreneurs, de s'insérer dans des réseaux, et de participer activement à des collectifs d'entrepreneurs. La dimension sociale et sociétale y est très développée, ce qui permet d'avoir des retours rapides sur le projet et son potentiel. La coopérative permet aussi d'avoir le temps de développer son projet, sans être l'archétype de l'entrepreneur solitaire, et ça c'est un vrai plus !

Tu peux nous en dire plus sur le profil de tes clients ?

Des familles désireuses de voir le monde s'enrichir de vie, des grand-parents qui veulent partager des moments simples avec leurs petits-enfants et transmettre leurs connaissances, des parents qui voient la vie en vert plutôt qu'en noir, aux générations futures, des jardiniers qui veulent se simplifier la vie, des amateurs de décoration et d'éco-design, des enseignants et éducateurs qui cherchent des réponses simples pour intégrer des cas concrets de végétalisation à leur classe en accord avec les programmes officiels, des écolos convaincus, et aussi des écolos en devenir...

Et tes projets demain ?

Par exemple, proposer plus de produits pour les séniors, avec un accompagnement au petit jardinage dans les lieux de repos et dans les maisons de retraite. Et puis également développer les potagers en ville (toits, terrasses, cours, et en espaces verticaux!) et en milieu scolaire, avec des potagers ludo-pédagogiques.

Le site internet de Germinaissances sera en ligne en Janvier 2011 (http://www.germinaissances.com) . Vous pouvez d'ici là télécharger le catalogue : sur http://www.germinaissances.fr/

Lire d'autres articles sur aboneobio le blog du bio sur la conception de jardin bio, sur l'agro écologie de Pierre Rabhi, sur les outils de sensibilisation au monde végétal, sur les initiatives en matière d'éco conception , sur les circuits courts...

++ La fondation agroécologie de Pierre Rabhi
++ Le colibri écolo fait sa part
++ Du potager à la cantine bio
++ Pommes écolos au verger Blottière grâce aux mésanges
++ Guider le consommateur dans les promesses du durable, responsable, bio et naturel
++ Epargne solidaire : soutenir le projet d'un agriculteur bio via Terre de Liens
++ Préserver le sens de l'abonnement aux paniers des Amap
++ Un potager au coeur de l'entreprise
++ Le lin fibre d'avenir du textile pour une excellence au naturel
++ Le savon noir utile à la maison et au jardin
++ Bien jardiner bio
++ Coline Serreau et Colibris, réparer la Terre qui est morte !
++ La biodiversité c'est la vie
++ Récupérer l'eau de pluie
++ Le lombricompostage expliqué aux enfants
++ Raconte moi la maison autonome...
++ Des plantes pour dépolluer les sols industriels
++ Purin d'orties et recettes naturelles illégales !
++ Le jardinier bio suit le calendrier lunaire
++ La terre, l'agrobiologie, des solutions locales pour un désordre global

Pommes écolos au verger Blottière grâce aux mésanges

Quand on croque une pomme, on avale aussi les substances d'une moyenne de 30 traitements nécessaires à sa croissance. Sauf si on croque dans une pomme bio ! Et justement Antarès est une pomme de saison, cueillie à maturité, à la main et en plusieurs passages, dans le verger de la Blottière en Anjou (49) et elle a poussé en réduisant considérablement les traitements chimiques grâce à un dispositif écologique exceptionnel : les nids à mésanges (fabriqués localement au Village Potier du Fuilet, en Maine et Loire) sont disposés au sommet des vergers. Chaque année, ils accueillent 2 nichées de mésanges. Attirées par les vers et les larves présents dans les vergers, les mésanges passent en moyenne 700 fois par jour pour nourrir leurs petits, elles nettoient ainsi le verger. Et voilà un traitement naturel et efficace, et le consommateur est ravi de croquer dans une délicieuse pomme écolo !

nichoir à mesanges au verger de la Blottière anjou Le Verger de la Blottière près d'Angers s'appuie sur une vraie équipe d'auxiliaires, actifs de jour comme de nuit, pour donner le meilleur du fruit sans les traitements. Autour du verger, la présence de haies d'essences locales, favorise la biodiversité et l'installation d'un véritable écosystème. En plus du travail des mésanges, la nuit les chauves-souris prennent le relais. Et oui il existe aussi sur le site des abris à chauve-souris. Elles adorent les insectes qu'elles trouvent sur les arbres fruitiers et autour. Elles vont jusqu'à manger la moitié de leur poids en insectes ! Et pour faire pousser les fruits, le sol est bien préparé. Bien irrigué avec un système en circuit fermé et la présence d'un tensiomètre implanté dans le sol des vergers, les besoins en eau des arbres fruitiers sont gérés au mieux. Les pommes sont cueillies à la main, et en petite quantité pour préserver leur saveur.

