Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mercredi 28 septembre 2016

Une semaine sans pesticide en 2011

Les pesticides ont envahi notre quotidien et empoisonnent notre corps et l'environnement. Ils polluent nos rivières, stérilisent nos sols et contaminent nos assiettes. Pourtant ce n'est pas une fatalité ! Des alternatives existent et doivent être développées. Du 20 au 30 mars 2011, Générations Futures en collaboration étroite avec le réseau ACAP2 lance la 6ème édition de la semaine pour les alternatives aux pesticides. Cet évènement aura lieu partout en France mais aussi en Europe et en Afrique, où là aussi les pesticides sévissent : selon l’OMS 30 % des pesticides vendus dans les pays en développement ne sont pas aux normes acceptées mondialement. Ce marché représente près de 900 millions de dollars US par an. La France reste champion d'Europe en utilisant 1/3 de la consommation totale européenne des produits phytosanitaires ! ( 65000 tonnes de pesticides à 90% pour l’agriculture).

non aux pesticides dans mon caddie

Les conséquences des pesticides sur notre santé sont désormais connues. Ils peuvent provoquer certains cancers, des problèmes de reproduction, des soucis neurologiques, des perturbations du système hormonal, et bien d’autres conséquences désastreuses (cf le reportage diffusé sur Arte le 15 mars 2011 : Notre poison quotidien ou comment l'industrie chimique tue



Cette année "la semaine sans pesticide" pose son focus sur l'Afriquepour démontrer aux décideurs, aux agriculteurs et aux consommateurs africains que l’on peut et que l'on doit aujourd’hui se passer des pesticides. Pas simple quand on connait les soucis d'alphabétisation avec l'impossibilité de lire les étiquettes. Les enfants sont des victimes de cet empoisonnement aux pesticides. Selon la FAO, chaque année entre 1 et 5 millions d'enfants sont intoxiqués avec plusieurs milliers de cas mortels. Même si les pays en développement n’utilisent que 25 % des pesticides produits dans le monde, ils enregistrent 99 % des décès dus à ce type d’intoxication ! Pas d'autres solutions que de limiter l’exposition à ces produits.

Pour en savoir plus : www.semaine-sans-pesticides.fr

Et pensez à mettre du bio dans vos achats, dans votre assiette mais aussi sur votre peau !

La grande invasion de produits chimiques

Chaque jour dans notre quotidien nous sommes exposés à des milliers de substances chimiques qui ont un impact direct sur notre santé. Stéphane Horel nous raconte dans son documentaire La Grande Invasion comment notre corps absorbe des phtalates sensés assouplir le plastique mais qu'on retrouve aussi dans le Nutella (cf article Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux, des parabens conservateurs utilisés dans les cosmétiques, du bisphénol-A caché dans le biberons des bébés mais aussi dans les boites de conserves, des retardateurs de flammes bromés, ..A notre insu, ces produits chimiques s'incrustent partout, dans les plastiques, les conserves, les jouets, les détergents, les grille pains, dans les emballages des aliments, dans les shampooings, ...et bouleversent notre équilibre hormonal : perturbateurs endocriniens, ils entrainent des stérilités ou des précocités pubertaires chez l'enfant, et sont aussi impliqués dans le développement de l'obésité, du diabète, des cancers, ...

la grande invasion documentaire

Personne n'aurait imaginer que nous aurions plus de 200 substances chimiques dans le sang, et pourtant ! Pour mémo car j'en ai déjà parlé, nous sommes en contact avec plus de 100 000 molécules chimiques présentes sur le marché, seulement 5000 ont été testées et on sait que 100 d'entre elles sont cancérigènes



Après la parution de son livre en Janvier 2008, "La grande invasion, enquête sur les produits qui intoxiquent notre vie quotidienne" (Editions du moment), Stéphane Horel s'est lancé dans la réalisation de ce documentaire. En deux ans, elle a pu constaté combien les doutes s'étaient confirmés chez les scientifiques. Ils sont des lanceurs d'alerte pour mobiliser les citoyens, la société sur l'enjeu de santé public.

