Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vendredi 22 septembre 2017

Mot-clé - produits écologiques pour la maison

Fil des billets - Fil des commentaires

Ce que vous ne savez pas sur le bicarbonate

bicarbonate-de-soude.jpgProduit réputé naturel et multi-usages de référence, le bicarbonate de sodium, plus communément appelé bicarbonate de soude, a de nombreuses utilisations. Chaque seconde, 1427 kilos sont produits dans le monde.

Lire la suite...

Piqûres d’insectes : comment les éviter

mosquito-1332382_640.jpgChaque été, c’est la même chose. Ce petit bourdonnement familier qui vient près de vos oreilles, vous empêche de dormir… Et vous vous réveillez en vous grattant. Moustiques, abeilles, guêpes, aoûtats et compagnie nous font parfois vivre un enfer et transforment les vacances en vraie galère. Abonéobio vous livre ses trucs et astuces pour passer à travers les mailles du filet, ou plutôt entre les dards de ces insectes.

Lire la suite...

Choisir un désodorisant d’intérieur sans (trop de) danger pour la santé

photo_ambiance_apaisant.jpgDepuis plusieurs années, on le sait : les produits ménagers conventionnels sont bourrés de composés toxiques et non renouvelable. Et les désodorisants, ceux-là même qui proposent de rendre la maison plus agréable à l’odeur, sont certainement parmi les plus nocifs, puisque les composés sont directement envoyés dans l’air !

Abonéobio vous avait déjà parlé de ces composés, benzène, phtalate, toluène, parmi d’autres, retrouvés en quantité impressionnante dans les désodorisants et destructeurs d’odeurs. Cependant, il faut souligner que les produits écologiques, s’ils ne sont pas exempts de COV, des molécules naturellement présentes dans tous les parfums, sont qualitativement au-dessus des produits conventionnels, avec seulement 8 composés toxiques retrouvés au lieu de 38 (en moyenne).

Lire la suite...

9 ans… le bel âge d'Abonéobio

promo-9ans.jpg On a tous une raison de passer au bio, et d'y être fidèle : pour sa santé, pour l'environnement, pour l'éthique. Preuve en est, plus on consomme bio dans son alimentation quotidienne, plus on choisit des produits d'hygiène et d'entretien bio (source : Agence Bio, 2016). Il y a 4 ans, un article sous forme de plaidoyer "vu d'un homme" vantait les avantages à être client d’abonéobio, voici l’épisode 2!

En 2016, pourquoi j’ai choisi d’acheter sur Abonéobio ? 9 raisons de plus (et dans l’air du temps)

Lire la suite...

La Maison-poison quand nos intérieurs nous polluent

Nous passons l'essentiel de notre temps dans des intérieurs, vingt deux heures en moyenne dans une journée. Nous pensions être à l'abri des pollutions ? Il n'en est rien : l'air intérieur est 5 à 10 % plus pollué que l'air extérieur ! Plus de 18 millions de personnes victimes d'allergies en France, et les cas d'asthme ne cessent de se développer et c'est notamment parce que nous sommes exposés à cette pollution chimique invisible à l'intérieur de nos maisons, de nos bureaux et de nos voitures. Faire appel au service d'un professionnel pour piéger les substances nocifs de notre intérieur permet de prendre conscience de leur dangerosité. Dans le documentaire proposé par France 5 "La maison poison quand nos intérieurs nous polluent", une maman découvre que l'asthme de son fils est aggravé par les travaux récents fait dans l'appartement (parquet stratifié, peintures, ...) et par le mobilier acheté (lit, canapé, ...), et les bougies parfumées disposées. Le tout émet notamment du formaldéhyde, substance nocive qui se cache dans les tissus des canapés, les colles de bois agglomérés, les peintures, ...qui joue le rôle de conservateur, durcisseur, et liant..pratique pour les industriels et ajoutés à toutes les sauces. Sauf qu'il est classé cancérogène certain par le CIRC depuis 2004 et pourtant toujours autorisé par l'Europe. Alors faire le ménage ça aide à retrouver un intérieur sain ? Pas vraiment ! Au lieu d'assainir, l'usage aux produits ménagers classiques dégradent la qualité de l'air. En clair, plus on fait le ménage et plus on pollue l'air respiré !.