pomme antarès verger blottière anjou 49 maine et loire

Voilà des mesures écologiques prises par le verger qui permettent de faire pousser en Anjou plus de 20 variétés de pommes et de poires depuis 3 générations.

En savoir plus sur la Pomme Antarès de l'Anjou

Alors ça vous dit une belle pomme rouge pour le goûter de toute la famille ?

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les techniques pour avoir un jardin bio, pour faire pousser des fruits et légumes sans traitement chimique, sur les enjeux des pesticides et autres intrants chimiques sur notre santé et sur l'environnement, sur les producteurs bio et l'agriculture biologique...

++ Le savon noir utile à la maison et au jardin
++ Bien jardiner bio
++ Nos fruits sont contaminés par les pesticides, les résidus sont dans nos assiettes
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l'assiette et sur la peau
++ Les pesticides prochain scandale sanitaire ?
++ Envie de fruits frais au bureau ? Passez par le distributeur automatique de produits bio
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ Votre assiette contient 21 pesticides
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber ++ le danger des additifs
++ Trop de pesticides dans le raisin
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ La fondation agroécologie de Pierre Rabhi
++ Coline Serreau et Colibris, réparer la Terre qui est morte !
++ La biodiversité c'est la vie
++ Récupérer l'eau de pluie
++ La biodiversité c'est la vie
++ Le lombricompostage expliqué aux enfants
++ Raconte moi la maison autonome...
++ Des plantes pour dépolluer les sols industriels
++ Purin d'orties et recettes naturelles illégales !
++ Le jardinier bio suit le calendrier lunaire
++ Nos eaux usées n'arrivent pas à éliminer les micropolluants
++ Le bio plus cher ? Le prix écologique le choix du citoyen
++ Nos enfants nous accuseront
++ Des solutions locales pour un désordre global, film de Coline Serreau
++ Herbe, le raid movie paysan
++ La Terre vue de la Terre, documentaire de Coline Serreau
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...

++ La terre, l'agrobiologie, des solutions locales pour un désordre global

Le savon noir utile à la maison et au jardin

Parce qu'on aime les produits multi usages et efficaces chez aboneobio, nous vous proposons dans la boutique du savon noir pour nettoyer, nourrir et donner de l'éclat à toutes les surfaces, du sol au plafond, sans laisser de traces : adapté pour le carrelage, les sols poreux, la pierre naturelle, les tomettes, l'ardoise et le marbre, ... Le savon noir liquide est un produit écologique certifié Ecocert, de fabrication authentique et française qui vous sera très utile pour nettoyer et entretenir vos sols et différentes surfaces de la maison. A la fois économique et écologique, ce savon noir sélectionné par Abonéobio est concentré en huiles végétales (olive et lin bio), biodégradable et non testé sur les animaux.

Parmi ses usages, le savon noir permet également d'enlever les tâches de goudron, nettoyer les pinceaux sales, de retirer la peinture à l'huile (cf le guide de Raffa le grand ménage). Certaines familles utilisent aussi traditionnellement le savon noir pour dégraisser les hottes, détacher le linge, faire ses vitres, nettoyer l'argenterie (cf trucsdegrandmere), parfois comme shampoing pour animaux et aussi au jardin bio du fait de ses propriétés biodégradables, pour lessiver les terrasses, ou comme répulsif naturel pour éviter les pucerons des rosiers, ...

Le savon noir Etamine du Lys est concentré, il suffit de mettre 1 bouchon (de 25ml) dans 5 litres d’eau chaude. On parle parfois de savon noir aussi pour les soins du corps mais il ne s'agit pas du même savon noir. Pour un usage fréquent, pensez aussi à la recharge de 5 litres de savon noir, économique.



Et chez vous, le savon noir vous sert à quoi ?

