Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lundi 21 avril 2014

Trop de substances chimiques dans les jouets des enfants

Savez vous que les enfants sont exposés à des substances chimiques dangereuses quand ils utilisent leurs jouets ? La liste est longue : des retardateurs de flammes bromés, du formaldéhyde, du benzène, formaldéhyde, mais aussi des phtalates, sans compter l'exposition aux champs électro-magnétiques. Tout cela dans des jeux en contact quotidien avec des enfants dont l'organisme est en devenir, avec un système immunitaire immature. Les enfants portent les jouets à la bouche, qu'attendons nous pour réagir ? Le Women in Europe for a Common Future (WECF) se mobilise depuis plusieurs années pour garantir des jouets et un environnement sain aux enfants et dit "Stop aux mauvais joueurs !". Une opération de test de jouets grandeur nature aura lieu le mercredi 16 novembre à Paris.

jouets-contiennent-substances-chimiques-dangereuses

Quelles sont les substances chimiques nocives pour la santé présentes dans les jeux des enfants ?

  • Le formaldéhyde, présent dans les jouets en bois agglomérés et sur les textiles (agent de surface, améliore la tenue) est un polluant présent dans nos intérieurs. Classé cancérogène pour l’être humain par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) il a été mis en cause dans le développement de l'asthme et des allergies. Outre l'attaque des voies respiratoires, il créé aussi des irritations des yeux.
  • Les retardateurs de flammes, très présents pour des critères d'inflammabilité, notamment dans les jouets en plastique rigide, rembourrés en polyuréthane2 ou électronique, ils sont classés POP (Polluants Organiques Persistants) pour certains, notamment les retardateurs de flammes bromés.
  • Le benzène, le xylène et le toluène, mais aussi du baryum (métal lourd) comme le révélait l'enquête de 60 millions de consommateurs en 2009 (Baryum présent dans des bijoux pour enfants) ou du plomb (cf rapport de 2010 du Finnish Environment Institute). Les modèles réduits aussi peuvent contenir des métaux lourds
  • Les champs électromagnétiques (CEM) émis par les portables pour enfants, mais aussi par les jeux vidéos tels que ceux proposés par les consoles connectées par internet en Wifi ou Bluetooth, la Wii dont les manettes émettent des CEM alors qu’elles sont très proches du corps de l’enfant etc. Pour mémo, le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) a classé ces CEM comme « peut-être cancérogènes pour l’homme ».
  • Les phtalates, présents pour assouplir les plastiques, ils sont des perturbateurs endocriniens. On connait le Bisphénol A mais d'autres sont aussi nocifs. Cf mon article Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !
  • Aux USA, les jouets peuvent contenir du cadium ou de l'étain.

Les jouets non conformes sont rappelés, ils représentent d'ailleurs 1/4 du total des produits de consommation rappelés cf le Rapex (système d'alerte européen). Et c'est prioritairement un risque chimique (2ème cause de rappels des jouets).

tests jouets WECF

Du coté règlementation des jouets, où en sommes nous ?

En 2007 plusieurs scandales ont amené des changements dans la règlementation en cours. Adoptées en 2008, les nouvelles mesures ne sont pas encore appliquées, à cause de tolérance jusqu'en 2013. A ce jour les jouets mis sur le marché dans l’UE peuvent donc répondre aux normes de l’ancienne directive. Et demain ? Les perturbateurs endocriniens ne sont pas pris en compte dans la nouvelle Directive Jouets. Cela signifie qu'à compter de 2013, les phtalates seraient toujours présents dans les jeux, les équipements nautiques (brassards, bouées, ...), accessoires pour enfants, équipements sportifs, ... Certains sont interdits, d'autres pas, pourquoi ? Si on reconnait désormais la dangerosité du Bisphénol A (BPA), classé CMR 2 («reprotoxique possible»), interdit dans les biberons, on ne comprend pas pourquoi il ne serait pas interdit aussi dans les produits de puériculture, les boites de conserves, les lunettes, amalgames dentaires, perfusions, boites alimentaires, ....? WECF préconise d’élargir le champ de la directive pour une meilleure cohérence basée sur l’exposition réelle de l’enfant au quotidien. Par ailleurs, le fait d'interdire la vente d'un produit dans un pays pour des raisons de santé, devrait s'appliquer aux pays voisins au sein de l'Europe, selon le principe de précaution. Exemple en décembre 2010 du retrait des tapis-puzzle contenant du formamide en Belgique, en France, en Italie et au Luxembourg.