Je vous recommande aussi son autre documentaire, excellent pour comprendre les coulisses des prescriptions de médicaments : les médicamenteurs

Source : http://www.stephanehorel.fr/doc/grandeinvasion/

A suivre, le documentaire sera projeté ensuite sur le réseau France télévision, sur France 5. Et d'ici là, aillez le réflexe des produits bio pour l'alimentation mais pas seulement. Pensez aussi que notre peau accumule 2 kg de produits chimiques chaque année par des gestes simples et quotidien. Optez pour le gel douche bio, la lessive bio, les produits de ménage écologiques

Le cycle idiot du cancer

Nous sommes inondés de substances chimiques au quotidien, avec une exposition qui démarre dès le stade de la conception du foetus. C'est ce délire que nous raconte le film documentaire The Idiot Cycle d' Emmanuelle Schick-Garcia. Il existe plus de 50 millions de produits chimiques fabriqués par l'homme, dont 100 000 utilisés quotidiennement, seulement 5000 de testés et dont 100 cancérigènes. Or il est désormais scientifiquement prouvé la corrélation entre produits chimiques et développement de cancers, modification du métabolisme, problème de fertilité, maladies dégénératives, allergies, ...

le cycle idiot du cancer

Il est étonnant de constater que les huit plus grandes compagnies du monde sont les firmes pétrochimiques les plus puissantes, leaders sur le marché de la biochimie (OGM), des pesticides, et des produits pharmaceutiques : Bayer, Dupont, Monsanto, Dow Chemical, BSF, Astrazeneca ...le film The idiot Cycle dénonce le fait que les entreprises qui produisent des substances cancérigènes (comme le benzène, la dioxyde, ...) sont les mêmes que celles qui développement les traitements pour le cancer : y a comme un gros problème ! On comprend mieux pourquoi la recherche n'est pas plus engagée sur le terrain des causes du cancer !. Entretenir ce cycle idiot permet d'engranger une manne financière colossale ! Sur le dos des malades car le marché des médicaments pour le cancer est l'un des plus rentables actuellement !

Le film the idiot cycle dénonce aussi les pressions faites par le lobbying des laboratoires auprès des scientifiques, des autorités, des étudiants (aux USA via le financement des thèses universitaires par les entreprises)…des conflits d'intérêts devenus classiques ! Il existe encore quelques laboratoires indépendants qui résistent comme la fondation Ramazzini financée par des citoyens, qui est le seul laboratoire au monde à assumer des tests très rigoureux.


Ce film a été auto-produit, il n'est pas disponible en DVD (car le plastique pollue) mais accessible en streaming sur un site alimenté à 100% par de l’énergie solaire. Il fait l'objet aussi de projection dans les universités d’Europe, des Etats-Unis et du Canada et dans des petites salles indépendantes. Selon la réalisatrice, le documentaire n'intéresserait pas la TV française, mais celles de Russie et Al Jazeera.

Pour en savoir plus :
http://www.japanesepopsongs.com/idiotcycle/
Novethic

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les dangers du plastique au quotidien, sur les substances chimiques qui polluent notre corps, empoisonnent notre organisme, sur les dangers des phalates, bisphénol A, le poison dans nos assiettes, les pesticides, les OGM, ...sur les mensonges de Monsanto, des industries pharmaceutiques (les médicamenteurs), ...

++ Le plastique toxique est partout et empoisonne nos enfants
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l'assiette et sur la peau Plastique toxique documentaire Pièces à conviction France 3
Menus toxiques avalés chaque jour
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Nos enfants avalent 128 résidus chimiques par jour !
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ La malédiction du plastique
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ PCB : sommes nous contaminés ?
++ les bio plastiques polluent
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ les médicamenteurs : les coulisses des prescriptions de médicaments !
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ Du plomb dans les jouets : Mattel condamné !

Le plastique toxique est partout et empoisonne nos enfants

Le plastique est partout, dans les emballages alimentaires, dans les jouets des enfants, dans les voitures, les TV, dans nos chaussures, dans nos bouteilles d'eau, nos vêtements ...Tout notre environnement est pollué par le plastique jusque dans les intestins des oiseaux. Certains de ces composants de plastiques sont pourtant très toxiques et nous les ingérons quotidiennement à notre insu. Et les conséquences pour la santé humaine commence tout juste à être appréhendées !


Tous les services de pédiatrie confirment une augmentation du développement des pubertés précoces pour les petites filles (développement mammaires à 6 ans !) et des malformations génitales pour les petits garçons. Les coupables seraient dans l'environnement : le dénominateur commun de l'air que nous respirons, l'eau que nous ingérons, les aliments que nous mangeons est la pollution chimique, en cause les pesticides et les plastiques. Le bisphénol A et les phtalates sont cachés partout !.