Lire d'autres articles sur aboneobio sur le savon noir, sur les astuces et produits pour un ménage bio de votre maison, sur les produits d'entretien écologiques et économiques, sur la maison écolo, les astuces de grand-mère, les produits d'entretien écolos, ...

++ Les produits d'entretien écologiques séduisent
++ Abonéobio cité dans le guide 105 Astuces pour la maison de Marie France Corre
++ Les trucs et astuces de Grand Mère
+ + Bien choisir sa microfibre pour un ménage écologique
++ Comment installer un piège à mouches à la maison ?
++ Bien choisir ses cosmétiques en regardant les tensioactifs
++ Bien jardiner bio
++ Bien choisir son désinfectant
++ Bien choisir son éponge pour le ménage et la toilette
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ La Maison Ecologique
++ Que cachent les étiquettes des produits d'entretien conventionnels ?
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ Pourquoi changer de produits et passer au bio ?
++ Le Guide de la Maison Ecologique par 60 Millions de consommateurs
++ Le Grand Ménage, recettes pour une maison plus propre naturellement
++ Vivre dans une maison durable au quotidien

Une cabane solaire au fond du jardin

La cabane au fond du jardin, à la fois petite maison refuge et lieu de vie intégrée dans l'environnement, nous fait rêver. Ce concept de cabane solaire équipé de tuiles photovoltaïques, d’un chauffe-eau solaire et d’un récupérateur d’eau de pluie est désormais accessible à tous pour ajouter une pièce en plus dans le jardin, saine et écologique, soit pour en faire un bureau, une chambre d'amis, un atelier, une salle de jeux pour enfants, une cuisine extérieure, un espace de travail pour les auto entrepreneurs...Imaginée par Jérôme Niort, cette cabane solaire se décline à l'envi et devient même désormais chalet solaire pour ceux qui désirent un espace encore plus grand.

cabane solaire bureau pièce en plus dans le jardin Pour son fondateur, conseiller d'agriculteur pendant 10 ans, respectueux de la nature, et propriétaire d'une structure de 5 chambres d'hôtes, ce projet de cabane solaire n'est pas le fruit du hasard, mais la synthèse d'un parcours déjà très ancré dans le développement durable.
Quelles sont les caractéristiques de cette cabane solaire ?

  • Dimension : de 6.20 m X 3.20 m (19,84 m2 au sol)
  • Tuiles solaires intégrés au toit de la cabane solaire (installation photovoltaïque)
  • Des murs réalisés à l’usine pour optimiser les coûts de l'ossature bois
  • Une installation pour les toilettes et l’arrosage du jardin qui permet de valoriser l'eau de pluie récupérée
  • Un chauffe-eau solaire
  • Une construction conforme à la norme RT2012

A noter que l'installation de la cabane solaire ne nécessite pas de permis de construire (car superficie inférieure à 20 m2) mais une simple déclaration suffit et peut être installée en une journée seulement. La construction peut être clé en main et le prix varie selon les aménagements spécifiques demandée et le service attendu (comptez pour une cabane aménagée en bureau en 40 000 et 45 000 euros, auquel il est possible de déduire les crédits d'impôts développement durable). Il est possible aussi d'assurer soi même l'isolation, la plomberie, le chauffage et l'électricité pour réduire les coûts.

cabane solaire

Et pour l'entretien de votre cabane écolo, pensez à utiliser des produits d'entretien écologiques ! (par exemple le vrai savon noir vous rendra bien des services tout en étant respectueux de l'environnement et des matériaux)

Une cabane qui invite aussi à une autre forme de séjour, pour prendre le temps de rentrer de nouveau en contact avec la nature, l'environnement, à découvrir sur le site de vacances solaires (label déposé).

Lire d'autres articles sur aboneobio le blog du bio sur les cabanes à mettre dans son jardin, sur les pièces à vivre en plus, les maisons écologiques, les récupérations d'eau et les installations solaires, la maison écologique, la maison autonome ...