Justement, pour faire avancer le débat, le Women in Europe for a Common Future (WECF) organise une opération de tests de jouets grandeur nature le mercredi 16 Novembre à Paris, de 13h à 17h (rendez-vous place Edmond Michelet, dans le 4ème, face au centre Beaubourg). L'événement se fera en présence en partenariat avec les laboratoires Quad Labde et en présence de :

  • Corinne Lepage, Vice Pte de la Commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire au Parlement européen
  • Michèle Rivasi, Membre de la Commission Industrie, recherche et énergie au Parlement européen
  • Geneviève Barbier, Médecin généraliste
  • Catherine Gouhier, Présidente du CRIIREM (Centre de Recherche et d'Information Indépendant sur les Rayonnements Electromagnétiques)
  • Anne Barre, Présidente de WECF France



wecf

A l'approche des fêtes de Noël, les parents sont un peu perdus dans les choix à faire pour les achats de jouets. Regardons ensemble les conseils du WECF guide des jouets sains :

  • Privilégier la qualité sur la quantité autant que possible
  • Déballer puis aérer autant que possible les jouets avant de les donner à l’enfant
  • Laver les jouets en textiles ou ceux que vous pouvez nettoyer
  • Privilégier les matières naturelles comme le bois brut ou le caoutchouc naturel
  • Eviter les jouets en PVC (triangle 3)
  • Eviter les jouets qui dégagent une forte odeur
  • Choisir si possible des labels indépendants comme Spielgut ou Oeko-tex par exemple

Lego s'engage pour ses emballages et Greenpeace apprécie

Les emballages des jouets représentent un volume important de consommation de papiers et cartons. Greenpeace avait lancé une campagne pour demander aux fabricants de jouets de réagir. L'attaque était notamment tourné vers Mattel (voir mon article : Greenpeace attaque Mattel : Barbie encourage la déforestation). Le groupe LEGO a été le premier à réagir en prenant plusieurs mesures pour réduire l'impact environnemental des matériaux d'emballage et le papier utilisé dans les produits LEGO ® : réduire la quantité de matériaux utilisés dans les emballages (quand on voit le suremballage que cela représente, cf cet article Le sur emballage des jouets pas du tout écolo , utiliser des fibres recyclées dès que possible (aujourd'hui 75 % de la matière première des emballages LEGO est recyclée), et si le recyclé n'est pas possible dans ce cas s'assurer que la pâte de base (pâte à papier) sera produite de manière durable (et non issue de la déforestation), certifiée Forest Stewardship Council (FSC).

lego s'engage pour des emballages écolos

Il semble bien que la campagne de Greenpeace annonçant que Ken quittait Barbie agisse dans le bon sens, grâce au soutien des citoyens consommateurs qui risquent de bouder des jeux non respectueux des hommes et de l'environnement. Pour mémo, elle visait Mattel, Hasbro, Lego et Disney au motif que ces sociétés emballent leurs produits dans du carton contenant des fibres provenant des forêts tropicales d'Indonésie, mettant en péril notamment l'habitat d'espèces menacés comme le tigre de Sumatra. Greenpeace leur demande désormais de

  • Cesser tout achat de produits papetiers provenant de Asia Pulp and Paper (APP)
  • Cesser ces achats jusqu'à ce qu'APP mette en place les mesures qui s'imposent pour protéger les forêts indonésiennes mais aussi la biodiversité et les droits des populations locales.
  • Prendre le leadership dans le secteur en évoluant vers des produits durables pour tous les emballages de jouets en instaurant directement de nouvelles politiques d'achat pour l'ensemble de produits papetiers".

lego emballages des jouets campagne greenpeace

Les autres fabricants de jouets vont ils suivre l'exemple du géant danois Lego ?

