Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Samedi 01 octobre 2016

Mot-clé - produits d entretien écologiques

Fil des billets - Fil des commentaires

Intoxication quotidienne des riverains de champs agricoles par les pesticides

genefutures04.JPGL’association Générations Futures dénonce dans leur nouvelle enquête EXPPERT, la 6ème|http://www.generations-futures.fr/], la pollution aux pesticides des maisons situées près d’exploitation agricole. Sur les 22 intérieurs étudiés et les 61 pesticides recherchés (dont certains interdits depuis 2003 en France), ils se trouvent que toutes les maisons sont polluées par 8 à 30 pesticides différents.
On se souvient tous de cet incident tragique, dans le Bordelais où des élèves et des enseignants ont été pris de malaise suite à la pulvérisation de fongicide à la lisière d’une école. Générations Futures étaient déjà de la partie.

Lire la suite...

Quatre astuces pour vivre mieux en désencombrant

Comment bien commencer l’année 2016? La plupart des gens commencent une cure de détox, dont ils iront au bout (ou pas) : soupes de légumes pour les uns, arrêt de la cigarette pour les autres. Pour les consom’acteurs, la cure détox passe aussi par un allègement de notre cadre de vie : “être avant d’avoir”, si on peut résumer cela comme ça. Pour ce faire, on repense son rapport aux objets, on rationalise l’utilisation des produits pour en acheter moins mais mieux et surtout plus en adéquation avec nos besoins.
mingame.JPG

Aboneobio fait le tour des astuces pour se “désencombrer” la vie!

Quel type de "videur" êtes-vous?mingame.JPG

Lire la suite...

Les produits ménagers écologiques avec l'Ecolabel insuffisant

Dans le reportage diffusé sur Capital M6 ce dimanche 23 octobre 2011 de Matthieu Fauroux, on apprend que l'écolabel sensé garantir aux consommateurs des détergents exemplaires continue de tolérer des composants pas du tout écologiques. Alors que le marché des produits ménagers écologiques explose en France et pèse 135 millions d'euros, les rayons des hypermarchés affichent désormais des détergents avec des promesses vertes. Désormais un liquide vaisselle concentré sur 4 est un liquide vaisselle bio. Une vague verte déferle avec ses grandes marques (Arbre Vert, Rainette, Ecover, ...) avec de promesses auxquelles on a envie de croire. Mais ces produits lavent ils plus vert ? De l’emballage à la fabrication du produit, Capital a plongé dans les coulisses de l'industrie de la fabrication des nettoyants écolos.

produits écologiques écolabel européen insuffisant

Pendant longtemps, pour fabriquer les détergents et proposer aux consommateurs des produits super dégraissants, on a eu recours à la chimie lourde. Sauf que faire le ménage avec du pétrole attaque la santé et nuit à l'environnement. Certaines marques ont commencé à réfléchir dès les années 80 à la formulation de tensio actifs à base d'ingrédients végétaux. Les barils de lessives ont évolué même si la lessive plus concentrée n'est plus écologique. En 1992, les industriels (dont les mastodontes Procter et Gambel) se sont réunis avec la mise en place un label Ecolabel Européen pour rassurer les consommateurs sur les efforts fait en matière d'écologie. Et ça marche ! Dans les rayons, les acheteurs privilégient ces produits estampillés de la petite fleur, plein de promesses. Et pourtant, l'écolabel est largement insuffisant, comme je l'ai toujours dit sur le blog d'aboneobio. Cf mon article les produits d'entretien écologiques séduisent

écolabel européen produits verts pour le ménage

L'écolabel européen séduit et pourtant il n'est pas si écolo !

