Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jeudi 03 septembre 2015

Mot-clé - reportage

Fil des billets - Fil des commentaires

Un week-end dans le bleu de la calanque du Mugel

vue_du_CPIE.jpgNous vous parlions plus tôt cet été du dernier partenariat de société Comptoir des lys, qui fabrique et commercialise les marques Coslys (cosmétique bio) et Étamine du lys (produits d’entretien écologique), vendues sur abonéobio.com. Comptoir des Lys, entreprise pionnière du bio, tient en effet à organiser régulièrement des campagnes de sensibilisation des usagers de la mer et du littoral, en soutenant des initiatives environnementales sur le pourtour méditerranéen.

Afin d’attirer l’attention des consommateurs sur la pollution marine et la biodiversité, un concours a été organisé. Parce que nous sommes curieux, nous avons suivi les pas de l’heureux gagnant d’un week-end sur la côte d’Azur grâce à notre envoyée spéciale !

cpie.jpg

Vivre avec la nature, le temps d’un week-end

Au printemps dernier, le Liquide vaisselle citron menthe 1L Etamine du lys et crème lavante mains pomme 1L coslys ont été revêtu d’une collerette en papier afin de présenter la nouvelle initiative du CPIE côte provençale intitulée : Sport mer territoire. Cet observatoire citoyen permet à chacun de transmettre, via un site internet, ses observations concernant les sites de pratiques de sports nautiques sous ses aspects pratiques, environnementaux et patrimoniaux.

Par la même occasion, Comptoir des lys offrait la possibilité de gagner un week-end sur la côte d’Azur pour 2 personnes d’une valeur de 1000€ ainsi que 20 kits découvertes des produits Coslys et Etamine du lys.
brief_plongee_avec_les_gagnants.jpg C’est donc Laetitia accompagnée de son conjoint qui, après avoir acheté son liquide vaisselle Etamine du lys sur le site greenweez.fr et s’être inscrite sur le site comptoirdeslys.fr, a eu la chance d’être tirée au sort et de profiter de ce merveilleux week-end dans la calanque du Mugel à la Ciotat. C’est dans cette calanque, où se trouve l’association l’Atelier bleu du cap de l’aigle, labellisée Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement (CPIE) côte provençale, que je me suis également rendue. Chaque journée était dédiée à un territoire, un écosystème spécifique et fragile , propre aux littoral méditerranéen .

A la découverte et la faune et la flore sous-marine…

Comptoir des Lys, soucieux d’agir concrètement au quotidien pour l’environnement, a souhaité faire profiter aux gagnants d’une journée dite « dans le bleu » le samedi. Le matin, une sortie en sentier sous-marin était proposée, encadrée par Mathieu, un éco-guide de la mer. Equipée simplement d’une combinaison de plongée, de palmes, masque et tuba, j’ai exploré la faune et la flore sous-marine.

depart_en_plongee.jpg

L’occasion d’avoir une première approche de la mer tout en douceur. Après la pause déjeuner dans une paillote sur la calanque - typique et incontournable - l’après-midi fut l’occasion de s’initier à la plongée tout en douceur. Toujours au départ de la plage, et accompagné individuellement par Mathieu, la découverte de la vie des habitants des fonds méditerranéens est lancée ! J’aperçois les algues de Posidonie (posidonia oceanica) forment de véritables prairies vertes sous-marines, avec une faune particulière : les Poissons de l'Herbier, comme la saupe (Sarpa salpa) qui est le principal herbivore de nos eaux, et les Serrans (Serranus spp.)

J’ai également pu caresser de mes yeux de nombreux poissons tels que castagnoles (chromis chromis) dont les petits ont la particularité d’être bleu fluo, sargues (diplodus sargus), girelles (coris julis), oblades (oblada melanura), sars à tête noire ( diplodus vulgaris), mais aussi oursins pierre (paracentrotus lividus), étoiles de mer…

En plongeant à 6 mètres de profondeur seulement, on constate la densité de la vie marine non visible du bord de la plage, et l’on peut (on doit !) prendre conscience de sa fragilité, comme elle est exposée à la pollution autant que la fréquentation humaine : baigneurs, pécheurs, plaisanciers, station d’épuration…

…et terrestre !

le_BB.jpgLe dimanche fut une journée de balade et farniente, rythmée le matin par le marché provençal sur le port et de découverte de la flore et la faune cette fois ci terrestre du parc du Mugel . Celui-ci longe un curieux groupement de roches sombres qui constitue les « Trois Secs ».