Sources : Greenpeace, Lego

Le commerce équitable de Papili : du Coton et des Hommes

Le coton est présent dans nos vêtements au quotidien et pourtant on ne connait pas toujours son histoire. Derrière cette matière première se cachent des hommes et des projets, et l'envie pour certains entrepreneurs d'aller plus loin, pour soutenir un commerce équitable avec l'Afrique, terre de culture du coton. Lucile Bernadac, est de ceux là : créatrice et gérante de Papili, première entreprise française de jouets et doudous éthiques en coton bio-équitable, basée à Clermont-Ferrand, elle vient de mettre en scène une exposition unique « Du Coton et des Hommes » pour valoriser le commerce équitable : de la culture du coton à la conception d’un jouet éthique. Les doudous PAPILI sont mis en scène sur les parois de la salle d'exposition. Plusieurs panneaux donnent des explications claires sur les origines du coton, sur les différentes filières de production ainsi que sur la production du coton jusqu'à la conception du jouet. Des photographies illustrent les explications. Une chambre d'enfant a été reproduite (lit vintage, bureau en carton recyclé,...). De plus, des pieds de coton sont installés dans la salle d'exposition dans le but d'apporter une touche naturelle à cet évènement. Cette exposition est une manière d'expliquer et de partager le projet PAPILI, de le faire connaître de façon ludique et pédagogique. Depuis 2006, cette jeune maman s'investit au Sénégal, dans la culture de coton bio équitable. Ses doudous pour enfants sont confectionnés grâce à une coopération France -Tunisie, avec une certification "commerce équitable" . Comme Abonéobio, Papili est Entrepreneurs d'Avenir

affiche exposition du coton et des hommes

A découvrir du 7 juillet au 3 septembre 2011 à l’Espace Victoire (Maison du Tourisme, Place de la Victoire à Clermont-Ferrand), ouvert du lundi au samedi, de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Le coton bio c'est plus respectueux de l'environnement, et mieux pour notre peau. A découvrir les cotons visages réutilisables en molleton de coton bio parmi les nouveautés de la boutique d'aboneobio.

Des phtalates aussi dans les sextoys

Les sextoys présents sur le marché contiennent des phtalates, jusqu'à plus de 58 % de leur masse. Hors ces substances chimiques posent un vrai problème de santé publique car elles sont considérées comme toxiques pour la reproduction humaine chez les mâles en particulier. Les phtalates sont des dérivés de produits pétroliers utilisés pour assouplir et adoucir le plastique, surtout le PVC, dont le DEHP le plus utilisé dans le monde du fait d'un cout peu élevé que l'on retrouve également dans le Nutella (cf mon article : Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !). Sauf que les phtalates peuvent migrer dans l'organisme entrainant des effets perturbateurs sur la reproduction, dont une diminution de la fertilité et toxicité pour les testicules, mais aussi désordre hormonal chez les femmes, voire pire. Aucune limitation ou interdiction ne concerne les sextoys, la concentration peut être maximum, alors même que ces articles sont en contact avec des muqueuses très fines et très irriguées. Peu d'études à ce sujet, mais le Ministère Danois de l'environnement a conclu que l'usage des sextoys dans le vagin peut être comparé à une ingestion orale de phtalates !

sex toys contiennent des phtalates dangereux

L'Union Européenne a limité à 0.1 % la teneur de 6 phtalates dans les jouets pour enfants, mais pas dans les jouets pour adultes. Aujourd'hui, alors que l'on connait les enjeux sur la santé, les fabricants de Sex toys ne sont pas tenus d'indiquer la teneur de phtalates dans le produit ! Attention donc aux vibromasseurs, boules de geisha, godemichés...Et puis n'oublions pas que les phtalates sont présents dans de très nombreux produits du quotidien (nutella, cosmétique, ...mais aussi à l'hôpital (poche de santé, canule, cathéter, ...). Nous sommes exposés chaque jour a une accumulation dans notre organisme de ces substances chimiques nocives, alors autant appliquer un principe de précaution pour préserver notre santé !.


Phtalates dans les jouets pour adultes par vincennes


Voir le rapport de Greenpeace sur le danger des sex toys publié en 2006. On sait aujourd'hui que les hommes ont perdu 40 % de spermatozoïdes par rapport à leurs parents des années 60.