  • Il faut dire que ces industriels n'ont pas forcément intérêt à pousser le cahier des charges trop loin, car il leur faudra ensuite l'appliquer. A Bruxelles, les réunions de travail sur l'écolabel européen mobilisent de nombreux experts envoyés (et payés) par les fabricants industriels. Face aux demandes formulées par les représentants des organisations écologiques et des groupements de consommateurs, ces experts sont là pour faire pression sur les décisions et limiter leur évolution vers plus d'engagements impliquant en matière d'écologie. Le reportage de Capital nous donne l'exemple du refus du retrait des phosphates demandés par le représentant. Il faut savoir que l'écolabel autorise actuellement les phosphates dans les produits d'entretien (sauf dans les lessives, ce qui d'ailleurs n'est ni plus ni moins que la réglementation française). Sauf que si les phosphates ne sont pas autorisés dans les lessives c'est bien qu'ils posent un vrai problème sur l'environnement, alors pourquoi continuer à les autoriser dans les autres produits ménagers, comme dans les liquides vaisselles par exemple ? Selon ces fabricants, il ne serait pas possible de formuler un produit ménager compact sans présence de phosphates. C'est faux comme le démontre la marque écologique Etamine du Lys qui se refuse à utiliser des phosphates dans sa gamme.

Comment un produit obtient il l'écolabel européen ?

  • L'obtention du label Ecolabel Européen s'effectue en 2 étapes, clairement présentée dans le reportage de Capital. Le laboratoire indépendant mandaté pour cette mission (Leitat) a la responsabilité de déterminer quels produits pourront apposer la mention Ecolabel européen. Prenons l'exemple de la poudre à laver la vaisselle. 1ère étape, pendant 3 jours, une batterie de tests de lavage en lave vaisselle va permettre de vérifier si les tablettes lave vaisselle écologique sont efficaces en vérifiant le retrait des salissures de la vaisselle. 2ème étape, beaucoup plus rapide, en seulement quelques minutes, va permettre d'évaluer l'impact écologique du produit. Le responsable va entrer sur son ordinateur les caractéristiques de chaque ingrédient (poids, toxicité, dégradabilité), et la compilation va permettre de donner une note en quelques clics qui servira à accorder ou non l'écolabel. En clair, le test s'arrête là ! Aucune analyse chimique de la composition du produit fini n'est effectué pour savoir si un produit répond ou pas à l'écolabel. Et la liste des ingrédients autorisés n'est pas aussi restrictive que celle correspondant à la certification Ecocert détergence écologique apposée sur les produits Etamine du Lys. Dans le cas de l'Ecolabel Européen, le laboratoire qui détermine l'obtention doit faire totalement confiance aux fabricants. Il se base sur la sincérité des déclarations, considérant que la liste s envoyée est bien celles des ingrédients utilisés pour la formulation du produit.

Quels produits de ménage bio choisir ?

  • Pour faire le ménage de la maison, la vaisselle, la lessive, je vous recommande les produits d'entretien écologiques Etamine du Lys. Conformes au cahier des charges Ecocert (rien à voir avec l'Ecolabel européen insuffisant), ces produits écologiques sont formulés exclusivement sur bases végétales : des bases lavantes (tensioactifs) issues d'agro-ressources et conformes à la réglementation européenne en vigueur sur la biodégradabilité ultime (normes ISO 14593 et ISO 11734), sans phosphate, ni NTA, ni EDTA, sans colorant, ni parfum de synthèse, sans azurants optiques...avec une biodégradabilité optimale et non testé sur les animaux . La fabricant se fait en France, dans un laboratoire reconnu pour son savoir faire depuis 1995, dans un site de fabrication conforme aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale) et par une entreprise qui a toujours fait que des produits écologiques. Des garanties qui rassurent vraiment, dans un secteur où nombreux sont les industriels qui cherchent à faire du business en déclinant une gamme verte pour prendre des parts de marché.