Pas facile de faire ses courses sans en acheter : même les canettes ou les boites de conserves contiennent du bisphénol A à l'intérieur ! Or on sait qu'il y a des interactions entre l'emballage et l'aliment ingéré. Même si le sujet est règlementé, la question posée est de savoir si les doses recommandées sont les bonnes ?. Bon à savoir : la chaleur favorise le transfère du plastique dans l'aliment, alors attention aux plats préparés chauffés dans leurs emballages au micro onde. Et les produits bio n'y échappent pas, on peut y retrouver du bisphénol, migré via l'emballage. Résultat, dans nos urines nous avons tous des traces de ces substances chimiques (données américaines : 90 % de la pollution est contaminée par les phtalates et bisphénol) venant essentiellement de l'alimentation, des poussières domestiques et aussi via une exposition par la peau (étude INRA Toulouse). Même si il n'y a pas d'accumulation, l'exposition quotidienne aux sources de phtalates et bisphénol A entraine des risques pour la santé : stimulation du cancer du sein et de la prostate, troubles du comportement, atteintes de la reproduction, diabète et obésité, maladies cardiovasculaires.

Le risque majeur est l'exposition du foetus aux phtalates et bisphénol, avec un impact sanitaire sur l'enfant mais aussi sur le futur adulte, voir même avec un impact sur trois générations (perte de la fertilité)



Que faire pour éviter les phtalates et bisphénol A dans l'alimentation ?

  • Eviter pendant la grossesse tout contact avec les phtalates et bisphénol A (être très vigilant sur son alimentation, vraiment pas simple quand les étiquettes ne précisent rien !)
  • Pour bébé, opter pour des biberons en verre ou sans bisphénol A
  • Eviter les boites de conserves : très forte migration dans la nourriture avec des risques sanitaires graves.
  • Ne pas faire chauffer les plats cuisinés dans leur emballages dans le micro onde.
  • Eviter les bouteilles d'eau : les fabricants de bouteilles d'eau refusent de donner la composition du plastique de leurs bouteilles (pourtant des phtalates ont été retrouvés comme le DEHP considéré comme toxique pour la reproduction, interdit dans les jouets des enfants de moins de 3 ans, et sans oublier que le DEHP le plus dangereux des phtalates est présent dans le Nutella !) .


Alors pourquoi ne fait on rien en France ?

Les études de l'Afssa (L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments ) ont conclu à l'innocuité du bisphénol A aux doses fixées. Or il existe des centaines d'études (littérature spécifique) qui disent le contraire, selon les témoignages du reportage Pièces à conviction de France 3. Le problème serait lié à des conflits d'intérêt des conseillers Afssa qui ont des contrats avec le monde industriel de la pétrochimie ou de l'agroalimentaire. Il semble que depuis peu les équipes aient été changées désormais au sein de l'Afssa. Dans son dernier avis, l'agence demande désormais l'étiquetage et la substitution quand cela est possible, mais cette demande n'a pas été suivie. C'est vrai qu'on parle de quelques traces : oui des nanogrammes mais multipliés par milliers de produits chimiques : "ce n'est plus une drogue = un effet mais bien une notion de cocktails toxiques", nos disent les spécialistes de la toxicité.

Heureusement que certaines entreprises ont pris l'initiative de supprimer les phtalates et le bisphénol A comme :

  • dans les biberons de la marque Beaba
  • les jouets de la marque smoby qui a supprimé les 6 phtalates contestés à la fois dans les jouets et dans les sacs plastiques,
  • ou encore chez Lego qui n'utilise plus de PVC et favorise les matériaux plus respectueux de l’environnement.


Sauf que tout le monde ne respecte pas les mêmes règles, notamment du coté de la contrefaçon. Par exemple des jouets fabriqués en Chine, contenant des phtalates à des taux supérieurs au seuil Européen entrent sans problème en France ! Certains importateurs décident d'écouler leurs marchandises sur le marché Européen même si les analyses indiquent que les doses de phtalates sont supérieures au seuil toléré, c'est grave quand même ! En ce qui concerne les biberons, heureusement, les députés français ont décidé le retrait du bisphénol A dans les biberons mais le sujet n'est pas du tout réglé pour les jouets et même les cosmétiques !