Affiche de la campagne du C2ds 2010

Sur votre peau, utilisez des cosmétiques bio sans phtalates pour la douche et la toilette : à découvrir le shampoing douche bio 2 en 1 aux algues marines

Le sur emballage des jouets pas du tout écolo

Le marché du jouet fait aussi l'affaire des marchands de cartons ! Pourtant derrière ce sur emballage se cache une réalité pas du tout durable : la déforestation, l'empreinte carbone, un coût de transport et de pollution, la consommation de matières premières, des ajouts de colorants et autres substances chimiques pour faire une jolie boite...A t on vraiment besoin de tout cela ? Comment expliquer ensuite à nos enfants qu'il est important de réduire nos déchets ? Dans cette vidéo on voit une mère de famille en train de déballer une grosse boite de carton comprenant juste ...2 planches de stickers !. Cette vidéo est à mettre en lien avec la campagne actuelle de Greenpeace contre Mattel, et les majors du jouet en général, gros consommateurs de papiers, cartons, et suremballages.


Merci à Mickael pour ce lien !

Greenpeace attaque Mattel : Barbie encourage la déforestation

Ken et Barbie s'est fini ! Une parodie sur le ton de l'humour pour dénoncer la pratique de Mattel : les jouets de Barbie sont emballés dans de jolies boites qui finissent à la poubelle. Sauf que le carton nécessaire provient de la société Asia Pulp and Paper APP dont la matière première est issue notamment de la déforestation des forêts indonésiennes. Après Unilever et sa marque Dove, après la pause Kit Kat contre l'huile de palme, voilà une nouvelle campagne originale de Greenpeace qui vise à sensibiliser le public pour agir sur la marque : expliquer aux enfants et aux parents que l'habitat sauvage des derniers tigres et orangs outans de Sumatra est détruit pour un emballage qui de toute façon finira très vite dans nos déchets. Quand on a vu le film Bonobos on ne peut rester indifférent à cette cause !

Greenpeace propose une pétition à signer "Empêchons Mattel d'emballer ses jouets en sacrifiant les forêts" et à envoyer à Bob Eckert le PDG de Mattel

Le développement durable en jeu avec Terrabilis

Pour cette période de vacances je vous propose de découvrir un nouveau jeu de société sur le développement durable, Terrabilis. Un plateau de jeu dédié aux 14 ans et plus.

Terrabilis-jeu-societe-développement-durable

Lire la suite...

Le plastique toxique est partout et empoisonne nos enfants

Le plastique est partout, dans les emballages alimentaires, dans les jouets des enfants, dans les voitures, les TV, dans nos chaussures, dans nos bouteilles d'eau, nos vêtements ...Tout notre environnement est pollué par le plastique jusque dans les intestins des oiseaux. Certains de ces composants de plastiques sont pourtant très toxiques et nous les ingérons quotidiennement à notre insu. Et les conséquences pour la santé humaine commence tout juste à être appréhendées !


Tous les services de pédiatrie confirment une augmentation du développement des pubertés précoces pour les petites filles (développement mammaires à 6 ans !) et des malformations génitales pour les petits garçons. Les coupables seraient dans l'environnement : le dénominateur commun de l'air que nous respirons, l'eau que nous ingérons, les aliments que nous mangeons est la pollution chimique, en cause les pesticides et les plastiques. Le bisphénol A et les phtalates sont cachés partout !.

Pas facile de faire ses courses sans en acheter : même les canettes ou les boites de conserves contiennent du bisphénol A à l'intérieur ! Or on sait qu'il y a des interactions entre l'emballage et l'aliment ingéré. Même si le sujet est règlementé, la question posée est de savoir si les doses recommandées sont les bonnes ?. Bon à savoir : la chaleur favorise le transfère du plastique dans l'aliment, alors attention aux plats préparés chauffés dans leurs emballages au micro onde. Et les produits bio n'y échappent pas, on peut y retrouver du bisphénol, migré via l'emballage. Résultat, dans nos urines nous avons tous des traces de ces substances chimiques (données américaines : 90 % de la pollution est contaminée par les phtalates et bisphénol) venant essentiellement de l'alimentation, des poussières domestiques et aussi via une exposition par la peau (étude INRA Toulouse). Même si il n'y a pas d'accumulation, l'exposition quotidienne aux sources de phtalates et bisphénol A entraine des risques pour la santé : stimulation du cancer du sein et de la prostate, troubles du comportement, atteintes de la reproduction, diabète et obésité, maladies cardiovasculaires.