Pour Lamartine, lors de son « Voyage en Orient » à bord de l' « Alceste » qui mouille dans la rade, ce sont : « A l'extrémité du golfe, trois énormes rochers qui s'élèvent sans base sur les flots; de formes bizarres, arrondis comme des cailloux, polis par la vague et les tempêtes, ces cailloux sont des montagnes, jeux gigantesques d'un océan primitif, dont les mers ne sont sans doute qu'une faible image. ». Une parfaite description de cette formation de «poudingues» composés d’une majorité de galets siliceux de grès rouge, de quartzite gris foncé et de rares galets de calcaire de différentes provenances. Le tout est lié par un ciment gréseux d'une dureté remarquable. Tous ces cailloux roulés auraient été transportés, il y a plus de 90 millions d'années par un torrent provenant du Sud-Sud-Est. Avec le temps, l'érosion marine et éolienne a contribué à la formation de ces rochers à l'allure bizarre (comme le Bec de l'Aigle ou le rocher du «Capucin») et a creusé les calanques du Mugel et Figuerolles.
les_3_secs.jpg

carte_parc_national_des_calanques.jpg

On retrouve dans le parc naturel des calanques, la garrigue provençale riche de cistes de Montpellier, Ciste à feuille de sauge et de Calycotome épineux . On y trouve aussi l’arbousier (Arbutus unedo), la bruyère arborescente: (Erica arboréa,) la Lavande des îles (Lavandula stoechas) et la belle immortelle (Helichrysum stoechas).

A l’issu de ces deux jours enchanteurs, on ressent la nécessité de protéger notre environnement si fragile. Les gagnants de ce week-end sur la Côte d’Azur, et moi-même (remarquez comme je me suis sacrifiée pour vous rapporter fidèlement ce week-end découverte) ont pu mesurer l’importance de l’engagement écologique de la société Comptoir des Lys qui rassemble des hommes et des femmes sensibles au devenir de notre planète.

On se donne rendez-vous en 2016, pour de nouvelles découvertes ?!

daniel_et_la_mer.jpg
immortelle_au_large.jpg
calanque_de_figuerolles.jpg celine.jpg

Pour plus de renseignement sur les calanques : ce lien

Les nouveaux guérisseurs, au-delà du secret

Comment rendre compte de pratiques de soin tolérées mais toujours suspectes, comment filmer... l'invisible. Agnès Poirier et Olivier Wlodarczyk ont invité les guérisseurs et leurs clients à mettre des mots, à expliquer ce quʼils ressentent, ce qui les pousse à agir sur tel ou tel point. Ni dans la croyance, la fascination ou le rejet: juste tenter de comprendre. Documentaire "Les nouveaux guérisseurs, au-delà du secret" diffusé sur France 3, mercredi 23 mars à 20h35

les nouveaux guérisseurs

"On pensait les guérisseurs d’un autre siècle, voués à disparaître, alors que la science et la médecine repoussent toujours plus les frontières du possible. C’est tout le contraire. Les guérisseurs sont là et bien là: Magnétisme, énergie, chakras, et autres corps subtils. Le vocabulaire change, les techniques évoluent. Et ils font toujours le plein. Qu’est ce qui conduit les Français, confrontés à la maladie ou en quête de mieux-être, à faire ce détour par l’invisible ? Que va t’on chercher chez un guérisseur ? Et que s’y passe-t-il ?"

Les nouveaux guérisseurs from Program33 on Vimeo.


J'ai eu la chance de rencontrer Agnès et sans avoir vu ce documentaire, je suis certaine qu'elle aura trouvé les mots justes pour aborder un sujet qui reste encore tabou.

Vous avez déjà eu recours à un magnétiseur, guérisseur, ...venez partager votre expérience en laissant un commentaire.

Pollen le prochain film nature de Disney

Le prochain film de Disney nous raconte l'histoire d'amour étonnante, mais aussi en danger, entre les fleurs et les abeilles, les colibris, les papillons monarques, les chauves souris, véritables auxiliaires indispensables à notre vie sur Terre. Les fleurs sont symboles de beauté, gracieuses, délicates. Par leurs charmes, leurs couleurs, leurs parfums, attirent le désir des pollinisateurs. Une belle leçon de séduction, une danse qui enivrent tous ces animaux, héros inconnus et pourtant qui participent à notre survie sur Terre...Mieux comprendre la nature pour mieux la protéger.