Dernièrement les tapis de jeux puzzle pour enfants ont créé la polémique à cause du formamide qu'ils contiennent (un produit pétrochimique considéré comme cancérigène). Depuis le 13 décembre ces articles de jouets sont retirés du marché en France le temps de lancer une étude plus poussée auprès de l'Anses. En l'absence de norme pour les jouets destinés aux enfants de moins de 14 ans (une norme NF Environnement est en cours à l'Afnor), le secrétariat d'Etat à la consommation a demandé un renforcement des « dispositifs de contrôle de la sécurité de l’ensemble des jouets commercialisés en France », à voir ^^.

Pourtant le sujet n'est pas récent. Depuis plusieurs années, le WECF (Women in Europe for a common future) alerte sur la toxicité des jouets destinés aux enfants qui contiennent des phtalates considérés comme cancérigènes (DNIP-DPEH, DBP), certains sont interdits mais ceux qui les remplacent sont tout aussi dangereux. Et ce n'est pas tout, on retrouve aussi des conservateurs, du plomb (et oui encore toléré à des doses dites infimes), des parfums de synthèse (pour masquer l'odeur de synthèses, sauf que ces parfums contiennent des allergènes induisant des dermites, fièvres, asthmes et parfois incurables cf article de Novethic, ou encore des retardateurs de flammes bromés, du cadmium, de l'arsenic, du mercure, du chrome VI, du formaldéhyde ...un cocktail dangereux pour la santé de nos enfants, qui peut être respiré ou inhalé.

En tant que parents, il est possible de privilégier les jouets qui présentent des garanties, même si ils sont moins nombreux. (Cf les jeux et jouets en bois de jeujouethique.com fabriqués en France, dans une démarche bio et éthique.

Pour aller plus loin, voir le reportage de Pièces à Conviction : plastique : alerte aux toxiques du 6 décembre 2010 et lire l'article de Novethic : des jouets plus sur sous le sapin

Lire d'autres articles sur aboneobio sur le danger des phtalates, du bisphénol A, des jouets contenant des substances chimiques, des phtalates dans les cosmétiques, des résidus chimiques dans les vêtements des enfants, dans le mobilier, l'air pollué de nos maisons, sur les enjeux du plastique au quotidien ...

++ Plastique toxique documentaire Pièces à conviction France 3
++ Des jouets sans danger : un guide pratique pour mieux choisir
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Nos enfants avalent 128 résidus chimiques par jour !
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ La malédiction du plastique
++ Menus toxiques avalés chaque jour
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ PCB : sommes nous contaminés ?
++ les bio plastiques polluent
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ Du plomb dans les jouets : Mattel condamné !

Nos enfants avalent 128 résidus chimiques par jour !

En tant que parents nous sommes forcément sensibles à la santé de nos enfants. Et voilà qu'une étude de Générations Futures nous informe que chaque jour nos enfants avalent 128 résidus chimiques, dont 36 résidus pesticides, 47 substances cancérigènes probables et 37 perturbateurs du système endocrinien ! C'est juste hallucinant !!! Cette étude qui tient compte des recommandations (manger 5 fruits et légumes par jour, boire de l'eau...) s'est cantonnée aux substances chimiques communément trouvées dans chaque aliment (pour des raisons de coût d'études) par conséquent les résultats obtenus (déjà très inquiétants !) sous-estiment peut-être la réalité de la contamination ! Après le Nutella qui contient le DEHP le phtalate le plus dangereux, voilà de quoi se poser vraiment la question des menus de nos enfants !

résidus chimiques dans le petit dej des enfants Alors à combien de substances chimiques différents sommes nous exposés dans une journée par notre alimentation ? A quel type de substances ? Les seuils fixés par les agences officielles sont-ils respectés ? Combien de substances soupçonnées d‟être cancérigènes et/ou perturbant le système endocrinien ingérons nous de manière quotidienne ? C'est à ces questions que Générations Futures à chercher à répondre par cette étude.