Le risque majeur est l'exposition du foetus aux phtalates et bisphénol, avec un impact sanitaire sur l'enfant mais aussi sur le futur adulte, voir même avec un impact sur trois générations (perte de la fertilité)



Que faire pour éviter les phtalates et bisphénol A dans l'alimentation ?

  • Eviter pendant la grossesse tout contact avec les phtalates et bisphénol A (être très vigilant sur son alimentation, vraiment pas simple quand les étiquettes ne précisent rien !)
  • Pour bébé, opter pour des biberons en verre ou sans bisphénol A
  • Eviter les boites de conserves : très forte migration dans la nourriture avec des risques sanitaires graves.
  • Ne pas faire chauffer les plats cuisinés dans leur emballages dans le micro onde.
  • Eviter les bouteilles d'eau : les fabricants de bouteilles d'eau refusent de donner la composition du plastique de leurs bouteilles (pourtant des phtalates ont été retrouvés comme le DEHP considéré comme toxique pour la reproduction, interdit dans les jouets des enfants de moins de 3 ans, et sans oublier que le DEHP le plus dangereux des phtalates est présent dans le Nutella !) .


Alors pourquoi ne fait on rien en France ?

Les études de l'Afssa (L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments ) ont conclu à l'innocuité du bisphénol A aux doses fixées. Or il existe des centaines d'études (littérature spécifique) qui disent le contraire, selon les témoignages du reportage Pièces à conviction de France 3. Le problème serait lié à des conflits d'intérêt des conseillers Afssa qui ont des contrats avec le monde industriel de la pétrochimie ou de l'agroalimentaire. Il semble que depuis peu les équipes aient été changées désormais au sein de l'Afssa. Dans son dernier avis, l'agence demande désormais l'étiquetage et la substitution quand cela est possible, mais cette demande n'a pas été suivie. C'est vrai qu'on parle de quelques traces : oui des nanogrammes mais multipliés par milliers de produits chimiques : "ce n'est plus une drogue = un effet mais bien une notion de cocktails toxiques", nos disent les spécialistes de la toxicité.

Heureusement que certaines entreprises ont pris l'initiative de supprimer les phtalates et le bisphénol A comme :

  • dans les biberons de la marque Beaba
  • les jouets de la marque smoby qui a supprimé les 6 phtalates contestés à la fois dans les jouets et dans les sacs plastiques,
  • ou encore chez Lego qui n'utilise plus de PVC et favorise les matériaux plus respectueux de l’environnement.


Sauf que tout le monde ne respecte pas les mêmes règles, notamment du coté de la contrefaçon. Par exemple des jouets fabriqués en Chine, contenant des phtalates à des taux supérieurs au seuil Européen entrent sans problème en France ! Certains importateurs décident d'écouler leurs marchandises sur le marché Européen même si les analyses indiquent que les doses de phtalates sont supérieures au seuil toléré, c'est grave quand même ! En ce qui concerne les biberons, heureusement, les députés français ont décidé le retrait du bisphénol A dans les biberons mais le sujet n'est pas du tout réglé pour les jouets et même les cosmétiques !


Dernièrement les tapis de jeux puzzle pour enfants ont créé la polémique à cause du formamide qu'ils contiennent (un produit pétrochimique considéré comme cancérigène). Depuis le 13 décembre ces articles de jouets sont retirés du marché en France le temps de lancer une étude plus poussée auprès de l'Anses. En l'absence de norme pour les jouets destinés aux enfants de moins de 14 ans (une norme NF Environnement est en cours à l'Afnor), le secrétariat d'Etat à la consommation a demandé un renforcement des « dispositifs de contrôle de la sécurité de l’ensemble des jouets commercialisés en France », à voir ^^.

