nomophobie_aboneobio_2016__2_.jpgTrop d’emails dans nos boîtes mails, professionnelles et personnelles, trop de notifications sur notre portable, ce doudou des temps modernes dont nous avons de plus en plus de mal à nous séparer. Dès 2008, les anglais ont nommé cette peur: la nomophobie (no-mobile-phone phonie). Et cela touchait, en 2008, près de 53 % des utilisateurs de téléphones mobiles (76 % chez les jeunes de 18 à 24 ans) au Royaume-Uni.

Parallèlement, la perfection, le bonheur vus et lus sur les principaux réseaux sociaux (facebook, instagram notamment) ainsi que la quantité d’information échangée en temps réel (facebook, twitter) est également source d’anxiété, voire de dépression. D’où la nécessité de s’en séparer de temps en temps avec une réponse pseudo médicale : la détox digitale !
Certains en parle avec bonheur, mais ceux qui la subissent ne sont pas aussi ravis. Voici quelques éléments, testés et approuvés, pour préparer et réussir sa cure sans portable.