Détail des menus pour enfant analysés (on constate que c'est assez proche des habitudes)

  • Matin : Thé avec du Lait (eau chauffée dans une bouilloire en plastique), pain de mie, beurre, confiture, jus de fruit (raisin) ;
  • En-cas 10h : pomme (fruit frais) ;
  • Midi : salade composée (salade verte, tomate, thon) ; haricots verts / steak ; baguette ; raisin (fruit frais) ;
  • Gouter : smoothies aux fruits rouges ;
  • Soir : salade verte, saumon/riz (plat servi dans une assiette en plastique alimentaire); citron pour le saumon ; fromage fondu; pêche (fruit frais) ; pain
  • avec 1 chewing-gum pour enfant par jour + eau du robinet dans la journée



substances chimiques dans le déjeuner des enfants

Résultats : 128 résidus chimiques ingérés dans la journée provenant de 81 substances différentes dont

  • 42 substances cancérogènes possibles ou probables,
  • 5 substances cancérigènes certaines (Ces 47 substances représentent en tout 89 résidus ingérés dans la journée)
  • 37 substances perturbateurs endocriniens suspectés (soit en tout 71 résidus ingérés dans la journée).
  • dioxines / furanes : 14 résidus issus de 9 substances différentes – 7 de ces substances sont cancérigènes possibles ou probables et 5 sont des perturbateurs endocriniens suspectés.
  • PBDEs : 12 résidus dont 4 perturbateurs endocriniens suspectés
  • PCB DL : 44 résidus seul le PCB 126 est classé cancérigène certain, 11 classés cancérigènes probables et 12 perturbateurs endocriniens suspectés
  • cadmium et arsenic : 4 résidus dont 2 cancérogènes certains
  • Pesticides : 44 résidus issus de 36 substances différentes avec 18 cancérigènes possibles ou probables et 12 perturbateurs endocriniens suspectés. 2 substances sur les 36 viennent de l'analyse de l'eau.
  • Additifs alimentaires : 2 résidus cancérigènes possibles et 1 perturbateur endocrinien suspecté.
  • sous produits de traitements des eaux : 4 résidus dont 3 cancérigènes possibles. 1 résidu de nitrate dans l‟eau.
  • plastifiants : 3 résidus dont 1 cancérogène possible et 3 perturbateurs endocriniens suspectés.


résidus et substances chimiques dans le diner des enfants

Ce qu'il faut bien comprendre :

  • même si les doses sont infimes, la répétition de l'exposition conduit à une accumulation dans l'organisme pouvant entrainer une modification du métabolisme et conduire au déclenchement de cancers
  • c'est aussi l'effet cocktail contaminant de ces substances les unes avec les autres qui pose problème
  • Or aujourd'hui l'impact des cocktails chimiques ingérés par voie alimentaire n'est pas évalué. (Idem pour l'impact de l'exposition aux résidus chimiques par exemple présents dans les produits d'entretien, les cosmétiques ou que l'on respire dans un air intérieur pollué, ...)


Télécharger l'étude Générations Futures menus toxiques

Aujourd'hui les cancéroloques sont d'accord pour dire qu'il faut chercher des causes environnementales au développement des cas de cancers (2 fois plus de cancers en 25 ans !). Un homme sur 2 et une femme sur 3 est ou sera touchée par le cancer en France. Et le cancer de l'enfant ne cesse aussi de progresser.

Solutions ? Acheter au maximum des produits bio ! Pour l'alimentation, mais aussi pour les cosmétiques et les produits d'entretien.

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les menus toxiques donnés à nos enfants, sur le danger dans nos assiettes, sur l'alimentation et ses substances chimiques qui s'accumulent dans l'organisme et nuit à notre santé, sur les dangers des pesticides, PCB, les Phtalates, bisphénol A, sur l'alimentation anti cancer, ....

++ Menus toxiques avalés chaque jour
++ Les pesticides prochain scandale sanitaire ?
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l'assiette et sur la peau
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ Nos fruits sont contaminés par les pesticides, les résidus sont dans nos assiettes
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber ++ le danger des additifs
++ Votre assiette contient 21 pesticides
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ Le consommateur veut du pain bio mais l'offre de farine bio est insuffisante
++ Notre Pain Quotidien, documentaire sur Arte
++ Trop de pesticides dans le raisin
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ Bio toute l'année ? Je m'abonne, ...Terra Eco présente Abonéobio
Faire ses courses sans OGM
Le bio pousse à Cuba pour une sécurité alimentaire durable
++ Le label Bio Cohérence : du bio pur !
++ PCB : sommes nous contaminés ?
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ La chasse aux pesticides, reportage sur M6 100 % mag, le témoignage de laurence aboneobio
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Ces poisons qui nous entourent, complément d'enquête
++ Sur Top Santé Laurence Moulin, la femme écolo du mois, nous abonne au bio !