Pourtant le sujet n'est pas récent. Depuis plusieurs années, le WECF (Women in Europe for a common future) alerte sur la toxicité des jouets destinés aux enfants qui contiennent des phtalates considérés comme cancérigènes (DNIP-DPEH, DBP), certains sont interdits mais ceux qui les remplacent sont tout aussi dangereux. Et ce n'est pas tout, on retrouve aussi des conservateurs, du plomb (et oui encore toléré à des doses dites infimes), des parfums de synthèse (pour masquer l'odeur de synthèses, sauf que ces parfums contiennent des allergènes induisant des dermites, fièvres, asthmes et parfois incurables cf article de Novethic, ou encore des retardateurs de flammes bromés, du cadmium, de l'arsenic, du mercure, du chrome VI, du formaldéhyde ...un cocktail dangereux pour la santé de nos enfants, qui peut être respiré ou inhalé.

En tant que parents, il est possible de privilégier les jouets qui présentent des garanties, même si ils sont moins nombreux. (Cf les jeux et jouets en bois de jeujouethique.com fabriqués en France, dans une démarche bio et éthique.

Pour aller plus loin, voir le reportage de Pièces à Conviction : plastique : alerte aux toxiques du 6 décembre 2010 et lire l'article de Novethic : des jouets plus sur sous le sapin

Lire d'autres articles sur aboneobio sur le danger des phtalates, du bisphénol A, des jouets contenant des substances chimiques, des phtalates dans les cosmétiques, des résidus chimiques dans les vêtements des enfants, dans le mobilier, l'air pollué de nos maisons, sur les enjeux du plastique au quotidien ...

++ Plastique toxique documentaire Pièces à conviction France 3
++ Des jouets sans danger : un guide pratique pour mieux choisir
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Nos enfants avalent 128 résidus chimiques par jour !
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ La malédiction du plastique
++ Menus toxiques avalés chaque jour
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ PCB : sommes nous contaminés ?
++ les bio plastiques polluent
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ Du plomb dans les jouets : Mattel condamné !

Louer ses jouets avec Monjoujou.com solution écologique !

Noël approche avec ses catalogues de jouets déjà dans les boites aux lettres. Les parents dépensent souvent des fortunes pour faire plaisir aux enfants et porter au pied du sapin les jouets tant attendus. Puis d'année en année, les désirs exaucés, entrainent un questionnement sur ces jouets accumulés et vite abandonnés. Trop grand ? plus envie ? La course à la nouveauté ? Et si on changeait son rapport au jouet ? Et si au lieu d'acheter on se contentait de louer ? C'est l'idée développée par le fondateur de monjoujou.com, un service de jouets en location à partir de 0.49 euros par jour. Plus de 600 jeux et jouets disponibles, livrés à domicile pour des enfants de 0 à 8 ans. Une solution écologique pour la famille !

monjoujou.com logo mon joujou
Abonéobio a rencontré Christophe, le fondateur de momjoujou.com pour en savoir plus sur l'origine de ce projet et les motivations qui ont poussé ce jeune papa de 2 enfants (2 et 4 ans) a se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise au début 2010.

Comment t’est venue l’idée de créer ton site ? {{J’ai toujours voulu créer mon entreprise. Avec la naissance de mes enfants, j’ai découvert l’incroyable marché du monde des enfants. Quand on pense à tout ce qu’on dépense pour eux. J’ai donc cherché un projet d’entreprise qui corresponde à mes valeurs et mes convictions dans cet univers. J’ai découvert la location de jouets aux Etats Unis. Fini les chambres encombrées par des jouets délaissés. En louant les jouets dont on a vraiment besoin, on fait des économies. Plus d’achat inutile. Plus de jouets utilisés quelques heures et mis dans un coin. En plus il y a un coté écologique : les jouets sont utilisés par plusieurs familles. C’est une ludothèque ouverte à tous et tout le temps avec des jouets en bon état et de qualité. Je souhaitais proposer un vrai service, une vraie valeur ajoutée pour les parents et les enfants de façon durable. Les jouets sont nettoyés entre chaque utilisation avec un produit bio qui respecte les enfants et la nature. La livraison se fait à domicile ou près de chez soi grâce aux points relais, car on n’a pas tous envie d’aller à la Poste, le samedi matin. Pour les jouets à piles, nous utilisons des piles rechargeables. Nous essayons de limiter notre impact au maximum. Nous bouclons la boucle du cycle d’utilisation des jouets en les distribuant aux Blouses Roses qui œuvrent dans les hôpitaux pour enfants notamment.}}

MON JOUJOU fondateur Christophe

Quel a été le déclic et qu’est ce qui t’a décidé à te lancer ? L’envie d’entreprendre, de me lancer un nouveau challenge, mes enfants, pour leur laisser quelque chose et apporter une modeste contribution dans la protection de la planète.