la maison poison quand nos intérieurs nous polluent

Pourquoi ne pas imposer une étiquette claire sur les produits ménagers ? Aujourd'hui il est simplement demandé d'afficher les pourcentages des grandes familles de composants. Pourtant une étude grandeur nature sur les émissions de polluants, commandée par le ministère de l'écologie, démontre que le fait de faire le ménage avec des produits nocifs plus accroitre de 2 à 3 fois la concentration de substances nocives dans l'air intérieur ! Ils ont retrouvé plus de 30 COV différents (Composés Organiques Volatils ) et à 91 % du formaldéhyde, ainsi que du terpène (ce qui donne l'odeur de frais des produits d'entretien, désodorisants ou bougies), et de l'ammonium quaternaire sert de désinfectant dans les détergents, les nettoyants, les lingettes notamment des salles de bains et des toilettes (des petites pièces où l'on se trouve très exposé à la respiration de produits chimiques) A noter que l'utilisation de plusieurs détergents est plus nocif encore (c'est l'effet cocktail avec une "fabrication" de nouveau formaldéhyde quand des substances réagissent les unes par rapport aux autres). Alors faut il choisir des produits écologiques ? Oui mais pas n'importe lequel ! Les produits vendus en grandes surfaces arborant l'écolabel restent insuffisants. Le reportage indique clairement que l'Ecolabel n'a pas supprimé la présence de substances chimiques (certes pas de formaldéhyde) car les COV ne sont pas proscrits ! On tolère jusqu'à 6 % de COV dans les produits sous écolabel. Réduire ne suffit pas à rendre des produits sains.

etiquetage des polluants sur les peintures

En attendant un étiquetage clair sur les produits d'entretien, on peut apprécier celui proposé dans les rayons des magasins de bricolage, sur les peintures notamment. Depuis qu'une loi est passée, les rayons se remplissent de produits étiquetés. En septembre 2013 l'ensemble sera obligatoire. Il suffit d'opter pour des produits qui affichent un A+. Si le consommateur averti change sa manière de consommer, les fabricants vont bien être obligés de changer aussi leur manière de produire. Car il existe des solutions comme nous l'indique le documentaire. Une société a mis en place une technique à base de feuilles qui capturent les polluants chimiques à l'intérieur du meuble. Il suffit de 5 à 6 feuilles au sein d'une armoire, à 2 euros l'unité. Sauf que les fabricants plaçant ce type de produits devraient assumer le fait de reconnaitre précisément que leur mobilier contribue à la pollution intérieure. Ce chef d'entreprise attend que son innovation soit développée par un industriel. En attendant, le consommateur qui achète un pot de peinture référencé A+ doit aussi savoir que les tests ont été faits au bout de 28 jours pour simuler un effet longue durée. Ce qui veut dire que l'évaluation de l'émanation instantanée qui se dégagera lors de l'application de la couche de peinture n'a pas été effectuée. Et c'est à ce moment là que les risques sont les plus importants : le conseil pratique consiste à aérer au maximum la pièce pendant 7 jours (personnellement j'ai testé aussi en mettant des oignons partout dans les pièces concernées). De plus l'étiquetage reste partiel puisqu'il ne se limite qu'à 10 composants ! Le projet initial portait sur l'analyse de la concentration de 165 COV, mais entre temps le lobbying de l'industriel est passé par là. Le reportage épingle notamment l'association AIMCC qui regroupe 7000 entreprises du bâtiment, bois, ... et qui ne voulait pas de cette étiquette, qu'elle voulait rendre discrète et dissimulable (cf le mail interne présenté dans le documentaire). D'autres ont décidé d'agir comme le groupe PPG qui propose une peinture Ripolin à base de résine naturelle, et pour laquelle il a fallu trouver des sources d'économie (et notamment dans un emballage réduit) pour alléger le surcout de 2 à 3 fois par rapport à l'achat d'une résine synthétique ) pour sortir un produit efficace, moins polluants, à prix identique.