Menus toxiques avalés chaque jour

Combien de types de résidus de substances chimiques ingérés en une journée ? A priori une quarantaine de pesticides et polluants différents avalés à chaque repas, c'est en tout cas ce que démontre l'étude menée par Générations Futures dans le cadre de la campagne sur Environnement et Cancer. Une enquête sur les toxiques cancérogènes qui polluent nos assiettes qui sera dévoilée le 1er décembre.

menus toxiques ingérés chaque jour On savait déjà que les fruits et légumes étaient contaminés par les pesticides (avec des résidus dans nos assiettes) et on évoquait déjà une vingtaine de pesticides dans son assiette, on avait appris que les saumons de Norvège étaient traités contre les poux par un pesticide très dangereux pour l'environnement (du diflubenzuron), voilà qu'on nous parle même de 15 pesticides différents dans ce fameux saumon, et le recours aussi à des substances non conformes à la réglementation européenne pour des cultures importées d'Afrique (Haricots verts du Kenya) ou d'Asie mais aussi d'Espagne (pourtant en Europe) où les fraises Andalouses présentent encore des traces d'un pesticide interdit en France mais toléré en Espagne.

Le nutritionniste Laurent Chevallier en charge de l’alimentation au Réseau environnement santé à participé à cette enquête. Selon lui, la situation sanitaire se dégrade, avec un doublement des cancers en 25 ans, une hausse des cancers de l'enfant, une progression de 40 % des cas de diabète en 10 ans, une multiplication par 5 des cas d'allergies.... (source : 20 minutes)

Notre métabolisme est bouleversé par la présence répétée de ces additifs, conservateurs, pesticides, éducolorants, ..qui s'accumulent dans l'organisme, avec un effet cocktail dénoncé par les cancérologues.

voilà donc une nouvelle étude qui va peut être amener un changement de comportement dans notre alimentation et en amont aussi dans les champs ?

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les dangers des pesticides pour notre santé, sur les enjeux de privilégier le bio dans les produits bio au quotidien, sur notre alimentation qui s'est détériorée, sur ces poisons qui nous rongent dans l'alimentation, mais aussi sur les initiatives pour encourager les familles à aller vers la consommation de produits bio et sains...

++ Les pesticides prochain scandale sanitaire ?
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ Le Nutella contient du DEHP le phtalate le plus dangereux !
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l'assiette et sur la peau
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ Nos fruits sont contaminés par les pesticides, les résidus sont dans nos assiettes
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber ++ le danger des additifs
++ Votre assiette contient 21 pesticides
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ Le consommateur veut du pain bio mais l'offre de farine bio est insuffisante
++ Severn, la voix de nos enfants, film de Jean Paul Jaud
++ Notre Pain Quotidien, documentaire sur Arte
++ Pourquoi les prix sont chers en agriculture bio ?
++ Trop de pesticides dans le raisin
++ Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ Des solutions locales pour un désordre global, film de Coline Serreau
++ Bio toute l'année ? Je m'abonne, ...Terra Eco présente Abonéobio
Faire ses courses sans OGM
Le bio pousse à Cuba pour une sécurité alimentaire durable
++ Le label Bio Cohérence : du bio pur !
++ Des solutions locales pour un désordre global, film de Coline Serreau
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Le bio plus cher ? Le prix écologique le choix du citoyen
++ Coline Serreau et Colibris, réparer la Terre qui est morte !
++ La chasse aux pesticides, reportage sur M6 100 % mag, le témoignage de laurence aboneobio
++ Ces poisons qui nous entourent, complément d'enquête ce soir
++ Sur Top Santé Laurence Moulin, la femme écolo du mois, nous abonne au bio !

Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...

Chaque jour nous côtoyons des produits dangereux sans y prendre garde : des pesticides (ingérés en mangeant des fruits et légumes traités), des teintures (traitements sur les vêtements que nous portons en contact avec la peau), plastifiants (dans les jouets que les enfants mâchouillent, ...). De nouvelles règlementations sont là pour nous protéger mais des failles existent, surtout liées à l'importation en provenance de pays asiatiques. Si il existe des risques, il existe aussi des solutions pour éviter d'être confrontés à ces problèmes de santé et de nocivité pour l'environnement. Arte Théma nous propose une soirée spéciale "Poison : notre risque quotidien"

poisons dans nos vêtements nos aliments

Ce mardi 27 juillet à 20h35, soirée spéciale sur Arte "Poison : notre risque quotidien", avec la diffusion de 3 documentaires :