Combien de temps consacres-tu à cette activité ?Enormément de temps, parfois trop. Se lancer dans une boite, c’est de l’argent mais surtout du temps.

Qu’est ce que cela t’apporte au quotidien ? {{La liberté. A tous les niveaux. Dans mon organisation quotidienne vis-à-vis de ma famille, mais aussi dans mes choix de tous les jours. Des rencontres géniales avec des entrepreneurs et des Mompreneurs formidables (n’est ce pas Laurence).}}

Qu’aimes-tu sur Internet ? Internet est une source d’information prodigieuse. J’adore lire les blogs de mamans qui ont un talent d’écriture incroyable et découvrir des nouveaux sites qui nous simplifient la vie.

Un conseil pour des mamans ou des papas qui voudraient se lancer ? {{Rester extrêmement motivé. Avoir foi en son projet et ses idées contre vents et marées. Et travail, travail et travail.}}

site internet location de jouets et jeux

Et voilà le concept de la location de jouets et jeux de Momjoujou.com en vidéo


Pour ceux qui ne le saurait pas encore, le site de Mon joujou est une star avec déjà plusieurs passages TV au compteur, notamment sur M6 et au journal de TF1 :

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les solutions écologiques pour la famille, les idées de jeux et jouets éthiques et durables pour Noël, comment encourager la consommation durable avec ses enfants, les tendances en matière de consommation et les bonnes pratiques écologiques, sur les papas et mamans qui entreprennent, ...

++ Etes vous une maman engagée ?
++ Le colibri écolo fait sa part
++ Le guide des Mompreneurs : Ma boîte et mes enfants d'abord par Valérie Froger
++ La mallette biodiversité compète la série le développement durable et moi
++ Le Copaïba un baume bio pour soulager les bobos de la famille
++ Faire ses bonbons bio maison
++ Carnet de vacances en famille pour une planète durable édition été

++ Le lombricompostage expliqué aux enfants
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !

Du plomb dans les jouets : Mattel condamné !

Vous vous souvenez surement du scandale au sujet des jouets de Mattel fabriqués en Chine contenant du plomb révélé à l'automne 2007. La société Mattel vient d'être condamné à une lourde amende, 2,3 millions de dollars, pour avoir commercialisé des jouets à destination des enfants dangereux pour la santé, notamment sous la marque Fisher-Price et accessoires Barbie. Le plomb contenu dans les peintures des jouets du fabricant Mattel était supérieur au seuil autorisé. Le Plomb est pourtant très dangereux pour le développement de l'enfant. Il cause le saturnisme, mais provoque aussi des coliques, des anémies, atteindre les reins....Sur Abonéobio nous vous avions aussi alerté en février 2009 sur les T shirts pour enfants contenant des résidus chimiques, notamment des phtalates.

mattel

Il est vraiment temps de mettre de l'éthique dans les jouets des enfants !

Lire d'autres articles sur Abonéobio pour vous aider à mieux choisir les jouets pour enfants, à sélectionner les produits bio et les services sains pour prendre soin de votre bébé ou des vos enfants :

++ Des jouets sans danger : un guide pratique pour mieux choisir
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Une crèche écolo pour bébé
++ Des cosmétiques bio pour mon bébé
++ Protéger les femmes enceintes, un logo sur les cosmétiques pour alerter
++ Couches bébé..passer du jetable au durable
++ Cancer du sein et pesticides : protéger les femmes enceintes et les bébés
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ Bébé veut des chaussures écologiques ?
++ La couche lavable : une semaine pour séduire maman et bébé
++ Optez pour les biberons sans poison !
++ 100 réflexes bébé bio, le guide cite Abonéobio
++ Jeu mémory écolo la petite terre pour les enfants
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants

- page 1 de 2

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+