Comment peut-on produire des biens de consommation, les vanter dans des publicités, tout en sachant qu’ils ne sont pas neutres pour la santé ? interroge la réalisatrice. « Je souhaitais démonter les mécanismes qui font que les décrets de protection des citoyens consommateurs tardent à exister, puis à être appliqués. Une lenteur qui arrange les pouvoirs économiques et qui est bien souvent couverte par les autorités. Comme pour l’amiante, les responsables auront peut-être un jour à répondre de leurs agissements. » D’autant que le documentaire démontre que, en matière de pollution domestique, il n’existe pas de fatalité : « Au-delà du constat des risques sanitaires et des mensonges des industriels, je voulais aussi montrer dans ce film qu’il existe des alternatives, des produits non toxiques aux recettes toutes simples », conclut Meriem Lay.

  • A voir le reportage sur France 5 : La maison poison quand nos intérieurs nous polluent, réalisé par Meriem Lay
  • Dimanche 27 janvier 2013 à 20.35,
  • 52 minutes,
  • Production Ligne de Mire Production, en association avec France Télévisions


Le conseil d'aboneobio : optez pour de vrais produits entretien bio pour faire le ménage dans votre maison ! Et je vous invite aussi à relire cet article qui vous explique pourquoi les produits d'entretien écolabel sont insuffisants

Les chiffres clés de la consommation durable

Avec la crise économique, de nouvelles habitudes de consommation se sont installées. On préfère louer plutôt que d'acheter, on privilégie les articles d'occasion et les circuits courts, on rejette les biberons aux bisphénols (loi anti BPA), on fait des économies d'énergies, certaines collectivités installent des fontaines à eau pour éviter le recours aux bouteilles...Bref on consomme moins mais utile ! Et ce 4ème rapport édité par Mes courses pour la planète permet de faire le point sur les chiffres clés de la consommation responsable en 2010.

les chiffres de la consommation responsable

Compte tenu de l'activité de la boutique d'aboneobio, je vais me concentrer uniquement sur les tendances en matière de produits bio pour le corps et pour la maison

Chiffres clés de la consommation durable des produits d'entretien écologiques :

  • 77 % des Français reconnaissent que l’usage des produits ménagers peut avoir des conséquences sur leur santé (23 % de graves incidents et 54 % une incidence minime) selon une étude menée par le CRÉDOC pour Ecover en 2009.
  • Et pourtant leur critère d'achat reste l'efficacité (79 %) (il faut savoir que les vrais produits ménagers écologiques sont tout autant efficace que les produits conventionnels !) et le prix (53 %) (là aussi les vrais produits ménagers écolos sont concentrés et donc économiques à l'usage).
  • Fin 2008, on comptait 68 entreprises de détergents labellisées contre 40 en 2007, avec un chiffre d'affaires en hausse de 65 %. Ces produits écolabels sont vendus à des prix équivalents aux détergents classiques (mais leur qualité n'a rien à voir avec les produits certifiés détergence écologique par Ecocert, voir mon article sur les produits d'entretien écolos séduisent pour mieux comprendre en quoi l'Ecolabel est insuffisant pour les produits de ménage bio).