++ Vivre dans une maison durable au quotidien
++ Des panneaux solaires à base de feuilles de métal et d'encre électrique
++ Les éco artisans professionnels de la performance énergétique
++ La Villa Déchets à Nantes
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
++ Une maison écologique à Paris
++ Les produits d'entretien écologiques séduisent
++ Récupérer l'eau de pluie
++ A Angers le salon Maison Bois 2010
++ Vivre dans une maison durable au quotidien
++ Hotellerie : Eco box, une chambre écologique et saine
++ Pour les français l'innovation dans l'habitat rime avec écologie
++ Un Volticulteur ? Un agriculteur qui se lance dans la production d'énergie verte
++ Produire de l’électricité solaire dans son appartement ? Et si vous participez à une coopérative solaire ?
++ La renovation écologique de sa maison : le guide des Amis de la Terre
++ La Maison Ecologique
++ Isoler sa maison avec des matières premières bio, recyclées
++ L'habitat bio, écologique et économique
++ Une maison écologique à Paris
++ Raconte moi la maison autonome...
++ Le Trophée de la Femme de l'Environnement 2010 à une Architecte Durable
++ Le Guide de la Maison Ecologique par 60 Millions de consommateurs
++ La laine pour une isolation naturelle et écologique de votre maison ?
++ La pollution nous ronge au quotidien
++ Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour
++ La renovation écologique de sa maison : le guide des Amis de la Terre
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ Profiter d'un prêt écologique à 0 % pour des travaux à la maison
++ L'écologie est dans les murs
++ La récup au service de la déco
++ Abonéobio partenaire de MaPlage.fr : Tourisme Durable en bord de mer
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne

Le Morbihan met ses séjours en coffret Bio Tourism

Le Morbihan a de nombreux atouts touristiques, désormais il affiche en plus l'attrait de l'art de vivre durable ! Tester le jardinage bio, concocter une cuisine de légumes et de fruits de saison, découvrir l’agriculture raisonnée, soigner son potager au naturel…il est possible de s’initier aux gestes naturels, lors d’un week-end ou d'un court séjour. Vivre le bio en toute simplicité dans des gîtes et chambres d’hôtes pleins de charme, ancrés dans leur terroir qui offrent une table d’hôtes aussi équilibrée que gourmande, servant les produits du potager. Des courts séjours en Morbihan qui abordent le développement durable comme un art de vivre du potager à l’assiette, au prix doux de 190 euros pour 2 personnes, c'est la bonne idée du CDT Morbihan avec ces coffrets Bio Tourism.

coffret bio tourisme en morbihan

Je trouve sympa l'idée de promouvoir des séjours éco tourisme soucieux de leur impact environnemental et d'en faciliter l'accès par des systèmes de box et des tarifs clé en main. Un bon moyen de mettre en valeur les activités et les hébergements de proximité, les éco-constructions, les tables servant des produits locaux et/ou bio, les loisirs respectueux de l’environnement, avec le souci aussi d'une transmission d’un savoir-faire et d'une passion à partager. Evidemment le tarif doux à 190 euros pour 2 personnes rend ce coffret Bio Tourism très accessible. En vente sur www.morbihanresa.com, dans les offices de tourisme du Morbihan, agences de voyages et au tel 02 97 42 61 60

Quelques idées pour un prochain séjour Bio :

  • Séjour jardin au Clos du Tay (à La Gacilly) dans un jardin de fleurs comestibles et un potager bio pour apprendre les astuces de Didier Le Douaron pour s’occuper de son jardin au naturel, sans aucun pesticide : des gestes faciles et économiques. Dans son jardin-potager, régulièrement primé, tout se mange : légumes et fleurs comestibles. Passionné de biodynamie, ce précurseur a créé avec son épouse une chambre d’hôtes (label clef verte) pour partager son savoir-faire et son art de vivre bio. Dernièrement, ils ont ouvert un restaurant-salon de thé attenant à une épicerie fine bio pour faire goûter leurs produits et leurs coups de coeur. Devenu expert en jardinage bio et après avoir savouré la bonne cuisine de cette table d’hôtes, une randonnée en âne bâté s’impose pour découvrir les alentours et les nombreux artisans d’art de la ville…

Le séjour comprend : une nuit en chambre d’hôtes avec petit-déjeuner, 1 dîner en table d’hôtes bio (boissons comprises), visite commentée du jardin et du potager, randonnée avec un âne bâté.

jardin bio potager bio

  • Expérimenter un potager tout beau, tout bio au pays d’Auray. Alain Casalis dévoile son potager riche en biodiversité, au subtil mélange de fleurs et de légumes qui, associés, se protègent les uns des autres des maladies. Durant un après-midi, ce professeur qui intervient chez les particuliers et conseille les jardins pédagogiques, mélange théorie et pratique : apprentissage des bons gestes, des bons outils, fonctionnement de la nature avec les précieux auxiliaires que sont les vers de terre et les bactéries en passant par les hérissons, taupes, oiseaux... Aérer la terre sans la retourner ou apporter les bons composts et différents paillis pour conserver une terre riche et vivante. Un savant équilibre à préserver pour éviter les invasions !