Revoir le numéro de Capital M6 maison écolo

Le Guide du Bio Hors Série 60 Millions de Consommateurs

Le marché du bio est en plein essor. De plus en plus soucieux de leur santé et du respect de l'environnement, les consommateurs sont avides de transparence, de qualité de produit, et d'engagement. Le magazine 60 Millions de Consommateurs nous propose un Hors Série "le Guide du Bio" pour mieux cerner les garanties du bio et pour mieux comprendre les différences entre les différents labels bio et certifications. Savoir quelles substances bannir, comprendre le marché et ses failles, reconnaitre le nouveau standard Cosmos européen (dont le logo sera apposé sur les produits), ...Au delà de l'alimentation bio, j'ai particulièrement apprécié le dossier spécial sur la cosmétique bio  : en 2005 les cosmétiques bio ne représentaient que 3 % du marché global des cosmétiques, en 2010 c'est 10 %. Selon Greenpeace demande mondiale devrait tripler d'ici à 2050. Aujourd'hui le marché des cosmétiques bio pèse 287 millions d'euros en France et 6.7 milliards d'euros dans le monde. Plus de 250 marques sont apparues en moins de 5 ans ! La consommation de crèmes bio et de parfums a connu un taux de croissance de 30 à 40 % entre 2005 et 2009, ralentit désormais autour de 17 %. Organic Monitor prédit que la croissance des cosmétiques naturels ou bio profitera seulement aux marques qui parviendront à se différencier : selon Samuel Gabory, président de Cosmebio (et aussi président de Nature et Stratégie (marque coslys notamment distribuée par Abonéobio)" le bio est un prérequis technique. Mais si l'on consomme bio, c'est pour les valeurs intrisèques du produit, certes, mais aussi pour les bienfaits que celui-ci apporte à la société : le développement durable et la responsabilité sociale." Une démarche qui correspond parfaitement à la philosophie d'aboneobio.

guide Bio hors série 60 millions consommateurs

En revanche la partie sur les produits d'entretien m'a déçue. En effet ici comme ailleurs on vante l'écolabel qui pourtant reste largement insuffisant. Il existe la mention Nature et Progrès et la certification Ecocert Détergence écologique qui vont bien au delà de l'Ecolabel et pourtant on n'en dit pas suffisamment pour aider le consommateur à s'y retrouver. Je vous invite à relire mon article " De la lessive plus concentrée mais pas plus écologique !" pour mieux comprendre les différences notables. Mettre dans le même panier Ecover (sans label et certification), L'Arbre Vert (écolabel) et Etamine du Lys (Ecocert détergence écologique) me gêne en évoquant des marques ancrées depuis toujours dans la protection de l'environnement (page 99). Attention aux allégations parfois trompeuses nous rappelle le magazine : "les allégations vertes ont fleuri sur les produits ménagers, trop souvent sans justification !" Je vous renvoie au Guide Durable, responsable, bio, naturel, comment s’y retrouver ?, déjà sortie ( contrairement à ce qui est dit page 100 de ce Hors série). Enfin, la critique sur l'efficacité me semble injuste. Je parle notamment des produits ménagers écologiques que je connais bien. Le magazine dit "Si les tests de performances des produits verts se révèlent assez concluants dans leur fonction première, nettoyer, ils pêchent toujours au niveau des effets additionnels". Faux, certains produits écologiques pour la maison sont aussi efficaces que le conventionnel, mais là encore on ne peut pas comparer les produits MDD (marques distributeurs) de grandes surfaces avec ceux de marques qui investissent dans la recherche et développement depuis plus de 20 ans ! Pas du tout d'accord avec le slogan (p101) "Propreté plus que parfaite ou préservation de l'environnement ? Avant d'acheter ses produits d'entretien, le consommateur doit trancher" : il n'y a pas de dilemme, il suffit d'opter pour de bons produits d'entretien écologiques et les 2 missions seront parfaitement assurées ! Chez aboneobio nous testons tous les produits avant de les référencer.

cosmétique bio 60 millions consommateurs

Au sommaire de ce Hors Série spécial Bio chez 60 Millions de Consommateurs, numéro de Juin / Juillet 5.90 € :

ALIMENTATION

  • Le boom de l’agriculture bio
  • Un vrai plus pour l’environnement ?
  • Le bio,meilleur pour la santé ?
  • Des aliments sous contrôle
  • Les labels et les marques privées
  • Lire les étiquettes
  • Le prix élevé, un frein à l’achat
  • Du bio à la cantine
  • Plats préparés : quelles différences ?
  • Un autre goût ?
  • Dix produits passés à la loupe


TEXTILES

  • Vous avez dit «textile bio» ?
  • Le grand bazar des labels
  • Des tissus venus du monde entier
  • Un marché en forte expansion
  • L’équitable n’est pas toujours bio
  • Les fibres du futur seront naturelles et innovantes