Les chiffres clés des cosmétiques naturels et biologiques

  • Le marché des produits cosmétiques bio et naturels ne cesse de croitre. Avec en moyenne + 30 % par an depuis 2004, ce marché pèse plus de 280 millions d’euros en France en 2008 (+ 11 % par rapport à 2008 %).
  • Si cela ne représentait que 4 % des ventes totales de cosmétiques en 2008, ce sera 10 % du marché en 2010-2012 et 30 % en 2015, selon les analystes d’Organic Monitor.
  • L'offre se développe, les adeptes plus nombreux, la gamme s'élargie (elle n'est plus limitée aux soins qui représente 50 % du marché), et les marques n'hésitent plus à dédier des budgets marketing importants.
  • C'est surtout l'entrée des marques classiques sur le marché du bio (Nivea, Vademecum, Sephora, Yves Rocher, ...) et l'arrivée des marques distributeurs en grandes surfaces (Monoprix, Carrefour Agir.... ) qui marque la tendance cette année. Les ventes de cosmétiques bio ont progressé de + 46% en GMS alors qu'elles chutaient de -38% en magasins bio et -14 % en pharmacie !
  • On ne peut pas être bon partout : la France est en retard pour le maquillage bio (3% des ventes de cosmétiques traditionnels), contrairement au Royaume Uni où la consommation se développe.


Le détail de l'étude est disponible sur le site mescoursespourlaplanète

Le grand ménage du printemps

Chaque année avec les premiers rayons de soleil il nous prend une furieuse envie d'avoir un intérieur propre et sain. Aérer,nettoyer, s'alléger, faire du tri, ...Pour faire la guerre à la poussière et à la saleté attention aux produits nettoyants que nous utilisons : bourrés de substances chimiques, ils sont nocifs pour notre santé (Formaldéhyde, eau de javel, perborate de sodium, ammoniac, benzène, acide chlorhydrique, phosphate, parfums et colorants de synthèse...) et contribuent à la pollution intérieure. Alors pour nettoyer sa maison sans salir la planète il suffit d'utiliser de vrais produits écologiques formulés à partir d'ingrédients issus du monde végétal. Les produits d'entretien vendus en grandes surfaces avec le logo de l'écolabel européen sont insuffisants : leurs compositions contiennent encore trop de pétrochimie (voir mon article sur les produits d'entretien écolos séduisent)

produits entretien écologiques etamine du lys

Un foyer français dépense 220 euros pour l'achat de produits d'entretien pour sa maison, chaque année, alors autant choisir les bons ! Je vous recommande la marque Etamine du Lys dont les produits sont certifiés par Ecocert détergence écologique (rien à voir avec l'écolabel européen).



Voici un échantillon de quelques produits utiles pour le grand ménage du printemps écologique ! A vos microfibres pour dépoussiérer, nettoyer, astiquer, faire briller toutes les surfaces :

  • Dépoussiérer les meubles et les bibelots avec un vaporisateur chass'poussière à la cire d'abeille. Idéal aussi pour les meubles vernis ou cirés, les nouveaux matériaux, le skaï, et même le tableau de bord de la voiture. Et pour passer facilement dans les recoins, je vous recommande le gant micro fibres spécial poussières
  • Entretenir les canalisations, prévenir l'engorgement et les mauvaises odeurs avec le déboucheur écologique : digère tous types de déchets organiques (les cheveux, le savon, la graisse, ...)


Avantages de ces produits écologiques pour la maison proposés par Abonéobio :

  • concentrés : très peu de produit suffit pour une efficacité optimale
  • économiques : de grands conditionnements (pensez aux bidons de 5 litres pour le ménage)
  • dotés d'une composition rigoureuse : des matières premières sélectionnées pour leur efficacité, leur caractère biodégradable et renouvelable
  • des tensio actifs d'origine végétale (à base de sucres, de céréales, ...)
  • des enzymes naturelles (non OGM)
  • des produits finis non testés sur les animaux (adhésion one voice)
  • des emballages recyclables

Après ce grand ménage de printemps, la maison sent le propre, l'air est assainit par les huiles essentielles bio contenues dans ces produits écologiques et c'est toute la famille qui va pouvoir en profiter !. Vous pouvez aussi prolonger l'effet avec quelques gouttes déposées sur un diffuseur écologique d'huiles essentielles