Pollen film Disney nature

Le nouveau film de Disney Nature, POLLEN, en salle dès le 16 mars nous raconte les stratégies de séduction des fleurs et de l'écosystème fragile qui s'organise autour dans le cadre de la pollinisation, essentielle à la vie. Tournées dans les plaines du Kansas aux Etats-Unis, dans les forêts tropicales humides du Panama et dans les montagnes et déserts du Mexique, ses scènes d'intimité entre le monde végétal et le monde animal, nous démontrent combien l'influence de l'infiniment petit est devenu vital à la survie de tout l'humanité.


Le réalisateur du film, Louie Schwartzberg est un passionné des fleurs depuis plus de 30 ans. Il a tourné des images 24h/24h , 7 jours sur 7, en accéléré

Pourquoi la pollinisation est essentielle à notre survie ?

La chaine alimentaire prend racine dans le monde végétal. Sans pollinisateur, les végétaux disparaissent, plus de fruits ou légumes, plus d'alimentation pour le bétail, et donc plus de viande. Plus d'abeilles, plus de pollinisation. Il nous faut être réactifs car des populations entières d'abeilles disparaissent désormais, en Europe mais aussi aux Etats Unis, en Chine et partout dans le monde.

Parents et enseignants, sachez que le WWF est partenaire de ce film et prépare un dossier pédagogique de sensibilisation sur le rôle des abeilles et l’importance de la pollinisation pour le maintien de la biodiversité et de la vie sur terre, diffusé aux écoles primaires et maternelles de France, un dossier pédagogique. Informations à faire passer dans vos écoles.

Sortie cinéma le 16 mars 2011

Poison notre risque au quotidien, pesticides, bisphénol A, phtalates, ...

Chaque jour nous côtoyons des produits dangereux sans y prendre garde : des pesticides (ingérés en mangeant des fruits et légumes traités), des teintures (traitements sur les vêtements que nous portons en contact avec la peau), plastifiants (dans les jouets que les enfants mâchouillent, ...). De nouvelles règlementations sont là pour nous protéger mais des failles existent, surtout liées à l'importation en provenance de pays asiatiques. Si il existe des risques, il existe aussi des solutions pour éviter d'être confrontés à ces problèmes de santé et de nocivité pour l'environnement. Arte Théma nous propose une soirée spéciale "Poison : notre risque quotidien"

poisons dans nos vêtements nos aliments

Ce mardi 27 juillet à 20h35, soirée spéciale sur Arte "Poison : notre risque quotidien", avec la diffusion de 3 documentaires :

  • Du poison dans nos vêtements 20h35, documentaire de Inge Altermeier et Reinhard Hornung : des produits dangereux se trouvent dans nos vêtements du quotidien. On a retrouvé du diméthylfumarate (fongicide pourtant interdit dans l’UE) dans des chaussures, causant des réactions cutanées spectaculaires et des paralysies musculaires. L'importation de produits venant de Chine échappent aux contrôles. Et ceux qui travaillent dans les usines de fabrication souffrent de diverses maladies graves à cause de l'emploi de chrome, chlore, dichlorométhane, pigments....(voir l'article d'abonéobio : Jean le salaire de la mort en Turquie ). Revoir le reportage du poison dans nous vêtements


  • L’emballage qui tue 21h20, documentaire de Inge Altermeier et Reinhard Hornung : les substances toxiques sont décelés dans nos aliments et l'emballage est aussi responsable. Par exemple faire chauffer un plat dans une barquette contenant du Bisphénol A présente le risque d'une contamination (voir l'article sur aboneobio : Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé. Le bisphénol A (BPA) sert à fabriquer ou tapisser certains récipients contenant nos aliments (boîtes de conserves, barquettes, biberons, bouteilles…), et peut provoquer des maladies cardiaques ou affaiblir le système immunitaire. Mais il y a aussi les phtalates utilisés pour plastifier les matériaux servant au conditionnement. Les phtalates (que l'on retrouve aussi dans les cosmétiques non bio, les crèmes appliquées chaque jour sur la peau) peuvent entraîner la stérilité chez les hommes (lire l'article aboneobio : Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril....). Revoir le documentaire l'emballage qui tue