Le lendemain, après un dîner et une nuit dans un gîte à Locoal-Mendon, visite de l’écomusée de Saint-Dégan à Brec’h pour retrouver la culture traditionnelle dans ce hameau de chaumières des XVIIe et XIXe siècles et leurs jardins, restauré en musée rural vivant.
Le séjour comprend une nuit en gîte avec petit-déjeuner, un dîner en table d’hôtes, un après-midi au potager d’Alain Casalis, entrée à l’éco-musée de Saint-Degan.
cuisine bio terroir

  • Cuisiner les fruits et légumes de saison sans souci à Sulniac, à 20 min de Vannes. Annie Deleu titille les papilles de ses élèves au gîte et maison d’hôtes Arzhella, belle longère d’hôtes rénovée, située dans un petit hameau idéal pour un séjour zen. Savoir trouver les meilleurs approvisionnements, connaître leurs conservations et les cuisiner au quotidien de façon variée et savoureuse afin de préserver toutes leurs propriétés nutritives. Ne jurant plus que par les produits locaux issus de l’agriculture biologique, Annie divulgue avec passion la clef de saveurs équilibrées et de recettes aussi gourmandes qu’étonnantes, faciles à préparer ensuite chez soi : cocktails de jus de fruits, salade de graines germées et coquilles saint-jacques, lentilles à la mexicaine, ou encore salade de chou vitaminée, et en sucré un délicieux crumble aux pommes et aux kiwis... Pour tester le résultat, la séance se clôt par un déjeuner dégustation.

Le séjour comprend : 1 nuit en chambre d’hôtes avec petit-déjeuner, 1 cours de cuisine « Fruits et légumes de saison », 1 déjeuner dégustation.

atelier de cuisine bio terroir

  • Tester agriculture raisonnée et produits du terroir à la ferme de Neuillac (Pontivy). Participer à la traite des vaches, conduire le troupeau dans les pâtures… toute la démarche de l'exploitation de Françoise Le Ponner résolument raisonnée est partagée et expliquée à ses hôtes. Férue de cuisine, elle concocte des produits du terroir toujours équilibrés à tester lors d’un repas animé. Le lendemain, une balade à pied ou à vélo est programmée le long du canal de Nantes à Brest, tout proche, où les randonneurs peuvent savourer un panier pique-nique fait maison avec les produits de la région.

Le séjour comprend : 2 nuits en chambre d’hôtes avec petit-déjeuner, un repas « Forme en ferme », un panier pique-nique et un vélo à disposition.

A noter que ces coffrets Bio Tourism du Morbihan ont été élaboré avec l'outil ADERE de l’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) afin d’évaluer et d’améliorer les pratiques environnementales des prestataires présents dans le coffret. Cet outil d’auto-diagnostic Environnemental pour les Responsables d’Evènements, permet de mesurer l’impact d’un séjour ou d’un évènement sur l’environnement.

Alors séduit pour un prochain week end en Bretagne ?

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur des idées de séjour écolo à vivre en couple ou en famille, sur des destinations qui mettent le tourisme durable et responsable à l'honneur,

++ Abonéobio partenaire de MaPlage.fr : Tourisme Durable en bord de mer
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
++ Terra Botanica : le développement durable en pratique ?
++ Ouverture Terra Botanica, j'ai testé le végétal mystérieux
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour
++ Terrésens, un lodge écologique pour vos prochaines vacances ?
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Voyagez autrement
++ Green Club France, le portail de l'écotourisme de la France Naturelle
++ Ecotrip à la découverte des initiatives écolos du Québec
++ Mon enfant part au Mali, premier séjour solidaire en Afrique
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Au camping bio
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement
++ Center parcs Domaine des 3 Forêts : l'aboutissement d'une démarche développement durable ?
++ Ouverture Terra Botanica, j'ai testé le Végétal Généreux
++ Ouverture Terra Botanica, j'ai testé le végétal convoité
++ Terra Botanica, visitez en 3D le plus grand parc à thème sur le végétal au monde

- page 1 de 2

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+