Nouvelle étiquette énergie sur l'électroménager

Du nouveau au rayon de l'électroménager, de nouvelles étiquettes énergies apposées sur les gros appareils ménagers vont fleurir en 2011. Une évolution depuis le 1er étiquetage qui datait de 1992, imposé par l'Europe. L'objectif est toujours d'informer le futur acheteur sur la consommation d'énergie des équipements domestiques tels que lave-linge, lave-vaisselle- congélateurs, réfrigérateurs, sèche linge, four... Faciliter la comparaison sur les performances énergétiques, permet aussi de mieux acheter.

rayon électroménager une nouvelle étiquette énergie sur les appareils Comme 8 français sur 10 vous connaissez surement le classement existant en classe A, B, C, D, E : la classe A correspondant à la catégorie énergétique la plus efficace. A partir du 20 décembre 2011 il faudra s'habituer à de nouvelles étiquettes énergie en rayons, dans tous les pays de l'Europe, d'abord sur les réfrigérateurs, lave linge, lave vaisselle, ...C'est la couleur qui donnera le ton de l'efficacité (vert foncé pour le plus efficace, rouge pour le pire). Surtout les nouvelles étiquettes avec des pictogrammes adaptés permettent de valoriser des performances environnementales des produits, et les progrès techniques réalisés (chers à Gifam : le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Appareils d’équipement Ménager). Pour le top de l'efficacité énergétique on aura désormais le choix entre du A+; A et A+. Désormais on s'intéresse aux bruits, à la gêne des émissions acoustiques (lors du programme lavage ou essorage d'un lave linge par exemple) mais aussi à la consommation d'eau annuelle,...

A noter que l'achat d'un produit performant, économe en énergie, doit s'accompagner aussi de l'usage de produits ménagers respectueux de l'environnement à la maison pour éviter les rejets polluants dans les eaux grises. N'oublions pas que nous sommes à l'origine de plus de 110 millions de lavage (en machine) chaque semaine, soit plus de 5 milliards de lavages en une seule année. Alors utiliser une lessive écologique au quotidien n'est pas neutre !

Pour en savoir plus sur cette nouvelle étiquette énergie : http://www.newenergylabel.com/index.php/fr/home/

Si en plus on pouvait travailler sur le cycle de vie des produits (esprit cradle to cradle), faire des appareils qui durent, dont on puisse changer les pièces sans avoir à renouveler le tout, économiser aussi sur les ressources naturelles qui servent à la fabrication de cet électroménager, introduire des pièces à partir de matériaux recyclés (comme les pièces de lestage de machine à laver réalisée à partir des gobelets recyclés de Versoo : lire mon article ...Peut être l'étape d'après ?

Lire d'autres articles sur aboneobio sur la consommation d'énergie de nos appareils, sur les économies d'énergies, sur la consommation de produits écologiques pour les lave linge, de produits écologiques pour les lave vaisselle, sur la consommation responsable, la consommation verte, ....

++ Guider le consommateur dans les promesses du durable, responsable, bio et naturel
++ C'est quoi un produit responsable aujourd'hui en France ?
++ Le coach carbone aide les familles à réduire la pollution
++ Pour les français l'innovation dans l'habitat rime avec écologie
++ Guide des labels de la consommation responsable
++ Fabriquer un petit produit peut nécessiter beaucoup de ressources naturelles
++ Plus de consommation verte chez les 25 49 ans
++ Aboneobio.com, le site qui réconcilie consommation et raison, présenté par Fémininbio
++ Bientôt des compteurs intelligents pour une consommation d'énergie responsable ?
++ Les Français achètent 413 euros de produits verts par an
++ Vous connaissez votre empreinte écologique ? Petit calcul...
++ L'Ademe, un geste par jour : faisons vite ça chauffe !
++ La pollution nous ronge au quotidien
++ Maîtrisons l’énergie en faisant le plein d’économies
++ Le recyclage, un geste essentiel comme réduire et réemployer, mode d'emploi en images
++ La gestion de l'eau à la maison, les conseils de la famille Kiagi
++ La nature n’a pas besoin de votre vieux produit
++ Réduire sa consommation d'eau sous la douche
++ Et si vous passiez à la lessive écologique ?