COSMÉTIQUES

  • Le bio, c’est devenu tout naturel
  • Un marché qui attire du monde
  • «Plus de naturel que de bio»,
  • interview de Florence Soyer, de l’Ifop
  • Dans la jungle des labels
  • Gestion durable et solidaire
  • La recherche de nouvelles cibles
  • «Une question d’expertise»,
  • interview de Jean-Louis Pierrisnard de L’Occitane en Provence
  • Des cosmétiques faits maison
  • Nouveau code pour la pub

MAISON

  • Nettoyer, oui ; polluer, non !
  • Les labels : un vrai casse-tête
  • Des ingrédients naturels aux vertus nettoyantes
  • Fabriquer ses produits verts

Abonéobio dans la Tribune d'Angers

La Tribune d'Angers propose dans sa rubrique économie un article dédié à l'activité d'abonéobio : "une Angevine "star" du web bio . L'occasion d'expliquer de nouveau aux Angevins qu'il est possible de consommer bio sans dépenser plus, et même de faire des économies. Depuis 2 ans, abonéobio distribue sur Angers mais surtout sur toute la France des paniers de cosmétiques bio et de produits d'entretien écologiques pour la maison : "tous les 4 mois, les abonnés reçoivent leur panier de produits, moyennant un règlement pouvant s'étaler sur l'année. Du shampoing bio aux crèmes pour le corps, en passant par toute une gamme de produits d'entretien, elle propose 300 références" avec une fabrication essentiellement locale !

aboneobio dans la tribune d'Angers web bio

Aujourd’hui, c’est vers le monde de l’entreprise qu’elle entend se développer. « J’ai lancé les chèques d’abonnement bio, un peu sur le même principe que les tickets restaurants, que les entreprises peuvent ensuite proposer à leur salariés, décrit-elle. C’est incitatif pour que les gens se tournent vers le bio, et cela permet aux entreprises de contribuer à la bonne santé de leurs salariés !

La photo a été prise au salon Eco Attitude de la Foire d'Angers. On reconnait dans mes mains le produit "baume à bobos" de la gamme de la petite herboriste des Douces Angevines, fabrication locale à Soucelles, au bord du Loir. N'hésitez pas à me contacter pour connaitre mes autres bons plans bio de la région ou de France.

On peut aussi lire l'article en ligne : Abonéobio : une Angevine "star" du web bio

Un grand merci à Etienne Deschaseaux pour ce bel article dans la Tribune d'Angers !

La Natbox présentée dans Ouest France

L'arrivée d'un bébé dans la famille bouscule certaines habitudes, certitudes, ...et les parents sont en quête d'un nouvel équilibre pour donner du sens à leur vie. C'est pour accompagner cette démarche que seize partenaires se sont réunis autour du projet NATBOX à Angers. Cette offre, alternative à la boite maternité, est présentée ce matin dans le Ouest France en page Pays de la Loire. Merci au journaliste Jean Michel Hansen pour ce bel article "Ils lancent la Nat'box, pour un bébé au naturel" et la photo qui réunit une partie de l'équipe.

natbox équipe photo ouest france

Sur ce cliché, il manque notamment Erika de la boutique Nateralis qui a initié la démarche. Cette Nat'box sera lancée officiellement lors de l'ouverture du salon Eco Attitude de la Foire d'Angers, et visible sur les stands d'Abonéobio, Nateralis, Matériaux Verts Angers, ....Femmes enceintes, venez nous rencontrer ! Nous disposons d'offres exclusives pour mieux préparer l'évènement, vous bichonner par des soins pour maman et bébé bio, des conseils et produits pour aménager sainement votre intérieur et l'entretenir avec des produits écologiques.

article ouest france sur la Natbox
Article publié sur Ouest France en page 7 le mercredi 20 avril

Un résumé est accessible sur le site en ligne de Ouest France : "Ils lancent la Nat'box, à Angers, pour un bébé au naturel"

Et pour voir la liste complète des seize acteurs de ce projet NATBOX : http://www.natbox.tel/

Un grand merci aussi à nos sponsors, dont les marques locales Etamine du Lys, Coslys, Les douces Angevines ...pour leur soutien à la Natbox, en offrant des échantillons de cosmétiques bio ou produits d'entretien écologiques que les mamans pourront essayer et on l'espère adopter ensuite.

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+