Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mardi 06 décembre 2016

Mot-clé - perturbateurs endocriniens

Fil des billets - Fil des commentaires

Intoxication quotidienne des riverains de champs agricoles par les pesticides

genefutures04.JPGL’association Générations Futures dénonce dans leur nouvelle enquête EXPPERT, la 6ème|http://www.generations-futures.fr/], la pollution aux pesticides des maisons situées près d’exploitation agricole. Sur les 22 intérieurs étudiés et les 61 pesticides recherchés (dont certains interdits depuis 2003 en France), ils se trouvent que toutes les maisons sont polluées par 8 à 30 pesticides différents.
On se souvient tous de cet incident tragique, dans le Bordelais où des élèves et des enseignants ont été pris de malaise suite à la pulvérisation de fongicide à la lisière d’une école. Générations Futures étaient déjà de la partie.

Lire la suite...

L'effet cocktail nocif des perturbateurs endocriniens

Nous savons aujourd'hui que les perturbateurs endocriniens (PE) associés les uns aux autres interviennent dans les processus de développement des maladies chroniques comme l'obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, mais aussi les cancers du sein, des testicules, de la prostate, et jouent un rôle important dans les pubertés précoces et les troubles de la reproduction (stérilité, infertilité) (voir l'étude State of the Art of Toxicology Mélanges). Au Danemark, en mars 2012, une étude a démontré chez les femmes enceintes la présence de plusieurs perturbateurs endocriniens différents, dont on sait qu'ils peuvent traverser le placenta, exposant ainsi le foetus à un moment crucial de son développement. Evidemment pris séparément chacune de ses substances passent aux cribles de seuils de tolérance. Le problème vient de l'effet cocktail, dénoncé par les cancérologues, qui n'est pas évalué : les risques doivent être revus en fonction des interactions de ces substances chimiques entre elles, mais aussi en contact avec les pesticides, biocides, et autres produits chimiques. Dès 2009, les ministres de l'Europe avaient demandé une étude sur les règlements existants pour permettre le cas échéant d'agir « pour traiter les effets de la combinaison de produits chimiques». La communication publiée ce 31 mai 2012 est jugée décevante par les associations de défense de l’environnement et de la santé. Et pendant ce temps, les maladies touchent de plus en plus de citoyens et plombent la sécu. Il est temps d'agir, de revoir les procédures d'évaluation des risques à l'exposition de produits chimiques et de mettre en place une vraie stratégie de lutte dans l'intérêt de la santé.

sans bisphénol A perturbateurs endocriniens En tant que parents on est forcément sensibles au sujet : ces substances reprotoxiques peuvent perturber le développement du système reproducteur au cours de la gestation et après la naissance. Elles sont à l’origine d’avortement spontané, de retard de croissance foetale et de mort intra-utérine. Ces perturbateurs endocriniens induisent aussi

  • des malformations du système reproducteur masculin : cryptorchidie (malposition des testicules), hypospadias (malposition de l’urètre) ;
  • des troubles de la maturation sexuelle (par exemple: puberté précoce) ;
  • des altérations de la fonction thyroïdienne ;
  • des tumeurs des testicules, de la prostate et des seins


Sources : http://reseau-environnement-sante.fr/category/dossiers-par-themes/effets-cocktails-perturbateurs-endocriniens/ et http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/771953541745249614035691288700/11_perturbateurs_systeme_endocrinien.pdf. Merci à sante-environnement.be pour l'emprunt de l'illustration

A la maison, commencez par supprimer le Nutella à la table du petit déj ou du goûter (pour mémo le nutella contient le plus dangereux des phtalates, le DEHP), à ne plus utiliser de boites en plastiques pour faire chauffer les aliments, à opter pour les produits indiquant "sans bisphénol", (surtout pour les bébés et femmes enceintes), à ne mettre sur la peau que des crèmes sans phtalates, à choisir des boites en verre plutôt que les conserves en métal (le film plastique à l'intérieur en contient), et si vous en avez, des sextoys à n'utiliser que des sans phtalates ...

Vous avez d'autres conseils à partager ?