Matériaux sains et naturels pour l'habitat chez Matériaux verts

Quand on part sur un projet de construction ou de rénovation d'une maison écolo ou d'un appartement, il n'est pas toujours évident de trouver les bons matériaux. Certaines grandes enseignes du bricolage développent leurs rayons bio et écolo aux cotés des produits bourrés de pétrochimie. Des boutiques spécialisées se développent pour répondre à une demande grandissante. Abonéobio a rencontré l'équipe de Matériaux verts d'Angers (Beaucouzé), pour mieux comprendre ce que sont ces matériaux sains et naturels.

materiaux verts angers beaucouzé
C'est à proximité des locaux d'Abonéobio que s'est installée l'entreprise de Ronan Cassin Matériaux Verts en Mai 2010. Il s'agit d'une enseigne spécialisée dans le négoce de matériaux sains et naturels lié à l’habitat.

Ronan, pourquoi parler de matériaux sains et pas écologiques ?

C’est un choix de langage, le mot écologique est souvent galvaudé. Dans le secteur de la construction et de la décoration, comme dans d’autres secteurs d’ailleurs, le mot écologique est, malheureusement, un appel marketing vendeur, du « green marketing ». Ce que nous proposons aux professionnels comme aux particuliers sont des produits sélectionnés comme s’inscrivant dans une démarche de développement durable et de santé, de la fabrication, à la pose et, bien sûr, dans le « bien vivre » avec.

Tu as quelques exemples de matériaux sains ?

Oui, prenons les 4 grandes familles d’isolants : Les fibres végétales (bois, lin, chanvre), la ouate de cellulose, la laine de mouton, le liège. Ce sont des produits dont on connait l’origine et la production raisonnée, dont les qualités d’isolation ont fait leurs preuves, dont la pose est sans impact sur la santé et sans aucune incidence négative pour les habitants et pour les matériaux de l’habitat lui-même. Autre exemple, nos peintures, blanches ou mises à la teinte (environ 2000 teintes) dégagent entre moins de 1 g et un maximum de 2,56 g de COV (Composants Organiques Volatiles) par litre. Pour information la norme « écologique » à l’échelle Européenne est de 15 g de COV par litre !

Quels sont les produits que l'on peut acheter dans ton magasin Matériaux Verts ?

Pour cela je renvoie au site www.les-materiaux-verts.fr sachant que nous avons aussi des produits qui ne sont pas sur le site national. Nous travaillons avec des entreprises qui sont nées dans la région parce que la matière première était là, je pense à des argiles par exemple qui vont permettre la fabrication de certains types de carreaux de terre cuite (dans d'autres régions ils auront d'autres formes, d'autres couleurs...) et aussi la fabrication d’enduits typiques. C’est aussi en favorisant ces entreprises que l'on peut peser, modestement, sur l’économie locale. Un autre exemple avec le chanvre puisque la région d’Angers était une terre de culture du chanvre. Cette culture a cessé avec la fin des cordages naturels. Aujourd'hui ce chanvre est très demandé dans l’isolation ou encore la fabrication d’enduits. Peut être que cette culture chanvrière pourra repartir sur des terres propices à sa production. En fait, construire, rénover, décorer de manière saine et naturelle consiste beaucoup à retrouver des matériaux et des techniques qui datent de bien longtemps avant la naissance des industries chimiques.

logo matériaux verts

Revenons un peu sur ton parcours, pourquoi t'es tu lancé dans cette aventure de la création d'entreprise ?

Mes débuts professionnels appartiennent à un tout autre secteur : Informaticien. Dans ma vie personnelle, ma famille et moi, sommes sensibles aux produits sains. J’ai été amené il y a une dizaine d’année à rénover et agrandir notre maison. Tout naturellement je me suis dirigé vers la recherche de matériaux en cohérence avec notre pensée. Nombreuses recherches, lectures, discussions des centaines d’heures de travaux, je pense pouvoir dire aujourd’hui que sans le savoir explicitement, le projet à germé à cette époque.