  • Polluer moins, vivre mieux 21h50, documentaire de Kathrin Latsch : Pourtant il est possible de faire autrement, créer un cycle vertueux qui permettent un recyclage en boucle, c'est le concept du cradle to cradle inventé par le chercheur Michael Braungart. L’idée est simple : tous les produits fabriqués doivent être totalement recyclables ou biodégradables afin de pouvoir être réutilisés, enfouis, compostés ou incinérés sans risques. Ainsi on peut avoir des teintures aussi saines que du jus de betteraves. Lorsqu’ils arrivent en fin de vie, les vêtements colorés avec ces pigments peuvent être transformés en compost et servir d’engrais. (Voir l'article d'aboneobio : Cradle to cradle : déchets = nourriture). Revoir le reportage Polluer moins, vivre mieux




Si vous n'avez pas pu voir en direct, vous pouvez revoir ces reportages en ligne pendant une semaine sur http://videos.arte.tv/

Les enjeux sont importants et certains faits sont connus depuis plusieurs années (aspartame neurotoxique interdit dans certains pays comme les USA est pourtant présents dans des médicaments pour faciliter le goût alors qu'il existe des alternatives naturelles comme la stévia !). Il est temps désormais que le consommateur fasse pression et que ces substances dangereuses soient dénoncées et refusées, au titre d'un principe de précaution pourtant affiché mais oublié au passage !. Ensemble, achetons Lohas, moins mais mieux !

Lire d'autres articles sur abonéobio le blog du bio sur le poison dans nos maisons, dans nos vêtements, les enjeux de l'alimentation bio sur notre santé, sur les pesticides contenus dans nos assiettes et l'impact sur notre santé, sur les PCB caché dans nos sols et dans l'eau, ...

++ Assiette tous risques : mal manger nuit à sa santé
++ Jean le salaire de la mort en Turquie
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l'assiette et sur la peau
++ Severn, la voix de nos enfants, film de Jean Paul Jaud
++ Traces de résidus chimiques dans les tee-shirts pour enfants
++ Acheter Lohas, moins et mieux
++ Les dessous de la lingerie, pas très écolo !
++ Les pesticides prochain scandale sanitaire ?
++ Le parcours d'un pull en cachemire, vous avez dit développement durable ?
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ Pourquoi choisir du coton biologique ?
++ Choisir un pressing écologique pour ses vêtements ?
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ Nos enfants nous accuseront
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ désodorisants intérieurs : danger !
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber ++ le danger des additifs
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ Nos fruits sont contaminés par les pesticides, les résidus sont dans nos assiettes
++ Trop de pesticides dans le raisin
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ PCB : sommes nous contaminés ?
++ Votre assiette contient 21 pesticides
++ du poison dans nos maisons
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ Des cosmétiques bio pour bébé
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ Protéger les femmes enceintes, un logo sur les cosmétiques pour alerter
++ Ces poisons qui nous entourent, complément d'enquête ce soir

Planète Reporter : les algues vertes, le réveil du paysan

A la veille du sommet de Copenhague, Le Monde et YouTube avait lancé le concours "Planète Reporter" , c'est Benjamin Lucas qui l'a remporté avec son documentaire "les algues vertes, le réveil du paysan". Nous sommes en Bretagne, dans les Cotes d'Armor. Là où un cheval et deux chiens sont morts en se promenant sur une plage pleine d'algues vertes. Depuis, la cour d'appel de Nantes a condamné l'Etat le 1er décembre, en tant que responsable de la prolifération des algues vertes en Bretagne. Alors qu'il y avait déjà saturation, l'Etat a autorisé l'extension d'élevages, privilégiant ainsi la productivité au détriment de l'environnement.

marée_verte_bretagne

Aujourd'hui, les agriculteurs sont conscients du problème et s'engage à limiter leur apport d'azote dans les champs, comme en témoigne ce documentaire lauréat. En espérant que ce phénomène qui se reproduit depuis 30 ans, et qui conduit la commune à ramasser 20 000 tonnes d'algues vertes sur cette plage soit le tiers des algues vertes ramassées en Bretagne, cesse pour laisser la nature souffler et reprendre la main sur ses paysages si sauvages et si attirants.


