Certaines entreprises se font livrer des paniers bio de fruits et légumes, ou aident leurs salariés à passer à la bio pour les produits du quotidien avec un chèque d'abonnement bio, mais peu de sociétés se lancent dans la réalisation d'un potager au coeur de l'entreprise. C'est le défi que souhaite relever un chef d'entreprise à Châteauneuf sur Isère convaincu par les valeurs du développement durable. Parce que le siège de sa société éco conçu est installé sur un vaste terrain d’environ 2.000 m² dont la moitié seulement est utilisée pour son activité, parce qu' il trouve donc dommage de ne rien faire de cette ancienne terre agricole et de l’eau captée sur la toiture de son entrepôt qui ne sert qu’à alimenter un puits d’infiltration, Christophe Crochu lance l'idée de créer un jardin potager/paysager.

jardin-entreprise-1

Ce projet est porteur de toutes les valeurs auxquelles Christophe croit et présente l’intérêt d’être un projet à la fois :

  • Durable sous tous ses aspects : Social, Environnemental, Economique, et qui fait intervenir des interlocuteurs locaux (La direction du Lycée Horticole de Romans s’est montrée particulièrement intéressée, les jardiniers seront bien entendu des résidents proches, …)
  • Reproductible une fois les principaux obstacles « administratifs et humains » défrichés, qui peut aussi illustrer l’engagement des communes de Romans, de Chateauneuf et de Bourg de Péage dans le développement durable, et démontrer l’activisme de l’intercommunalité du Pays de Romans en ce sens
  • Educatif : promotion des toilettes sèches, de la solution bois pour la construction de bâtiments industriels sans surcoût par rapport à la solution métal, …


recuperateur-eau

L’idée est donc de proposer à 2 ou 3 personnes d’aménager, d’embellir, de cultiver et d’entretenir avec lui, sans chimie (ni engrais, ni pesticides chimiques) ce bout de terrain d’une surface d’environ 1000 m² et pourquoi pas avec des fruits et légumes anciens.

Le projet fera au maximum appel à la récupération et aux dons (de matériel, de temps et de compétence), en bénéficiant de l’intelligence et des bonnes volontés afin d’en limiter le budget. La dimension paysagère sera également très importante (pas de rangs bien alignés de légumes). L’association « Les jardins de Catane » a même proposé la création d’un parterre de plantes tinctoriales (plantes qui servent à teindre) sur une partie du terrain

Par quoi ce projet s'inscrit il dans le cadre du développement durable ?

Aspect social : Christophe Crochu envisage de proposer 2 ou 3 lots à des personnes du bassin Romanais souhaitant cultiver leurs fruits et légumes. Ces lots seront mis à disposition sans contrepartie financière, ou éventuellement contre une somme symbolique pour s’assurer de la réelle motivation des participants et l'achat de matériel

Aspect environnemental : le projet a pour objectif d’être en interaction avec son environnement :

  • Choix des essences d’arbres adaptés au terrain et au climat,
  • Respect de la biodiversité,
  • Choix de légumes anciens
  • Associations bénéfiques de plantes qui se protègent mutuellement pour limiter les ravageurs,
  • Choix de plantes à fleurs permettant d’attirer les insectes pollinisateurs et d’obtenir une floraison tout au long de l’année
  • Attirer les prédateurs des ravageurs : Choix d’essences permettant aux oiseaux de nicher et création d’un plan d’eau
  • Intégration à l’esthétique générale
  • Installation de toilettes sèches à séparation (fournisseur d’engrais naturel + rôle éducatif : sensibiliser le personnel et les visiteurs à leur intégration dans un cycle naturel, vulgariser l’usage des toilettes sèches (dépasser leurs résistances culturelles).

Aspect économique : l’argent ne sera pas au coeur du projet. L’aménagement se fera sur la base de l’entraide. L’idée n’est pas de faire intervenir des professionnels rétribués pour sa réalisation (sauf sur certaines phases nécessitant des travaux trop pénibles ou spécifiques). Il pourra par exemple être entrepris avec le concours des services des espaces verts des communes environnantes. Le maximum de matériaux sera issu de la récupération (tout en conservant l’esthétique du site). Un maximum de plantes seront récupérés ou échangées avec des SEListes par exemple.

outils-cabanon-jardin

Les parcelles seront proposées aux salariés ou autres habitants en échange d'un engagement à respecter une convention, avec par exemple :

  • L’entretien réel et assidu du lot,
  • La culture sans pesticide et sans engrais chimique,
  • L’entretien du lot en lien avec l’harmonie générale du lieu (règlement intérieur)


Ce projet est intéressant et pourrait tout à fait se décliner au sein des entreprises qui n'ont pas de problèmes de foncier.

glycine

Quel bonheur d'aller sentir les parfums du jardin, de la glycine, du chèvre feuille, du cassis fleurs, ...de picorer une fraise, une tomate, une pomme ....pendant sa pause, ...ou de déjeuner avec des légumes et des fruits bio tout frais cueillis au jardin de l'entreprise ..!!!.

Après les crèches en entreprise, ....demain les jardins et potagers bio sur les terrains des entreprises ?




Lire sur d'autres articles sur Abonéobio, le blog du bio sur les démarches innovantes et durables au sein des entreprises :

++ Le Chèque d'Abonnement Bio d'Abonéobio
++ Reseau Paris Développement Durable
++ Le Forum de la consommation durable à l'échelle de l'Europe
++ Utopies et Nature et Découvertes lancent l'évaluation sociale et environnementale des produits
++ Sports d'hiver, les éco-stations agissent pour le développement durable
++ Des voitures électriques en location dans la région de Strasbourg
++ Abonéobio s'associe à la Semaine du développement durable 2009