10 ans pour passer du projet à la réalisation ?

Oui, 10 ans à lire, m’informer, être en « veille », au sens vigilance et pas sommeil !! ;-) A agir aussi comme élu en charge du Développement durable de Varades, la commune ou nous habitons. 10 ans de rencontres avec des gens acteurs de la construction développement durable. C’est lors d’une de ces rencontres que j’ai « croisé » Les Matériaux Verts. Hélise et Jonathan sont gérants des Matériaux Verts à Thoiré près de Nantes. En effet, Les Matériaux Verts c'est en fait une enseigne de franchisés qui s’appuient sur le groupe Domus bien connu depuis 1986 dans le domaine de la construction saine. Le concept m’a séduit, par son état d’esprit et par l’idée de travailler en réseau. Donc il y a 2 ans maintenant, j’étais professionnellement à opérer une complète reconversion, ma famille me soutenait, je suis donc parti pour le bouclage du projet : des études de marché au montage financier, des rencontres avec le groupe Domus aux formations techniques, économiques, administratives. Un certain chemin « sinueux » heureusement accompagné moralement par mes proches et avec l'aide de mon associé et qui, sans s’impliquer aucunement dans le quotidien, me suit et me soutient..

Après plusieurs mois d'activité, comment vois tu désormais ce projet d'enseigne Matériaux Verts à Angers – Beaucouzé ?

Excepté les petites adaptations inhérentes aux confrontations avec les réalités du marché, de la conjoncture et autres, je pense que j’ai pu mettre en œuvre les principes qui, pour moi, étaient incontournables. En premier lieu ne pas être positionné et reconnu comme un simple marchand de produits «  en vogue », ne pas être un libre-service ou les clients viendraient seulement consommer. Je souhaitais proposer de pouvoir être vraiment impliqué dans le projet de chaque personne qui vient nous rencontrer et ce quelque soit le projet, de la construction de A à Z d’une maison, au choix de la couleur de la chambre du dernier né! C’est actuellement ce qui se passe et les clients nous font remarquer à quel point ils apprécient la disponibilité et les conseils que nous leurs proposons. D’autre part il m’était important de constituer un réseau de professionnels de la construction et de la décoration qui veulent vraiment et par conviction travailler avec des matériaux sains. Ce réseau est en train de se constituer même si cela est un peu plus difficile, les artisans ayant déjà leurs propres méthodes et fournisseurs. A nous de continuer de les convaincre de l’intérêt de ce réseau. Enfin, et ce n’est pas le moindre des points, Je souhaitais que cette entreprise soit un espace d’initiatives pour sensibiliser et informer sur les modes de vie liés à l’intérêt porté au développement durable. C’est ce qui est en train de se passer à travers des ateliers, des rencontres thématiques, des partenariats avec des associations, des magasins du centre ville et notre présence dans la plupart des manifestations à thèmes écologiques qui se tiennent dans les villes de l’agglomération angevine et plus largement du département.

Ce qui est frappant et humainement très agréable, c’est que les gens qui viennent nous voir sont « intimement » impliqués. Ils ne viennent pas uniquement choisir une couleur, la texture ou l’effet d’un enduit, mais ils viennent aussi rêver au plaisir qu’ils vont avoir et qu’ils vont offrir grâce à cette couleur, cet enduit, cette maison. Il me semble que la plupart des gens que nous rencontrons mettent du « sens » à leurs achats et apprécient que nous mettions aussi du « sens » à nos produits et nos conseils. Du sens pour aujourd’hui et pour demain, du sens pour ceux qui vont vivre avec ces produits, du sens pour ceux qui les fabriquent et qui les mettent en œuvre.

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les matériaux verts, les matériaux sains et écologiques pour sa maison bio, les matériaux naturels d'isolation ou de décoration de son habitat, ...