  • Du poison dans nos vêtements 20h35, documentaire de Inge Altermeier et Reinhard Hornung : des produits dangereux se trouvent dans nos vêtements du quotidien. On a retrouvé du diméthylfumarate (fongicide pourtant interdit dans l’UE) dans des chaussures, causant des réactions cutanées spectaculaires et des paralysies musculaires. L'importation de produits venant de Chine échappent aux contrôles. Et ceux qui travaillent dans les usines de fabrication souffrent de diverses maladies graves à cause de l'emploi de chrome, chlore, dichlorométhane, pigments....(voir l'article d'abonéobio : Jean le salaire de la mort en Turquie ). Revoir le reportage du poison dans nous vêtements


  • L’emballage qui tue 21h20, documentaire de Inge Altermeier et Reinhard Hornung : les substances toxiques sont décelés dans nos aliments et l'emballage est aussi responsable. Par exemple faire chauffer un plat dans une barquette contenant du Bisphénol A présente le risque d'une contamination (voir l'article sur aboneobio : Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé. Le bisphénol A (BPA) sert à fabriquer ou tapisser certains récipients contenant nos aliments (boîtes de conserves, barquettes, biberons, bouteilles…), et peut provoquer des maladies cardiaques ou affaiblir le système immunitaire. Mais il y a aussi les phtalates utilisés pour plastifier les matériaux servant au conditionnement. Les phtalates (que l'on retrouve aussi dans les cosmétiques non bio, les crèmes appliquées chaque jour sur la peau) peuvent entraîner la stérilité chez les hommes (lire l'article aboneobio : Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril....). Revoir le documentaire l'emballage qui tue


  • Polluer moins, vivre mieux 21h50, documentaire de Kathrin Latsch : Pourtant il est possible de faire autrement, créer un cycle vertueux qui permettent un recyclage en boucle, c'est le concept du cradle to cradle inventé par le chercheur Michael Braungart. L’idée est simple : tous les produits fabriqués doivent être totalement recyclables ou biodégradables afin de pouvoir être réutilisés, enfouis, compostés ou incinérés sans risques. Ainsi on peut avoir des teintures aussi saines que du jus de betteraves. Lorsqu’ils arrivent en fin de vie, les vêtements colorés avec ces pigments peuvent être transformés en compost et servir d’engrais. (Voir l'article d'aboneobio : Cradle to cradle : déchets = nourriture). Revoir le reportage Polluer moins, vivre mieux




Si vous n'avez pas pu voir en direct, vous pouvez revoir ces reportages en ligne pendant une semaine sur http://videos.arte.tv/

Les enjeux sont importants et certains faits sont connus depuis plusieurs années (aspartame neurotoxique interdit dans certains pays comme les USA est pourtant présents dans des médicaments pour faciliter le goût alors qu'il existe des alternatives naturelles comme la stévia !). Il est temps désormais que le consommateur fasse pression et que ces substances dangereuses soient dénoncées et refusées, au titre d'un principe de précaution pourtant affiché mais oublié au passage !. Ensemble, achetons Lohas, moins mais mieux !

Lire d'autres articles sur abonéobio le blog du bio sur le poison dans nos maisons, dans nos vêtements, les enjeux de l'alimentation bio sur notre santé, sur les pesticides contenus dans nos assiettes et l'impact sur notre santé, sur les PCB caché dans nos sols et dans l'eau, ...

++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ Jean le salaire de la mort en Turquie
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l'assiette et sur la peau
++ Severn, la voix de nos enfants, film de Jean Paul Jaud
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Acheter Lohas, moins et mieux
++ Les dessous de la lingerie, pas très écolo !
++ Les pesticides prochain scandale sanitaire ?
++ Le parcours d'un pull en cachemire, vous avez dit développement durable ?
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ Pourquoi choisir du coton biologique ?
++ Choisir un pressing écologique pour ses vêtements ?
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber ++ le danger des additifs
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ Nos fruits sont contaminés par les pesticides, les résidus sont dans nos assiettes
++ Trop de pesticides dans le raisin
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ PCB : sommes nous contaminés ?
++ Votre assiette contient 21 pesticides
++ du poison dans nos maisons
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ Des cosmétiques bio pour bébé
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ Protéger les femmes enceintes, un logo sur les cosmétiques pour alerter
++ Ces poisons qui nous entourent, complément d'enquête ce soir

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+