Les algues vertes le réveil paysan lauréat concours Planète Reporter


Les agriculteurs doivent désormais couvrir leur terre l'hiver pour éviter que les nitrates soient entrainés dans les rivières : phacélie, radis chinois, plant de moutarde, avoine, lentilles fourragères, sarrazin, ...ces plantes sont de véritables pièges à nitrates. En 10 ans le taux de nitrates a ainsi pu baisser de 20 % dans les rivières bretonnes, mais il reste encore supérieur à 35 milligrammes par litre, au lieu de 5. (voir le dossier de l'association Eau et Rivières, Marée verte). Les agriculteurs font des efforts aujourd'hui mais doivent attendre une dizaine d'années encore avant d'en voir le résultat dans l'analyse des sols. Inverser les tendances prend du temps et demande des sacrifices.

Au fait vous avez quoi au menu aujourd'hui, ...du cochon ?

Lire d'autres articles sur abonéobio sur les algues vertes, sur la pollution de nos rivières et océans par les intrants chimiques, sur les actions de agriculteurs en Bretagne comme ailleurs pour développer les énergies vertes et réduire la pollution de l'environnement, sur le concours Planète reporter ...

++ Terrena veut faire de l'agriculture intensive écolo
++ Herbe, le raid movie paysan
++ Faites le plein d'algues..à Venise
++ La terre, l'agrobiologie, des solutions locales pour un désordre global
++ Et si on aidait les agriculteurs bio ?
++ La Terre vue de la Terre, documentaire de Coline Serreau
++ Le Petit LU impose sa charte sur la biodiversité, Lu Harmony
++ Empire Terrena, né des agriculteurs, et demain ?
++ Un Volticulteur ? Un agriculteur qui se lance dans la production d'énergie verte
++ Tripler les surfaces bio à Paris, ambition affichée par la région
++ Epargne solidaire : soutenir le projet d'un agriculteur bio via Terre de Liens
++ Plus de producteurs bio en France
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ Les marges s'envolent dans la grande distribution, plus rien pour les producteurs
++ Monsanto, l'association Eau et rivères attaque
++ Les OGM, les Bretons n'en veulent pas !

Report Terre : un regard écolo sur notre planète

De jeunes aventuriers partent à la rencontre d'initiatives écolos pour nous les faire partager sur France 5 dans Report Terre. Le parrain de cette saison 2 est Pascal Obispo. Les équipes composés de 5 duos nous dénichent des éco idées tout à fait pertinentes. Anaïs, Anne, Cécilia, Kandida, Mélanie, Fitzgerald, François, Grégoire, Nicolas et Philippe sont partis pour présenter chaque semaine de l'été un reportage réalisé avec l'aide d'un journaliste et sont en direct pour témoigner et répondre aux questions sur le plateau de Stéphane Basset.

report Terre 2009

Si vous voulez faire le plein d'innovations green qui marchent ailleurs, ne manquez Report Terre ce mardi à 20h35, avec le témoignage de la chanteuse Anais sur son engagement personnel en faveur de l'écologie (rediffusion aussi le dimanche matin).

Report Terre France 5

Voir le site de France 5 Report Terre

Plus d'images et d'infos sur les reportages et les éco initiatives à revoir sur le Blog Report Terre

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur la sensibilisation à l'écologie, aux initiatives Green, aux éco idées, au recyclage, au développement durable, ...

++ Envie de changer de job, en quête d'une formation développement durable ?
++ Etudiants, découvrez la chaire internationale Generating Eco-innovation
++ Esperanto sensibilise les enfants aux ressources en eau par un Tour d'Atlantique en voilier
++ Faites décoller votre projet à New York !
++ Entrepreneurs engagés, gagnez une formation à New York, à l'Université de Colombia
++ Postulez au Climate Change College si vous avez des idées d'entreprises radicalement engagées
++ 81 femmes autour du monde
++ Changement d'ère
++ L'Ademe lance M Ta Terre, le site développement durable dédié aux ados

Cherche famille consommant bio pour témoigner dans émission TF1

Les émissions de TV suivent aussi la tendance et se mettent au bio en tout cas dans les choix de reportages. TF1 pour l'émission 10h le mag, magazine d'information présenté par Sandrine Quétier et Julien Arnaud, cherche une famille consommant des produits bio pour un tournage d'une demi journée, le temps de la suivre dans le cadre d'un reportage qui s'intitule "manger bio"

10-h-le-mag

Si cette annonce vous intéresse, merci de me laisser un commentaire et je vous mettrais en contact.

http://www.tf1.fr/10h-le-mag/

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le reportage d'une famille consommant des produits bio :

++ La chasse aux pesticides, reportage sur M6 100 % mag, le témoignage de laurence aboneobio

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+