Perturbateurs endocriniens dans les produits du quotidien

En achetant des produits courants tels que la litière pour chat, du linge de lit, des rideaux de douche, des nettoyants ménagers, du liquide vaisselle, du shampoing, du dentifrice, de la crème solaire, du stick à lèvres, des désodorisants..on ne se doute pas que derrière ces produits du quotidien se cachent des substances agissant comme des perturbateurs du système endocrinien. Et pourtant c'est bien ce que démontre à nouveau une étude américaine publiée le 08 mars dans Environmental Health Perspectives. Dans plus de 50 produits de ce type, les chercheurs ont trouvé 55 substances chimiques indésirables : parabènes, phtalates (le nutella contient le phtalate le plus dangereux), bisphénol A, triclosan, éthanolamines, alkylphenols, fragrances (les muscs, ...), éthers de glycol (comme phénoxyethanol à éviter dans les cosmétiques), filtres UV cyclosiloxanes, ethanolamines...Ils ont démontrés que les produits contenant du vinyl ont 10 % de DEHP, (le fameux phtalate dangereux du nutella). En clair notre exposition quotidienne à tous ces polluants chimiques agit négativement sur notre santé. L'étude conclut à l'importance de tester les mélanges de ces complexes pour évaluer leur toxicité (actuellement on étudie séparément les seuils tolérables de ces polluants sans prendre en compte l'effet cocktail décrié par les cancérologues). Elle demande également à afficher un étiquetage clair précisant la présence de ces substances chimiques afin que chaque consommateur puisse choisir en toute transparence, notamment quand une femme porte la vie. Générations Futures et le Réseau Environnement Santé demandent à ce titre que l'on puisse "changer la façon dont est géré le risque lié aux pertubateurs endocriniens" et faire en sorte que « Le corps d'aucun parent ne doit être contaminé par un Perturbateur Endocrinien ».

perturbateurs endocriniens dans les produits courants

Voir l'étude complète

Les achats du quotidien ne sont pas anodins. Abonéobio vous sensibilise pour mieux vous protéger. Notre sélection de produits bio (cosmétiques bio et produits d'entretien écologiques) vous garantit des produits sains, pratiques, efficaces, le tout livré à l'unité ou en formule d'abonnement bio.

Des phtalates aussi dans les sextoys

Les sextoys présents sur le marché contiennent des phtalates, jusqu'à plus de 58 % de leur masse. Hors ces substances chimiques posent un vrai problème de santé publique car elles sont considérées comme toxiques pour la reproduction humaine chez les mâles en particulier. Les phtalates sont des dérivés de produits pétroliers utilisés pour assouplir et adoucir le plastique, surtout le PVC, dont le DEHP le plus utilisé dans le monde du fait d'un cout peu élevé que l'on retrouve également dans le Nutella (cf mon article : Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !). Sauf que les phtalates peuvent migrer dans l'organisme entrainant des effets perturbateurs sur la reproduction, dont une diminution de la fertilité et toxicité pour les testicules, mais aussi désordre hormonal chez les femmes, voire pire. Aucune limitation ou interdiction ne concerne les sextoys, la concentration peut être maximum, alors même que ces articles sont en contact avec des muqueuses très fines et très irriguées. Peu d'études à ce sujet, mais le Ministère Danois de l'environnement a conclu que l'usage des sextoys dans le vagin peut être comparé à une ingestion orale de phtalates !

sex toys contiennent des phtalates dangereux

L'Union Européenne a limité à 0.1 % la teneur de 6 phtalates dans les jouets pour enfants, mais pas dans les jouets pour adultes. Aujourd'hui, alors que l'on connait les enjeux sur la santé, les fabricants de Sex toys ne sont pas tenus d'indiquer la teneur de phtalates dans le produit ! Attention donc aux vibromasseurs, boules de geisha, godemichés...Et puis n'oublions pas que les phtalates sont présents dans de très nombreux produits du quotidien (nutella, cosmétique, ...mais aussi à l'hôpital (poche de santé, canule, cathéter, ...). Nous sommes exposés chaque jour a une accumulation dans notre organisme de ces substances chimiques nocives, alors autant appliquer un principe de précaution pour préserver notre santé !.


Phtalates dans les jouets pour adultes par vincennes


Voir le rapport de Greenpeace sur le danger des sex toys publié en 2006. On sait aujourd'hui que les hommes ont perdu 40 % de spermatozoïdes par rapport à leurs parents des années 60.

Affiche de la campagne du C2ds 2010

Sur votre peau, utilisez des cosmétiques bio sans phtalates pour la douche et la toilette : à découvrir le shampoing douche bio 2 en 1 aux algues marines

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+