++ Guider le consommateur dans les promesses du durable, responsable, bio et naturel
++ Le lin fibre d'avenir du textile pour une excellence au naturel
++ Le savon noir utile à la maison et au jardin
++ Pour les français l'innovation dans l'habitat rime avec écologie
++ Les produits d'entretien écologiques séduisent
++ Une cabane solaire au fond du jardin
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ La renovation écologique de sa maison : le guide des Amis de la Terre
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ La Maison Ecologique
++ Le Guide de la Maison Ecologique par 60 Millions de consommateurs
++ Vivre dans une maison durable au quotidien
++ Les éco artisans professionnels de la performance énergétique
++ La Villa Déchets à Nantes
++ La Maison Ecologique
++ Isoler sa maison avec des matières premières bio, recyclées
++ L'habitat bio, écologique et économique
++ Une maison écologique à Paris
++ Raconte moi la maison autonome...
++ Le Trophée de la Femme de l'Environnement 2010 à une Architecte Durable
++ La laine pour une isolation naturelle et écologique de votre maison ?
++ L'écologie est dans les murs

Le savon noir utile à la maison et au jardin

Parce qu'on aime les produits multi usages et efficaces chez aboneobio, nous vous proposons dans la boutique du savon noir pour nettoyer, nourrir et donner de l'éclat à toutes les surfaces, du sol au plafond, sans laisser de traces : adapté pour le carrelage, les sols poreux, la pierre naturelle, les tomettes, l'ardoise et le marbre, ... Le savon noir liquide est un produit écologique certifié Ecocert, de fabrication authentique et française qui vous sera très utile pour nettoyer et entretenir vos sols et différentes surfaces de la maison. A la fois économique et écologique, ce savon noir sélectionné par Abonéobio est concentré en huiles végétales (olive et lin bio), biodégradable et non testé sur les animaux.

Parmi ses usages, le savon noir permet également d'enlever les tâches de goudron, nettoyer les pinceaux sales, de retirer la peinture à l'huile (cf le guide de Raffa le grand ménage). Certaines familles utilisent aussi traditionnellement le savon noir pour dégraisser les hottes, détacher le linge, faire ses vitres, nettoyer l'argenterie (cf trucsdegrandmere), parfois comme shampoing pour animaux et aussi au jardin bio du fait de ses propriétés biodégradables, pour lessiver les terrasses, ou comme répulsif naturel pour éviter les pucerons des rosiers, ...

Le savon noir Etamine du Lys est concentré, il suffit de mettre 1 bouchon (de 25ml) dans 5 litres d’eau chaude. On parle parfois de savon noir aussi pour les soins du corps mais il ne s'agit pas du même savon noir. Pour un usage fréquent, pensez aussi à la recharge de 5 litres de savon noir, économique.



Et chez vous, le savon noir vous sert à quoi ?

Lire d'autres articles sur aboneobio sur le savon noir, sur les astuces et produits pour un ménage bio de votre maison, sur les produits d'entretien écologiques et économiques, sur la maison écolo, les astuces de grand-mère, les produits d'entretien écolos, ...

++ Les produits d'entretien écologiques séduisent
++ Abonéobio cité dans le guide 105 Astuces pour la maison de Marie France Corre
++ Les trucs et astuces de Grand Mère
+ + Bien choisir sa microfibre pour un ménage écologique
++ Comment installer un piège à mouches à la maison ?
++ Bien choisir ses cosmétiques en regardant les tensioactifs
++ Bien jardiner bio
++ Bien choisir son désinfectant
++ Bien choisir son éponge pour le ménage et la toilette
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ L'air intérieur de la maison est pollué ? Un quizz pour le savoir
++ La Maison Ecologique
++ Que cachent les étiquettes des produits d'entretien conventionnels ?
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ Pourquoi changer de produits et passer au bio ?
++ Le Guide de la Maison Ecologique par 60 Millions de consommateurs
++ Le Grand Ménage, recettes pour une maison plus propre naturellement
++ Vivre dans une maison durable au quotidien

- page 1 de 2

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+